Pensée du lundi 26 décembre 2011.


« La vie spirituelle est semblable à une terre dans laquelle vous devez vous enfouir pour croître. Jusque-là vous ressemblerez au grain qui est resté dans le grenier. Dans ce grenier, évidemment, il est tranquille, il ne subit ni la pluie, ni le vent, ni la grêle, mais bientôt il moisira ou sera grignoté par les souris, ce qui est bien pire. Tandis que le grain mis en terre, lui, il doit subir les intempéries, mais il pousse, il donne des fruits, il est utile. En embrassant la vie spirituelle, vous ne serez pas à l’abri : vous aurez à affronter le vent et les orages, mais vous trouverez aussi des conditions qui vous permettront de croître et de donner des fruits à l’humanité. N’est-il pas préférable d’être exposé aux intempéries et de croître, plutôt que d’être mangé par les souris et la moisissure ? Avec la vie spirituelle, c’est vrai, vous aurez à subir des épreuves qu’une existence purement matérialiste vous aurait épargnées, mais que cela ne vous trouble pas : continuez à avancer sur cette voie qui vous conduit vers le monde divin. » Omraam Mikhaël Aïvanhov

LA SAINT ETIENNE EN ALSACE LORRAINE » Ma Planète


Ajouté le 12/25/2011 20:27:44 par Floralia

Le jour de la Saint-Etienne, le 26 décembre, est synonyme pour beaucoup de lendemain de Noël et de retour au travail. Pas pour les Alsaciens et les Mosellans ! En effet, ce jour reste férié dans les trois départements Haut-Rhin, Bas-Rhin et Moselle.

Merci à Saint-Etienne, qui offre aux Alsaciens un jour de repos en plus !

Si l’Alsace et la Moselle peuvent se targuer de jouir d’un week-end de quatre jours à Pâques avec le Vendredi Saint en plus par rapport au reste de la France

Les Alsaciens peuvent aussi digérer tranquillement la dinde de Noël, grâce au 26 décembre, resté férié dans la région.

C’est saint Etienne qui est à l’honneur ce jour là, premier martyr de l’histoire du christianisme, qui mérite bien qu’on lui accorde un jour férié !

En réalité, ce jour était chômé en France avant 1905, date où l’Alsace et la Moselle étaient encore sous contrôle allemand.

Après que la France laïque ait décidé de se séparer de ce jour férié car religieux, les trois départements réunis à la France en 1918 refusèrent d’abandonner les avantages que l’Allemagne de Guillaume II leur avait offerts…

Concordat, assurance sociale bismarckienne et jours fériés, tout est resté !

C’est pour ça que les Alsaciens récupèrent de la fatigue de Noël, alors que leurs pauvres concitoyens travaillent dur ce jour là…

Vision de saint Etienne. Anonyme.

Cathédrale Saint-Etienne de Cahors. XVIIe.

Hi,hi ….. Une raison de plus

…………………. de venir habiter en Alsace !

vive l'été en Alsace

Mots-clés: FLORALIA

Le sexe est bon pour la santé…ou pas | Slate


Les études scientifique sur le sexe sont aussi nombreuses que leur qualité est douteuse…

Banksy- Peaceful hearts doctor /Eva Blu via Flickr CC License By

 Banksy- Peaceful hearts doctor /Eva Blu via Flickr CC License By –

Si vous ne savez pas déjà que le sexe est bon pour la santé, c’est que vous avez vraiment la tête ailleurs. Selon la source que vous préférez croire, l’activité sexuelle est bonne pour la santé à six, huit, dix, seize ou dix-sept titres.

Selon les recherches scientifiques vendues dans ce genre d’article, le sexe permet de brûler des calories, réduire le stress, diminuer la dépression, soulager la douleur, réduire le risque de cancer et de crise cardiaque, diminuer votre risque de mourir et même réduire la fréquence des bouffées de chaleur chez la femme ménopausée.

Si l’on part du principe que ces études ont raison (on y revient dans une minute) et que le sexe a réellement un impact bénéfique sur la santé, alors la question qui se pose tout naturellement est: comment organiser sa vie sexuelle pour en tirer un maximum de profit?

Est-ce qu’une série de coups d’un soir est aussi salutaire que des accouplements sur le long terme? De petites séances de masturbation pourraient-elles être aussi bénéfiques et salubres qu’une seule nuit de relations sexuelles conventionnelles?

