Pensée du 29/05/2010.


Pensée du 29/05/2010.

"On considère généralement les idées comme des abstractions, mais
une idée est une entité vivante, agissante. Si vous ne le savez
pas, c’est parce que vous n’avez pas encore pris conscience des
effets que produit une idée jusque dans les profondeurs de votre
être. Étudiez-vous et vous découvrirez combien certaines idées
vous ont fait du mal, alors que d’autres, au contraire, vous ont
magnifiquement aidé. À ce moment-là, vous comprendrez combien il
est important de nourrir en soi une idée divine qui peut tout
transformer non seulement en vous, mais en dehors de vous.
Et il n’existe pas d’idée plus glorieuse que de travailler pour
la lumière, pour le Royaume de Dieu et sa Justice. Cette idée
produit de l’or en vous, c’est-à-dire qu’elle vous apporte la
santé, la joie, la force, l’intelligence, l’espérance, la foi…
Vous êtes régénéré, ressuscité à cause de cette idée."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 
825

Tu es si chère à mon coeur


 
Tu es si chère à mon coeur

 Tu es si chère à mon cœur et pourtant si loin de mes bras,
Toi, mon amie, mon bonheur. J’ai tellement besoin de toi…
Nous sommes si proches, et pourtant la distance
Empêche nos étreintes et laisse nos âmes en carence.

 

 

Tant de mots que l’on se dit pour tenter de combler le manque,

Et tant de maux et de non-dits soupirés, seuls dans nos planques

Font de nous les meilleurs amis malgré cette séparation,

Et nous ont liés à vie car nous sommes en adéquation.

 

 

 

On nous dit que l’absence éteint les sentiments

Comme une longue bataille émousserait notre armement.

Pour moi, elle est un vent qui attise mon feu de cœur

En mettant le meilleur en avant et en balayant les erreurs.

 

 

 

Le manque est une souffrance qui se vit dans le silence

Et on subit cette absence quand l’un à l’autre on pense.

C’est vrai que c’est dur à vivre mais cette relation passionnelle

Nous rends aussi tant heureux car elle nous donne des ailes.

 

 

 

La distance a fait naitre un rêve en moi.

Il s’agit de pouvoir me rapprocher de toi

Mais je me bats jour après jour pour en faire un projet

Et savoir qu’un jour, il pourra se réaliser.

 

 de mon ami DANCERS, membre de Planète.

Mots-clés: DANCERS

Le 29 mai dans l’histoire


Le 29 mai dans l’histoire
 
1453 : les Turcs ottomans venus d’Asie prennent Constantinople, dernier bastion de l’Empire byzantin. La ville sera rebaptisée Istanbul par le sultan Mehmet II, qui en fait sa capitale ;
1860 : naissance du compositeur espagnol Isaac Albéniz (mort le 18 mai 1909) ;

1953 : le sommet de l’Everest, la plus haute montagne du monde, est atteint par sir Edmund Hillary et le sherpa
Tensing ;
1982 : mort de l’actrice française d’origine allemande Romy Schneider ;
1985 : affrontements au stade du Heysel, en Belgique, 39 morts ;
2005 : les Français rejettent par référendum (54,7 % de non) la Constitution européenne.

 

 

ipad

Aux parents chrétiens


29 Samedi
mai

Élève le jeune garçon selon la règle de sa voie ; même lorsqu’il vieillira, il ne s’en détournera point.
Proverbes 22. 6
Vous, pères, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les dans la discipline et sous les avertissements du Seigneur.
Éphésiens 6. 4

Aux parents chrétiens

“Les enfants vivent dans la course constante au plaisir immédiat, reformulent la peur de l’autorité de leurs parents de manière extrême, et peuvent devenir asociaux voire très agressifs” (F. Dolto). Ce constat alarmant d’un psychiatre ne saurait être généralisé. Mais ne met-il pas en évidence les effets de ce qu’on appelle “l’enfant-roi” ? Pour développer l’esprit des jeunes enfants en respectant leur personnalité, il ne faut pas, dit-on, leur imposer des façons de penser, mais les laisser libres de découvrir par eux-mêmes les choses de la vie. Éducation qui aboutit assurément au relâchement de l’autorité des parents ! Le risque, pour les parents chrétiens, serait de laisser cette influence pénétrer dans leur famille au point de ne plus se rendre compte de ses conséquences.

