Pensée du samedi 14 janvier 2012.


« Vous avez tous certainement ressenti l’influence de vos
pensées et de vos sentiments sur le fonctionnement de votre
organisme. Mais cette observation, vous ne l’avez faite, le
plus souvent, que dans le cas de pensées et de sentiments
négatifs comme la colère, la peur, le mécontentement, la
jalousie, ou les émotions causées par une mauvaise nouvelle.
Les sécrétions glandulaires sont alors perturbées, le système
nerveux ébranlé, et voilà les maux de tête, les nausées, les
contractions d’estomac, les coliques…
Vous savez donc tous par expérience que certains sentiments et
émotions peuvent vous rendre malades. Mais combien, parmi vous,
font vraiment quelque chose pour les éviter, se maîtriser et
surtout pour cultiver des sentiments, des émotions qui les
réjouissent, les renforcent et améliorent leur santé ? Il est
pourtant facile de comprendre que, autant on s’affaiblit en se
laissant aller à des états de conscience négatifs, autant on
deviendra fort, libre et plus vivant quand on travaillera avec
des états de conscience positifs. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Afghanistan: indignation après la vidéo de Marines urinant sur des cadavres


Image tirée d’une vidéo diffusée sur YouTube montrant quatre soldats vêtus de l’uniforme américain urinant sur des cadavres de supposés insurgés talibans. (Photo /YouTube.com/AFP)

Jeudi 12 janvier 2012, 20h33

Une vidéo de militaires américains urinant sur des cadavres de talibans présumés a provoqué une vague d’indignation aux Etats-Unis et en Afghanistan et entraîné l’ouverture d’une enquête pour identifier et punir les responsables.

Les Marines ont identifié l’unité concernée par cette vidéo, a déclaré jeudi à l’AFP le porte-parole de ce corps d’élite de l’armée américaine. « Nous pensons avoir identifié l’unité. Nous ne pouvons pas dévoiler son nom pour le moment car l’incident fait toujours l’objet d’une enquête », a déclaré dans un courriel le colonel Joseph Plenzler, porte-parole des Marines.

Un haut responsable militaire a par ailleurs indiqué à l’AFP que le Pentagone pensait avoir identifié les quatre soldats en question.

Les talibans n’ont pas manqué de se saisir de l’affaire, dénonçant un « acte barbare » et « sauvage ».

La vidéo amateur, vraisemblablement filmée lors d’une opération en Afghanistan, montre quatre jeunes hommes vêtus d’un uniforme américain qui, hilares, se soulagent sur trois corps ensanglantés, conscients qu’une autre personne est en train de les filmer.

Dès leur mise en ligne mercredi sur plusieurs sites, les images ont fait le tour du monde et provoqué l’ire du président afghan Hamid Karzaï, qui s’est dit « profondément perturbé » par cette « profanation des corps de trois Afghans par des soldats américains ».

Dans un communiqué, il a demandé au gouvernement américain « la punition la plus sévère » pour les coupables.

A Washington, la secrétaire d’Etat Hillary Clinton a fait part de sa « consternation » et estimé que « quiconque a participé ou été au courant devra rendre des comptes ».

Un acte « lamentable » pour le Pentagone

Le chef du Pentagone Leon Panetta a lui aussi vivement réagi et jugé cet acte « absolument lamentable ». « Ce comportement est totalement déplacé de la part de membres de l’armée des Etats-Unis », a-t-il fait valoir, tout en précisant avoir demandé une « enquête immédiate et approfondie ».

Le secrétaire à la Défense s’est entretenu de l’affaire jeudi par téléphone avec le président Karzaï.

La vidéo n’a pas encore été authentifiée, a indiqué le porte-parole du Pentagone John Kirby, mais selon lui « il n’y aucune indication laissant penser qu’elle n’est pas authentique ».

Des commentaires l’accompagnant indiquent qu’il s’agit de Marines de la base de Camp Lejeune (Caroline du Nord, Est des Etats-Unis) et, selon un responsable militaire américain, il pourrait s’agir d’une équipe de tireurs d’élite.