Stuart Brody, psychologue à l’University of the West of Scotland, a dédié sa carrière à l’étude de ce genre de questions, et son rapport de 2010, intitulé «The Relative Health Benefits of Different Sexual Activities» [bénéfices relatifs sur la santé des différentes activités sexuelles] conclut que le coït vaginal est la forme de relation sexuelle qui procure les meilleurs résultats physiologiques.

Il étaie cette affirmation à l’aide de données issues d’une enquête datant de 2009, portant sur près de 3.000 Suédois, dans laquelle les gens qui disaient avoir des coïts vaginaux le plus fréquemment dégageaient également un meilleur niveau de satisfaction sexuelle, de santé et de bien-être.

La prévention par la masturbation

Mais n’allez pas tourner le dos à la masturbation pour autant. Une étude de 1988 révèle que l’autostimulation génitale augmente le seuil de tolérance à la douleur et produit un effet analgésique chez la femme, et une étude de 2003 fait le lien entre masturbation et réduction du risque de cancer de la prostate, ce que les chercheurs associent à la fréquence de l’éjaculation.

Mais une étude ultérieure n’a pas réussi à démontrer la relation entre les deux, et, ce qui a sûrement chagriné de nombreux hommes, a fini par conclure que le risque de cancer de la prostate n’est pas lié au nombre de spermatozoïdes émis lors de l’éjaculation.

(Certaines études suggèrent aussi un lien entre sexe et cancer du sein: une d’entre elles trouveune réduction du risque de cancer du sein chez les femmes qui ont eu des partenaires sexuels multiples, mais une autre que les femmes qui ont eu des enfants de plusieurs hommes n’ont pas moins de risques de contracter la maladie.)

Le sperme, antidépresseur

Cependant, si vous êtes tenté de vous la jouer solo, il est utile de savoir la chose suivante. Si la masturbation vous envoie au septième ciel, elle ne vous aidera probablement pas à vous sortir de la déprime.

L’étude suédoise de Brody révèle que ceux qui se masturbent fréquemment ont de moins bons résultats en termes de santé et de bien-être que ceux qui ont de fréquentes relations sexuelles sous forme de coït vaginal.

Dans une étude de 2004 portant sur des femmes d’une cinquantaine d’années, on constate que celles qui avaient souffert de dépression se masturbaient davantage et tiraient une moins grande satisfaction de leurs relations sexuelles à deux que les femmes non-dépressives.

Apparemment, pour qu’il y ait guérison, il faut qu’il y ait du sperme. Une étude portant sur un peu moins de 300 étudiantes d’Albany, dans l’État de New York, révèle que l’état dépressif (évalué sur une échelle de la dépression) augmente proportionnellement à la période d’abstinence d’une femme.

Les femmes les plus heureuses de l’étude étaient celles qui avaient eu le plus de relations sexuelles vaginales, effet antidépresseur qui s’évaporait si elles avaient utilisé des préservatifs.

Les étudiantes qui n’avaient pas eu de relations sexuelles ou disaient avoir utilisé des préservatifs rapportèrent davantage de tentatives de suicide que celles qui affirmèrent avoir eu des relations non-protégées.

Si cette étude n’est pas assez rigoureuse pour fournir des conclusions réellement solides, il est théoriquement possible que le sperme ait vraiment des propriétés d’antidépresseur puisqu’il regorge d’hormones, de neurotransmetteurs et autres produits chimiques, y compris de testostérone, de prostaglandine et d’hormones stimulant l’ovulation.

Un missionnaire sportif

Bon, partons du principe que vous avez un(e) partenaire. Quelle est la meilleure position sexuelle ? (Et par meilleure, j’entends meilleure pour la santébien sûr).

Les recherches indiquent que si vous vous mettez à l’ouvrage pour brûler des calories, alors la position du missionnaire est probablement la plus indiquée [note de la traductrice: cette étude mesure les calories brûlées par les hommes…].

Mais ne résiliez pas tout de suite votre abonnement à la salle de gym: une étude de 2008 montre que les exigences physiques de l’activité sexuelle sont à la fois modérées et de courte durée.

Tromper sa femme, mauvais pour la santé

Les relations sexuelles avec leur légitime peuvent s’avérer meilleures pour la santé des hommes que les parties de jambes en l’air avec une maîtresse, surtout si ces dernières ont lieu dans un endroit secret.

Un article publié en septembre affirme que la majorité des fractures du pénis constatées dans un hôpital du Maryland ont lieu lors de relations sexuelles extraconjugales dans des endroits«originaux» comme des voitures, des ascenseurs et des toilettes publiques.

