Pensée du mercredi 2 mai 2012.


« Parce qu’ils se sont habitués à travailler à la surface des choses, il est maintenant très difficile d’amener les humains à comprendre ce qu’est le travail de la pensée, et que dans ce travail se trouvent des possibilités inouïes qu’aucune autre activité ne pourra leur donner. Prenons une image : lorsqu’on extrait du minerai, combien de tonnes de minerai il faut arracher à la terre pour obtenir une certaine quantité de métal : or, argent, fer, cuivre ! Et le reste, c’est la gangue que l’on doit rejeter. De même, pour obtenir quelques litres d’essence de rose, il faut distiller plusieurs tonnes de pétales, et un seul litre de cette essence de rose vaut une fortune, tellement elle est précieuse… Pourquoi je vous donne ces images ? Pour vous faire comprendre qu’en général les travaux des humains consistent à remuer des tonnes de gangue, la matière la plus grossière, tandis que la pensée permet d’en extraire la quintessence. Tant que vous ne saurez pas travailler avec la pensée pour maîtriser vos énergies et les diriger vers les régions supérieures, tout ce que vous pourrez obtenir ne ressemblera qu’à des wagons de minerai, et ils vous encombreront aussi longtemps que vous n’aurez pas appris à en extraire la quintessence. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Disney signe un documentaire sur le destin exceptionnel d’un bébé chimpanzé | Ici et Ailleurs | L’Orient-Le Jour


Ici et Ailleurs

Cinéma

Disney signe un documentaire sur le destin exceptionnel d’un bébé chimpanzé

samedi, avril 21, 2012

L’affiche du film.

L’affiche du film.

Quelque 700 jours de tournage dans le parc national de Taï, en Côte d’Ivoire, ont été nécessaires pour réaliser le film.

Après s’être intéressé aux océans et aux félins, Disneynature, la filiale de documentaires animaliers de Disney, présente Chimpanzés, un film qui suit le destin exceptionnel d’un chimpanzé orphelin recueilli par le mâle dominant de son groupe.

Le documentaire, aux images splendides, est signé Mark Linfield et Alastair Fothergill, qui avaient déjà réalisé pour Disneynature Un jour sur terre en 2007. Chimpanzés, qui a nécessité plus de trois ans et demi de tournage, sortait hier sur les écrans nord-américains. Disney reversera ensuite une partie des bénéfices du premier week-end d’exploitation à la fondation de la Britannique Jane Goodall, spécialiste mondiale de l’étude et de la protection des chimpanzés.

« Nous avons fait un bien meilleur film que celui qui était prévu dans le scénario original», explique Mark Linfield. « Souvent, en documentaire, vous partez tourner tout ce que vous pouvez et après vous construisez une histoire. Sur ce projet, c’était différent, dit-il. Quand on est allé voir Disney pour leur proposer un film sur les chimpanzés, ils voulaient voir un scénario, donc on leur a montré quelque chose. » « Mais la seule chose qui est restée de notre scénario d’origine, c’est de suivre un chimpanzé nouveau-né, observe-t-il. Les premières années de la vie d’un chimpanzé sont les plus intéressantes. Ils sont vulnérables, ont toujours besoin de l’aide d’autres membres du groupe et jouent beaucoup. »

Mais le cœur de l’histoire a surgi pendant le tournage de façon totalement inattendue : le chimpanzé suivi par les cinéastes s’est retrouvé orphelin à la suite du raid d’un groupe rival de singes et a finalement été adopté par le mâle dominant de son groupe – un événement « rarissime ». « C’est une chose qui n’arrive absolument jamais, explique M. Linfield. Exceptionnellement, une femelle sans petit peut adopter, ou la sœur d’un orphelin peut le prendre sous son aile. Mais qu’un mâle recueille un bébé avec lequel il n’a aucun lien de parenté, ça n’arrive jamais. »