Pour des parents chrétiens, renoncer à la responsabilité que Dieu leur confie n’est pas autre chose que désobéir à la Parole de Dieu (Éphésiens 6. 4). S’ils aiment leurs enfants, ils s’emploieront à satisfaire leurs besoins avec le dévouement et l’autorité que le Seigneur veut leur donner. Et ils les placeront tout jeunes sous l’influence de la Bible. Les parents ne peuvent pas convertir leurs enfants. Leur foi doit être une foi personnelle en Jésus Christ, rencontré par chacun pour soi-même. Mais l’enseignement de la Bible, lue et respectée au sein d’un foyer, est un trésor immense pour chacune de ces jeunes âmes que le Seigneur leur a confiées.

labonnesemence

Les manuels scolaires


Les manuels scolaires numériques captent l’attention des élèves

Et selon 95 % des enseignants, ils leur plaisent

facebook wikio digg twitter google

Rédigé par Mario,

le vendredi 28 mai 2010 à 11h59

 

Les manuels scolaires numériques semblent être bien appréciés des professeurs et des élèves même si les premiers ne souhaitent pas voir la disparition des manuels papier.

C’est ce que montre une étude de TNS-SOFRES commandée par l’association d’éditeurs scolaires (dont les membres sont Nathan, Hatier, Belin, Hachette, Bordas et Magnard) Savoir Livre. Elle a été réalisée entre le 15 avril et le 13 mai auprès de 500 professeurs utilisant des manuels scolaires numériques et a été présentée le 27 mai par la présidente de Savoir Livre, Isabelle Magnard.

Les manuels scolaires numériques plaisent aux élèves

Pour replacer cette étude dans son contexte, il faut savoir qu’une expérimentation a été menée par le ministère de l’Éducation nationale depuis la rentrée 2009 dans 65 collèges de 21 départements auprès de 8 000 élèves de 6e. Ces élèves ont eu accès à quatre manuels numériques chacun, leurs professeurs avaient aussi les manuels numériques correspondants. Actuellement, hors expérimentation, on dénombre en moyenne un manuel numérique pour 8 élèves.

L’étude met en lumière que pour 84 % des professeurs interrogés il s’agissait cette année de leur première utilisation de manuels numériques. 84 % des professeurs interrogés encore affirment s’être sentis « assez » ou « très à l’aise » avec ce matériel et plus du tiers l’ont utilisé pour chaque cours. Et à 95 % avec un vidéoprojecteur. Les TBI (tableaux blancs interactifs) n’étant pas très répandus seuls 39 % des professeurs les ont utilisés avec les manuels scolaires numériques.

Les professeurs ont affirmé à une large majorité (95 %) que ce nouveau matériel plaît aux élèves Et pour 80 % des professeurs cela a même permis de capter l’attention et de stimuler la curiosité des élèves, 70 % affirment aussi qu’ils permettent une participation active des élèves.

Complémentarité du numérique et du papier

Parmi les avantages de ce nouveau support de travail, les professeurs ont cité en tout premier lieu, le fait que cela permet de mobiliser l’attention de la classe (à 90 %), mais aussi l’accès à des ressources légalement disponibles (76 %), les ressources audio/vidéo adaptées aux besoins (66 %) les exercices interactifs (63 %) et pour finir l’allégement du cartable (55 %).

Au rang des réticences, les professeurs ont évoqué des problèmes techniques (à 33 %), un manque d’équipement et de maintenance (à 32 %) et un sentiment d’insécurité face à une panne technique (à 27 %).

Malgré cet enthousiasme, 90 % des professeurs restent attachés au manuel scolaire papier et ne souhaitent pas voir sa disparition. Pour 70 % d’entre eux le manuel papier sera préféré pour l’étude de textes, les évaluations, les révisions et les exercices. Ils sont 90 % à estimer que la complémentarité entre le papier et le numérique est « assez » ou « très » satisfaisante. Et 66 % envisagent des différences de plus en plus grandes entre les manuels papiers et numériques pour une meilleure complémentarité d’ici 2013/2015. Enfin 80 % des enseignants font confiance aux éditeurs en ce qui concerne les contenus des manuels scolaires numériques.

Les éditeurs réclament des financements

Et c’est justement sur ce point que les éditeurs ont rebondi pour réclamer des financements. La présidente du groupe des éditeurs scolaires au SNE, Sylvie Marcé a expliqué que même si le marché est encore petit (0,6 % du marché total du livre scolaire) il est déjà bien plus important que l’année dernière et a vocation à grandir encore. D’autant plus que la politique du ministère de l’Éducation nationale pousse en ce sens.

