Pensée du mercredi 10 août 2011.


« Une fois déclenché, un courant de forces a tendance à devenir
incontrôlable. Le seul moyen de le maîtriser est de remonter à
l’origine du mouvement. Ainsi, pour venir à bout d’une foule de
gens révoltés, on commence par capturer celui qui est à leur
tête, le chef. Car c’est lui qui les inspire, qui les pousse.
Tant qu’il est avec eux en liberté, ils continueront à agir. Mais
une fois leur chef neutralisé, ils n’ont plus tellement d’élan
pour poursuivre la rébellion.
Quelle leçon y a-t-il à tirer de cet exemple pour notre vie
psychique ? Qu’avant de nous jeter contre un ennemi intérieur, un
sentiment, une passion ou un désir qui nous tourmente (ce qui ne
ferait que le renforcer), nous devons entrer en nous-même et
chercher d’où cet ennemi prend ses forces. En remontant à la
source, nous éveillons des puissances capables de le maîtriser.
Voilà la méthode : grâce à cet effort de retour sur soi, on
attire des secours du monde spirituel et l’ennemi finit par
déposer les armes. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

J’écoute pousser les fleurs


J’écoute pousser les fleurs

J’écoute pousser les fleurs aux mille symboles de mes vers
Au milieu des puits de lumière et à l’allure d’une gerbe d’orient
Dans le temps intermittent où outrepasse une rivière d’encens
Au flanc des monts ou fleurit davantage toutes ces primevères

J’écoute pousser les fleurs au centre des brindilles efflanquées
Sous les ailes du vent, lorsque la douce brise s’endort fatigué
Par des moments fragiles quand la foudre se déchaîne au loin
Je m’endors sous le tapis bariolé dans un grand champ de foin

J’écoute pousser les fleurs au milieu de toutes ces fragrances
Qu’elles déversent à profusion dans mes écarts d’états d’âme
Je m’enroule dans ses effluves pour veiller au grain du cœur
Lorsque je voyage entre le rêve et la réalité de mon bonheur

J’écoute pousser les fleurs au jardin garnie de belles roses
Quand tu viens poser tes silences sur mes lèvres moroses
Où le chagrin n’a plus d’été et que le bonheur s’épanouit
Où ta main touche le pot aux-roses et ton cœur m’attendrit

J’écoute pousser les fleurs quand tu voyages entre mes yeux
Je te cherche un peu ici et là et que je te rattrape au milieu
Des fleurs qui errent dans le temps et toi tu te fais pressant
J’écoute pousser les fleurs comme au premier jour naissant

© Douceur…

Auteur, Lecteur et Écrits… « Des mots et des lettres »


Une lettre puis une autre suivi d’une troisième… toutes ces lettres qui forment un tout, un mot, des mots. Qui finissent par former une phrase, des lignes. Parfois ces lignes sont en devenir une lettre si déchirante qu’elle traversera le cœur et l’âme de celui qui l’écrit… dans d’autres moments, des écrits prennent l une forme plus romanesque suivi de quelques proses de poésie. D’autrefois, de simples pensées qui aboutissent au gré de la vie. De tous ces mots, de tous ces écrits, dans chaque ligne qui suit, se cache un fond de vérité, si ce n’est de la main qui l’écrit peut-être vienne-t-il de celui qui le lis.

Autant de mots paisibles à l’âme que blessant le cœur, que de mots de bonheur. Seul la personne qui écrits ces mots dans un recueil sera le pourquoi qu’elle les écrira. Seul la personne qui les lis aura à défricher ses écrits.

Parfois seront-ils sanglants et non véridiques, simplement couchés sur cet écran suivant d’instinct ou d’émotion viscérale d’un lointain déjà vu par de simples connaissances. Seul l’écrivain de ses mots saura la vraie valeur de ceux-ci. Seul le lecteur pourra prendre en parti quelques lignes de ce récit… si celui-ci l’attendrie, le séduit et le touche avec démunis…

Métaphore : le Roi et le Jardin – Sources d’Optimisme et de Réflexions Positives


Il y avait un jour un roi qui avait planté près de son château toutes sortes d’arbres, de plantes et son jardin était d’une grande beauté.

Chaque jour, il s’y promenait : c’était pour lui une joie et une détente.

Un jour, il dût partir en voyage.

A son retour, il s’empressa d’aller marcher dans le jardin. Il fût surpris en constatant que les plantes et les arbres étaient en train de se dessécher.

