Pensée du vendredi 2 décembre 2011.


« Personne ne doute de la nécessité de manger pour la santé du
corps physique. Mais qui cherche à aller plus loin pour voir ce
que la nourriture peut apporter dans les plans subtils ?… Si,
pendant les repas, vous arriviez à vous rendre assez réceptifs,
vous entendriez cette nourriture vous dire comment toutes les
énergies qu’elle contient ont traversé l’univers, quelles
entités se sont occupées, jour et nuit, de faire croître la
végétation et de lui infuser telle ou telle propriété pour
être utile aux enfants de Dieu ; elle a même enregistré les
empreintes que leur ont laissées les hommes et les femmes qui
ont travaillé dans les champs ou qui sont passés à côté.
Lire des livres n’est pas l’unique manière de
s’instruire. On peut s’instruire aussi grâce à la
nourriture, et le savoir que l’on reçoit en mangeant est un
savoir vivant, car il imprègne toute la substance de notre
être. Les révélations que nous apportera la nourriture ne
seront peut-être pas de celles dont nous pourrons ensuite
parler, car elles ne s’adressent pas à l’intellect, mais ce
sont des sensations dont tout notre être, toute notre existence
seront enrichis. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-**-

L’affreuse histoire d’Enos, le singe de l’espace électrocuté | Slate


Enos avnt le vol Mercury /Nasa via Wikimedia Commons

On connaît déjà peu le rôle des primates dans la conquête spatiale; on connaît encore moins les conditions de leur entraînementet de leur séjour en orbite. Le journaliste Alexis Madrigal, à partir du compte rendu des expériences conduites sur Enos et d’autres singes par la Nasa, raconte ainsi dans The Atlantic l’histoire d’Enos, pionnier américain du vol orbital, précédant l’astronaute John Glenn (février 1962) mais quelques mois après le cosmonaute soviétique Youri Gargarine (avril 1961).

Une mission qui aurait de quoi faire grincer les organisations de protection et de défense des animaux d’aujourd’hui. Les chimpanzés devaient compléter lors de leurs missions des tests de logique simple, et recevaient des décharges électriques si leur réponse n’étaient pas les bonnes. Un des tests consistait notamment à différencier une forme (rond, triangle, etc.) de deux autres formes identiques.

Enos n’a rencontré aucun problème particulier avec la première batterie de tests qu’il a effectuée en orbite en 1961, ne recevant «que» dix chocs électriques pour 18 questions. Mais lors d’une deuxième session, l’ordinateur a posé de manière répétée le même problème à Enos, celui de la première ligne du schéma ci-dessous, où la bonne réponse est celle du milieu.

Problème: le levier permettant à Enos de sélectionner la réponse du milieu était cassé. Les scientifiques ne pouvant pas remédier à l’anomalie à distance, le pauvre singe reçut 33 chocs électriques d’affilée. Pour autant, les scientifiques ont observé plus tard avec étonnement que les décharges électriques n’avaient pas d’effet direct sur son comportement et sa réaction aux tests ultérieurs.

Finalement, Enos retournera sur Terre sain et sauf, contrairement à ses prédécesseurs Albert et Albert II, morts de suffocation lors de leurs vols sur des fusées en 1948).

Pourquoi envoyer des singes dans l’espace? «Les hommes et les singes ont approximativement une même sensibilité au rayonnement spatial. Donc il est préférable de conduire des expériences avec des macaques au lieu de chiens ou autres animaux», expliquait le directeur de l’institut de Sotchi de primatologie médicale en 2008 à la BBC.

Pour autant, c’est tout d’abord avec des chiennes (Albina et Tsyganka) que l’URSS, à la fin des années 1950, a tenté l’expérience spatiale en les mettant à bord d’un scaphandre qui s’est élevé à 85 mètres d’altitude. Ce même institut russe se charge en ce moment de reproduire les conditions d’apesanteur et d’isolement de l’espace pour connaître les réactions des primates en vue d’un hypothétique voyage sur Mars. En 1967, la France a également envoyé deux guenons –Martine et Pierrette– via la fusée Vesta.