Quelque 700 jours de tournage dans le parc national de Taï, en Côte d’Ivoire, ont été nécessaires pour réaliser ce film qui pourrait se passer du narrateur omniprésent – Tim Allen, dans la version originale – tant les images se suffisent à elles-mêmes. Un tournage éprouvant, selon le cinéaste. « La jungle est un milieu très humide et très hostile. Et les chimpanzés parcourent plus de 16 km par jour, c’est très exigeant physiquement. On se réveille souvent à quatre heures du matin pour finir à sept heures du soir afin de tourner un seul plan. »

L’accès aux chimpanzés, en revanche, a été relativement aisé grâce à la collaboration de l’équipe du film avec « des scientifiques qui suivent ce groupe de chimpanzés depuis 30 ans. Ils étaient habitués à la présence humaine ». « C’était absolument nécessaire, car dans la plupart des cas, les chimpanzés s’enfuient à l’approche des hommes parce qu’ils sont très peureux », dit-il. « Mais ils étaient très “relax” avec nous, ce qui est la condition essentielle pour pouvoir filmer vraiment leur vie au quotidien », ajoute-t-il.

M. Linfield filme les singes dans le monde entier depuis 23 ans. Mais malgré sa connaissance profonde des primates, il avoue être resté stupéfait par « l’adoption du bébé par un mâle ». « On s’est tous demandé pourquoi il avait fait cela. Je pense que la question est la même pour nous : pourquoi les humains adoptent-ils des enfants qui ne sont pas biologiquement les leurs ? » interroge M. Linfield. « Si vous pouvez répondre à cette question, vous répondez à la question sur ce bébé chimpanzé et son père adoptif », dit-il.

(Source : AFP)

Ce que révèlent les brouillons du Petit Prince…


 

1 petit-prince-.jpg

Ce que révèlent les brouillons du Petit Prince…qui seront mise en vente ?

 

Artcurial vendra aux enchères le 16 mai prochain deux pages autographes d’Antoine de Saint-Exupéry brouillon de son œuvre la plus célèbre. En plus du serpent, du renard et de la rose… On découvre le « cruciverbiste » qui n’a finalement pas été retenu…

 

Atlantico : Vous vous apprêtez à mettre en vente à paris une pléiade d’autographes d’Antoine de Saint-Exupéry. Comment avez-vous retrouvé les brouillons du Petit Prince  ?

 

Benoît Puttemans : Il y a deux pages, c’est peu, mais c’est énorme car l’histoire du manuscrit et du Petit Prince viennent de New-York quand l’auteur les a écrits en 1941. Avant de revenir en Europe, il confie l’intégralité de ses documents à l’une de ses amies (Sylvia Hamilton, NDLR) qui les lèguera par la suite à l’importante Bibliothèque Pierport Morgan. Tout est dans ses murs : les dessins, les manuscrits et il est extraordinaire qu’une salle des ventes française ait mis la main sur deux feuillets qui étaient, en plus, finalement assez lisibles.

Quand nous les avons trouvés, on ne savait même pas qu’il s’agissait du Petit Prince car ces papiers étaient noyés dans des lettres. Mais cette découverte a un rayonnement inédit car Le Petit Prince est un livre que tout le monde a lu. Ces feuillets sont estimés à 40 000 euros.

 

Nous avons vingt-neuf lots autour de Saint-Exupéry pour une estimation totale de 600 000 euros. C’est donc une très grosse vente. Parmi les belles pièces, le manuscrit de Pilote de Guerre, 125 pages, est estimé à 250 000 euros. Pilote de Guerre  n’a pas la réputation du Petit Prince que tout le monde, enfants et adultes, ont lu. Tout le monde connaît le baobab, le serpent ou le renard…

 

Qu’apprend ton dans ces deux feuillets ?

 

D’abord, le premier feuillet présente des versions alternatives à des passages que l’on connait tous : les chapitres 19 et 17. Dans ce brouillon préparatoire, Antoine de Saint-Exupéry est sans doute un peu plus précis alors que dans le texte définitif dans lequel il a voulu gommer des choses trop précises pour augmenter, sans doute, l’universalité de ses propos.

 

On découvre aussi un personnage inédit : le cruciverbiste ?