Il s’adressa au pin, autrefois majestueux et plein de vie, et lui demanda ce qui s’était passé. Le pin lui répondit : « J’ai regardé le pommier et je me suis dit que jamais je ne produirais les bons fruits qu’il porte. Je me suis découragé et j’ai commencé à sécher. »

Le roi alla trouver le pommier : lui aussi se desséchait… Il l’interrogea et il dit :

« En regardant la rose et en sentant son parfum, je me suis dit que jamais je ne serais aussi beau et agréable et je me suis mis à sécher. »

Comme la rose elle-même était en train de dépérir, il alla lui parler et elle lui dit :

« Comme c’est dommage que je n’ai pas l’âge de l’érable qui est là-bas et que mes feuilles ne se colorent pas à l’automne. Dans ces conditions, à quoi bon vivre et faire des fleurs? Je me suis donc mise à dessécher. »

Poursuivant son exploration, le roi aperçut une magnifique petite fleur. Elle était toute épanouie. Il lui demanda comment il se faisait qu’elle soit si vivante.

Elle lui répondit :

« J’ai failli me dessécher, car au début je me désolais. Jamais je n’aurais la majesté du pin, qui garde sa verdure toute l’année; ni le raffinement et le parfum de la rose. Et j’ai commencé à mourir mais j’ai réfléchi et je me suis dit : « Si le roi, qui est riche, puissant et sage, et qui a organisé ce jardin, avait voulu quelque chose d’autre à ma place, il l’aurait planté. Si donc, il m’a plantée, c’est qu’il me voulait, moi, telle que je suis et, à partir de ce moment, j’ai décidé d’être la plus belle possible ! »

Anonyme.

Par Sources d’Optimisme et de Réflexions Positives -Publié dans : Métaphores

YouTube va changer de look


YouTube va changer de look.jpgYouTube va changer de look

Google, qui détient le célèbre site de vidéos en ligne YouTube, s’apprête à modifier drastiquement son offre. Le but: concurrencer les télévisions traditionnelles sur internet. C’est ce que révèle le Wall Street Journal

Le principal changement consistera en la modification de la page d’accueil du portail web, afin d’accroître la visibilité vers les chaînes thématiques. Une vingtaine de celles-ci, qui regrouperont des contenus professionnels originaux de plusieurs heures par semaine, devraient être visibles depuis cette page d’accueil: sport, arts, … Une offre qui s’ajoute aux thèmes déjà présents sur le site.

En tout, Google investirait une centaine de millions de dollars (70 millions d’euros) pour ce projet. La multinationale aurait d’aiilleurs déjà rencontré des représentants d’artistes hollywoodiens pour en discuter.

Troisième site le plus fréquenté au monde

De cette manière, Youtube compte augmenter le temps que passent les internautes sur le site (troisième le plus fréquenté au monde), puisqu’actuellement, la durée moyenne de navigation par internaute s’élève à une quinzaine de minutes par jour.

L’enjeu est important car cela permettrait de récupérer une part du marché de la publicité télévisée aux Etats-Unis, qui s’élève à 70 milliards de dollars, soit 49 milliards d’euros. Rien que ça.

50 millions de dollars pour racheter Next New Networks

Le mois passée, Youtube avait également annoncé qu’il avait racheté Next New Networks (spécialisé dans l’optimisation vidéo). Selon le New York Times, ce rachat aurait coûté 50 millions de dollars.

Tout ceci s’inscrit dans la continuité du géant américain, qui souhaite plus que jamais étendre son empire. Aucun délai n’a été fixé mais le lancement du nouveau visage du site devrait débuter à partir de fin 2011, toujours d’après le Wall Street Journal.

Le groupe a commencé à embaucher dans cette perspective. Les responsables de YouTube restent quant à eux muets. Tout au plus reconnaissent-ils « une progression incroyable en 2010 » et se disent « très enthousiastes sur l’avenir ».

Ils ne croient pas si bien dire. En 2010, le chiffre d’affaires de YouTube était de 544 millions de dollars (381 millions de dollars) d’après le Wall Street Journal. On attend qu’il soit encore plus énorme en 2011 puisqu’on parle d’un chiffre d’affaire de 800 millions de dollars, pour cette année. (J.C.)

7sur7

Machiavélique ? La vengeance d’une femme peut être terrible …….