Voici où nous en somme pour l’instant: si vous voulez développer au maximum votre santé sexuelle ou votre santé induite par vos activités sexuelles, il vous faut avoir le plus de coïts vaginaux possibles, en position du missionnaire, à la maison, dans la chambre, et sans préservatif.

Des études «où on trouve ce qu’on a envie de trouver»

Ceci dit il y a un petit problème. Aucune des études mentionnées plus haut ne rentre dans la catégorie des recherches médicales de grande qualité.

Même Irwin Goldstein, rédacteur en chef du Journal of Sexual Medicine, admet que les preuves sont minces:

«C’est un peu le genre de cas où on trouve ce qu’on a envie de trouver. Les articles sont sujets à controverse. Ce sont pour beaucoup des travaux compilant des anecdotes

Certains ont plus particulièrement critiqué les travaux de Stuart Brody en lui reprochant de montrer une certaine partialité à l’égard d’actes hétérosexuels spécifiques. («C’est un obsédé du coït vaginal»m’a confié un expert).

Des chiffres donnés par les sujets eux-mêmes

Mais presque toutes les études du domaine pâtissent d’une méthodologie suspecte. Tout d’abord, elles s’appuient en général sur des chiffres concernant la fréquence des relations sexuelles et des orgasmes fournis par les sujets eux-mêmes.

Si vous voulez croire les résultats, il vous faut aussi être convaincu que les gens qui ont participé à l’enquête ont donné des renseignements parfaitement honnêtes sur leur vie sexuelle à de parfaits étrangers.

Pour les études examinant les liens entre cancer de la prostate et fréquence des éjaculations, il faut croire sur parole que les participants notent et rapportent fidèlement leur nombre moyen d’éjaculations mensuelles sur plusieurs décennies.

Pas plus que des corrélations suggestives

Même si les chiffres reportés par les sujets étaient exacts, la plupart de ces études sont trop réduites pour produire autre chose que des corrélations suggestives.

Les maladies vasculaires sont une cause courante d’impuissance. Est-ce que le sexe améliore la santé cardiaque des hommes, ou est-ce qu’un cœur et des vaisseaux sanguins en bonne santé permettent simplement aux hommes d’avoir davantage de relations sexuelles?

Des recherches standard sur le sexe et la santé ne peuvent répondre à des questions de base comme celles-là.

Quelle méthodologie pour des études plus probantes?

Pour obtenir des réponses plus consistantes aux questions liant sexe et santé, les chercheurs devraient assigner divers actes sexuels aux participants de façon aléatoire, et examiner ensuite l’évolution de leur santé.

Ce genre d’études pourrait comparer coït vaginal et sexe oral, masturbation ou stimulation à l’aide d’un vibromasseur pour décider une bonne fois pour toutes si les relations hétérosexuelles standard sont vraiment aussi supérieures que l’affirme Brody.

Des études randomisées, incluant notamment des hommes homosexuels, pourraient contribuer à clarifier le potentiel antidépresseur du sperme mais ce genre d’études pourraient s’avérer difficile à réaliser.

Comment s’assurer que les participants respectent vos instructions? Et si un couple se sépare avant la fin de l’étude? Un participant qui aurait des relations sexuelles en douce pourrait-il fausser les résultats?

Les travaux existant impliquent des gens qui ont choisi d’avoir des relations sexuelles de leur plein gré et (pour la plupart) à la fréquence de leur choix.

On ne peut pas savoir si les participants obtiendraient les mêmes résultats positifs s’ils avaient des relations sexuelles sur ordonnance. Difficile d’imaginer que des relations sexuelles non désirées (ou avec un partenaire pas franchement motivé) puissent avoir des effets bénéfiques sur la santé —ou sur la relation de couple.

La tristesse du cul transformé en médicament

Mais il y a quelque chose, dans ces études, qui me dérange bien davantage. D’habitude je trouve que le sexe est un sujet plutôt attirant, mais au bout de quelques pages du volume de Brody, qui en compte 26, je perds toute curiosité —non seulement pour ses assommantes explications ou son excessive dévotion au coït vaginal, mais même pour le quelconque bénéfice pour la santé que le sexe pourrait vraiment avoir.

Transformer le cul en médicament lui enlève tout son côté ludique. Je ne fais pas l’amour parce que c’est bon pour ce que j’ai. Je le fais parce que c’est génial.

Si mon mari et moi avons des relations sexuelles aussi fréquentes, c’est parce que nous éprouvons une attirance réciproque et que nous avons soif de l’intimité et du plaisir intense que nous procure le frottement de nos corps nus, pas parce que nous nous adonnons à des relations sexuelles sur ordonnance au bénéfice de notre santé.