 

Oui, c’est dans le deuxième feuillet qui est plus intéressant pour cette raison. Tout le monde sait que le Petit Prince quitte sa planète pour en visiter six autres avant d’arriver sur Terre. Le manuscrit présente une rencontre particulière  avec ce cruciverbiste. Il croise cet homme qui, écrit-il, est peut-être un ambassadeur de l’esprit humain. Il est très curieux. Il s’approche de lui. Malheureusement ce bonhomme est assez occupé, pris par ses pensées et ne le considère pas vraiment… Le personnage lui confie qu’il est très occupé et que cela fait trois jours qu’il travaille sans réussir. Il explique sur quoi il travaille. « je cherche, dit-il, un mot de six lettres qui commence par un « G » et qui signifie « gargarisme ». Le manuscrit s’arrête là. Nous nous sommes posé la question. J’ai envoyé un mail général à tous mes confrères pour obtenir des informations pour le catalogue de la vente. En vain. Je ne sais pas quelle pensée à traverser le cerveau de Saint-Exupéry. Même le Petit Prince se pose la question dans le manuscrit et répète deux fois le mot « gargarisme »… L’absence de solution est très belle aussi.

 

Comment jugez-vous la « calligraphie » de l’auteur du Petit Prince ?

 

C’est une écriture très difficile à déchiffrer. Ce qui explique qu’on n’ait pas identifié ces brouillons plus tôt. ai pas trouvé avant. Quand on s’est penché sur le texte et que les premiers mots qui ont surgi étaient : « C’est ici une étrange planète, se disait le Petit Prince en voyageant » que nous avons eu la révélation et le choc !

 

Cette œuvre a un rayonnement mondial. A qui pensez-vous vendre ces feuilles – à un Américain ?

C’est une hypothèse car l’essentiel de ses manuscrits sont conservés à New York et car l’édition originale a paru en 1943 à New York, avant l’édition française à Paris, chez Gallimard en 1946. Ce texte intéresse autant les Chinois que les Russes, les Français, les Belges ou les Américains…

 

Propos recueillis par Antoine de Tournemire

www.artcurial.com : le catalogue en ligne

Insolite

L’enfant de la plage


 

Un homme se baladait un jour sur une plage.

C’était la marée basse et la plage était couverte de millions d’étoiles de mer qui séchaient au soleil.

Tout à coup, l’homme aperçoit un enfant qui ramasse des etoiles de mer et les remets à l’eau.

– mais que fais-tu là mon bonhomme? demande l’adulte

– je sauve les étoiles de mer! répond l’enfant!

– c’est ridicule, regarde autour de toi! des millions d’étoiles sont entrain de mourir au soleil, déjà! Tu ne pourras jamais toutes les sauver, et ce que tu fais ne change rien! »

Imperturbable, l’enfant ramasse encore une étoile qui gigote et la pose dans l’eau, puis dit à l’homme:

– regardez celle-là! Pour elle, ce que j’ai fait change tout!…

Littérature » Ma Planète


Ajouté le 04/27/2012 11:32:51 par ciel

Hebergeur d'image

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence. Sans aliénation, vivez auatnt que possible en bons termes avec toutes personnes. Dites doucement et clairement votre vérité. Ecoutez les autres, même le simple d’esprit et l’ignorant, ils ont eux aussi leur histoire. Evitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l’esprit. Ne vous comparez avec personne, vous risqueriez de devenir vain et vaniteux. Il y toujours plus grands et plus petits que vous. Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements. Soyez toujours intéressés à votre carrière, si modeste soit-elle, c’est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps. Soyez prudent dans vos affaires, car le monde est plein de fourberie. Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe. Plusieurs individus recherchent les grands idéaux et partout la vie est remplie d’héroïsme. Soyez vous même. Surtout n’affectez pas l’amitié. Non plus ne soyez cynique en amour, car il est en face de tout désenchantement et de toute stérilité aussi éternel que l’herbe. Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse. Fortifiez une puissance d’esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude. Au-delà d’une discipline saine, soyez doux avec vous-même. Vous êtes un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles, vous avez le droit d’être ici. Et qu’il vous soit clair ou non, l’univers se déroule sans doute comme il le devrait. Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de lui. Et quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie la paix dans votre âme. Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau. Prenez attention. Tachez d’être heureux. Ciel

Mots-clés: Ciel

Taxer les hommes beaux pour réduire le célibat au Japon !