Elle affirme en outre qu’il faudra un investissement de 195 millions d’euros sur trois ans pour que tous les collégiens puissent avoir des manuels scolaires numériques, et un investissement de 550 millions d’euros pour que tous les élèves du CP à la terminale en aient un. Selon elle des financements plus clairs (État et collectivités locales) mais aussi une part du « grand emprunt » serait nécessaire. Cela serait, selon elle, « une opportunité pour que la France passe un vrai cap » dans ce domaine.

La duchesse


La duchesse Sarah Ferguson brave un scandale pour ses lecteurs

Si l’écrivaine n’a pas ouvertement parlé de sa situation, elle y a fait allusion

facebook wikio digg twitter google

Rédigé par Mario,

le vendredi 28 mai 2010 à 13h23

 

L’écrivaine jeunesse et duchesse de York, Sarah Ferguson, s’est rendue mercredi au Jacob K. Javits Convention Center à New-York pour promouvoir ses livres et participer à une conférence en présence d’autres écrivains jeunesse.

 

Et il n’était vraiment pas certain que l’auteure allait se rendre à cette manifestation. Elle a été très récemment au centre d’un scandale révélé par News of the world. En effet, on la voit en vidéo vendre à un journaliste qui se fait passer pour un homme d’affaires une rencontre avec son ex-mari le Prince Andrew pour 500.000 livres (environ 560.000 euros).

La duchesse s’était immédiatement excusée d’avoir causé tant d’embarras et pour sa « grave erreur de jugement » assurant qu’Andrew n’était pas du tout impliqué dans ses discussions. Mais la presse s’était déjà déchaînée contre elle.

Elle n’a pas directement commenté la situation durant la manifestation new-yorkaise mais y a fait allusion notamment en indiquant qu’il a été dur pour elle de se rendre à cette convention ce jour. Elle a aussi déclaré lors d’une conférence avec d’autres auteurs jeunesse : « Comme vous le savez tous, Je n’aime vraiment pas les adultes. Je préfère les enfants ». Parlant du nouveau livre d’un auteur présent, elle explique qu’il donne des « raisons de croire que les problèmes peuvent être résolus » et de commenter « Je pense que je vais le lire immédiatement ».

La duchesse a aussi tenu à mettre en relief (et c’est encore une allusion à sa situation) « un moment important » de la conférence celui où « nous avons appris de chacun de vous [les auteurs présents] la passion, nous avons appris le pardon, nous avons appris que la vie est trop extrême pour la fiction ».

Le public qui était venu pour se faire dédicacer des albums de Sarah Ferguson ne lui a pas tenu rigueur de son écart indique l’AP. La plupart ont compati et l’ont encouragé.

actualité suivante

actualité précédente

Concept


Concept : eRoll, l’écran qui vous enroule

Intéressant, on dirait un gros bâton…

facebook wikio digg twitter google

Rédigé par Clément S.,

 le vendredi 28 mai 2010 à 14h33

 

Sortons des tablettes une minute pour nous rouler (par terre ?) de rire, avec un concept pas vraiment neuf, mais plus bien stylisé.

Finalement le plus handicapant avec une tablette, c’est qu’elle prend tout de même de la place. eRoll compense cet inconvénient en jouant sur le côté enroulable, et finalement, c’est une sorte de bâton que l’on a dans les mains, qui peut se dérouler pour un affichage de tout ce qui pourrait être ainsi lu. Vu. Regardé.


Concept dévoilé sur Yanko Design, le eRoll possède évidemment un écran flexible et tactile.

Une sorte d’engin du futur peut-être un peu grand – probablement une quarantaine de centimètres de hauteur, mais qui aura le net avantage de faire gagner de l’espace dans un sac…

Sarah Palin


Sarah Palin : du haut de cette palissade, 14 pieds nous séparent

Et si j’avais le droit de tirer en invoquant la légitime défense, je ne m’en priverai pas…

facebook wikio digg twitter google

Rédigé par Nicolas Gary,

 le vendredi 28 mai 2010 à 23h37

 

Elle est complètement tarée. Sarah Palin tire à boulets rouges sur son nouveau voisin, l’écrivain Joe McGiniss, qui s’est installé dans la maison qui fait face à celle de l’ex-colistière de McCain. Ce dernier, décidé à écrire un livre qui colle au plus près de la vie de la dame a décidé de prendre une location pour six mois qui lui permettra de voir la Palin évoluer dans son environnement, avec mari et enfants…

Une situation qui déplaisait tant à l’intéressée qu’aux personnes qui ont laissé sur sa page Facebook des messages de soutien. Sans oser se dire violée dans son intimité, Sarah présentait l’ennuyeux locataire comme « à environ 15 mètres de mon voisinage, surplombant l’aire de jeux de mes enfants et la fenêtre de ma cuisine ».

