Pensée du mercredi 14 décembre 2011.


« Vos défauts sont le résultat de mauvaises habitudes que vous
avez contractées dans vos incarnations antérieures, et quand
vous voulez vous en débarrasser, vous vous concentrez, vous vous
acharnez sur eux. Eh bien, non, ce n’est pas une bonne
méthode. Préoccupez-vous plutôt de ce que vous pouvez
construire pour l’avenir. Dites-vous : « Maintenant, je vais
créer quelque chose de nouveau », et travaillez chaque jour
avec une foi inébranlable, une conviction absolue.
Prenez tous les éléments que Dieu vous a donnés : la
pensée, le sentiment, l’imagination, et efforcez-vous de
projeter en vous-même les plus belles images, de vous voir dans
la musique, de vous voir dans la lumière, de vous voir dans le
soleil, dans la perfection des formes, avec des qualités, des
dons, des vertus : la bonté, la générosité, la possibilité
de soutenir les autres, de les aider, de les éclairer. Un jour,
c’est cette construction lumineuse, parfaite, qui recouvrira
toutes les lacunes et les imperfections du passé. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Six morts dans un incendie à Marseille – L’EXPRESS – Alerte Info


Par LEXPRESS.fr, publié le 14/12/2011 à 06:08, mis à jour à 07:20

Six morts dans un incendie à Marseille

Les pompiers ont pris en charge 15 personnes intoxiquées dont trois plus gravement qui ont été transportées à l’hôpital

afp.com/Loic Venance

Le feu, qui a pris dans la nuit de mardi à mercredi dans une maison de retraite, a fait 6 morts et causé l’intoxication de 15 personnes.

Un incendie s’est déclenché dans la nuit de mardi à mercredi dans la maison de retraite « Les Anémones », située dans le 12e arrondissement de Marseille. La préfecture annonce un bilan de six morts et 15 pensionnaires hospitalisés.

Les six personnes décédées sont des femmes, a indiqué Caroline Pozmentier, adjointe au maire de Marseille chargé de la sécurité et de la prévention de la délinquance. « Le personnel est en véritable état de choc », a-t-elle ajouté.

Pour l’heure, les pompiers ont pris en charge 15 personnes intoxiquées dont trois plus gravement qui ont été transportées à l’hôpital.

L’incendie a débuté dans une chambre du troisième étage et non du quatrième étage comme indiqué par erreur dans un premier temps. Ces deux étages ont été évacués.

Le feu a été maîtrisé par les marins-pompiers

« L’incendie s’est déclaré ce matin vers 2H30. Il a été assez violent, circonscrit à une seule chambre » dont le pensionnaire n’est pas décédé, a indiqué le procureur adjoint de la République de Marseille, Christophe Barret.

Il y a « trois blessés graves et 10 blessés plus légers qui souffrent d’intoxication moins sérieuse », a-t-il ajouté, jugeant que « le bilan aurait pu être encore plus lourd ». « Le feu semble avoir pris dans une chambre qui a été entièrement ravagée par les flammes », a-t-il dit, ajoutant que les pensionnaires étaient « très perturbés ».

Au total, 180 personnes sont hébergées dans cette maison de retraite et seule une partie d’entre elles a dû être évacuée,

Le feu a été maîtrisé par les marins-pompiers qui ont pris en charge les blessés, précise encore la préfecture, ajoutant que le préfet délégué pour la sécurité, Alain Gardère s’est rendu sur place.

Un incendie d’origine accidentelle

Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire pour déterminer les causes de l’incendie. Selon une source proche de l’enquête, l’incendie serait d’origine accidentelle.

La ministre des Solidarités, Roselyne Bachelot, doit se rendre sur place en début d’après-midi, a annoncé son cabinet

Avec  AFP

Ce que sortir de l’euro coûterait à la France – LExpansion.com


Le retour au franc provoquerait la destruction de 6 à 19 points de PIB et la destruction de plus d’un million d’emplois, selon les calculs de l’Institut Montaigne.