C’est le désir lui-même et le plaisir de s’y abandonner qui rendent l’expérience sexuelle si merveilleuse. Je ne doute pas que les pulsions coquines ne soient un signe de bonne santé (à moins d’avoir été mordu par un animal enragé), mais ceux d’entre nous qui en ont envie ne devraient pas avoir besoin d’un mot du docteur pour s’envoyer en l’air.

Christie Aschwanden

Traduit par Bérengère Viennot

Michelle Obama : un député républicain se moque de ses formes – Voici


Attaquée sur son fessier

Publié le Vendredi 23 Décembre 2011 à 14:49 par C.G.    

Michelle Obama mal placée pour mener une campagne contre la malbouffe ? C’est ce qu’a signifié un député républicain en se moquant des rondeurs de la First Lady.

Jim Sensenbrenner est un mufle. Un mufle qui parle trop fort en plus. En attendant son vol à l’aéroport de Washington, ce député républicain conversait au téléphone en salle d’embarquement. Un échange si peu discret que ses propos acerbes contre la première dame des Etats-Unis ont fait le tour du Web en quelques heures.

>>> Michelle Obama dans les Maçons du coeur

Sensenbrenner racontait à son interlocuteur qu’une femme lui avait dit tout le bien qu’elle pensait de Michelle Obama lors d’une vente de charité. Elle lui louait notamment l’implication de la First Lady dans la campagne Let’s move destinée à lutter contre l’obésité infantile. Imaginez alors Sensenbrenner dans la salle d’embarquement en train de crier au téléphone ce qu’il avait répondu à la fervente admiratrice de Michelle Obama : « Elle veut nous apprendre comment manger équilibré alors qu’elle a elle-même un gros postérieur. » Après la reprise de ses propos dans les médias, le député républicain a tenté de se justifier.

>>> Beyoncé lutte contre l’obésité avec Michelle Obama

« M. Sensenbrenner faisait référence à la campagne de la première dame pour une alimentation équilibrée. Il pense que le gouvernement n’a pas à dire aux Américains ce qu’ils doivent manger, a expliqué sa porte parole au site Fishbowl DC. Même s’il ne partage pas toutes ses initiatives, il compte contacter le bureau de la première dame pour s’excuser. » Ce qu’il a fait. « Je regrette mon commentaire inapproprié et j’ai envoyé un mot d’excuse à la première dame », a-t-il déclaré, penaud, dans un communiqué publié hier sur Politico. Michelle Obama n’a quant à elle pas réagi publiquement. Apôtre d’une nutrition équilibrée, elle n’a sans doute pas voulu faire les choux gras de la presse en alimentant la polémique.

Fauchés après Noël ? Vendez vos cheveux ! | Rue89 Eco


Claire Le Nestour
étudiante en journalisme

Un mannequin, The Alternative Hair show, Londres, le 26 octobre 2011 (Olivia Harris/Reuters)

Un acheteur déniché sur Internet, quelques e-mails, des photos, un passage chez le coiffeur et une enveloppe. Emma, 30 ans, a gagné 50 euros en vendant l’an dernier une tresse de 60 cm.

« Mes cheveux sont de très bonne qualité et je trouvais ça dommage de les jeter une fois coupés. J’aurais préféré les savoir utiles à quelqu’un. L’argent m’a décidée à passer le pas. »

Comme elle, des dizaines de femmes (et quelques hommes) vont sur le Web et proposent de vendre des mèches de 20 à 80 cm sur les forums. Certains cherchent à donner une utilité à leurs cheveux, d’autres font explicitement état de leur besoin d’argent.

La mère de Cosette n’est pas la seule à avoir dû vendre sa chevelure. Chez nos voisins espagnols, ce commerce est institutionnalisé.

http://www.youtube.com/watch?v=H7JvOmwyfCE&feature=player_embedded

Face à la crise, les espagnoles vendent leurs cheveux.

(AFP)

En France, quelques négociants et salons de coiffure ayant pignon sur rue offrent aussi d’acheter des mèches.

Vendre ses cheveux, légal ou illégal ?