 

bel homme.JPG

Taxer les hommes beaux pour réduire le célibat au Japon !

 

Un économiste japonais avance une étrange théorie. Selon lui, pour résoudre le problème du célibat au Japon, il suffirait de taxer les hommes beaux !

 

Au japon, il y a d’avantages d’hommes que de femmes. Beaucoup de trentenaires se retrouvent donc célibataires, recherchant désespérément une moitié à marier. Seuls les hommes beaux et moyennement riches trouvent leur dulcinée. En effet, outre l’attrait de la beauté, les Japonaises recherchent des hommes riches.

 

L’économiste japonais Takuri Morinaga prétend avoir trouvé la solution à ce problème: taxer les hommes beaux. Cela permettrait à tout le monde d’être sur le même pied d’égalité: les hommes laids seraient riches et les hommes beaux plus pauvres.

 

Takuri Morinaga propose de classer les hommes en quatre catégories: les hommes beaux, les normaux, les moyennement laids et les très laids. La taxe serait de 100 % pour les beaux alors que les très laids bénéficieraient d’une réduction de 20 %.

 

L’économiste semble cependant oublier une donne importante: le nombre trop élevé d’hommes par rapport aux femmes. Si l’idée est farfelue, elle fait tout de même polémique au Japon !

 

sudinfo.be

Accro au talc, elle en sniffe comme d’autres prennent de la cocaïne


 

Accro au talc.jpg

Accro au talc, elle en sniffe comme d’autres prennent de la cocaïne

 

Une émission diffusée sur une chaîne américaine et baptisée My strange addiction raconte l’histoire de gens accros à des choses complètement bizarres.

 

Hier, Jaye de Houston, au Texas, a confié être totalement dépendante au talc. Oui, oui, vous avez bien lu: on parle bien de la poudre blanche qu’on étale sur les fesses de bébé. Elle a expliqué que ses amis avaient cru pendant longtemps qu’elle sniffait de la cocaïne, vu la poudre blanche trouvée sur ses meubles. Mais il s’agit en fait de talc. Sans sa dose quotidienne, Jaye se dit « incapable de fonctionner ».

 

Cela fait 16 ans qu’elle renifle du talc dès qu’elle en a l’occasion. Et cela, alors qu’elle sait que l’inhalation de cette poudre peut causer une pneumonie sévère.

 

Parmi les autres addictions super étranges, signalons celle de Nathaniel, 27 ans, qui est « sorti » avec sa voiture pendant cinq ans. Son auto, une Chevy Monte Carlo 1998, était comme sa petite amie. « Je lui achetais des cadeaux d’anniversaire et j’ai eu des rapports sexuels avec elle. Je suis attiré émotionnellement et sexuellement, c’est difficile à expliquer. »

 

Dé.L.

7sur7

Maître Renard vole des boules et pas des poules !(VIDEO)


maitre renard.pngMaître Renard vole des boules et pas des poules !

Depuis plusieurs mois un renard chaparde… des boules de pétanque, dans le village de Belmont, dans le Gers. Une histoire qui fait le tour du Web (VIDEO).

Depuis des mois, les boules de pétanque de Patrick Cazes disparaissaient mystérieusement devant sa maison de Belmont, un petit village du Gers, jusqu’à ce qu’il identifie le voleur à l’aide d’une caméra à infrarouge : un renard. « La première boule, il nous l’a prise le 29 février. Au total, en deux mois, il a quand même emporté 38 boules. J’aimerais bien savoir ce qu’il en fait », confie, interloqué, ce menuisier de 49 ans et chasseur amateur.

« Un renard intéressé par les boules, j’avais jamais vu ça. Même si elles sont rouillées, il les prend quand même. Au début, ça me faisait pas rire du tout, raconte-t-il, parce qu’il me prenait des boules de compét’ toutes neuves », raconte Patrick Cazes, féru de pétanque au point de participer à toutes les compétitions du canton et de s’être construit un boulodrome personnel à une vingtaine de mètres de sa maison.

Comme une pomme !