Une pièce d'un euro.

Une pièce d’un euro.
REUTERS/Ognen Teofilovski
 

Sortir de l’euro: c’est le principal thème de campagne de Marine Le Pen pour 2012. La candidate du Front national à la présidentielle vante les avantages de cette mesure (dévaluation du franc, regain de compétitivité des exportations donc de la croissance), mais elle passe sous silence ses conséquences négatives pour l’économie française. Or elles sont importantes. Si la dévaluation du franc aurait potentiellement un effet positif sur l’économie réelle à court terme, cet effet serait plus que compensé par les effets récessifs de la mesure.

Selon le FN, la sortie de l’euro s’accompagnerait d’une dévaluation de 20% de la nouvelle monnaie, le franc. A court terme, les produits français bénéficieraient donc d’un important avantage en termes de compétitivité, ce qui doperait les exportations. Mais les importations seraient beaucoup plus chères. Or les ménages français consomment beaucoup de produits importés.

Cette dévaluation serait en outre sévèrement sanctionnée par les marchés, qui exigeraient une forte hausse des taux d’intérêts. La dette publique deviendrait alors extrêmement lourde à financer. Pour supporter un tel fardeau, l’Etat serait contraint de couper ses dépenses sociales ou d’augmenter les impôts. Ce qui pèserait encore plus sur le pouvoir d’achat des ménages, les inciterait à moins consommer et donc pèserait sur la croissance.

Un coût a minimaLe relèvement des taux d’intérêt consécutif à la crainte des marchés des risques inflationnistes et les efforts supplémentaires de réduction des dépenses publiques et de hausse de la fiscalité (nécessaires au maintien de la crédibilité de la France sur les marchés financiers) affecteraient lourdement la croissance française. D’environ 6 à 19 points de PIB à un horizon de dix ans, estime l’Institut Montaigne. Soit un coût de 150 à 500 milliards d’euros. A long terme, il faudrait même s’attendre à la destruction de plus de 1 million de postes, évalue le think tank libéral.

Ce chiffrage (fiabilité de 1/5) a été produit à partir des modèles économétriques de Bercy, davantage conçus pour mesurer des variations de faible ampleur qu’un choc d’une telle envergure. Ils ne tiennent notamment pas compte des changements de comportement des investisseurs, qui seraient tentés de transférer leurs capitaux à l’étranger, des autres pays, qui imposeraient des quotas sur les produits français et augmenteraient les droits de douane, et des marchés financiers, qui couperaient les crédits. C’est donc une estimation a minima qu’a réalisé l’Institut Montaigne. L’impact négatif d’un retour au franc serait donc encore plus fort.

Un logiciel espion qui lit les SMS à distance !


 

espion qui lit les SMS à distance.jpgUn logiciel espion qui lit les SMS à distance !

À l’Université de Caroline du Nord, il ne fait pas bon d’être un proche de Jan-Michael Frahm ou de Fabian Monrose sous peine d’être espionné. Ces deux chercheurs ont développé iSpy, un logiciel permettant de lire les SMS qu’une personne écrit sur son smartphone.

Pour l’utiliser, il faut tout simplement filmer une personne qui écrit sur son téléphone portable. Le logiciel se chargera du reste. Si on utilise une caméra HD, le logiciel est capable de déchiffrer ce qu’une personne située à 60 mètres écrit. Par contre, si on filme la personne avec une caméra de smartphone, il faut se rapprocher à 3 mètres au moins. A partir de la vidéo, le logiciel étudie chaque mouvement des doigts de la personne qui écrit et parvient à reconnaître les lettres qui composent son message avec une précision estimée à 90%.

espion qui lit les SMS à distance 2.jpg

Si l’individu espionné porte des lunettes ou s’il se trouve près d’une vitre, le logiciel est en mesure d’analyser les reflets du smartphone sur le verre afin de deviner ce qu’il écrit. Une technologie à ne pas mettre dans toutes les mains…

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=_CR-mhaOg1s]

tomsguide.fr/

LA TERRE PLEURE » Ma Planète


LA TERRE PLEURE

Ajouté le 12/11/2011 20:08:06 par Floralia

PAYSAGE

 

 

 

 

La terre pleure,

 

ça porte malheur,

elle est triste

 

elle est pessimiste,

Et pourquoi ? à cause de quoi

 

à cause de nous pollueurs

Elle perd tout, même

 

ses couleurs

Faire chacun des petits gestes

 

ce n’est pas énorme !