La question qui se pose est celle de la légalité de la pratique. L’article 16-1 du code civil dispose que :

« Le corps humain, ses éléments et ses produits ne peuvent faire l’objet d’un droit patrimonial. »

On ne peut pas vendre un morceau de peau décoré d’un tatouage, par exemple. Mais quid des cheveux ? Pour Anne-Laure Morin, avocate spécialisée en droit de la recherche biomédicale :

« Les tissus et éléments qui se détachent naturellement du corps ont un statut particulier. Leur vente, après valorisation, est autorisée. »

Un décret de 1995 prévoit explicitement que les cheveux, les poils, les ongles et les dents échappent aux dispositions légales interdisant de prélever des éléments de son corps pour les vendre.

Selon l’avocate Anne-Marie Regnoux, spécialisée en droit de la santé :

« La vente de cheveux, assimilée à un contrat de vente mobilière, n’est pas soumise au principe de “non-commercialité” car les cheveux sont assimilés à des déchets naturels. »

Extensions, postiches ou fétichistes

Qui sont les acheteurs ? La plupart des cheveux commercialisés servent à la fabrication de poupées ou de perruques. En France, Any d’Avray est une des leader du marché des perruques médicales. Cela fait quinze ans qu’elle reçoit des cheveux :

« La majorité des personnes viennent pour un don. Mais chaque mois nous accueillons une vingtaine de personnes qui les vendent. Les demandes sont bien plus élevées mais on fait une sélection sur la qualité et la beauté du cheveu. »

Depuis quelques années, la mode des extensions a également dopé le marché. De nombreux salons cherchent à se procurer des mèches qu’ils pourront traiter (ou faire traiter) puis fixer à la racine de leurs clientes.

Autres utilisations plus marginales : des artistes sont à la recherche de cheveux à intégrer à leurs productions et des particuliers veulent rallonger ou épaissir leurs « dreadlocks » en y ajoutant une poignée de cheveux naturels.

Sur les forums, certains mettent aussi en garde contre des fétichistes se faisant passer pour des professionnels de la coiffure pour se procurer la chevelure des femmes.

« Il m’a conseillé de les vendre, je les ai donnés »

En 2009, Marie – le prénom a été changé –, 21 ans, cherchait elle aussi un acheteur pour ses 25 cm de cheveux bruns.

« Mon coiffeur avait du mal à me couper les cheveux tellement il les trouvait jolis. Il m’a alors conseillé de les vendre. »

Après quelques messages sur Internet, elle a opté pour un don à une association basée en Amérique du Nord. Locks of love fabrique des perruques pour des enfants malades.

« Ma mère a eu un cancer quand j’avais 8 ans. Cela m’a tellement choqué de la voir sans cheveux, que je me suis dit, si ça peut aider des petites filles ou garçons à vivre un peu mieux leur maladie, pourquoi pas ? »

Emma a donc confié ses cheveux à une amie qui les a postés depuis New York, quitte à renoncer à son pécule.

Combien ça rapporte ?

Le prix des cheveux varie considérablement d’un acheteur à l’autre. Un internaute propose « entre 0,75 et 2 euros le centimètre ». Un autre propose un prix plus élevé, « entre 70 et 200 euros pour 50 cm. »

Any d’Evray peut rémunérer jusqu’à 100 euros pour 30 cm de « beaux cheveux ».

Tous les acheteurs exigent une ou plusieurs photos avant de s’engager sur une somme. Car en matière de cheveux, il y a des échelles de valeurs. Tout dépend de leur longueur, leur épaisseur, des produits utilisés pour leur entretien, du soin qui leur est accordé… Un vendeur non fumeur se verra proposé un prix plus élevé. Celui qui a les cheveux clairs aussi.

Car ce qui fait le prix du cheveu européen, c’est avant tout sa rareté.

De l’Inde aux salons parisiens

En France, la plupart des cheveux vendus (aux alentours de 6 euros la mèche pour les extensions) viennent d’Inde.

De nombreux hindous se rasent la tête après le décès d’un proche. Beaucoup se tondent aussi par dévotion pour présenter leur crâne chauve aux divinités. Des businessmen ont compris le filon et se sont lancés dans l’export de ces longs cheveux noirs. Au temple de Tirumala Tirupati dans l’Andra Pradesh, près d’une tonne de cheveux sont collectés chaque jour.

Il y a quelques années, une équipe d’« Envoyé spécial » a retracé la route du cheveu, de l’Inde aux grands salons de coiffures occidentaux.

Le « problème » pour les négociants, c’est qu’il faut les traiter longuement pour les décolorer puis les re-colorer suivant les teintes recherchées par les clients européens.

Les femmes actuelles ont trois fois plus d’amants


 

Les temps changent, les moeurs aussi. De 1960 aux années 2000 et plus, le comportement sexuel des femmes a bien changé. Le nombre de leurs amants le prouve.

