Pensée du samedi 24 mars 2012.


« Que connaissent les chrétiens de la signification des sacrements institués par l’Église ?…. Prenons seulement l’Eucharistie et le mariage : ces deux sacrements célèbrent l’union du principe masculin et du principe féminin grâce auxquels la vie se perpétue du haut en bas de la création. La différence, c’est que le mariage concerne davantage le plan physique, la vie sociale, tandis que l’Eucharistie, la communion avec le corps et le sang du Christ représentés par le pain et le vin, concerne la vie spirituelle, la vie intérieure. Mais le symbolisme est le même, et c’est celui que l’on retrouve au début et à la fin de la mission de Jésus. D’après l’Évangile de saint Jean, c’est à Cana en Galilée, où il avait été invité pour des noces, que Jésus fit le premier miracle : il changea l’eau en vin. Pour assister à des noces et faire là son premier miracle, il fallait donc que Jésus accorde beaucoup d’importance à cette cérémonie. Et l’institution de l’Eucharistie fut le dernier acte qu’il accomplit avant sa mort. Comment ne pas voir que l’essentiel de l’enseignement de Jésus repose sur la connaissance des deux principes ? »

 Omraam Mikhaël Aïvanhov

A quelle heure change-t-on d’heure? | Slate


Macinate via Flickr / License by

Ce samedi, si vous allez vous coucher à minuit, une heure plus tard, il sera une heure du matin. Mais si vous vous couchez à 2h du matin, une heure plus tard, il sera 4H. Parce que la France change d’heure ce week-end —moment où le soleil éclaire vos apéros un peu plus longtemps. Mais où vous perdez une heure de sommeil. Le site du gouvernement l’explique:

«Le passage à l’heure d’été aura lieu dimanche 25 mars 2012 à 2 heures du matin. Vous devrez ajouter 60 minutes à l’heure légale. Il sera alors 3 heures».

Pourquoi ce changement ne se fait-il pas à minuit? A 4 heures?

«Depuis 1998, les dates de changement d’heure ont été harmonisées au sein de l’Union européenne. Dans tous les pays membres, le passage à l’heure d’été s’effectue le dernier dimanche de mars et le passage à l’heure d’hiver, le dernier dimanche d’octobre.»

Une directive européenne de 2001, reconduite jusqu’à aujourd’hui sans date limite, précise qu’«une date et une heure communes dans tous les États membres pour le début et la fin de la période de l’heure d’été» a été convenue. (Le calendrier est annoncé cinq ans à l’avance).

La directive spécifie:

«Etant donné que les États membres appliquent des dispositions relatives à l’heure d’été, il est important pour le fonctionnement du marché intérieur de continuer à fixer une date et une heure communes pour le début et la fin de la période de l’heure d’été valables dans l’espace communautaire.»

L’article 2 de la directive précise:

«A compter de l’année 2002, la période de l’heure d’été commence, dans chaque État membre, à 1 heure du matin, temps universel, le dernier dimanche de mars

Or 1 heure en temps universel, c’est 2 heures en France.  Éléonore Gabarain présidente de l’association Contre l’Heure d’Eté Double (ACHED, qui s’oppose au changement d’heures pour des raisons de troubles du sommeil, d’économie d’énergie) précise à Slate.fr que le choix d’1 heure du matin en temps universel est affaire de logique.

«Il faut que ce soit la nuit pour ne pas troubler les entreprises, les transports, etc. Il est cohérent de choisir la première heure de la journée.»

Photo: Macinate via Flickr / License by

24 mars : Journée nationale de la courtoisie au volant


 

24 mars : Journée nationale de la courtoisie au volant

26 mars : Journée nationale de la courtoisie au volantRegroupant des acteurs de tous horizons, tels que villes et collectivités, associations, organismes, référents, experts, spécialistes et professionnels de l’Auto-école, des assurances, des équipementiers, le contrôle technique…, la Journée Nationale de la Courtoisie au volant réunit ainsi tous les partenaires du domaine de la route et de la sécurité routière.

Cette journée a été lancée par une association loi 1901 créée en septembre 2001 : Gémeaux-AFPC (Association Française de Prévention des Comportements au volant).

Elle a été créée en réaction à un phénomène actuel inquiétant : la recrudescence de l’incivilité au volant.