Le commandant du corps des Marines, le général John Amos, a annoncé avoir chargé le Service d’enquête criminelle de la Marine (NCIS) d’enquêter sur cette violation du code de justice militaire américain et ordonné une enquête administrative.

En une décennie de guerres en Afghanistan et en Irak, les scandales n’ont pas manqué d’éclabousser l’armée américaine. En 2004, les clichés de prisonniers irakiens humiliés par des militaires américains à la prison d’Abou Ghraïb avaient fait le tour du monde.

Plusieurs affaires similaires de profanations présumées par des soldats (rumeurs de Coran jeté dans les toilettes par exemple) ou la publication par des journaux occidentaux de caricatures de Mahomet ont par ailleurs suscité ces dernières années la colère en Afghanistan, voire des manifestations violentes et parfois meurtrières.

Cet incident intervient alors que Washington et les talibans semblent prêts à se retrouver autour d’une table pour trouver une issue au conflit mais, selon un porte-parole des rebelles, cela ne devrait pas affecter les négociations.

Afghanistan: indignation après la vidéo de Marines urinant sur des cadavres

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=09wTlEj8-Hc&w=560&h=315]

Marie-Thérèse Bardet, 113 ans et demi, et beaucoup de tendresse


 

Marie-Thérèse Bardet, 113 ans et demi, nouvelle doyenne connue des Français, entourée d’infirmières dans sa maison de retraite de Pontchâteau en Loire-Atlantique, le 10 janvier 2012 (Photo Frank Perry/AFP)

Agrandir la photo

Mardi 10 janvier 2012, 20h31

Marie-Thérèse Bardet, 113 ans et demi, nouvelle doyenne connue des Français, est une petite dame très tendre avec les gens qui l’entourent dans sa maison de retraite et tous ravivent le souvenir encore frais d’une personne dynamique, qui n’a arrêté de parler qu’il y a 18 mois.

« C’est quoi son secret ? Elle n’a bu que de l’eau », fanfaronne la benjamine de la maison de retraite de La Châtaigneraie à Pontchâteau (Loire-Atlantique), Marie-Louise Chalmeau, 78 ans, en prenant la main de Mme Bardet. « Vous voyez, ici, on est bien soignés et bien nourris », ajoute cette dame, pleine d’espoir devant les 36 ans qui la séparent de la doyenne.

Et le doyen de la maison de retraite, Lucien Roger, 103 ans, est aux petits soins : « Je vais la voir presque tous les jours, elle prend ma main et elle la serre, longtemps ».

Marie-Thérèse Bardet, 113 ans et demi, nouvelle doyenne connue des Français,dans sa maison de retraite de Pontchâteau en Loire-Atlantique, le 10 janvier 2012 (Photo Frank Perry/AFP)

Agrandir la photo

Marie-Thérèse Bardet, assise sur une chaise, déguste seule un petit suisse, entourée de ses aide-soignantes, devant caméras et photographes qui tournent autour d’elle au lendemain de l’officialisation de son statut de doyenne connue par l’Inserm.

Claudie Regardin, l’infirmière, connaît Mme Bardet depuis 21 ans. « Quand elle est arrivée chez nous, sur toutes les ordonnances, elle demandait qu’on divise les doses de médicaments par deux », précise-t-elle.

« Elle savait très bien ce qu’elle voulait, et elle était soucieuse de son apparence physique aussi. Elle me disait : +regarde ma fille comme c’est moche de vieillir, j’ai des petites taches sur la joue+ », se souvient Mme Regardin.

Arrivent son fils, Léon Bardet, 89 ans, et son petit-fils, Hervé, 58 ans. Eux n’ont pas connu cette tendresse, du fait de l’enfance difficile de Mme Bardet, placée à l’Assistance publique. « Elle n’était pas très démonstrative », raconte Léon, qui a hébergé chez lui sa mère, une fois veuve.

Aujourd’hui, Mme Bardet ne parle presque plus, n’entend pas bien et ne voit pas bien non plus. Elle échange pourtant toujours avec son entourage en prenant les mains de ses soignantes pour les embrasser quand celles-ci se penchent pour lui parler.