L’enregistrement nocturne qu’il a posté sur Youtube montre un renard méfiant s’approcher avec un trésor de précaution des boules, les prendre délicatement entre ses crocs et s’éloigner d’un pas léger dans l’obscurité. « Il attrape ça comme une pomme tombée du pommier », remarque le menuisier de Belmont, un village rural d’une centaine d’habitants situé près de Vic-Fezensac. D’après la vidéo, estime-t-il, c’est une « femelle assez jeune, un mâle serait plus costaud ». L’artisan s’étonne que le renard ne se soit intéressé qu’aux boules de pétanque alors qu’il a chez lui des dizaines de poules, de poulets et de canards, à quelques mètres du boulodrome. « Les poules et les canards, ça l’intéresse pas plus que ça », dit-il, amusé.

38 boules escamotées !

Les voisins des villages alentours lui offrent de vieilles boules oxydées avec lesquelles il nourrit le vice de l’animal. Pour mieux cerner son voleur, il a aussi disposé près des boules « un cochonnet, puis une balle de tennis, mais ça l’intéresse pas plus que ça ». Jeudi, il a laissé sur son boulodrome une boule pesant 1,6 kg, environ deux fois plus qu’une boule classique, pour savoir de quoi le chapardeur était capable.

En revanche, il range désormais les boules de valeur à la maison, quand s’achèvent les longues parties qu’il dispute avec son fils, et parfois sa femme. Avec le printemps, il compte quand même se mettre en quête, avec ses chiens de chasse, des 38 boules escamotées.

La grâce du chasseur !

Chasseur de sanglier et des petits gibiers dont regorge le Gers, Patrick Cazes a déjà abattu des renards. Dans le Gers, ils sont connus pour attaquer les élevages de poulets et de volailles qui font la réputation du département. « Mais celui-là, on va le gracier ».

francesoir

le sommeil » Ma Planète


le sommeil

Ajouté le 04/29/2012 18:44:42 par feu_bleu

En matière de sommeil il n’y a pas de règle quant à la durée nécessaire à chacun. C’est avant tout la qualité qui compte. 5 à 6 heures, seulement, peuvent suffire à certaines personnes. Les 8 heures fatidiques ne s’appliquent donc pas à tout le monde.

Nous allons entamer ensemble un tour pour tout connaitre sur le sommeil et l’insomnie

Le sommeil est un état caractérisé par une activité corporelle très réduite et une perception quasi absente de notre environnement. La plupart des chercheurs pensent que le sommeil a une importance vitale dans notre vie, bien que les répercussions ne soient pas encore connues dans le détail.

Nous sentons tous quand nous avons besoin de dormir et nous savons également quand le sommeil a rempli sa fonction : notre besoin de sommeil est satisfait quand nous nous sentons frais et reposé. Une autre caractéristique importante d’un bon sommeil est qu’il puisse se terminer très rapidement.

Bien qu’une personne endormie apparaisse comme étant sans connaissance, elle peut être réveillée très facilement et recouvrir en quelques secondes ou minutes un stade d’éveil normal, contrairement à une personne qui est anesthésiée ou qui se trouve dans le coma.

Le sommeil est une suite active et organisée d’événements et d’états physiologiques.

Il se compose de deux formes d’états faciles à distinguer : le sommeil non paradoxal, c’est-à-dire une phase de sommeil sans les mouvements rapides des yeux et le sommeil paradoxal, c’est-à-dire la phase caractérisée par le mouvement rapide des yeux où ont lieu principalement les rêves.

Ces 2 phases de sommeil se différencient autant entre elles que les deux se différencient de l’éveil.


Le sommeil non paradoxal se divise en phases de 1 à 4, qui se différencient par l’amplitude et la vitesse des ondes du cerveau du dormeur. Les phases 3 et 4 du sommeil non paradoxal sont caractérisées par les ondes les plus grandes et les plus lentes, qui sont le fait du sommeil profond (sommeil à ondes lentes).