Elle rassemble des partenaires soucieux d’améliorer le comportement des Français sur la route et dans les villes, et d’instaurer une meilleure cohabitation entre les différents usagers : automobilistes, piétons, deux-roues.

Les objectifs essentiels de l’AFPC sont l’information, la sensibilisation et la prévention des comportements à risque au volant et sur la route. Dans ce cadre, elle organise tous les ans la Journée Nationale de la Courtoisie au Volant et met en place avec les partenaires institutionnels et privés des actions d’envergure nationale afin de tenter de modifier le comportement des Français face à ce problème.

Aujourd’hui, parler de courtoisie au volant, de respect des usagers, de nécessaire cohabitation dans un espace à partager, semble favoriser une prise de conscience collective qui contribue directement à l’infléchissement des chiffres de la mortalité sur la route.

Sur le plan national, l’association a constaté avec satisfaction et prend acte chaque jour, de la diffusion de ses thèmes et expressions dans le discours quotidien des relais d’opinion. Cet enracinement profond de ses valeurs confirme que son approche en matière de sécurité routière est de nature de compléter efficacement le volet répressif mis en œuvre par les pouvoirs publics et d’infléchir durablement les résultats obtenus ces dernières années.

En 2011, nous célébrerons la 12° journée de la courtoisie au volant, une bonne occasion de rester zen et courtois au volant… et le rester tout au long de l’année !

La pompe à essence » Ma Planète


 

Ajouté le 03/01/2012 20:58:55 par Jacqueline_Blais

Nous désirons partager la leçon du jour avec tout le monde

 

L’électricité statique dans les stations-service

 

Suite à la vidéo sur l’électricité statique dans laquelle une jeune fille a provoqué un incendie en sortant de sa voiture et en touchant directement le pistolet, nous avons rencontré un cas semblable:

Avec la généralisation du self-service dans les stations d’essence, les gens doivent être avertis du risque de déclenchement d’incendies résultant de l’électricité statique pendant qu’ils font le plein.

150 cas de ce type ont été étudiés et les résultats sont très surprenants.

1- Sur les 150 cas, la plupart étaient des femmes car elles ont l’habitude d’entrer et de sortir du véhicule pendant que le réservoir se remplit.

2- Dans la majorité des cas, les gens avaient réintégré leur véhicule alors que du carburant s’écoulait encore du tuyau (le danger de la gâchette du pistolet). Quand ils avaient terminé de faire le plein et sortaient du véhicule pour retirer le pistolet, l’incendie se déclenchait à cause de l’électricité statique.

3- La majorité des personnes concernées portaient des chaussures avec des semelles en caoutchouc et des vêtements en fibres synthétiques.

4- N’utilisez jamais de téléphone portable quand vous faites le plein.

5- Il est bien connu que la vapeur qui se dégage de l’essence brûle et provoque un incendie lorsqu’elle entre en contact avec de l’électricité statique.

6- Dans vingt-neuf des cas analysés, les gens avaient réintégré leur véhicule et avaient ensuite touché le pistolet pendant le processus de remplissage du carburant. Ceci s’est produit avec des véhicules de différentes marques et modèles.

7- Dix-sept incendies se sont produits avant, pendant ou immédiatement après que le bouchon du réservoir ait été enlevé et avant de commencer à faire le plein.

8- La charge statique se produit souvent lorsque les passagers frottent leurs vêtements sur la garniture des sièges en entrant ou en sortant du véhicule. Afin d’éviter cela, il est recommandé que PERSONNE n’entre ou ne sorte du véhicule pendant que l’essence se déverse dans le réservoir. Il faut entrer ou sortir du véhicule AVANT de commencer à faire le plein ou lorsque le remplissage est terminé et le bouchon du réservoir remis en place.

9- MAXIMISEZ LES PRECAUTIONS si l’essence a débordé ou s’est répandue sur le sol. Des vapeurs hautement inflammables se dégagent immédiatement et peuvent prendre feu à cause des étincelles ou de l’électricité statique produites par l’allumage de l’équipement électronique (téléphones portables, commandes à distance, etc.) ou par l’allumage du véhicule lui-même. AVANT de redémarrer le moteur, il faut récupérer l’essence répandue ou elle doit être neutralisée par le personnel de la station-service.

 

LORSQUE VOUS FAITES LE PLEIN

 

DANS VOTRE VEHICULE: Arrêtez-vous, mettez le frein à main et coupez le moteur, la radio et les phares

JAMAIS: Ne retournez jamais à votre voiture pendant que vous faites le plein.