Que sont devenus ces singes de l’espace? La tombe d’Ham se trouve au musée d’histoire spatiale du Nouveau-Mexique. On ne sait où se trouvent les restes du chimpanzé Enos mais on sait qu’il est mort le 4 novembre 1962 de dysenterie; des experts ayant examiné sa dépouille ont estimé qu’il ne présentait aucun symptôme ou traumatisme qui pouvait être relié à son expérience spatiale.

Photo: Enos avnt le vol Mercury /Nasa via Wikimedia Commons

Comment les entreprises se préparent à la mort de l’euro | Slate


 Billet de 50 euros coupé, 28 décembre 2010. photosteve101 via Flickr CC License by

De plus en plus de multinationales se préparent à un éventuel effondrement de la zone euro selon l’agence de presse Reuters. En effet de nombreux dirigeants d’entreprises, craignant que les leaders politiques en Europe perdent le contrôle de la crise de la dette souveraine, veulent protéger leur groupe face à une éventualité qui devient de jour en jour plus probable.

Mais prévoir la chute d’une monnaie partagée par 17 pays depuis maintenant 13 ans n’est pas facile, explique Reuters. Comme beaucoup de chefs d’entreprise, Jesper Brandgaard, à la tête de Novo Nordisk, le plus important producteur d’insuline pour le traitement du diabète dans le monde, pense que l’écroulement de la zone euro est «possible», mais pas encore «probable».

Toutefois, dans les milieux d’affaires, il semble que cette perspective soit de plus en plus envisagée: à la mi-novembre, Reuters montre que sur 250 économistes près de la moitié pense que l’euro telle qu’on la connaît ne survivra pas sous sa forme actuelle.

Pour tester les différents scénarios catastrophes possibles, les banques et les courtiers sont en première ligne selon Reuters. ICAP, la première société de courtage pour les taux de change et les obligations d’Etat, a déclaré fin novembre qu’elle testait son système de trading afin qu’il résiste à un effondrement de la zone euro. Et elle n’est pas la seule, le dirigeant d’un fond d’investissement qui a voulu rester anonyme a dit à Reuters, qu’une équipe de 20 personnes dans son fond s’occupe tous les jours de concevoir tous les scénarios possibles:

«C’est mon boulot d’envisager le pire. Vous pouvez tester plein de scénarios sans gravité, mais si quelque chose de vraiment grave arrivait –disons un soudain défaut de l’Italie– et que nous l’avions pas testé, je ne ferais pas boulot correctement.»

De leur côté, toutes les autres boîtes, comme les industries automobiles ou les producteurs d’énergie, essayent de plus en plus de mettre de l’argent de côté. Ils mettent en place des plans pour limiter leurs dépenses, ou alors placent leurs réserves là où elles seront le plus en sécurité, notamment auprès des banques centrales.

En effet sur Slate, Cécile Dehesdin expliquait à la fin du mois d’octobre comment une entreprise privée comme le géant industriel allemand Siemens a pu, par l’intermédiaire de sa propre «banque Siemens», transférer de l’argent sur son compte de la BCE. Selon Reuters au début du mois de novembre, Siemens avait ainsi «protégé» pas moins de 6 milliards d’euros de liquidité à la BCE.

De nombreuses entreprises contactent aussi des avocats, et des juristes pour en savoir un peu plus sur les conséquences d’une fin de la monnaie unique au regard de la loi, notamment pour les contrats commerciaux avec des groupes étrangers ou pour les contrats de dette. Le Financial Times explique qu’au contraire très peu de petites ou moyennes entreprises se sont préparées «financièrement et légalement».

Enfin pour certaines multinationales, l’écroulement de la zone euro ne serait pas si catastrophique que ça. Jürgen Dieter Hoffmann, directeur financier chez Volkswagen Autoeurop, la branche portugaise du producteur allemand de voiture explique même que la crise serait «gérable»:

«Nous avons mené une première analyse de fond sur les conséquences d’une suppression de l’euro comme monnaie portugaise. La conclusion est que l’impact général ne serait pas si négatif pour notre compagnie, puisque nous sommes principalement un groupe exportateur dans le monde entier.»