Nous vous en parlions récemment, les hommes avouent avoir connu plus de partenaires sexuelles que les femmes. Aujourd’hui, une autre enquête apporte un nouveau constat, pas si étonnant que cela ceci dit, les femmes d’aujourd’hui ont plus d’amants que leurs aînées.

C’est une étude réalisée par l’institut ICM qui le révèle aujourd’hui. Les jeunes femmes d’aujourd’hui comptent trois fois plus d’amants que leurs grands-mères. En effet, dans les années 60, les femmes âgées de 24 ans comptaient en moyenne 1,67 partenaire sexuel. A l’heure actuel, cellles-ci peuvent désormais se vanter d’avoir connu en moyenne 5,67 amants.

Selon cette étude, cette évolution a commencé dans les années 70. Après les révolutions de 1968, et à la suite de la légalisation de l’avortement, les jeunes femmes s’étaient libérées, sexuellement notamment et le nombre de leurs amants s’était subitement élevé à 3,72. Mais c’est dans les années 2000 que l’augmentation est la plus spectaculaire. Notons également que 10% des femmes interrogées dans le cadre de cette enquête ont avoué avoir connu plus de dix hommes avant de rencontrer « le bon ». (CB)

 

 

23/12/11 17h10

USA: dix ans de prison pour avoir violé un chihuahua – sudpresse.be


USA: dix ans de prison pour avoir violé un chihuahua

Photo prétexte (AFP)

Un Californien a été condamné à dix ans de prison, assortis d’une inscription à vie au fichier des délinquants sexuels, pour avoir violé un chien de race chihuahua, a-t-on appris samedi auprès du bureau du procureur de Sacramento (nord-est de San Francisco).

Belga

Publié le 24/12 à 20h26

Robert Edwards De Shields, un délinquant récidiviste, avait été reconnu coupable en novembre dernier de violence envers le chihuahua de 8 mois de la famille qui l’hébergeait.

L’animal, dont la justice précise qu’il n’a survécu qu’au prix de soins vétérinaires intensifs, présentait des traces de strangulation en plus de blessures internes.

M. De Shields, dépendant aux métamphétamines et qui est cloué depuis plusieurs années dans un fauteuil roulant, sera inscrit au fichier des délinquants sexuels. Après sa libération, il devra à ce titre habiter pour le restant de ses jours à distance respectable d’une école ou de tout lieu de réunion d’enfants, et porter un appareil de reconnaissance électronique.

Dix choses que vous ne savez pas sur Noël | Slate


REUTERS/Ilya Naymushin

Le magazine Time a répertorié dix faits que l’on ne connaît pas forcément sur et autour de la fête de Noël et le Houston Chronicle a été lui débusquer cinq mythes autour de Noël. Ainsi…

1-Jésus n’est pas né un 25 décembre:

On ne connaît pas exactement la date de naissance du Christ et les évangiles évoquant la nativité ont des récits parfois différents. Les historiens pensent qu’il est né au printemps. Au 4ème siècle de notre ère, le pape Jules 1er a fixé au 25 décembre les fêtes de la nativité, une date qui correspond aux rites romains des saturnales.

2-La paix de Noël et la première guerre mondiale:

Le 25 décembre 1914, les scènes d’arrêt des combats et même de fraternisation entre les troupes allemandes d’un côté et françaises et britanniques de l’autre, illustrées notamment par le film Joyeux Noël, ont été assez nombreuses. Les officiers y ont rapidement mis bon ordre.

3-Noël illégal et moins important que Pâques:

Entre 1651 et 1681, fêter Noël était illégal dans la colonie anglaise d’Amérique du nord et est resté longtemps sans signification aux Etats-Unis qui en ont fait depuis les années 1950 la grande célébration commerciale que l’on connaît. Elle s’est ensuite répandue sur une bonne partie de la planète et le pape Benoît XVI s’en est d’ailleurs plaint lors de la messe de minuit à Rome le 24 décembre 2011.

En tout cas, Noël n’est pas la fête religieuse la plus importante pour la Chrétienté. C’est Pâques qui marque la résurrection du Christ.

4-L’image du père Noël volant dans dans le ciel dans un traîneau remonte à 1819:

C’est l’écrivain américain Washington Irving qui le premier a imaginé dans une nouvelle une scène en 1819 ou Saint-Nicolas vole dans le ciel dans un traîneau. Cet écrivain est aussi l’auteur de la légende du cavalier sans tête. L’image de Saint-Nicolas devenu le Père Noël sur son traîneau est devenue tellement populaire et forte qu’elle explique pour partie la naissance de la ferveur et de l’enthousiasme autour de la fête de Noël.