PAR MESURE DE PRECAUTION: Prenez l’habitude de fermer la porte en sortant ou en entrant dans le véhicule et de cette manière l’électricité statique sera déchargée en touchant quelque chose de métallique.

Après avoir fermé la porte TOUCHEZ LA PARTIE METALLIQUE DE LA CARROSSERIE avant de toucher le pistolet. En faisant cela, l’électricité statique de votre corps sera déchargée sur le métal et non sur le pistolet.

 

RESPECTEZ LES REGLES DE SECURITE

 

Comme nous l’avons dit, il s’agit pour nous d’une tâche quotidienne, à l’intérieur et à l’extérieur de la société. Ce bulletin a pour but d’attirer l’attention du public sur ce danger.

 

Je vous demande d’envoyer cette information A TOUS VOS AMIS ET MEMBRES DE VOTRE FAMILLE, particulièrement à ceux qui transportent des enfants dans la voiture lorsqu’ils font le plein. Merci de faire circuler cette information.

Tchin-tchin! » Ma Planète


Ajouté le 03/07/2012 15:34:05 par lazar_adriana

http://www.oxalide.com/

Tchin-tchin


L’expression populaire employée lorsqu’on veut “porter un toast” ou trinquer en l’honneur d’un événement ou d’une personne, est connue pour être “tchin-tchin”… mais, quelle est son origine?

D’aucuns vous ressortiront la plaisanterie concernant cet industriel français qui, après avoir signé un important contrat en Chine, voulut honorer ses hôtes d’un toast typiquement français avec champagne sabré et un bruyant “tchin-tchin” adressé à la cantonade (c’est la cas de le dire) avec le verre levé. Cette coutume méconnue de la délégation chinoise, la laissa quelques secondes pantoise avant que son responsable ne lève à son tour son verre en criant joyeusement: “France, France!”. Nul besoin de vous préciser que ce n’est pas l’origine réelle de l’onomatopée “tchin-tchin”.

Une autre supposition, bien que non certifiée, nous ramène de nouveau en Chine, où la locution “tchin-tchin” serait apparue. Il paraîtrait qu’au XVIIIe siècle, “ts’ingts’ing” signifiait bonjour dans le langage approximatif utilisé par les anglais dans les ports chinois. Cette expression se serait alors popularisée et serait passée, avec les marins, en Angleterre. Elle se serait peu à peu transformée pour devenir le “tchin-tchin”, que nous connaissons encore aujourd’hui.

Une dernière origine, beaucoup plus crédible, est avancée; elle s’appuie sur une coutume moyenâgeuse. En effet, l’empoisonnement étant à cette époque le plus sûr moyen d’éliminer un adversaire, les aliments étaient souvent sujets à suspicion. Pour se protéger, les seigneurs avaient pris l’habitude de mêler la boisson de leur verre à celle de leurs convives, les invitants ainsi à boire la même chose qu’eux. Plus tard, cette tradition se serait muée en un geste simplifié: le seigneur heurtait sa coupe, remplie à ras bords, à celle de son compagnon de table, ce qui faisait immanquablement déborder sa boisson dans le verre de son partenaire… premier “tchin”, le deuxième “tchin” faisant allusion au son que provoquait à son tour la coupe du convive qui effectuait la même manœuvre en sens inverse. L’expression “tchin-tchin”, tirée donc d’une onomatopée, aurait ainsi traversé les âges pour être encore usitée actuellement, même si de nos jours, elle n’est plus signe de défiance, mais bien de fête et s’est simplifiée, puisqu’on ne trinque plus deux fois, mais une seule. Notons cependant, qu’un convive qui refuse de trinquer à l’heure actuelle, s’attire implicitement la réprobation de ses hôtes qui le soupçonnent de vouloir se mettre en marge du groupe … résurgence de notre passé moyenâgeux?




Tchin-tchin a toutes les femmes et Bonne Journee de la Femme!

Tchin-tchin® Meilland 1996

Mots-clés: ADRIANA Relaxer

Ecoute-moi » Ma Planète


 

ecoute moi

Ajouté le 03/22/2012 08:14:54 par renate_1

UrPix.fr

Veux-tu simplement m’écouter ?

Quand je te demande de m’écouter et que tu commences à me donner des conseils, je n’ai pas de réponse à ma demande.