Bref : Le sommeil est un élément moteur dans notre vie. C’est une source de bienfait. Mais pour un tiers des Français, tout âge confondu, le sommeil n’est pas aussi réparateur qu’ils le souhaiteraient. Leurs nuits sont hélas ponctuées d’insomnies. Quelles sont les causes? Quand parle-t-on d’insomnie ?

De combien d’heures de sommeil ai-je besoin?

La durée moyenne du sommeil pour adultes est de 7 à 8 heures, mais pour respecter la durée moyenne de tous les hommes on doit élargir cet intervalle de 6 à 9 heures. Elle varie en réalité de 3 à 12 heures. Certains se sentent bien reposés après 5 heures et d’autres ont besoin de 10h de sommeil pour être frais et dispos.


On a assez dormi quand , en cours de journée, on peut se livrer à une activité longtemps, en position assise, en restant concentré, sans somnolence.

Le bâillement

Le bâillement est l’ouverture en grand de la bouche, causée par un réflexe et contrôlable en partie seulement par la volonté. Il se manifeste quand nous avons sommeil, quand nous nous ennuyons ou quand nous nous sentons épuisés physiquement.


Des chercheurs ont réussi à provoquer un bâillement chez l’homme et chez l’animal en réduisant l’oxygène dans l’air inspiré. Ce bâillement pouvait être évité par une respiration plus forte.

Le bâillement peut aussi être déclenché par des somnifères et par des substances chimiques qui participent dans le cerveau à la régulation des phases d’éveil et de sommeil.

Quand parle-t-on d’insomnie ?

On parle d’insomnie à partir du moment où le manque de sommeil retentit de façon durable sur les activités de la journée.  Fatigue, somnolence, manque d’attention, de concentration,  déprime sont les signes qui doivent vous alerter

Quelle que soit la cause d’une insomnie?

L’insomnie affecte la vie personnelle : les insomniaques se sentent plus fatigués et plus irritables, leur vie familiale et sociale est perturbée à tout âge. Elle génère des troubles intellectuels, en particulier les troubles de la mémoire et de la concentration. Son intrication avec la dépression est fréquente : elle en est souvent le premier symptôme. Elle peut être aussi la cause d’accident du travail ou de la voie publique par la somnolence qu’elle entraîne dans la journée, parfois aggravée par certains somnifères.


Elle a pour conséquence, une perturbation des activités journalières et de la qualité de vie. On sait que l’insomnie a aussi des conséquences économiques importantes puisque les insomniaques perdent en moyenne six jours de travail par mois. Ils sont de plus grands consommateurs de soins, de consultations spécialisées, d’examens complémentaires et d’hospitalisation. Les insomniaques consomment également plus de médicaments et ont une tendance accrue à l’abus d’alcool.

Il est preferable de ne pas attendre des semaines pour vous en préoccuper, au risque d’entrer dans la chronicité.

Demandez l’avis d’un médecin qui, si nécessaire, vous prescrira un traitement de courte durée. Rassurez-vous, il ne vous entraînera pas dans une dépendance médicamenteuse pour autant. Il vous permettra avant tout de rééquilibrer votre horloge biologique.

La plupart des insomnies transitoires sont liées à un événement  particulier comme le stress du travail, un divorce, un deuil ou  bien encore une mauvaise hygiène de vie (médicaments, alcool,  café, thé). 

  • Une insomnie peut aussi être révélatrice d’une maladie plus  importante, comme l’asthme, l’hyperthyroïdie, les maladies  pulmonaires ou cardio-vasculaires. 

     

  • Certaines dépressions débutent  par des troubles du sommeil. Une insomnie ne survient pas au même moment chez chaque  individu. Elle peut se manifester par :


    – Une difficulté d’endormissement.Des réveils dans la nuit. Un réveil prématuré au petit matin. – Un sommeil perçu comme non réparateur.

Quelles sont les causes ?

  • Les différentes causes d’insomnie :

     

1. la dépression qui se traduit le plus souvent par des éveils en fin de nuit, avec parfois impossibilité de se rendormir. Outre les troubles du sommeil, l’humeur est maussade, il faut se forcer pour faire les choses, y compris les activités que l’on aime habituellement.