Photo: Billet de 50 euros coupé, 28 décembre 2010. photosteve101 via Flickr CC License by

Les couples heureux vous donnent leurs astuces – Sexe & Relations – 7s7


On a souvent tendance à parler des relations difficiles et douloureuses. Cette fois, on va vous parler de bonheur. Des dizaines de couples heureux ensemble ont accepté de partager leurs petits secrets de longévité à la version anglaise du Cosmo. Morceaux choisis, à copier comme bon vous semble.

« Faire les corvées ensemble, comme la vaisselle ou promener le chien. » – Christina

« N’avoir aucun secret l’un pour l’autre et ne jamais se coucher en étant en colère. » – Cassandra

« Dites Je t’aime à chaque fois que vous en avez envie. » – Diana

« Prenez du temps pour vous. » – Lacey

« Faites l’amour, souvent, avec passion. » – Sandra

« Riez ensemble. » – London

« Soyez claire et ne jouez pas à un jeu. Par exemple, dites: J’ai eu une journée pourrie et je veux juste me blottir dans tes bras et regarder un film avec toi ce soir. Et pas: Oh non! Tu sors encore avec tes amis aujourd’hui? » – Blair

« Laissez de la liberté à votre homme. » – Heather

« N’ayez jamais peur d’être ridicules à deux. » – Christine

« Ne prenez jamais l’autre pour acquis. » – Amy

« N’écoutez pas l’avis des autres au sujet de votre relation. » – Stéphanie

« Les trois C: compromis, communication, câlins. Si les choses vont mal, c’est qu’il manque un de ces trois trucs. » – Kim

Dé.L.

 

 

28/11/11 13h54

Le franc CFA sera-t-il dévalué? | Slate Afrique


Partout en Afrique, la rumeur prend de l’ampleur. Le franc CFA serait dévalué au 1er janvier. Info ou intox?

Echange de francs CFA à Abidjan. REUTERS/Thierry Gouegnon

 

Et voilà que l’on reparle encore de la dévaluation du franc CFA! Comme c’est souvent le cas ces derniers temps, ce sont les difficultés financières et économiques que rencontrent de nombreux pays de l’Union européenne (UE) qui relancent les rumeurs et enflamment le cyberespace africain à propos d’une dévaluation qui serait d’ores et déjà programmée pour le 1er janvier 2012. La question posée est de savoir si la parité fixe qui lie l’euro à la monnaie africaine (1 pour 655,957) se justifie dans une conjoncture économique marquée par un net ralentissement de l’activité en Europe et par de sérieux doutes sur l’avenir de la monnaie unique de ce continent.

La problématique est connue. Les partisans d’une dévaluation estiment qu’elle permettrait d’augmenter les exportations africaines à destination de l’Europe mais aussi de la zone dollar (en dévaluant le franc CFA, on lui permet d’être moins pénalisé par la vigueur, certes relative, de l’euro par rapport au billet vert étasunien). A l’inverse, ses adversaires estiment qu’une telle opération ne se justifie pas. Pour eux, la situation économique et financière des six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et des huit pays de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) – ces deux zones monétaires utilisant le franc CFA – n’ayant rien à voir avec celle de 1994, date de la dernière dévaluation de cette monnaie.

Propos contradictoires

C’est l’avis de l’économiste Abdourahmane Sarr, président du Centre d’Etudes pour le Financement du Développement Local (Cefdel) à Dakar.

«Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de dévaluer le franc CFA à ce stade surtout avec des réserves de change équivalentes à sept mois d’importations de biens et services pour l’UEMOA et presque 40 pour cent de la masse monétaire au sens large», explique-t-il à SlateAfrique. Pour autant, cet ancien représentant du Fonds monétaire international (FMI) au Togo et au Bénin précise tout de même que «cela ne veut pas dire que le franc CFA est à son niveau d’équilibre et qu’il n’est pas surévalué».

Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) doute lui aussi de la pertinence d’une dévaluation. D’ailleurs, pour lui, il «n’y a pas lieu de penser qu’une dévaluation du franc CFA va avoir lieu». Tenus le 24 novembre à l’issue de la session extraordinaire du comité de politique monétaire (CPM) de la BEAC à son siège de Yaoundé au Cameroun, ces propos n’ont pas pour autant fait disparaître les rumeurs. Et ces dernières ont même été renforcées par Mabri Albert Toikeusse, ministre d’Etat ivoirien du Plan et du Développement, qui a affirmé, le 24 novembre dernier que «la dévaluation n’est pas une catastrophe» et qu’elle pourrait même «générer des milliards (de francs CFA) si elle est anticipée» tout en donnant «plus de valeur aux produits d’exportation entre les pays membres» de la zone CFA.

Modification du statut du franc CFA

De façon générale, Abdourahmane Sarr, est partisan d’une modification du statut actuel du franc CFA.

«Je pense qu’il est temps de penser à faire évoluer le régime de change vers quelque chose de plus flexible ce qui pourrait se traduire en une perte de valeur par rapport à l’euro et ou le dollar» explique-t-il en précisant qu’il serait «possible d’obtenir les effets d’une dévaluation sans dévaluer le franc CFA lui-même». Une approche qui passerait par l’introduction de monnaies complémentaires au franc CFA et que, d’ailleurs, l’économiste préconise aussi dans le cas de la Grèce.

«Le Cefdel veut faire la promotion de monnaies complémentaires régionales au Sénégal et en Afrique de l’Ouest comme solutions à la problématique du financement du développement local et permettre aux communautés de base africaines de renaître», explique-t-il. Pour résumer, cette approche propose l’existence de monnaies complémentaires qui pourraient être utilisées, via une institution financière, par les populations «qui ne sont pas suffisamment bancarisées» et qui n’ont donc pas accès au crédit. Ce mécanisme «équivaudrait à une bancarisation sous une forme physique et pourrait stimuler les économies locales» tout en évitant de dévaluer la monnaie nationale.

La fin d’un lien colonial entre l’Afrique et la France?

En attendant que les propositions d’Abdourahmane Sarr se généralisent, il est difficile de savoir si la dévaluation tant redoutée aura lieu ou non. Mais, comme c’est toujours le cas avec cette question qui revêt un caractère hautement émotionnel en Afrique, le débat sur le niveau de la parité fixe entre l’euro et la devise africaine a plutôt tendance à faire oublier l’essentiel.

En effet, ce n’est pas un hasard si les rumeurs à propos d’une modification de cette parité se propagent au moment où l’on doute de plus en plus de la cohésion de la zone euro. A ce sujet, il faut savoir que le franc CFA bénéficie de la garantie de convertibilité du Trésor français. La question est donc simple : quel est l’avenir de cette garantie à l’heure où Paris et Berlin envisagent de nouvelles solutions institutionnelles pour faire face à la défiance des marchés vis-à-vis des besoins financiers (et donc d’endettement) de la presque totalité des pays européens? Quel que soit le mécanisme trouvé, la France réussira-t-elle (le voudra-t-elle) à maintenir cette garantie? L’Allemagne l’acceptera-t-elle? Si, d’aventure, ces deux pays européens arrivent à s’entendre sur une union budgétaire d’ici la fin janvier 2012, qui peut jurer que cela n’affectera pas le statut du CFA ou, du moins, sa valeur par rapport à l’euro?

Perpétuation d’un lien colonial

Du coup, la balle est dans le camp des dirigeants africains. Au lieu de les angoisser, cette incertitude pourrait s’avérer salvatrice. En effet, les pays d’Afrique centrale et de l’ouest pourraient enfin décider d’en finir avec cette garantie de convertibilité du Trésor français qui n’est rien d’autre que la perpétuation d’un lien colonial qui ne dit pas son nom. C’est bien de cela qu’ont conscience tous les Africains qui débattent actuellement de la valeur du franc CFA. Ainsi, la parité avec l’euro n’est rien d’autre que l’arbre qui cache le sujet crucial de l’indépendance monétaire d’une grande partie de l’Afrique subsaharienne.