Quand je te demande de m’écouter et que tu commences à me dire pourquoi je ne devrais pas ressentir cela, je ne me sens pas respecté. Quand je te demande de m’écouter et que tu commences à vouloir faire quelque chose pour résoudre mon problème, je ne me sens pas aidé, aussi étrange que cela puisse paraître.

Ecoute, tout ce que je te demande, c’est que tu m’écoutes.

Non pas que tu parles ou que tu fasses quelque chose :

je te demande simplement de m’écouter.

Les conseils sont bon marché.

Pour deux euros, j’aurai dans le même journal le courrier du cœur

et mon horoscope. Je veux agir par moi-même,

je ne suis pas impuissant, peut-être un peu découragé

ou hésitant,

mais non impotent

. Quand tu fais quelque chose pour moi, que je peux

et ai besoin de faire moi-même, je me sens dévalorisé

et je ne progresse pas.

Mais quand tu acceptes comme un simple fait que je ressente

ce que je ressens (peu importe la rationalité),

je peux arrêter de chercher à te convaincre,

et je peux essayer de commencer à comprendre ce qu’il y a derrière mes sentiments apparemment irrationnels.

Lorsque je vois clair, les réponses deviennent évidentes

et je n’ai pas besoin de conseil.

Les sentiments qui semblaient irrationnels deviennent intelligibles quand nous comprenons ce qu’il y a derrière

. Peut-être est-ce pour cela que la prière marche,

parfois, car Dieu ne parle pas.

Il ne donne pas de conseils à ceux qui n’en demandent pas.

Il n’essaye pas d’arranger les choses sans se soucier de ma liberté. Alors, s’il te plaît, écoute-moi

Et quand tu voudras que je t’écoute

, demande-le-moi et je t’écouterai.

Auteur anonyme .

Mots-clés: Renateecouter Et Entendre

Croisade des Enfants de Jacques Higelin » Ma Planète


Ajouté le 03/22/2012 22:04:02 par Nanoo

Pourra-t-on un jour vivre sur la terre
Sans colère, sans mépris
Sans chercher ailleurs qu’au fond de son coeur
La réponse au mystère de la vie

Dans le ventre de l’univers
Des milliards d’étoiles
Naissent et meurent à chaque instant
Où l’homme apprend la guerre à ses enfants

J’suis trop p’tit pour me prendre au sérieux
Trop sérieux pour faire le jeu des grands
Assez grand pour affronter la vie
Trop petit pour être malheureux

Verra-t-on enfin les êtres humains
Rire aux larmes de leur peurs
Enterrer les armes écouter leur coeur
Qui se bat qui se bat pour la vie

Dans le ventre de l’univers
Des milliards d’étoiles
Naissent et meurent à chaque instant
Où l’homme apprend la guerre à ses enfants

J’suis trop p’tit pour me prendre au sérieux
Trop sérieux pour faire le jeu des grands
Assez grand pour affronter la vie
Trop petit pour être malheureux

Mots-clés: Nanoo Secret Garden Nocturn

Que voyez-vous gardes? » Ma Planète


 

Ajouté le 03/01/2012 15:46:42 par Marie-Douce

Une bonne leçon qui nous apprend

à voir au-delà de l’extérieur.

Que voyez-vous gardes ?

 

Quand un vieil homme mourut dans un hôpital gériatrique de North Platte, au Nebraska, il allait de soit, selon tous, qu’il n’avait aucune possession de quelque valeur.

Plus tard, alors que les préposées s’affairaient à classer ses maigres possessions, elles trouvèrent ce poème. Elles furent tellement impressionnées qu’elles en firent des copies qui furent distribuées à tout le personnel de la maison.

L’une d’elles en rapporta une copie chez elle au Missouri et la fit connaître. Depuis, le poème de ce vieil homme a paru dans l’édition de Noël du Magazine

de l’Association de la Santé Mentale de St-Louis.

Et ce petit vieillard décharné, semblant n’avoir rien à apporter au monde, est l’auteur de ce petit poème, éloquent mais sans prétention, qui fait le tour sur l’Internet.

À quoi pensez-vous gardes…….en me regardant?

Un vieillard difficile….et pas trop brillant?

Hésitant, dans ses gestes……et dans ses yeux fuyants?

Qui jongle avec sa nourriture……..et ne réponds pas

Quand vous dites d’une voix forte…….

