Sept bonnes résolutions à ne surtout pas prendre – Société – 7s7


 

Les premiers jours du mois de janvier sont synonymes de bonnes résolutions. On voit le passage à l’an neuf comme un cap, un nouveau départ, le début d’une vie meilleure. Mais généralement, on ne tient pas les promesses formulées sur la longueur et on s’en veut. Pour atteindre ses objectifs, il s’agit en fait d’être plus réaliste et de ne pas s’éparpiller. Mieux vaut une ou deux petites résolutions prises que vouloir changer tout ce qu’on est, de A à Z.

Voici sept résolutions souvent prises mais rarement tenues et une façon différente de les formuler afin de simplifier leurs réalisations.

1. Perdre 20 kilos. Si vous êtes en surpoids, faire régime est probablement une bonne idée. Mais il vaut mieux se focaliser sur des petits pas quotidiens plutôt que sur une perte de poids générale et peu précise. Vous ne savez pas combien de temps cela va vous prendre de perdre 20 kilos, ni l’énergie que cela va vous coûter. Autant donc voir chaque jour comme un nouveau départ. Commencez par arrêter d’arroser vos plats de mayonnaise par exemple ou supprimez les boissons gazeuses de votre frigo. Chaque petit pas en entraînera plus facilement un autre.

2. Vous remettre à flot côté sous. C’est une résolution difficile à tenir parce que son but est d’éviter quelque chose plutôt que d’atteindre quelque chose. « Dépenser moins », « Arrêtez de gaspiller de l’argent », ça sonne un peu négativement, non? Essayez plutôt de fixer des objectifs à la semaine en réduisant le budget d’un service que vous utilisez et voyez votre petite évolution semaine après semaine. Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Les petites coupes dans le budget font les grandes économies.

3. S’organiser. Plus vague que ça, tu meurs. Commencez par rationnaliser cet objectif. « Donner, recycler ou jeter quatre choses par jour » est bien mieux que « garder la maison en ordre ».

4. Etre une meilleure personne. L’objectif est noble mais comment évaluer le progrès? Choisissez plutôt d’avoir un comportement spécifique dans certaines situations. « Etre bénévole dans une association qui aide les sans-abris pendant l’hiver », « Attendre plus qu’une seconde avant de klaxonner la voiture qui se trouve devant moi quand le feu passe au vert »… La générosité, le civisme, c’est par là que ça commence…

5. Faire plus d’exercice. Pour tenir sur la longueur, vous avez besoin de récompenser vos efforts. Et pour les récompenser à leur juste valeur, il faut savoir les mesurer. Donc optez plutôt pour « prendre l’escalier au bureau tous les lundis », « aller à pied au bureau le vendredi ». Vous serez fière de vous.

6. Arrêter de fumer. C’est un objectif sain mais c’est sûrement le plus frustrant et le moins motivant. Comment savoir quand vous avez atteint cet objectif? A-t-on arrêter de fumer dès la dernière cigarette écrasée dans le cendrier ou au bout de six mois sans clope? On préfère donc se dire qu’on va mettre un patch et utilisez un groupe de soutien en ligne pour tenir au moins une semaine sans fumer à la Saint-Valentin. Ca sera un bon début.

7. Manger mieux. Encore une fois, l’imprécision sera responsable de votre résolution. On vous propose à la place de « manger un repas fait exclusivement de légumes le mardi », « d’essayer une nouvelle recette végétarienne les 15 de chaque mois », etc.

Dé.L.

02/01/12 12h06

Sept bonnes résolutions à ne surtout pas prendre – Société – 7s7

Auteur : samychaiban

Licencié ès lettres modernes de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III, je donne des leçons particulières en langue et littérature françaises, je prépare au Bac français et je compose des notes de recherches ou des memoires pour les étudiants des Universités francophones. Contactez-moi au 96170928822 ou au 9614923322 Né le 26 octobre 1947 , à Beyrouth ( Liban ) , j’ai passé ma jeunesse au Sénégal où j’ai vécu de 1951 à 1962.J’y ai fait mes études primaires et complémentaires chez les Pères Maristes à Hann ( Dakar ).Doté de mon BEPC en 1962, je suis retourné au Liban avec mes parents.J’ai fait mes études secondaires chez les Frères Maristes à Jounieh puis à Champville et ma Terminale A au Lycée Franco-Libanais à Beyrouth.J’ai eu ma « Licence ès lettres modernes » de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III.J’ai enseigné la langue et la littérature françaises de 1962 à 2006,dans différents établissements scolaires tout en ayant comme point d’attache « Saint Joseph School »,Cornet Chahwan. J’ai pris ma retraite en 2006 pour des raisons personnelles. Je suis marié et père de famille.Je suis poète à mes moments perdus,romantique et fidèle à mes amitiés.Je suis AMOUREUX FOU DU LIBAN .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s