Et que croyez-vous qu’elle a fait ? Elle est malade, je vous dis… Pour empêcher Joe d’y voir quoi que ce soit, l’ancien gouverneur de l’Alaska a fait édifier une palissade de 14 pieds, soit plus de 4,20 mètres de hauteur, pour se barricader dans sa propriété. Sans s’expliquer le moins du monde, ni même se rendre compte que ce genre de comportement en dit plus long sur elle et sa manière de penser que n’importe quelle déclaration…

D’autant qu’elle a reçu un certain soutien de la part des habitants, pour qui cette clôture est une excellente décision, lui permettant de préserver sa famille de l’intrusion que représente ce pseudo-paparazzi de pacotille. Ainsi, tout le monde dans la ville de Wasilla semble rangé du côté de Palin. Oubliant par là même qui cette femme est autant que ses opinions et penchants politiques.

Mais McGiniss ne se démonte pas, estimant que s’il n’avait pas emménagé, ç’aurait été une faute professionnelle. Le propriétaire de la maison avait d’ailleurs refusé des sommes assez folles proposées par le National Enquirer, qui souhaitait faire camper un photographe qui aurait arrosé de clichés le journal. Mais pour le proprio, la démarche de Joe est à l’opposé du harcèlement criminel ou du voyeurisme. Alors aucune raison de refuser, puisqu’il fait cela pour répondre aux exigences des futurs lecteurs autant qu’à celles de son éditeur.

Quatorze mètres de palissade… Elle est tarée…

Grain de beauté ou cancer ?


Grain de beauté ou cancer ?

Faites-vous dépister !

Le 27 mai 2010 aura lieu la journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau. Responsable de près de 1 300 décès chaque année, ce type de cancer ne cesse de progresser. Pour réagir au plus tôt face à cet ennemi, ne manquez pas ce rendez-vous !

Grain de beauté ou cancer ?Pourquoi certaines mamans deviennent-elles plus minces qu’avant de tomber enceinte ? L’allaitement joue-t-il un rôle dans cet amincissement ? Toutes les infos pour savoir ce que vous réserve votre balance après l’accouchement…

Grain de beauté ou cancer de la peau ? Pour le profane, il est parfois difficile de s’y retrouver… Pour détecter les lésions précancéreuses, une journée nationale de dépistage est organisée le 27 mai. Ne la manquez pas !

Gare aux cancers de la peau

Les cancers de la peau sont de plus en plus fréquents en raison notamment de l’évolution des habitudes d’exposition au soleil. L’incidence du mélanome a triplé en vingt ans et représente aujourd’hui plus de 7 000 nouveaux cas par an. Les traitements du mélanome à un stade évolué étant peu efficaces, les mesures de protection contre le soleil et la détection précoce sont les seules actions susceptibles de faire diminuer la mortalité.

L’essentiel sur les cancers de la peau

Les cancers de la peau appartiennent à deux grands types :

Les carcinomes ou épithéliomes sont les plus fréquents, avec 60 000 nouveaux cas chaque année en France, mais aussi les plus bénins. Ils sont dus à la prolifération maligne des kératinocytes, les cellules les plus nombreuses de la peau, qui sécrètent la kératine. Huit fois sur dix, il s’agit d’un carcinome basocellulaire, dont l’évolution reste purement locale, au point que l’on hésite à les classer dans la catégorie des cancers. Dans les autres cas, il s’agit d’un carcinome spinocellulaire, qui peut s’étendre et donner des métastases. Cependant, l’ablation précoce de la lésion suffit à entraîner la guérison. Il est indispensable de rester très vigilant après ce traitement, car l’apparition d’un carcinome est le reflet d’une exposition excessive au soleil au cours de la vie. Dans près de la moitié des cas, un deuxième cancer va apparaître dans les années qui suivent. Ainsi, tout bouton, ulcère ou petite plaie ne guérissant pas rapidement doit amener à consulter un dermatologue ;

Les mélanomes sont beaucoup plus rares, puisque l’on en dénombre 7 000 cas par an en France. Mais leur pronostic est très sombre, dès qu’ils ont dépassé une certaine épaisseur. En 1976, 1 176 décès par mélanome ont été recensés en France, soit un taux de mortalité global de 20 % environ. Cette mortalité pourrait être complètement évitée. En effet, s’il est repéré à temps, ce qui est simple pour un cancer visible à l’oeil nu, le mélanome guérit très facilement.