5-Le sapin de Noël:

C’était une tradition germanique de décorer des sapins au moment du solstice d’hiver. Les premiers sapins décorés pour Noël remontent au 17éme siècle… à Strasbourg.

6-La tradition du gui:

Pour les peuples celtes, le gui est une plante magique qui peut guérir les blessures et soigner l’infertilité. Mais la tradition du gui porte-bonheur à Noël ne remonte qu’au XIXéme siècle.

7-La Nasa piégée par le père Noël:

En 1965, deux astronautes de retour vers la terre le 25 décembre ont soudain alerté la Nasa après avoir aperçu un objet non identifié. Panique générale. Quelques minutes plus tard, Houston entendait une petite musique, celles des cloches d’un traîneau et d’un chant de Noël joué à l’harmonica.

8-La scène de la nativité:

La première reconstitution de la scène de la nativité vivante remonte à 1224 quand Saint-François d’Assise a fait mimer la naissance du Christ pour expliquer l’importance de la fête.

9-La messe de minuit n’est pas forcément à minuit:

Rien n’oblige la messe de minuit où est lu le récit de Saint-Luc de la nativité à se tenir à minuit. La messe doit seulement être célébrée.

-10-Des Noëls différents:

En Finlande, la tradition à Noël consiste à visiter les saunas. Au Portugal, Noël est aussi l’occasion de célébrer les disparus qui ont une place libre à table. En Grèce, par superstition, les cadeaux ne sont pas toujours donnés avant le 1er janvier. En Australie et en Nouvelle-Zélande, Noël se fête à la plage autour d’un barbecue…

Photo: REUTERS/Ilya Naymushin

Le pays de Noël… » Ma Planète


Ajouté le 12/24/2011 18:53:54 par Cendrillon

Dans ce pays là,
les hommes se comprennent tous,
ils parlent la même langue.
Ils n’ont pas besoin d’ouvrir
des dictionnaires pour traduire les mots.Les mots signifient les mêmes choses

dans la langue de chacun.

Ils n’ont pas besoin d’expliquer

dix ou vingt fois les gestes à répéter

pour faire avancer un même chantier.

Dans ce pays, on ne connait pas
 l’histoire de la tour de Babel,
car on n’a pas la prétention de monter
au ciel pour prendre la place de Dieu,
mais on fait tout pour l’accueillir
s’il décide, un jour, de venir par là.

Dans ce pays-là, les hommes politiques
n’utilisent pas la langue de bois.
 Chacun reconnait les bonnes idées
des uns et des autres
et on essaye de faire avancer
les choses pour le bien-être de tous.

Il est loin le temps où on cherchait,
avant tout, à se nuire mutuellement
en faisant circuler des rumeurs fausses.

Dans ce pays, on essaye vraiment
de faire le maximum pour que chacun
ait de quoi vivre correctement.

Les salaires des uns ne sont pas
 cent fois supérieurs à ceux des autres.
Celui qui gagne beaucoup partage beaucoup.
Celui qui gagne moins n’est jamais
 dans le besoin car le mot solidarité
n’est pas un vain mot.

Dans ce pays là,
noirs et blancs se respectent.
Le racisme est une réalité
d’un autre temps, d’un autre monde.
 ça fait longtemps déjà qu’on habite
les uns à côté des autres,
qu’on cultive les mêmes terres
et que les blés semés par les uns
permettent de nourrir les autres.

Dans ce pays, les ouvriers et les patrons
mangent à la même table.
Chacun a compris qu’il a besoin de l’autre.
On travaille, pour ainsi dire, main dans la main.

Dans ce pays là,
on ne tue pas au nom de Dieu,
d’ailleurs on sait que Dieu
ne saurait pas choisir son camp,
car, dès le départ,
Dieu est dans le camp de l’homme,
de la liberté et de la vie
et non dans celui de la puissance,
de l’oppression et de la mort.

Dans ce pays, les enfants
chantent et dansent à longueur de journée
car il fait presque toujours beau.
Et s’il ne fait pas beau,
on aide le soleil à se lever
 et ça marche à tous les coups !