Akram Belkaïd

Eurovision 2012 : Anggun chantera pour la France !


 

anggun-eurovision-2012.jpgEurovision 2012 : Anggun chantera pour la France !

 

Hé oui, bien que le concours Eurovision 2012 ne se déroulera pas avant le mois de mai prochain, la France a d’ores et déjà choisi son représentant, ou plutôt sa représentante. Pour cette 57ème édition, ce sera la chanteuse Anggun qui portera les couleurs de la France.

 

La chanteuse d’origine indonésienne, qui a été révélée il y a presque 15 ans avec son titre La Neige au Sahara, succède donc à Amaury Vassili, qui avait terminé la compétition sur une très forte déception. En effet, le chanteur avait du se contenter d’une quinzième place, alors qu’il partait grand favori de cet Eurovision 2011. Il avait d’ailleurs exprimé son mécontentement haut et fort dans la presse, en attaquant même directement le jury français.

 

Marie-Claire Mezerette, directrice des divertissements de France 3, espère donc faire mieux cette année en choisissant une artiste comme Anggun, qui est populaire en France mais pas seulement, puisqu’elle est également invitée de façon régulière sur des plateaux de télévision au Portugal, en Russie, et en Italie, entre autres. Quoi qu’il en soit, la chanteuse souhaite faire briller la France en mettant en avant son métissage, et on espère que cet atout lui sera favorable.

 

Rappelons, pour finir, que la France n’a pas remporté l’Eurovision depuis la victoire de Marie Myriam, avec sa chanson L’oiseau et l’enfant, il y a déjà 35 ans de cela.

 

par Yopadato

miwim.fr

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=XYKMUYGT8ZY]
 

14:49 Écrit par Yes dans Actualité

Vidéo : un orgasme féminin capturé par IRM pour faire progresser la science !


 

feminin.jpgVidéo : un orgasme féminin capturé par IRM pour faire progresser la science !

 

C’est une expérience peu banale à laquelle s’est prêtée la journaliste scientifique Kayt Sukel. Afin d’étudier les effets de l’orgasme féminin dans le cerveau, ce cobaye consentant s’est en effet masturbé dans une cabine IRM. Ainsi, l’équipe de recherche a pu constater en temps réel quelles zones du cerveau (et dans quel ordre) sont stimulées lors du plaisir.

 

Pour ce faire, Kayt Sukel a dû s’entraîner pendant 2 semaines à s’auto-stimuler sans mouvement de la tête parasite. Car en effet, elle ne devait surtout pas bouger la tête au moment crucial, sous peine de rendre les images IRM illisibles.

 

De cette étude insolite, est ressortie une vidéo unique. L’on y voit le cerveau quasi entièrement sollicité lors de l’apogée de l’orgasme féminin. Les zones qui s’illuminent sont d’abord les zones liées aux sensations des parties génitales, puis celles des émotions, de la mémoire, et enfin tout le système de plaisir du cerveau.

 

Un moyen pour la recherche de mieux cerner l’orgasme féminin pour un jour peut-être traiter plus efficacement les problèmes du plaisir chez la femme, mais aussi pour aider les industriels à mettre au point des médicaments ciblant plus efficacement les zones à stimuler.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=Xd8qeaKIacA]

par Shun-rei

miwim.fr

Lady Gaga pose nue dans Vanity Fair – People – 7s7


La chanteuse américaine Lady gaga s’est entièrement dénudée pour poser devant l’objectif de la photographe Annie Leibovitz dans l’édition de janvier du magazine « Vanity Fair ».

Sur la couverture du magazine, l’excentrique chanteuse est toute de rouge vêtue et porte un chapeau -rouge lui aussi- inspiré de celui porté par Audrey Hepburn dans « My Fair Lady ».