Marie-Thérèse Bardet, 113 ans et demi, nouvelle doyenne connue des Français, entourée de journalistes dans sa maison de retraite de Pontchâteau en Loire-Atlantique, le 10 janvier 2012 (Photo Frank Perry/AFP)

Agrandir la photo

Le 2 juin 1898, la petite Marie-Thérèse Louise Jégat a vu le jour à Lorient (Morbihan) à l’hospice civil car sa mère, Marie Louise Jégat, était célibataire, « domestique » de son état, un statut difficile à assumer à la fin du XIXème siècle.

A 15 ans, Marie-Thérèse échappe de peu à une sévère fièvre typhoïde.

« Placée à l’Assistance publique, elle a passé la première guerre mondiale dans une ferme, à faire un travail d’homme », raconte son fils Léon.

Celui-ci est né en 1922, suivi en 1924 d’une fille. Marie-Thérèse a épousé leur père Léon Bardet en 1925 et après cela, « elle a mené une petite vie tranquille », selon son fils.

La famille, dans le Morbihan de 1925 à 1935, déménage à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) où Léon Bardet père travaille aux chantiers navals.

Léon Bardet est décédé en 1953, laissant sa femme veuve à 55 ans. Deux ans plus tard, elle s’est installée chez son fils Léon qui vit à Saint-Nazaire.

Elle est entrée en maison de retraite à 84 ans. « On dit que les gens dépérissent en maison de retraite, mais elle, ça fait trente ans qu’elle y est », souligne le directeur de La Châtaigneraie, Fabrice Crossouard.

Mme Bardet a eu sept petits enfants et au moins 15 arrière petits-enfants.

Aujourd’hui son petit-fils Hervé n’est pas peu fier. Et pour sa grand-mère, il se prend à rêver d’un titre mondial à présent : « elle est la 8e personne la plus âgée connue sur le plan mondial, et… elle est encore très tonique, elle a une envie de vivre manifestement très forte ».

Marie-Thérèse Bardet, 113 ans et demi, et beaucoup de tendresse

Ce que vous êtes pour les autres????


> > > C’est une très belle histoire, elle vaut la peine que l’on réfléchisse sur notre relation avec les autres.

> Un jour, une prof demande à ses élèves de noter le nom de tous les élèves de la classe sur une feuille et de laisser un peu de place à côté de chaque nom.

> > > > > > > > > > > Puis, elle leur dit de penser à ce qu’ils pouvaient dire de plus gentil au  sujet de chaque camarade et de le noter à côté de chacun des noms. Cela  pris toute une heure jusqu’à ce que tous aient fini et avant de quitter la  salle de classe, les élèves remirent leur copie à la prof.

> > > > > > > > > > >

> > > > > > > > > > > Le week-end, la prof écrivit le nom de chaque élève sur une feuille et à  côté toutes les remarques gentilles que les autres avaient écrites au sujet  de chacun.

> > > > > > > > > > >

> > > > > > > > > > > Le lundi, elle donna à chaque élève sa liste.

> > > > > > > > > > > Peu de temps après, tous souriaient.

> > > > > > > > > > > « Vraiment ? » entendait-on chuchoter…

> > > > > > > > > > > « Je ne savais pas que j’avais de l’importance pour quelqu’un !

> > > > > > > > > > > « Je ne savais pas que les autres m’aimaient tant » étaient les  commentaires que l’on entendait dans la salle de classe.

> > > > > > > > > > > Personne ne parla plus jamais de cette liste. La prof ne savait pas si les  élèves en avaient parlé entre eux ou avec leurs parents, mais cela n’avait  pas d’importance. L’exercice avait rempli sa fonction. Les élèves étaient satisfaits d’eux-mêmes et des autres.

> > > > > > > > > > > Quelques années plus tard, un élève tomba, mort au Vietnam et la prof alla  à l’enterrement de cet élève.

> > > > > > > > > > >

> > > > > > > > > > > L’église était comble. Beaucoup d’amis étaient là.. L’un après l’autre, ils  s’approchèrent du cercueil pour lui adresser un dernier adieu. La prof  alla en dernier et elle trembla devant le cercueil. Un des soldats  présents lui demanda « Est-ce que vous étiez la prof de maths de Marc ? »

> > > > > > > > > > > Elle hocha la tête et dit : « oui. » Alors il lui dit : »Marc a souvent  parlé de vous. »

> > > > > > > > > > >

> > > > > > > > > > > Après l’enterrement, la plupart des amis de Marc s’étaient réunis.