« vous n’essayez même pas! »

Qui semble ne pas s’apercevoir……..

de ce que vous accomplissez

Qui perd constamment…….un bas ou un soulier

Qui, avec ou sans résistance…….obéi à votre gré

Avec le bain, les repas…….

et les longues journées à tuer

Alors ouvrez les yeux gardes……

ce n’est pas moi que vous voyez!

Quoi que je mange à votre convenance…

et fais ce vous m’ordonnez

Je vais vous dire qui est là……dans ce fauteuil élimé

Je suis un garçon de dix ans…avec frères et sœurs

Et nos parents nous aiment…..avec tout leur cœur

Un garçon de seize ans….des ailes à ses souliers

Et bientôt une amoureuse…..qu’il espère rencontrer

Un jeune homme de vingt ans…..fraîchement fiancé

Mon cœur bondit……de bonheur annoncé

En me souvenant des vœux ….que j’aurai à prononcer

Et que j’ai promis ………..de toujours respecter

J’ai vingt-cinq ans maintenant….

et des enfants merveilleux

C’est mon devoir de les guider…

et  protéger de mon mieux

Un homme de trente ans…..

mes enfants grandissent vite

Mais nos liens sont solides……bon présage pour la suite

À quarante ans mes enfants….ont grandis et quittés

Ma femme est à mes côtés…..et m’évite de déprimer

À cinquante ans, quelle joie…..des petits sur les genoux

À nouveau le bonheur……..même s’ils ne sont pas à nous

Des jours sombres s’annoncent….

ma femme est décédée

Je regarde vers l’avenir…….mais je suis effrayé

Car mes enfants sont occupés…..à élever leurs enfants

Et je pense sans arrêt……aux joies d’un autre temps

Je suis maintenant un vieil homme…et la vie est ainsi

Le corps tombe en ruine….. l’agilité et la grâce parties

Vieillir n’est pas qu’ une sinécure….

une perte de vigueur

J’ai maintenant une roche….là ou j’avais un cœur

Mais sous cette vieille carcasse….

un jeune homme subsiste

Maintenant et encore…..mon vieux cœur s’excite

Je me souviens des peines……et des bons moments

Et j’aime, je respire et je vis…….tout comme avant

Je pense aux années, trop peu nombreuses….

passées trop vite

J’accepte la dure réalité……que rien ne peut durer

Alors à vous tous, ouvrez vos yeux au plus vite

Et vous ne verrez pas..….qu’un vieil homme revêche…..

Regardez…Regardez bien et…

vous ME verrez MOI!

Souvenez-vous de ce poème la prochaine fois

où vous rencontrerez une vieille personne,

que vous serez peut-être tenté de pousser

hors de votre chemin sans y porter attention.

Rappelez-vous, nous y passerons tous!

Auteur inconnu

Ce n’est pas la taille qui compte (pour un téléphone portable) | Slate


 

A l’image du Samsung Galaxy Note, les nouveaux téléphones portables sont de plus en plus gros. Cela les rend-ils pour autant meilleurs?

Une jeune femme pose avec le Samsung Galaxy Note à Séoul, le 28 novembre 2011. REUTERS/Lee Jae-Won.

– Une jeune femme pose avec le Samsung Galaxy Note à Séoul, le 28 novembre 2011. REUTERS/Lee Jae-Won. –

Le Samsung Galaxy Note est le plus grand smartphone jamais construit. Bon, ce n’est peut-être pas l’exacte vérité, puisqu’il est présenté sur le marché —y compris dans cette publicité du Super Bowl— comme plus qu’un simple smartphone. Je crois qu’il est censé faire à la fois téléphone, tablette tactile, plateau de cafétéria et bouclier anti-émeute.

À en croire sa fiche technique, le Galaxy Note mesure 7,62 cm de large et près de 15 cm de long. Ces mesures semblent pompées directement sur la rubrique rencontres coquines de Craigslist, et je soupçonne que ce soit absolument délibéré de la part de Samsung. Le Galaxy Note est l’apogée comique (j’ose espérer!) d’une horrible et nouvelle tendance du secteur des téléphones: la tentative des fabricants de se concurrencer avec des téléphones rivalisant de taille.