Surtout si nous voulons

 

rester en forme

Un geste pour les animaux,

 

Les oiseaux, l’eau,

les générations futures,

 

La nature, les fleurs

Un geste pour le bonheur

 

qui vient du coeur,

un geste écolo,

 

est-ce vraiment trop beau ?

 

 

 

Victoria


Mots-clés: FLORALIA

~*Matin Magique*~ (Cartes postales…) – Marie-Pier Charron


«Il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginée.»
– Henry James

J’adore Noël. L’essence de cette fête touche ce qu’il y a de plus profond en moi. En fait, comment ne pas succomber au charme d’une fête qui représente à la fois la grâce, la beauté, la bonté et le chocolat? 😉

Étant très sensible à cette belle magie dorée, j’ai rêvé pendant plusieurs années de noëlifier ma maison, comme plusieurs le font. Mon cœur s’illuminait comme un sapin juste à y penser! Je m’imaginais un décor comme dans les films, avec des milliers de petites lumières blanches qui scintillent, des kilomètres de guirlandes suspendues aux plafonds, mes comptoirs couverts de petites fées, des anges en papier mâché qui font des sudokus sur mon manteau de cheminée… bref, la totale. Ça, c’est sans parler des décorations extérieures – oh, les décoration extérieures! Je voyais mes boîtes à fleurs remplies de branches de sapin illuminées, une jolie couronne sur ma porte, et un beau grand casse-noisette juste à côté. (Jamais je n’ai rêvé d’un faux père Noël sur mon toit, par contre. J’ai toujours craint que M. Noël s’offusque en pensant que j’essaie de le ridiculiser…)

Cette vision m’a habitée pendant des années. Or, la réalité est que je n’ai pas accroché, déposé ou érigé la moindre décoration où que ce soit au cours des Noëls passés. Pas même une petite étoile! J’avais quelques ornements entreposés dans des boîtes, en plus – des reliques d’une ancienne vie –, et je ne les ai jamais sortis.

image étoile

Chérir une vision autant et ne rien faire pour la concrétiser est assez étrange. Je n’en avais pas conscience, par contre, jusqu’à cette année… Jusqu’à il y a deux semaines, en fait.

Je déambulais dans une boutique de décoration, juste pour le plaisir, quand j’ai eu un coup de cœur pour le plus mignon des sapins miniatures. Normalement, [femme qui adore les décorations de Noël] + [mignon petit sapin dans magasin] = [femme achète mignon petit sapin]. Ce n’était pas aussi simple dans mon cas… Voyez-vous, j’étais incapable de l’acheter. Oh, j’ai relevé plusieurs défis dans ma vie – je n’en ferai pas la liste ici, je ne voudrais pas vous ennuyer avec mes ascensions de l’Everest, et tout le reste – mais j’étais paralysée devant une décoration! Une partie de moi voulait intensément l’acheter, mais on aurait dit qu’une force invisible m’empêchait de passer à l’action. La même force qui m’avait toujours empêchée de décorer ma maison.

C’est là que j’ai compris… Oui, après quelques moments d’introspection, j’ai finalement compris ce qui m’avait bloquée tout au long de ces années: j’étais sous l’emprise du grincheux qui voulait voler Noël! Non, plus sérieusement: j’ai réalisé que ma vision était tellement parfaite que je n’avais pas le droit d’y toucher – un peu comme ces belles coupes de cristal que l’on n’utilise jamais, de crainte de les briser. Ma vision n’était pas une vision, en fait, mais une image de carte postale… Une image rigide, statique – très jolie, mais sans vie. Le genre que l’on encadre, non pas que l’on vit. Dans ma carte postale, le personnage féminin avait trois ou quatre enfants, elle portait un tablier rouge, et elle déposait une dinde qu’elle avait elle-même préparée sur la table parfaitement dressée de sa maison parfaitement décorée dans le cadre d’une des nombreuses réunions familiales qu’elle avait l’habitude d’organiser.