> > > > > > > > > > > Les parents de Marc étaient aussi là et ils attendaient impatiemment de  pouvoir parler à la prof.

> > > > > > > > > > > « Nous voulions vous montrer quelque chose. » dit le père de Marc et il  sortit son portefeuille de sa poche. « On a trouvé cela quand Marc est tombé à la guerre.

> > > > > > > > > > > Nous pensions que vous le reconnaitriez.. » Il sortit du portefeuille un  papier très usé qui avait dû être recollé, déplié et replié très souvent.

> > > > > > > > > > > Sans le regarder, la prof savait que c’était l’une des feuilles de la  fameuse liste des élèves contenant beaucoup de gentilles remarques écrites  à l’époque par les camarades de classe au sujet de Marc.

> > > > > > > > > > > « Nous aimerions vous remercier pour ce que vous avez fait. » dit la mère  de Marc « Comme vous pouvez le constater, Marc a beaucoup apprécié ce  geste.

> > > > > > > > > > > Tous les anciens élèves se réunirent autour de la prof.

> > > > > > > > > > > Charlie sourit et dit : » J’ai encore ma liste. Elle se trouve dans le  premier tiroir de mon bureau.»

> > > > > > > > > > > La femme de Chuck dit : « Chuck m’a prié de la coller dans notre album  de mariage. »

> > > > > > > > > > > « Moi aussi, j’ai encore la mienne, » dit Marilyn « Elle est dans mon  journal intime »

> > > > > > > > > > > Puis, Vicky, une autre élève, prit son agenda et montra sa liste toute  usée aux autres personnes présentes. » Je l’ai toujours avec moi, »dit Vicky et elle ajouta : »Nous l’avons tous gardée.»

> > > > > > > > > > > La prof était si émue qu’elle dut s’asseoir et elle pleura.

> > > > > > > > > > > Elle pleurait pour Marc et pour tous ses amis qui ne le reverraient plus  jamais.

> > > > > > > > > > > Dans le quotidien avec les autres, nous oublions trop souvent que toute vie s’arrête un jour et que nous ne savons pas quand ce jour arrivera.

> > > > > > > > > > > C’est pourquoi, il est important de dire aux personnes, que l’on aime et qui nous sont importantes, qu’elles sont particulières et importantes.

Dis le leur avant qu’il ne soit trop tard.  Tu peux aussi le faire en continuant d’envoyer cette histoire. Si tu ne le fais pas tu vas rater une occasion de faire quelque chose de bien.

Un gentil mot adressé à l’un de nos élèves pourrait le marquer toute sa vie!  

Si tu as reçu ce courriel c’est que quelqu’un pense à toi et que tu as de l’importance pour au moins une personne.

S’ENGAGER DANS UNE ONG » Ma Planète


          Ajouté le 01/12/2012 11:31:13 par NOEMIE

S’engager dans une ONG

S'engager dans une ONG

Et si faire de l’humanitaire faisait partie de vos bonnes résolutions pour 2012 ? Les ONG sont nombreuses et ne manquent pas de travail. Le point avec MaNews.

Il n’existe pas de recensement exhaustif des ONG en France, mais une chose est sûre : elles sont nombreuses. Parmi les dix plus connues, on peut citer: Médecins sans frontières, Action contre la faim, Handicap International, Acted, Medecins du monde, GreenPeace, Caritas, la Croix Rouge, Première urgence, Aide et action, etc. Autant dire que pour agir le choix est vaste ! Mais il est parfois compliqué de trouver l’information. Que faire ? Où partir ? Avec qui ?