<a href= »http://ww400.smartadserver.com/call/pubjumpi/33259/230913/14321/S/%5Btimestamp%5D/? »><img src= »http://ww400.smartadserver.com/call/pubi/33259/230913/14321/S/%5Btimestamp%5D/? &raquo; border= »0″ alt= » » /></a>

publicité

Cette tendance va à l’encontre de tout bon sens. Un plus gros téléphone est moins pratique à transporter qu’un petit, plus difficile à tenir et à utiliser d’une seule main, en général sa batterie dure moins longtemps et quand on le porte à l’oreille, cela crée un courant d’air susceptible de vous déséquilibrer. Il n’y a qu’une seule situation où un gros téléphone surpasse un petit, et pour un segment du marché particulier, c’est vital: pour certains gars, vous voir sortir un téléphone aussi énorme que le Galaxy Note de votre pantalon vous propulse au rang de véritable dieu.

Le Note n’est pas encore sorti aux Etats-Unis, et je ne l’ai pas encore essayé. Je m’attends d’un jour à l’autre à voir un trois tonnes s’arrêter devant chez moi pour me livrer mon exemplaire presse. En attendant, l’évaluation déjà publiée par Boy Genius Report n’est pas très prometteuse:

«Vous aurez l’air idiot en parlant dedans, les gens se moqueront de vous et vous regretterez de l’avoir acheté.»

Mes propres confrontations avec des téléphones géants m’ont laissé tout aussi insatisfait. Pendant quelques semaines l’année dernière, j’ai utilisé le Galaxy Nexus, également fabriqué par Samsung et supposé être le produit phare pour Android de Google. Avant l’arrivée du Galaxy Note, le Nexus était censé être le plus gros smartphone vendu aux États-Unis, avec 6,85 cm de large sur 13,46 cm de haut, soit 38% de plus que l’iPhone (5,84 cm sur 11,43 cm). Je trouvais le Nexus trop gros. Sans que ce soit comique ni fatal; juste assez pour que ce ne soit pas confortable.

Une main de 7 à 8 centimètres

Selon cette étude, la main de l’homme mesure en moyenne 8,38 cm de large et celle de la femme 7,36 cm. En l’ouvrant bien, on peut empoigner un objet bien plus large, comme l’annoncent d’ailleurs les titres des spams qui atterrissent dans nos boîtes mail, mais quand même, au bout d’un moment, ça commence à faire drôle. Le Galaxy Nexus est exactement à cette frontière-là, et pour certaines personnes elle doit même la franchir allègrement.

C’est aussi le cas du Motorola Droid X, du Motorola Droid Razr, du HTC Titan et probablement du Lumia 900, le prochain et très attendu Windows Phone de Nokia. Tous ces appareils mesurent entre 6,6 cm et 7,11 cm de large. Quand on revient à un téléphone normal après avoir manipulé un truc aussi gros, on se demande ce qui a bien pu nous passer par la tête. Pourquoi s’est-on laissé aveugler par la taille?

Pour les gens qui ne se sont pas spécialement penchés sur l’évolution du marché, l’inflation de la taille des téléphones sera une vraie surprise; après tout, il n’y a pas si longtemps, tout le monde voulait de petits téléphones, pas des gros. Que s’est-il passé?

Le gigantesque téléphone de Gordon Gekko

Comme toujours dans le secteur électronique, cet intérêt tout neuf pour des appareils plus gros s’explique en partie par la mode, la concurrence et la technologie. Dans les années 1980, quand les premiers téléphones portables sont apparus, ils étaient tous énormes. Vous souvenez-vous du gigantesque téléphone de Gordon Gekko? C’était un Motorola DynaTAC, qui, en 1983, fut le premier téléphone portable mis sur le marché. Il mesurait 33 cm de haut, 9 cm de large et 4,44 cm d’épaisseur. Il était ridicule mais comme il coûtait 4.000 dollars, quiconque en avait un avait l’air trop cool (c’est exactement le même principe que les vêtements de grands couturiers).

Au cours des vingt années qui ont suivi, le principal défi technologique du secteur a consisté à réduire la taille des composants électroniques pour fabriquer des téléphones plus petits —ce qui signifiait que chaque nouveau téléphone, plus cher et par conséquent plus recherché, était plus minuscule que le précédent. À l’aube du nouveau millénaire, les téléphones avaient atteint leur taille minimale.