2.


l’anxiété qui provoque aussi bien des difficultés d’endormissement que des éveils dans la nuit. Elle s’accompagne souvent de signes physiques: transpiration excessive, sensation de boule dans la gorge, sensation vertigineuse, bouche sèche…

3.


le stress: Certaines situations professionnelles ou familiales génèrent une tension pénible qui disparaît dès que la personne peut changer de cadre (exemple du sommeil qui s’améliore en vacances pour le stress professionnel)

4.


l’insomnie psychophysiologique, est une insomnie qui touche au moins 15% des insomniaques. La personne est très préoccupée par son sommeil. Elle y pense dans la journée, le soir, et redoute d’aller se coucher. La mise au lit s’accompagne souvent de pensées négatives telles que « je ne vais pas dormir » ce qui conduit effectivement à un échec du sommeil. Tout se passe comme si la personne se conditionne négativement par rapport au sommeil.

5.


Les difficultés d’endormissement traduisent le plus souvent une anxiété importante avec des préoccupations familiales ou professionnelles mais elles peuvent être la conséquence d’impatience des membres inférieurs qui gênent l’installation du sommeil en obligeant le candidat au sommeil à se relever et à marcher.

6.


Une nuit très fractionnée et agitée peut-être évocatrice de certaines pathologies liées au sommeil tel que le syndrome des mouvements périodiques qui s’accompagne de flexions répétées du pied sur la jambe, extrêmement irritantes pour le compagnon de lit qui s’étonne et s’agace de ces coups de pieds incessants.

7.


Les autres troubles organiques responsables d’une insomnie sont rares. On peut citer les reflux gastro-oesophagiens et les troubles respiratoires associés au sommeil, tels que les apnées qui provoquent le plus souvent une somnolence diurne.

L’activité physique favorise-t-elle le sommeil ?

Oui, surtout si elle est régulière. Une activité irrégulière trouble plutôt le sommeil dans la nuit suivante. Des exercices réguliers, quotidiens de préférence le matin ou au moins un certain temps avant le dîner, contribuent à un rythme sommeil-éveil régulier et augmentent la probabilité d’un bon sommeil.

Que peut-on faire pour avoir un repos nocturne sain et réparateur?

Voici 8 conseils utiles :

1. Respectez des heures de lever et coucher régulières.


2. Soyez conséquent en ce qui concerne le petit somme d’après déjeuner : dormez chaque après-midi ou pas du tout. On a des difficultés d’endormissement le soir après un somme occasionnel l’après-midi.

3. Ayez une activité physique régulière le matin ou au début de l’après-midi, mais évitez tout effort physique intense avant de vous coucher.

4. Ne prenez plus de boissons contenant de la caféine après 16 heures.

5. Evitez la consommation d’alcool après le dîner. Un « petit coup » pour s’endormir dérange plus le sommeil qu’il ne le facilite et peut provoquer un réveil matinal précoce.

6. Trouvez une température convenable pour votre chambre à coucher, et veillez à ce qu’elle reste constante pendant la nuit.

7. Essayez de vous détendre avant d’aller vous coucher : un bain pas trop chaud, de la musique, une lecture légère, et évitez de penser à des situations stressantes.

8. Evitez les mets riches et difficiles à digérer avant d’aller au lit.

La démarche que je suggère ici s’applique exclusivement aux formes légère et modérée de l’insomnie une aide professionnelle est nécessaire pour régler les problèmes d’insomnie chronique. Les ressources sur lesquelles je dois compter ici, sont:

  • La capacité de contact avec mes émotions. Soit, de les identifier et de les vivre de façon complète et intense.

     

  • De plus je dois être décidée, très ouverte et motivée à me donner une vie plus satisfaisante. C’est-à-dire, de ne plus me contenter de ce que la vie choisit à ma place. Mais de faire des choix qui me conviennent et me respectent vraiment.

     

  • Je dois aussi être prête à faire face aux peurs et aux résistances qui feront partie intégrale de ma recherche. Le cheminement intérieur ne se fait jamais avec facilité en ligne droite. Il est composé aussi de retours arrière, d’objections, d’embûches de toutes sortes. Mais le chemin finit par se faire un peu comme les fleurs qui finissent par pousser à travers la mauvaise herbe.