C’est redoutable ! Mais c’est génial !!!
A lire jusqu’au bout !!!!!
Le premier jour, elle a emballé ses effets personnels dans des boîtes, des malles et des valises…
Le deuxième jour, les déménageurs sont venus pour les emporter…
Le troisième jour, elle s’est assise pour la dernière fois dans leur salle à manger, et à la lueur des chandeliers, bercée par une douce musique de fond, elle s’est fait un festin de crevettes, de caviar et de champagne.
Lorsqu’elle a terminé son repas, elle est allée dans chacune des pièces de la maison et a déposé, dans le creux des tringles à rideaux, quelques crevettes qu’elle n’avait pas mangées.
Elle a ensuite bien nettoyé la cuisine, et quitté la maison.
Lorsque son mari et sa nouvelle petite amie sont revenus s’installer à la maison, ils ont filé le parfait amour durant les premiers jours.
Puis, lentement, la maison a commencé à sentir mauvais. Ils ont tout essayé : nettoyer,récurer, frotter, cirer, aérer… En vain.
Ils ont alors fait vérifier les conduits d’aération, afin de s’assurer qu’il ne s’y trouvait pas de cadavres de rongeurs enputréfaction.
Tous les tapis, moquettes et tissus muraux ont été nettoyés à la vapeur, et des purificateurs d’air installés aux quatre coins de la maison.
Comme l’odeur persistait, le mari et sa petite amie sont partis quelques jours à l’hôtel, le temps qu’une entreprise d’extermination vaporise des produits anti-bestioles dans toute la maison.
Lorsqu’ils sont revenus l’odeur était toujours là.
Ils ont alors décidé de faire remplacer les tapis et moquettes, pour une somme faramineuse.
Et l’odeur a persisté.
Leurs amis ont cessé de venir leur rendre visite, le facteur faisait un détour et oubliait de leur distribuer le courrier, la femme de ménage a donné sa démission…
Finalement, incapables d’endurer la pestilence, ils ont décidé de déménager dès que la maison serait vendue.
Un mois plus tard, et bien qu’ils aient réduit leur prix de vente de moitié, ils ne trouvaient toujours pas d’acheteur pour leur maison puante. Le mot était passé, et même les agents immobiliers ne répondaient plus à leurs appels.
En dernier recours, ils ont emprunté une importante somme d’argent pour pouvoir acheter une autre maison.
L’ex-épouse de l’homme lui a téléphoné, histoire de prendre de ses nouvelles. Il lui a raconté la saga de la maison puante. Elle l’aécouté poliment, puis lui a dit qu’elle s’ennuyait terriblement de cette maison, et qu’elle serait prête à accepter de réduire sesdemandes dans leurs négociations de divorce si elle pouvait récupérer la maison…
Sachant que son ex-épouse ne pouvait s’imaginer à quel point les odeurs de la maison étaient pestilentielles et insupportables, lemari voulut bien lui céder la maison pour le dixième de sa valeur réelle, à la condition qu’elle signe les papiers le jour même. Elleaccepta et, dans l’heure, les avocats de l’ex-mari lui envoyèrent les papiers.
Une semaine plus tard, l’homme et sa nouvelle petite amie affichaient un sourire narquois en regardant les déménageurs emballer toutes leurs affaires et les déménager dans leur nouvelle maison. Tout, absolument tout.

Y compris les tringles à rideaux…

Père e-Castor, raconte nous une histoire !


Père e-Castor,1.jpgPère e-Castor, raconte nous une histoire !

Après que les livres électroniques voici venu le temps des « narrateurs électroniques » à l’image du concept Dimi Storybook.

Dimi Storybook est un appareil unique en son genre qui lit des contes, des récits ou autres histoires au chevet d’une personne.

Bien qu’il ait surtout été conçu pour les enfants, Dimi Storybook peut être intéressant pour les personnes adultes voulant se reposer en écoutant une lecture. Il s’agit d’un appareil électronique lisant à haute de voix les textes que l’on y charge. Ce narrateur électronique prend en charge également les images et les sons pour une narration plus riche.

Père e-Castor 3.jpg

Extérieurement, Dimi Storybook se présente comme un appareil aussi grand qu’un livre et présentant une interface simple. Il est flanqué d’un design attrayant et décoratif. Avec ce dispositif, il est possible de créer des contes avec des effets personnalisés à faire écouter aux enfants.

Père e-Castor 4.jpg

Dimi Storybook a été imaginé par le designer Siri Johansson. Le concept a remporté un prix Red Dot l’an dernier.

tomsguide.fr