Évidemment, le petit sapin de la boutique ne serait jamais à la hauteur! Rien de ce que je pourrais faire ne le serait, d’ailleurs.

image étoile

Avez-vous emprisonné certains de vos désirs dans des cartes postales, ou dans de petits cadres rigides? Y a-t-il de petits projets magiques que vous remettez constamment à «un jour»… au jour où vous deviendrez le personnage dans l’image? Il est possible que ma question vous interpelle mais que rien ne vous vienne à l’esprit pour le moment… Je sais que si vous me l’aviez posée il y a deux semaines, je ne me serais pas sentie particulièrement concernée. Je ne reconnaissais même pas ma vision comme un désir, en fait, car je m’étais vendu l’idée que c’était pour plus tard, pour les autres, trop compliqué, hors de portée. Je m’étais convaincue que je ne le voulais pas vraiment, et qu’admirer ma carte postale était suffisant.

Oh, ces images mentales qu’on se crée sont attrayantes. C’est leur seule qualité, par contre… On les voit comme de belles promesses d’avenir, comme une sorte de réservoir de magie dans lequel on pourra puiser au moment voulu, alors qu’en réalité, elles nous privent de ce que l’on veut vraiment. Car contrairement à un réel projet d’avenir que l’on prépare joyeusement, ces images nous paralysent et nous déconnectent de la pureté du désir qui est à son origine. Une carte postale ne pourra jamais devenir la réalité. Si on veut la vivre, il faut commencer par la déchirer.

image étoile

Après l’incident du petit sapin (que femme a finalement acheté), j’ai appelé ma décoratrice. Je lui ai partagé ma vision, et je lui ai demandé de la mettre à exécution. C’était tellement simple, tellement facile, tellement «réel»… J’avais l’impression de me réveiller d’un rêve. Dès que j’ai raccroché, j’ai senti toute l’énergie et la magie retenues prisonnières dans l’image commencer à se diffuser dans ma vie – dans ma vraie vie – comme le plus délicieux des parfums. La décoration n’avait même pas encore commencé, mais le désir était libéré. C’était ça le plus important, en réalité.

Si vous passez devant chez moi au cours des prochaines semaines, vous verrez donc des boîtes à fleurs illuminées, ainsi qu’une belle grosse couronne de quatre pieds. Pas de casse-noisette cette année, par contre, car celui que j’ai commandé ne sera prêt qu’en janvier. Puis, si vous entrez à l’intérieur, la première chose que vous remarquerez est le sapin de la boutique, juste en face de la porte d’entrée. Si vous allez vers le salon, à droite, nous ne verrez pas des kilomètres de guirlande, mais un beau spécimen bien placé. Oh, vous ne rencontrerez pour le moment aucun ange, ni aucune fée, mais si vous allez vers la gauche – faites attention de ne pas trébucher sur le gros chien endormi – vous pourrez admirer un magnifique sapin. Et juste en face du sapin, vous verrez une femme sans enfants, sans dinde (!), sans tablier… elle sera probablement assise devant son ordinateur en train d’écrire – non pas en train de cuisiner. Oh, rien ne sera exactement comme l’image que j’ai partagée. Non, ce sera beaucoup mieux… car ce sera la réalité.

Ainsi, Sami… Quels rêves magiques intégrerez-vous à votre vraie vie à partir d’aujourd’hui? Ne remettez pas à plus tard ce que vous voulez profondément… Vous pouvez avoir ce que vous voulez, et vous pouvez commencer à l’avoir maintenant.

Bonne journée!