Ce pays, c’est le pays de Noël,
toutes les routes qu’on y trouve
mènent à l’étable de pauvreté et d’humilité…

Toi aussi, tu la trouver cette étable…
si tu essayes d’ouvrir les portes de ce pays-là…

(Luc Stein)

Mots-clés: Cendrillon

Une tasse d’eau dans le four micro-ondes


Prenez 30 secondes pour lire ce qui suit.
De nombreuses personnes ne sont pas au courant…

Il y a environ cinq jours, mon fils de 26 ans a décidé de prendre une tasse de café instantané.

Il a pris une tasse d’eau et l’ a mise dans le four micro-ondes, pour la réchauffer (quelque chose qu‘ il avait fait à
maintes reprises).
 Je ne suis pas certaine combien de temps il a mis sur la minuterie mais il m’ a dit qu‘ il voulait l’amener à ébullition.
Lorsque la minuterie s’ est arrêtée, il a enlevé la tasse du four.
En prenant la tasse, il a noté que l’ eau ne bouillait pas.
Soudainement l’ eau dans la tasse, a « explosé » vers son visage.
 La tasse est demeurée intacte jusqu ‘à ce qu‘ il la jette hors de ses mains, mais toute l‘ eau lui a éclaté au visage dû à une accumulation d’ énergie.
Il a des cloques partout sur le visage et a subi des brûlures au premier et deuxième degré au visage, qui restera probablement marqué. De plus, il a perdu partiellement la vue de son oeil gauche.
 Lorsqu’ il est arrivé à l’ hôpital, le médecin qui l’ a traité a mentionné que c’ est un fait courant, et que l’ Eau Seule ne devrait JAMAIS être réchauffée au four micro-ondes : Si l’ eau est mise pour être réchauffée de cette manière, quelque chose d’ autre doit être introduit dans la tasse, tel un bâton de bois ou une poche de thé (sans agrafe métallique), afin de diffuser l’ énergie.
Voici ce que notre professeur de sciences avait à dire sur le sujet : « J’ ai déjà constaté ce genre d’ événement dans le passé.
Ceci est causé par un phénomène connu sous le nom de sur-échauffement.
Ça se produit lorsque l’ eau est chauffée et plus particulièrement lorsque le contenant est neuf…
Ce qui se produit est que l’ eau se réchauffe plus rapidement que les bulles de vapeur qui peuvent se produire. Considérant que les bulles ne peuvent se former et dégager la chaleur accumulée, le liquide ne bout pas, chauffe, chauffe, et dépasse son point d’ ébullition.
Lorsque l’ eau est déplacée soudainement, il se produit un choc thermique suffisant pour causer la création rapide de bulles qui expulsent l’ eau chaude.
La formation rapide de bulles est également la raison pour laquelle les liquides carbonisés (Coca, Bière,Champagne), se déversent violemment lorsqu ‘ils sont agités avant de les ouvrir. »

Faire circuler ces informations aux personnes que vous  connaissez afin de prévenir des blessures graves et éviter de la  souffrance aux autres.

Francine DESCHENES Infirmière, B.Sc.
Assistante-recherche clinique en pneumologie Hôpital Laval, Sainte-Foy (Québec)

Un petit garçon arrive en courant vers sa mère :


> > – Maman, j’ai vu le coq s’accoupler dix fois, ce matin !
> > Sa mère :
> > – Va donc dire ça à ton père, il comprendra.
> > Le petit garçon va informer son père :
> > – Papa, maman m’a dit de te dire que j’ai vu le coq s’accoupler dix fois ce matin et que tu comprendrais…
> > Son père :
 > > – Est-ce que les dix fois, c’était avec la même poule ?
> > – Non.
> > – Va donc le dire à ta mère, elle comprendra….
> > ________________________________
> >
> > Trois élèves sont interrogés par leur professeur. Celui-ci leur demande de faire une phrase négative avec le mot ‘manque’…
> > Le premier commence :
> > – Mon père a acheté une voiture mais il manque la climatisation.
> > – Très bien !
> > Le second se lance :
> > – Moi, mon père a acheté une maison mais il manque la piscine.
> > – Très bien !
> > Au tour du troisième :
> > – Moi, il ne me manque rien !
> > Le professeur est très étonné :
 > > – C’est bien une phrase négative avec le mot manque mais il doit bien te manquer quelque chose chez toi, réfléchis un peu…
> > L’élève répond toujours la même chose malgré l’insistance du professeur.
> > À la fin, il ajoute :
 > > – Je vous assure qu’il ne me manque rien parce que l’autre jour, on était tous chez moi en famille et ma sœur est entrée à la maison avec un monsieur noir et mon père a dit : Il nous manquait plus que ça !