     

Voyons comment concrètement elle peut s’appliquer à l’insomnie.

En passant par les étapes suivantes, il me sera possible d’identifier clairement la question que je repousse pour ensuite trouver une solution qui me convient.

Prendre pour acquis que mon insomnie est un symptôme qui cache un problème réel et important.


M’ouvrir à toutes les possibilités de découvrir tous les problèmes possibles.

Oser me demander: »qu’est-ce que je ne veux pas regarder en face? » « quel est le ou les problèmes que je repousse? ».

Accepter la réponse telle qu’elle sans en diminuer l’importance et sans contester sa pertinence.

Prendre soin de cerner ce que précisément j’appréhende dans le problème que je repousse. (Parfois, la peur d’avoir à poser certaines actions, comme la séparation dans un problème de couple, peut m’empêcher de regarder en face le problème. Il est important d’envisager à ce moment, les actions pour lesquelles je me sens prête maintenant, sans me sentir obligée de franchir les étapes pour lesquelles je ne me sens pas prête.)

Reconnaître que ce que je repoussais de ma conscience est un problème réel pour moi.


M’attaquer à examiner cette question pour y trouver des solutions qui me conviennent et me respectent vraiment.

Conseil :Face à un trop plein de fatigue ou d’énervement, plongez-vous dans votre baignoire ! Commencez par préparer votre environnement : un bon livre, de la musique et un masque hydratant. Si vous aimez l’aromathérapie, sélectionnez des huiles essentielles diluées en fonction de votre humeur, comme la lavande qui vous redonnera de l’énergie. Pour les petites bulles qui pétillent, craquez pour une tablette relaxante qui parfumera votre eau. Si vous êtes une adepte du milieu marin, privilégiez les produits à base d’algues. Les soins changent de texture : le lait de bain se secoue pour émulsionner le lait et les huiles tandis que le sachet de thé d’Elisabeth Arden infuse dans votre bain plutôt que dans votre tasse. Pour profiter pleinement des bienfaits de ce moment de délassement, la température idéale de l’eau doit être de 37°

LE LENDEMAIN DE VEILLE…


LE LENDEMAIN DE VEILLE…

images drôles Insolite 007

Richard se réveille avec un énorme mal de tête après avoir passé la soirée avec des clients du bureau.

Il se force à s’ouvrir les yeux et la première chose qu’il voit sont un verre d’eau et deux aspirines sur la table de chevet.

Tout juste à côté, une rose! Richard s’assis et vois ses vêtements devant lui, nettoyés et repassés.

Richard regarde tout autour dans la chambre et constate que tout est en ordre parfait, impeccablement propre.

Tout comme le reste de la maison.

Il prend les aspirines, fait la grimace en voyant un énorme œil au beurre noir qui le regarde dans le miroir de la salle de bain et remarque une note sur la table: ‘Chéri, ton déjeuner est dans le four, je suis partie de bonne heure pour aller magasiner- Je t’aime!’.

Il se traîne ensuite jusqu’à la cuisine et constate, en effet, que son déjeuner était encore chaud et que le journal du jour l’attend.

Son fils est assis à la table, mangeant.

Richard demande, ‘Mon grand… qu’est-ce qui est arrivé hier soir?’

‘Eh bien, tu es rentré à 3h du matin, saoul et complètement perdu.

Tu as brisé la table du salon, vomit dans le couloir et tu t’es fait un œil au beurre noir en rentrant face première dans la porte.

‘Alors pourquoi est-ce que tout est ordre, impeccable, que j’ai une reçu une rose et que mon déjeuner m’attendait sur la table?’

Son fils répondit, ‘Ah, ÇA!… Maman t’as traîné jusqu’à la chambre pour

te déshabiller et quand elle a essayé de t’enlever ton pantalon, tu as crié: ‘Laisse-moi tranquille salope, je suis marié!!!!!’

Table brisée – 200$

Déjeuner chaud – 5$

Une rose – 3$

Deux aspirines – 0.25$

Dire la bonne chose au bon moment… ça n’a pas de prix!

(merci à TANTINETTE pour cette farce)