Pour les curieux qui veulent se faire une idée il y a Ritimo, le réseau de centres de documentation et d’information pour le développement et la solidarité internationale. Ce site propose toute une série de documents, d’informations, d’animations et des pistes pour agir : le tourisme solidaire, la consommation citoyenne, le commerce équitable, participer à des campagnes de sensibilisation…

Il est également possible de se rendre sur coordinationsud, le site de la coordination nationale des ONG françaises de solidarité internationale. En cliquant sur l’onglet membre et en allant dans la rubrique « liste des membres » vous pourrez alors choisir l’ONG avec laquelle vous voulez vous impliquer en selectionnant le pays ou le domaine d’intervention de votre choix. Il existe même un portail du bénévolat: http://www.francebenevolat.org. Vous y trouverez la liste des missions et emplois humanitaires qui recrutent actuellement.

Prendre un congé solidaire. Le « congé solidaire », crée par l’association éponyme (rebaptisée depuis Planète Urgence), « propose aux salariés d’entreprises de s’engager dans une démarche de solidarité internationale en mettant leurs compétences personnelles et professionnelles à leur disposition. Pour en profiter il suffit juste d’être salarié d’une entreprise, d’avoir une bonne capacité d’adaptation et de donner au minimum quinze jours de son temps libre pour participer à une mission. Le principe est simple: votre entreprise finance cette mission humanitaire (billet d’avion, séjour et logistique) et vous intervenez sur votre temps libre ou pendant vos congés annuels ». Toutes les informations nécessaires sont disponibles à cette adresse.

Enfin sachez que France Bénévolat a lancé en 2007 le « Passeport Bénévole« . Vendu 1 euro, ce livret permet aux bénévoles de conserver une trace des compétences acquises à l’occasion de missions non rémunérées dans les associations. Élaboré en partenariat avec l’Anpe et l’Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes), le « passeport bénévole » favorise également la recherche d’emploi.

> Si vous ne pouvez pas donner de votre temps, vous pouvez toujours donner un peu de votre argent. Pour ce faire, rendez-vous sur le site internet de l’ONG que vous voulez aider.

————————————

Fatima, rédaction de MaNews

Mots-clés: NOEMIE

Blogues Â» S’ENGAGER DANS » Ma Planète PPS / DIAPORAMA gratuit a telecharger

REPOUSSER LA RETRAITE…DE MON CHIEN » Ma Planète


 

Ajouté le 01/12/2012 10:56:39 par NOEMIE

Repousser la retraite… de mon chien

Repousser la retraite... de mon chien

Comme nous, les animaux de compagnie ont tendance à vivre plus longtemps. Problème : comment gérer le 3e âge de son chien quand les signes de fatigue apparaissent ?

Huit ans, c’est en moyenne le début du troisième âge pour un chien. Un chiffre qui varie selon le gabarit. De 10 ans pour les petits chiens à 5 ans pour les chiens géants type dogue allemand. Et comme nous, ils ont tendance à vivre de plus en plus vieux. La durée de vie moyenne des animaux de compagnie a presque doublé en trente ans grâce à une meilleur alimentation et aux progrès de la médecine vétérinaire. Pour les chiens, elle est passée de 9,5 ans en 1982 à près de douze ans en 2005. Aux mêmes causes, mêmes effets, il faut pouvoir gérer la vieillesse de son animal comme celle des membres de la famille.

Les symptômes. Arrivés à ces âges canoniques, les chiens peuvent souffrir de nombreux maux plus ou moins apparents. L’arthrose, l’incontinence urinaire, l’obésité, la perte des capacités sensorielles se manifestent fréquemment chez nos compagnons. Il faut surveiller certains indicateurs qui ne trompent pas. La truffe qui devient sèche, le poil perdant de son éclat, un essoufflement, et des difficultés à se mouvoir, une mauvaise haleine due à une inflammation des gencives, au tartre, à des troubles digestifs, doivent pousser le propriétaire à redoubler de vigilance.

Maintenir l’activité, donc la vie. Mais il ne faut pas pour autant placarder ni surprotéger son compagnon à quatre pattes. Comme pour les personnes âgées, la clé est de s’adapter. Il faut continuer à maintenir une activité tout en faisant évoluer le niveau. Laisser son chien chez soi bien au chaud en lui évitant un maximum d’effort est une façon d’accélérer son vieillissement et d’aboutir à une mort lente. Bien au contraire, il faut persister, voire le forcer à conserver une activité physique régulière. Le maintenir impliqué dans les activités quotidiennes soutient également son moral. Pour stimuler son cerveau, il est bon de lui apprendre des choses nouvelles, même à un âge avancé. De même, en dépit des signes de faiblesse, faire la toilette, passer la brosse, assurer l’hygiène élémentaire de son animal doit rester un impératif.