Sur une double page intérieure, « Gaga » pose nue, alors que le « crooner » américain Tony Bennett est en train de la dessiner. D’autres clichés la montrent en train de passer des manteaux de fourrure à la machine dans un laverie ou mangeant un hot dog dans une rue très fréquentée de New York.

« Je n’ai jamais été vénérée par un amant. Je suis incapable de savoir ce qu’est le bonheur en compagnie d’un homme », lance la chanteuse dans l’article qui accompagne les photos.

« Quand je suis dans une relation avec quelqu’un qui est créatif, l’attraction mutuelle est là, tout est beau, et puis cette personne se met à me haïr. Si je me mets au piano, que j’écris une chanson rapidement, elle se met en colère parce que je vais vite et ça ne me demande presque aucun effort. Je suis comme ça et je ne vais pas m’en excuser », explique Lady Gaga.

Portraitiste de renom, Annie Leibovitz est connu pour son perfectionnisme et son goût pour les installations dispendieuses. Elle a immortalisé des célébrités comme la reine d’Angleterre Elizabeth II ou le gouverneur de Californie Arnold Schwartzenegger. Pour voir la photo de Lady Gaga nue, cliquez ici. (belga)

 

 

01/12/11 03h17

Condamné à payer son ex car il ne lui faisait pas assez l’amour – Insolite – 7s7


Un tribunal français a condamné un homme à payer 10.000 euros de dommages et intérêts à son ex-femme pour n’avoir pas respecté ses « devoirs » d’époux en matière de relations sexuelles.

La Cour d’appel de la ville d’Aix-en-Provence a confirmé une décision antérieure d’accorder des dommages pour « absence de relations sexuelles » car l’homme avait refusé tout rapport à son épouse durant des années.

Les deux anciens amoureux, tous les deux âgés de 51 ans, se sont mariés en 1986 et ont eu deux enfants. Ils ont divorcé en janvier 2009. Dans son jugement, le tribunal a déclaré que l’épouse méritait d’être dédommagée pour la souffrance endurée à cause de son mariage asexué.

« Les attentes de la femme étaient légitimes dans le sens où les relations sexuelles entre personnes mariées sont une expression de leur affection mutuelle et font partie des droits et devoirs des époux et épouses » a ajouté la Cour.

La Cour avait rejeté l’argument du mari, selon qui, ses problèmes de santé et ses longues heures de travail étaient la cause des problèmes sexuels de son couple. Le tribunal a expliqué que le mari n’avait pas réussi à prouver souffrir « de problèmes de santé le rendant complètement incapable d’avoir des relations intimes avec sa femme ». (7sur7Sydney/ca)

 

 

30/11/11 06h44

Le test HIV: quand se faire dépister? – Santé – 7s7


Il y a des sujets qu’on préférerait éviter d’aborder. Mais ce n’est pas en faisant l’autruche qu’on évite les problèmes. A l’approche de la journée mondiale contre le Sida (c’est demain), on vous rappelle à quel moment il s’agit de faire un test HIV.

– En cas de sexe sans protection. Ca parait logique mais si vous avez couché avec un ou plusieurs partenaires sans préservatifs, vous êtes considéré comme « à risque » et vous devriez faire une prise de sang. Même si votre partenaire vous assure qu’il n’est pas contaminé, même si vous trouvez « qu’il a une bonne tête ». On ne détecte pas la maladie sur la tête de quelqu’un.

– En cas de grossesse ou si vous avez envie de tomber enceinte. Il faut s’assurer que vous n’êtes pas malade et qu’il n’y a aucun risque de transmettre la maladie sans le savoir à votre enfant.

– En cas de relations sexuelles avec des malades potentiels. Si vous avez fait l’amour avec quelqu’un qui a déjà eu des maladies sexuellement transmissibles, qui se drogue, qui se prostitue ou qui se sait déjà contaminé par le virus HIV, même si vous avez mis une capote, faites le test.

