Ginette Villeneuve : Victor, sa femme & maîtresse‏


 

Victor Hugo et sa maîtresse

Juliette Drouet, de son vrai nom Juliette Gauvain, est une comédienne de théâtre. En 1833, elle joue le rôle de la Princesse Négroni dans la pièce Lucrèce Borgia écrite par Victor Hugo. Ils s’éprennent l’un de l’autre et entament une longue liaison, alors que l’écrivain est déjà marié. Rapidement, Juliette arrête sa carrière et lui consacre entièrement sa vie. Elle est à la fois sa collaboratrice et son inspiratrice. Ils s’écrivent des milliers de lettres passionnées, qui témoignent du réel talent d’écriture de l’amante. C’est elle qui le sauve de la mort lors des événements violents suite au coup d’Etat du 2 décembre 1851. Hugo, qui s’oppose à Louis-Napoléon Bonaparte, s’exile à Bruxelles puis à Jersey, toujours accompagné par Juliette et sa femme Adèle. A la mort de cette dernière, Juliette partage davantage la vie de Victor Hugo.

Elle s’éteint le 11 mai 1883 après 50 ans de dévotion.

Une pièce de théâtre a été créée au festival d’Avignon 2007. Cette pièce est un bouleversant hommage à la merveilleuse histoire d’amour qui a uni durant 50 ans Victor Hugo et sa maîtresse Juliette Drouet.

50 ans de passion, de joies, de bonheur intense mais aussi de souffrances, de querelles, qui furent couchées sur le papier par les deux amants sur 40,000 lettres d’amour.

A partir de la lecture et du choix de certains de ces écrits, Anthéa Sogno a conçu un spectacle théâtral ; bien loin de la simple lecture à deux voix. De ces lettres échangées sans relâche naît en effet un dialogue qui retrace l’histoire des deux amants, dont chaque étape marquante est jouée avec entrain, humour, colère ou désespoir.

Les dialogues reconstitués constituent une enfilade de scènes qui racontent tout de leur vie, de la première rencontre lorsque Juliette passait une audition pour jouer dans « Lucrèce Borgia », une des pièces d’Hugo, jusqu’au jour où 50 ans plus tard, elle ferme les yeux. Ce jour là, il se passa une chose inouïe : Victor Hugo cessa d’écrire, ferma son encrier pour toujours.

Juliette Drouet fut donc non seulement son grand amour mais aussi sa muse.

« Aimer, c’est plus que vivre » vous fera pénétrer dans l’intimité du grand homme, et découvrir Juliette Drouet, qui a vécu dans son ombre et qui est désormais reconnue comme l’un des grands écrivains de son siècle.

Cette pièce sensible a enchanté par ses textes, le jeu épatant de ses comédiens et un rythme virevoltant où se succèdent changements de costumes, empoignades et embrassades.

© Merci Capri pour cette découverte…

Auteur : samychaiban

Licencié ès lettres modernes de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III, je donne des leçons particulières en langue et littérature françaises, je prépare au Bac français et je compose des notes de recherches ou des memoires pour les étudiants des Universités francophones. Contactez-moi au 96170928822 ou au 9614923322 Né le 26 octobre 1947 , à Beyrouth ( Liban ) , j’ai passé ma jeunesse au Sénégal où j’ai vécu de 1951 à 1962.J’y ai fait mes études primaires et complémentaires chez les Pères Maristes à Hann ( Dakar ).Doté de mon BEPC en 1962, je suis retourné au Liban avec mes parents.J’ai fait mes études secondaires chez les Frères Maristes à Jounieh puis à Champville et ma Terminale A au Lycée Franco-Libanais à Beyrouth.J’ai eu ma « Licence ès lettres modernes » de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III.J’ai enseigné la langue et la littérature françaises de 1962 à 2006,dans différents établissements scolaires tout en ayant comme point d’attache « Saint Joseph School »,Cornet Chahwan. J’ai pris ma retraite en 2006 pour des raisons personnelles. Je suis marié et père de famille.Je suis poète à mes moments perdus,romantique et fidèle à mes amitiés.Je suis AMOUREUX FOU DU LIBAN .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s