Une fois décelés les symptômes de la vieillesse, il est néanmoins recommandé de procéder à un bilan de santé complet (examen clinique, analyse de sang et d’urine). Des médicaments et des compléments alimentaires peuvent le maintenir en bonne santé plus longtemps.

En adoptant ces mesures, votre compagnon devrait avoir une fin de vie agréable. Si toutefois il souffre, l’acharnement est inutile, et il faut parfois songer à l’euthanasie. Une décision difficile qu’il faut prendre avec l’aide de votre vétérinaire.

—————————————

Nicolas, rédaction de MaNews

Mots-clés: NOEMIE

Blogues Â» REPOUSSER LA RE Â» Ma Planète PPS / DIAPORAMA gratuit a telecharger

Dictionnaire trilingue!! » Ma Planète


Ajouté le 01/12/2012 17:03:05 par rejir

DICTIONNAIRE ANGLAIS- FRANÇAIS- QUÉBÉCOIS……!!

VU LA GROSSEUR DES LETTRES,ALLEZ AVEC VOTRE SOURIS DANS LE BAS, SUR LA BARRE QUE VOUS POUVEZ GLISSER DE GAUCHE À DROITE ET VICE-VERSA…

C`EST VRAIMENT DU QUÉBÉCOIS…!!

Anglais

Français

Québécois

Check that

Regarde

Garsa

What’s New ?

Quoi de neuf ?

Pis ?

Look at her

Regarde-la

Gar la don

Look at him

Regarde-le

Gar lé don

I don’t believe it

Je ne le crois pas

Ben voyon don

What ?

Quoi ?

Quessé ?

What ?

Quoi ?

Hein ?

Is that right ?

Est-ce vrai ?

Ben cou don

Do you believe me ?

Me crois-tu ?

Tume cré tu ?

Do you think I care

Crois-tu que je me soucie

Kesse tuveu Ksam fasse

Only

Rien que

Yinque

With that

Avec ça

Aik sa

Really Wet

Vraiment mouillé

Trempa lavette

You and me

Toi et moi

Toé pis moé

I’m gonna beat you up

Je vais me battre

Ma t’crisser une volé

I’m gonna yell at him

Je vais lui crier après

Ma y parler dans l’casse

I’m gonna beat him up

Je vais le battre

Ma y crissé une volé

You’re Kiding me

Tu badines

Vatendon

It Stinks

Ça pue

Sassen charogne

I was scared

J’ai eu peur

Gé eu la chienne

Get out of there

Sors de là

Aute toé d’là

What are you doing ?

Que fais-tu ?

Kessé tu fa ?

I’m daydreaming

Je suis dans la lune

Chu dan lune

Right here

Ici même

Drette là

Don’t bother

Ne t’en fais pas

Baud toé zempa

Have you ever seen that

As-tu déjà vu ça ?

Tatu d’javusa ?

Move your ass

Tasse-toi

Anweille

It looks that way

Ça ressemble à ça

Sad’lair asa

I tell you

Je te dis

Ch’te di

I’m so confused

Je suis confus

Ch’toute fourré

I’m so tired

Je suis si épuisé

J’cogne des clous

Look at that guy

Je regarde ce gars-là

Check moé lédon

Get lost

Disparais

Décrisse

Fat whore

Grosse putain

Grosse torche

A lot of problems

Beaucoup de problèmes

Un sio d’marde

Because

Parce que

Stacose

Anyway

En tout cas

Antéka

That’s enough

C’est assez

Stacé

See you later

À plus tard

Mat woère talleur

Relax

Détends-toi

Camme toé

Damm

Damné

Viarge

She’s crying

Elle pleure

A braille

Hurry up

Dépêche-toi

Grouille toé

Make Believe

Faire croire

Fer à craire

He has bad breath

Il pue de la bouche

Y pu d’la yeul

I’m in trouble

Je suis dans le pétrin

Chu dan marde