– Si vous avez un nouveau partenaire. Avant de coucher avec un nouveau partenaire et d’enlever le préservatif, testez-vous tous les deux. C’est la meilleure manière de grimper au 7e ciel sans angoisse. Soyez conscient qu’il faut parfois trois mois entre le moment où on est contaminé et le moment où le test HIV l’indique. Utilisez donc un préservatif en attendant.

– En cas de transfusion sanguine. Si vous avez eu une transfusion de sang entre 1978 et 1985, vous devriez en toucher un mot à votre médecin. Le sang n’était alors pas contrôlé comme il l’est aujourd’hui et de nombreuses contaminations ont eu lieu à cette époque.

Dé.L.

 

 

30/11/11 12h06

 

 

 
 

Les idées fausses circulent toujours sur les victimes du sida

« Faute d’une bonne information sur la maladie, des idées fausses continuent à circuler, qui font le lit de discriminations à l’égard des personnes victimes du sida », a estimé la Plate-forme prévention sida vendredi lors d’une conférence de presse organisée en vue de la Journée mondiale pour la lutte contre le sida. L’association souligne qu’il faut continuer à informer car, « même si l’on parle moins de la maladie actuellement, le risque n’a pas diminué ».

« Les discriminations et le rejet envers les personnes séropositives au sein de leur vie professionnelle, de leur entourage, de leurs amis restent malheureusement d’actualité et beaucoup de de personnes infectées au VIH préfèrent ne pas dévoiler leur séropositivité. Cette attitude discriminatoire est souvent la cause de connaissances incorrectes ou approximatives », explique l’association.

Une grande partie de la population belge, et plus spécifiquement les jeunes (15-24 ans), ne perçoit pas correctement le mode de transmission du VIH et la façon dont il faut s’en protéger, selon une étude menée en 2008 par l’Institut scientifique de Santé publique.

Ainsi, une personne sur deux seulement sait que « choisir des partenaires sexuels qui paraissent en bonne santé » ne suffit pas à se protéger contre le VIH. De plus, une personne sur deux pense que l’on peut être contaminé par le virus en donnant du sang en Belgique.

Par ailleurs, à peine 46% de la population sait qu’éviter la pénétration lors des rapports sexuels protège notamment contre la transmission du VIH.

« Aujourd’hui, le sida fait moins peur parce que, grâce à la trithérapie, on en meurt beaucoup moins mais on n’en guérit pas non plus », a répété la Plate-forme. (belga)

 

 

25/11/11 18h37

Un examen aux futurs communiants‏


Un examen aux futurs communiants L’évêque fait passer un examen aux futurs communiants. Il s’adresse à un premier enfant: – Qu’a dit le Seigneur en instituant le sacrement du baptême? – Il a dit : « Je te baptise au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit ». – Très bien! Et toi demande-t-il à un second enfant, qu’a dit-t-il dit pour l’Eucharistie? – Il a dit : « Prenez et mangez, ceci est mon corps, ceci est mon sang », répond le second enfant. – Parfait! Et toi, demande-t-il à un troisième enfant, qu’a dit le Seigneur en instituant le sacrement du mariage? – Heu…Heu…Ah oui! C’est quand il a dit: « Mon Dieu, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font »?

images drôles Le pere Noel est un homme comme les autres

Ne dit-on pas que la langue française est très difficile !

En voici un exemple

Une vieille demoiselle se présente chez un notairepour enregistrer l’acte d’achat de sa maison récemment acquise.

Le notaire l’invite à s’installer, appelle sonclerc, et lui demande textuellement :
 » Veuillez, s’il vous plaît, ouvrir la chemise de Mademoiselle, examiner son affaire, et si les règles ne s’y opposent pas, faites une décharge pour qu’elle entre en jouissance immédiate ! « 

On n’a toujours pas rattrapé la vieille fille !

 

 

Commentaire personnel : Je pense qu’elle n’aurait pas dû fuir. Elle aurait dû essayer de tirer les choses au clerc…