Marie-Pier

Les premières images d’un « doigt de glace de la mort » dans les eaux de l’Antarctique


Info rédaction, publiée le 24 novembre 2011

 

 

 

Des caméramans de la BBC sont parvenus à enregistrer des séquences d’un phénomène inhabituel désigné par les scientifiques sous le nom anglophone de « Brinicle ». Les images présentent une effrayante colonne d’eau salée en dérive sous les eaux de l’Antarctique, gelant tout ce qui croise son parcours.

Pour la toute première fois, Hugh Miller et Doug Anderson, caméramans de la BBC, ont filmé sous la surface de l’océan australe, l’évolution d’un processus hors du commun. Baptisé « brinicle » par les scientifiques, le phénomène désigne une colonne d’eau fortement salée, plus dense que le reste de l’océan qui l’entoure, et plus froide que la glace.

La formation en question diffère notablement de la glace solide et dense observable en surface, plutôt assimilable à une éponge imbibée d’eau de mer. Sa structure extrêmement redoutable pour l’environnement sous-marin lui vaut son surnom de « doigt de glace de la mort ». A la dérive sous la surface de l’océan austral, le « brinicle » évolue comme une rivière, gelant tout ce qui se trouve sur son passage. Etoiles de mer, oursins, et tout organisme du plancher océanique se retrouvent petit à petit pris au piège sous une toile de glace meurtrière.

Pour pouvoir capturer le phénomène sur le vif, l’équipe de la BBC a disposé une plate-forme de plusieurs caméras sur la plancher de l’océan Austral, près de l’île volcanique de Ross. « En explorant les alentours de cette île, nous sommes tombés sur une zone où trois ou quatre « Brinicles » s’étaient déjà formés et un était actuellement en cours » se souviens Hugh Miller.

Il ajoute : « Ça a été un peu la course contre la montre car personne ne savait réellement à quelle vitesse il pouvait se former« . Contre tout attente, l’opération s’est avérée un succès. Les images enregistrées ont été montées en accéléré afin de rendre compte pour la toute première fois, du fascinant spectacle retraçant le macabre phénomène naturel.
Découvrez la vidéo de la BBC montrant le « Brinicle » sur Maxisciences

En tournées pour les prostitués gays | Rue89Lyon


« Tu vends des services sexuels aux hommes. Tu travailles dans la rue, sur les lieux de dragues ou dans les bars, depuis chez toi, par téléphone ou par Internet ». C’est par cette description que l’internaute prend connaissance du site ProstBoyz, la première action de prévention santé spécialement dédiée aux prostitués hommes qui exercent via Internet et dans la rue. Pour les toucher, ProstBoyz part en tournée, sur les lieux de drague et sur les sites de rencontres.

 
En tournées pour les prostitués gays

Depuis avril 2011, Cabiria, association lyonnaise de santé communautaire auprès des prostitués, mène cette action baptisée ProstBoyz. Le lancement officiel s’est tenu ce week-end, à la mairie du premier arrondissement de Lyon.

A la baguette, nous dit le site Internet, un « professionnel de la prévention » et, surtout, un « travailleur du sexe », Kevin. Il expose son parcours :

« Ça fait sept ans que je suis travailleur du sexe. Depuis plusieurs années, je cherchais une action de prévention santé comme j’en avais connue au Québec, je n’en ai pas trouvée ».

En France, peu de personnes maîtrisent les ressorts de la prostitution sur Internet et peuvent apporter des réponses adaptées aux problématiques des prostitués, isolés par leur mode d’activité. Seule l’association toulousaine Grisélidis avait lancé il y a trois ans une action Internet d’envergure, mais essentiellement, à cette époque là, à destination des femmes. Depuis une personne prostituée gay a été embauchée. Dans la rue, il n’y avait pas davantage d’action spécifique en direction du public masculin.