En théorie, il est possible de fabriquer un téléphone bien plus petit que la main humaine (un sketch hilarant de l’émission Saturday Night Live a exploré cette possibilité) mais en gros, les fabricants sont restés sur des modèles adaptés à la taille naturelle du corps humain. L’iPhone, qui a poussé les concurrents d’Apple à abandonner les boutons pour les écrans tactiles, a paru instaurer un idéal uniforme au secteur. Pendant les quelques années qui ont suivi son lancement en 2007, la plupart des téléphones haut de gamme à écran tactile (y compris le Nexus One et le Motorola Droid) ont adopté la taille de l’iPhone.

Mais l’homogénéité a posé un problème. J’ai déjà expliqué que les smartphones —et même l’iPhone— avaient atteint les limites du design industriel. Ce ne sont au final que de fines tablettes de verre, ce qui les fait tous se ressembler entre eux, d’autant que la plupart d’entre nous les cachons dans des étuis moches. Le marché des smartphones devenant de plus en plus concurrentiel, les fabricants ont dû trouver un moyen pour que leur produit se distingue de la masse.

Certaines améliorations techniques

Au même moment, le prix des écrans LCD a beaucoup baissé et il est donc devenu moins cher de fabriquer des téléphones avec de grands affichages. Selon une certaine théorie, de plus grands téléphones permettent aux fabricants d’y apporter certaines améliorations techniques.

John Gruber, de Daring Fireball, avanceque de gros téléphones permettent d’insérer des puces plus rapides pour la 4G, et le blogueur Jin Kim estime que les grands écrans permettent à Android d’augmenter la résolution sans diminuer la taille des boutons sur l’écran (et ce pour des raisons techniques). Pour les fabricants, surtout ceux qui vendaient des téléphones Android, la direction à prendre s’imposait d’elle même: pour que leur gadget sorte du lot, il fallait qu’il soit plus gros.

Je parie que nombre de lecteurs vont intervenir pour rétorquer qu’ils adorent leur téléphone géant. Ils affirmeront qu’ils n’ont aucun problème pour prendre ces monstres en main, que tous ces centimètres tiennent parfaitement dans leur poche et que quand ils allument leur appareil, l’immense image qui s’affiche est une pure merveille. Je les crois, et je ne leur reproche pas leurs téléphones géants; moi si ça leur va, ça me va.

Je me contenterai de signaler que l’iPhone demeure de loin le smartphone qui se vend le mieux au monde, et que ses dimensions de départ n’ont jamais varié d’un iota. Il est temps pour les rivaux d’Apple de tirer les leçons de ce succès, de comprendre que ce n’est pas forcément la taille qui compte et que l’utilité d’un téléphone diminue à mesure que la taille de son écran augmente. En d’autres termes, ce n’est pas l’apparence qui compte, mais la performance.

Farhad Manjoo

Traduit par Bérengère Viennot

UNE MEME VOLONTE D`EMANCIPATION » Ma Planète


Ajouté le 03/21/2012 05:23:01 par lazar_adriana

UNE MEME VOLONTE D`EMANCIPATION

http://www.20minutes.fr




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/7a/Gentileschi_judith1.jpg/491px-Gentileschi_judith1.jpg


Deux femmes que tout sépare, sauf une même passion pour l’art. Artemisia Gentileschi (1593-1652), contemporaine du Caravage, Berthe Morisot (1845-1895), amie de Degas, Manet, Renoir. Toutes deux ont connu la gloire de leur vivant. Et on doit aujourd’hui aux musées Maillol et Marmottan de redécouvrir ces deux peintres.
« A l’aube du XVII-e siècle, Artemisia Gentileschi a brisé toutes les lois de la société en n’appartenant qu’à son art », raconte Francesco Solinas, commissaire de l’expo du musée Maillol. Après avoir longtemps travaillé à l’ombre de son père, peintre de la cité papale, et malgré les jalousies de ses collègues et un viol qui a marqué sa jeunesse, Artemisia s’est très vite émancipée en se lançant dans la peinture de figures historiques et bibliques, sujets jusqu’alors réservés aux hommes. Surtout des héroïnes qui ont su rester maîtresses de leur destin : Judith, Yaëlle, Esther, Cléopâtre ou Lucrèce. « Très vite, elle se libère de l’influence du père pour approcher la peinture classique dans la tradition de Michel-Ange, raconte Solinas. C’est là qu’elle peint son fameux nu intégral, Allégorie de l’inclination. » Son ambition fait le reste. Elle est la première femme à entrer à l’Académie.