Tournées virtuelles et réelles

Kevin a élaboré un projet en direction des hommes qu’il a rencontrés sur les lieux de drague de la « vie réelle » et, surtout, sur Internet.
Derrière son ordinateur, il fait chaque semaine des tournées virtuelles, et notamment en se rendant sur le principal site de rencontres vénales gay, Gayroméo, qui, contrairement aux sites de prostitution hétérosexuelle, a créé une rubrique pour les associations de prévention.
Par le biais de la messagerie instantanée du site, le contact se crée. Les personnes questionnent Kevin autant que lui les interroge. Il apporte principalement des réponses sur les pratiques sexuelles spécifiques et sur la législation.

« Ils veulent savoir par exemple si la prostitution est interdite en France ou s’ils peuvent être inquiétés pour racolage en postant une annonce sur Internet. On va plus loin que le BA-ba que pourrait apporter un travailleur social lambda car je connais leur pratique ».

Cette technique de l’« aller-vers » sur Internet est identique à celle utilisée sur les lieux de drague de la vie réelle. Chaque semaine, une fois en soirée, une fois en journée, Kevin rencontre une dizaine d’hommes, en instaurant progressivement une relation de confiance.

« Ce sont des jeunes de 16 à 25 ans en situation de grande précarité, généralement sans minima sociaux et en rupture familiale. Il y a aussi de nombreux migrants pour qui le principal souci est de trouver un toit pour dormir ».

Une action de santé communautaire

C’est la marque de fabrique de l’association Cabiria : aborder les problématiques liées à la prostitution avec les personnes concernées. De ce point de vue, les prostituées sont les premiers « acteurs de prévention ». Ce qu’on appelle la santé communautaire.
Et pour coller à cette approche, l’action ProstBoyz disposera prochainement d’un comité de pilotage avec la présence de trois prostitués aux côtés d’universitaires et de travailleurs sociaux. « Si on veut partir des vrais besoins, il faut que les travailleurs du sexe soient totalement impliqués dans la démarche », martèle Kevin. L’enjeu est de taille car trop souvent, selon Kevin, la présence de la prostitution est niée dans le milieu gay. Or, le contexte sanitaire est préoccupant, comme il le décrivait dans un entretien à yagg.com :

« Notre projet s’inscrit dans un contexte de recrudescence de l’épidémie à VIH au sein de la population gay, et d’explosion de l’hépatite C parmi les usagers de drogues. De plus, concernant les HSH pratiquant des échanges économico-sexuels, le Net Gay Baromètre 2009 fait état de pratiques à risque plus fréquentes chez les personnes monnayant des relations sexuelles que chez les autres gays ayant eu des rapports sexuels via internet et les lieux de rencontre ».

Les idées reçues (et stupides) sur la masturbation féminine – Sexe & Relations – 7s7


Les hommes ont une idée bien précise de la manière dont les femmes se masturbent. Mais généralement, ils s’imaginent des choses déplacées, fausses, incongrues. Certains font avoir une image particulièrement romantique de ce moment très intime, d’autres nous projettent déjà dans un film X. Le magazine The Frisky rétablit la vérité: voici dix idées préconçues que les hommes peuvent avoir au sujet des caresses en solo féminines.

« Les femmes mettent tout et n’importe quoi dans leur vagin. »
 Euuh, franchement? Pas la peine de regarder la banane du panier à fruits d’un air lubrique! La grande majorité des femmes se contentent d’utiliser ses mains, ses doigts ou un vibromasseur. Point.

« Les femmes se masturbent nues ou en lingerie sexy. » Messieurs, on imagine votre déception: une femme n’a pas besoin de se « mettre en condition » pour se faire plaisir. Un pyjama suffit. Les pensées coquines se matérialisent souvent avant de sombrer dans le sommeil. Une femme fait ce qu’elle a à faire tel qu’elle est habillée.

« La simple vue d’un sexe en érection suffit à donner envie une femme. » Les femmes pensent souvent à quelqu’un plutôt qu’à ses attributs pour s’exciter. Si la vue du corps nu d’une femme peut émoustiller un homme, l’inverse n’est pas vrai. La masturbation commence avec des pensées érotiques et légères, pas par l’image d’un pénis.

« Les femmes se masturbent entre copines. »
 Est-ce que quelqu’un vous a dit que la masturbation était une affaire d’ordre privée?

« Les femmes se caressent les seins pendant qu’elles se masturbent. »
On ne peut pas être à la fois à l’eau et au moulin donc non, les mains se concentrent sur la bas plutôt que sur le haut.

« Les femmes ont besoin de se masturber tous les jours. »
 Les pulsions sexuelles varient d’un jour à l’autre, selon les phases de la vie. Le plaisir qu’on s’offre en solo peut connaître des périodes de dèche et des montées ultra puissantes quotidiennes. C’est lié à l’humeur, aux hormones et à plein d’autres choses.

« Pour se masturber, les femmes regardent des photos pornos de mecs bien bâtis. » Les femmes n’ont généralement pas besoin de cela pour se mettre en condition. Une simple projection mentale suffit. Elles se basent sur des expériences passées, des fantasmes. Mais un porno peut donner envie à une femme de se faire du bien. Elle zappe ensuite et passe à autre chose dans sa tête au moment d’agir.

« Les femmes adorent se regarder quand elles se touchent. »
Bof. C’est l’autre ou l’imaginaire qui excite. Pas la vision de son propre corps nu en transe.

« Il faut inévitablement mettre ses doigts à l’intérieur pour ressentir du plaisir. » Certaines se contentent de rester en surface, de jouer avec des objets vibrants, tout dépend de l’envie, de l’énergie qu’on a envie de déployer… et de la taille de ses ongles!

« Les femmes adorent se masturber sous la douche. » Se laver, surtout. Les hommes croient cela parce qu’eux adorent le faire sous la douche. Mais franchement, se faire décoller en restant debout, ça peut s’avérer très compliqué quand on est une femme.

Dé.L.

 

 

28/11/11 11h13

L’image pitoyable de la femme selon les magazines masculins – Société – 7s7


Une étude anglaise s’est intéressée à l’image de la femme véhiculée dans les magazines pour hommes. Les chercheurs se sont basés sur quatre publications: FHM, Loaded, Nuts et Zoo. Ils ont demandé à un groupe d’hommes et de femmes de comparer des citations extraites des magazines avec celles de personnes condamnées pour viol. Les participants ont jugé les textes des magazines plus dégradants pour les femmes que les déclarations de violeurs.

Les chercheurs ont ensuite demandé à un autre groupe, composé uniquement d’hommes, à quelles citations ils s’identifiaient le plus. La majorité a opté pour les commentaires de violeurs. « Nous devons fondamentalement nous inquiéter du contenu de tels magazines, qui normalise le fait de traiter les femmes comme des objets sexuels », déclare le docteur Peter Hegarty.

L’auteur de l’étude ajoute: « Nous ne sommes pas des rabat-joie ou des prudes contre une information sexuelle ou les médias pour jeunes. » Sa collègue, Miranda Hovarth, explique: « Ces magazines donnent l’impression que le sexisme est acceptable et normal, alors qu’on devrait le rejeter. Les violeurs tentent de justifier leurs actions en suggérant que les femmes les provoquent et veulent du sexe même quand elles disent non. » Les deux chercheurs appellent à plus de modération et de responsabilité de la part des médias. (CD)

 

 

12/12/11 08h57

ostéopathie chez l’enfant – Doctissimo


Ostéopathie : quelles indications chez l’enfant ?

Pratiquée sur les nourrissons et les adultes, l’ostéopathie est également utile pour les enfants et les adolescents à des périodes-clés de leur croissance. Objectifs ? Détecter et corriger d’éventuels déséquilibres.

//

Si l’ostéopathie est efficace lors de traitements curatifs, cette médecine douce manuelle s’inscrit aussi dans une démarche préventive. Elle est donc tout à fait indiquée chez l’enfant et l’adolescent, à certaines périodes de leur développement. Le point avec Christophe Buisson, Ostéopathe D.O., Conférencier en pédiatrie et posturologie à l’École Supérieure d’Ostéopathie de Paris et Référent à l’Hôpital Necker Enfants Malades.