Seule femme impressionniste
«Issue de la bourgeoisie éclairée du milieu du XIXe siècle, Berthe Morisot non plus ne s’en est pas laissé conter », rappelle Marianne Mathieu, la commissaire de l’expo du musée Marmottan. Très jeune, Berthe Morisot impressionne. Corot, qui l’incite à peindre en extérieur, Manet, dont elle épouse le jeune frère Eugène, Degas, qui dira à sa mère : « Nous avons besoin de votre fille. » En 1874, elle est la seule femme à participer à l’exposition impressionniste organisée chez Nadar.Elle vend plus, et mieux que les autres. Mais comme Artemisia, elle tombe peu à peu, après sa mort, dans l’oubli. Le musée Marmottan organise la première rétrospective de son œuvre depuis 1941.



Le berceau [Edma Pontillon, soeur de l’artiste] (1873)

Pourquoi une reconnaissance aussi tardive ? « La peinture du XVIIe italien était passée de mode, reprend Solinas. Comme Le Caravage, il a fallu attendre plus de trois siècles pour qu’Artemisia soit à nouveau reconnue. Beaucoup de ses toiles reposaient dans des réserves et il a fallu les restaurer ». « Je crois surtout que l’intérêt pour les femmes peintres est très récent, note de son côté Marianne Mathieu. Cela ne fait que cinq ou six ans qu’on porte un regard moins misogyne sur une peinture féminine qui a toujours été considérée comme mineure. » Artemisia était « une femme ambitieuse et sûre de son talent », souligne Francesco Solinas. Son caractère, elle se l’est forgé en traînant, enfant, dans les pinceaux de son père, lui servant souvent d’assistante ou de modèle, à une époque où il était interdit aux femmes de poser nue. On attribue au viol d’Artemisia par l’associé de son père et au procès humiliant qui s’ensuivit la violence graphique de l’œuvre de la jeune peintre, sorte de féminisme avant l’heure, notamment dans le tableau célèbre qui montre Judith décapitant Holopherne. Les traits de Judith ressemblent à ceux d’Artemisia, comme dans la plupart de ses figures féminines. Artemisia avait l’habitude de se prendre pour modèle en se peignant devant la glace.S.L.

Stéphane Leblanc

Mots-clés: ADRIANA Art Et Culture

L’aspirine pour prévenir le cancer – Santé : LaDépêche.fr


 

Aspirine

Aspirine DDM

Prendre une aspirine tous les jours éloignerait l’apparition du cancer ainsi que sa propagation.

Une série d’études, menée par l’équipe du docteur Peter Rothwell de l’université d’Oxford, montre une réduction de la mortalité de 20% pour les personnes atteintes de cancer et prenant régulièrement de l’aspirine.

Sur le long terme (une prise quotidienne pendant plus de cinq ans), la réduction du risque de mortalité atteindrait même les 34%.

De plus, le risque de cancer avec la survenue de métastases est diminué de 36% pour les patients soignés avec une aspirine quotidien, pendant six ans et demi. Une dernière étude démontre également la réduction des métastases pour les cancers de l’estomac, du sein et de l’œsophage.

Des effets secondaires

Certains risques sont cependant à prendre en compte puisqu’une prise trop élevée d’aspirine augmente le risque d’hémorragie digestive. En effet, ce médicament peut provoquer des ulcères chez certains patients. Ce risque diminuant avec le temps, il reste alors au médecin à évaluer le rapport bénéfice-risque pour chaque patient.

LA BLONDE ET LE CONCOURS DES MARCHES…


images drôles Pas si barbare que ca

C’est une blonde, une brune et une rousse qui jouent à un jeu télévisé.

En fait il y a 100 marches, et à chaque marche, le présentateur dit une blague à la candidate.

Si elle ne rit pas, elle monte une marche , ext..

c’est 100.000 Euro de gain pour la/les fille(s) qui arriveront à ne pas rire pour les 100 marches !

Alors ca commence par la brune qui passe les 10 première marches, mais à la 11e, elle rit.

La rousse passe 75 marches, mais rigole à la 76e marche.

La blonde réussit à ne pas rire jusqu’à la 99e marche, mais rit à la 100e marche.

Elle redescend les marches, puis le présentateur lui demande pourquoi ne pas avoir tenu le coup pour une seule petite marche.

– C’est parce que je viens de comprendre la blague de la première marche…

(merci à JOSÉPHINE pour cette blague)