Un bilan pas à pas

Ostéopathie et enfantsDe manière générale, il est possible d’emmener votre enfant chez l’ostéopathe une fois par an pour un bilan global. Mais certaines périodes du développement nécessitent plus particulièrement votre vigilance. Entre 0 et 2 ans, l’enfant peut être suivi après sa naissance pour vérifier si l’accouchement n’a pas généré de traumatismes (notamment au niveau des cervicales) ; lors de ses 6 mois, une visite permettra de contrôler son développement psychomoteur, tandis qu’au moment de la pré-marche cela l’encouragera à adopter une bonne posture debout. « L’étape de la pré-marche est essentielle car l’enfant va mobiliser son bassin, les articulations de ses genoux et ses pieds. Rétablir l’équilibre du corps peut l’aider à marcher plus aisément« , explique Christophe Buisson.

L’ostéopathie à 2, 5 et 7 ans

L’enfant grandit et, sans s’en apercevoir, met en place des réflexes posturaux qui vont lui assurer un meilleur équilibre et une coordination accrue de ses mouvements.
« Vers l’âge de 2 ans, le réflexe entre l’oreille et la colonne vertébrale arrive à maturité. A 5 ans, c’est l’oreille interne et les yeux qui communiquent mieux tandis qu’à 7 ans, ce sont la voute plantaire et les capteurs au niveau des pieds qui se développent. Lors de ces étapes, des blocages peuvent survenir et au début le corps s’adapte ; parfois, la douleur ne survient que des années plus tard. D’où l’intérêt d’un contrôle régulier », poursuit l’ostéopathe.

Attention au dos et aux dents à l’adolescence

Les douleurs du dos ou des membres sont fréquentes chez l’adolescent en croissance. Plus elles sont repérées tôt, plus l’ostéopathe a les moyens d’intervenir et de les prévenir. Il va rééquilibrer le corps et si besoin, travailler en collaboration avec l’orthopédiste, le pédiatre, le kinésithérapeute, le podologue ou encore le dentiste. « Un mauvais placement de la mâchoire peut avoir des répercussions sur les cervicales et les lombaires et vice-versa. Grâce à son approche globale du corps, l’ostéopathie peut aider à détecter l’origine d’une douleur et non soigner simplement un symptôme ».
Les adolescents portant un appareil dentaire ou souffrant du dos en raison du port de charges lourdes (sac à dos remplis de livres scolaires…) peuvent donc consulter.

L’intérêt de l’ostéopathie dans les infections chroniques de l’enfant

Comme chez les adultes, l’ostéopathie montre un intérêt chez les enfants présentant des infections ORL à répétition (otites, rhinopharyngites, sinusites…) ou des infections pulmonaires : « L’ostéopathie ne se substitue en rien aux traitements proposés par le pédiatre ou le généraliste. Pour des bronchites à répétitions par exemple, en dehors des allergies, l’ostéopathe va rechercher s’il y a une restriction de mouvement au niveau du diaphragme. Si c’est le cas, le drainage pourrait ne pas se faire correctement et favoriser l’installation d’agents infectieux. Le praticien va alors chercher à redonner de la mobilité au corps afin qu’il retrouve son équilibre ».

Enfin, si vous avez peur des manipulations pour votre enfant, sachez qu’il existe de nombreuses techniques ostéopathiques douces qui pourront en 1 ou 2 séances (entre 50 et 90 € la séance de 45 minutes environ) harmoniser le corps de votre bambin sans douleur ni « craquage ».

Delphine Bourdet, octobre 2011.

Sources :

Entretien avec Christophe Buisson, Ostéopathe D.O., Conférencier en pédiatrie et posturologie à l’École Supérieure d’Ostéopathie de Paris et Référent à l’Hôpital Necker Enfants Malades.