Le dépistage des différentes formes de cancers de la peau (mélanomes et carcinomes) relève de l’expertise des spécialistes formés et expérimentés que sont les dermatologues. Tout retard ou toute erreur de diagnostic peut engendrer une perte de chances et fait recourir à des traitements lourds.

Une journée pour sauver sa peau

Le 27 mai 2010, le Syndicat National des Dermatologues (SNDV) mobilisera, pour la 12e année consécutive, des centaines de dermatologues bénévoles sur l’ensemble du territoire, y compris les DOM TOM. Cette opération de santé publique, initiée par le SNDV en 1998, est la seule action nationale destinée à informer le grand public sur les mesures impératives de prévention des cancers de la peau. A ce titre, elle est parrainée par le Ministère de la Santé et soutenue par l’Institut National du Cancer (INCa). Les Laboratoires Dermatologiques Avène, La Roche-Posay, les mutuelles MAAF, MMA, MSA et l’association des maires de France (AMF) apportent également leur soutien à l’opération depuis son origine.

La règle ABCDE de l’auto-examen

Pour les grains de beauté, certaines caractéristiques doivent attirer l’attention. On peut s’en souvenir grâce à la règle ABCDE :

A = asymétrie (la forme est irrégulière) ;
B = bords (les contours sont déchiquetés) ;
C = couleurs (le mélanome est souvent bicolore) ;
D = diamètre (supérieur à un demi-centimètre) ;
E = évolution (l’aspect se modifie).

En bref, tout grain de beauté qui grossit et prend l’un des caractères cités doit être examiné par un spécialiste, qui pourra l’enlever sous anesthésie locale et le faire analyser pour savoir s’il s’agit d’un mélanome. Inutile de toucher aux autres. Leur risque de cancérisation est très faible.

Cette journée sera largement axée sur la prévention qui constitue l’arme essentielle pour lutter contre la survenue de cancers ; un grand nombre pourrait être évité si chacun avait conscience des risques de certains comportements et des précautions à prendre, en particulier en ce qui concerne le bon usage du soleil. Comme lors des précédentes éditions, cette journée est organisée dans toute la France et mobilise plus de 1 000 dermatologues bénévoles. Les informations concernant les centres de dépistage sont disponibles via le numéro vert 3113 et sur le site internet : www.journeecancersdelapeau.fr. Depuis 1998, les Journées Nationales de Prévention et de Dépistage ont permis l’examen de plus de 220 000 patients, et la détection de 1 600 lésions cancéreuses justifiant l’orientation des patients concernés vers le praticien ou le service hospitalier de leur choix pour des examens complémentaires et des traitements adaptés.

Cette année, le SNDV lance un appel : si l’évolution actuelle du système de santé se poursuit, à l’horizon 2015, le nombre de dermatologues aura diminué de moitié en France et sera filtré par le passage obligé par le généraliste. Ces deux facteurs peuvent contribuer à retarder le dépistage et le traitement précoce des cancers de la peau, pourtant en constante augmentation.

Pour Georges Reuter, Président du Syndicat des Dermatologues, "cette Journée Nationale témoigne de la volonté des dermatologues de s’engager avec détermination contre la progression inquiétante du nombre de cancers de la peau constatée par l’Institut National du Cancer. En se mobilisant à l’échelle nationale, les dermatologues entendent non seulement lever les doutes des patients inquiets mais aussi faire oeuvre de prévention en attirant l’attention des Français sur les dangers qu’ils encourent à exposer leur peau. Il faut souligner en outre que le dépistage précoce des cancers est déterminant pour une efficacité optimale du traitement".

David Bême – Mis à jour le 10 mai 2010

Rire


 

Juste pour rire !

Un Patron trop Prompt !

Si vous avez déjà travaillé pour un boss
qui réagit avant d’avoir eu les faits,
et avant d’y avoir bien réfléchi…
vous aimerez ceci !

La compagnie General Motor,
croyant être prête pour un grand ménage,
a engagé un nouveau président.

Le nouveau patron était déterminé
à débarasser la compagnie
de ses employés peu vaillants.

En visitant l’usine, le Président remarque un gars accoté sur le mur.

La pièce était remplie d’employés, il dit :
« Je vais leur montrer que, mon affaire, c’est du sérieux ! »

Il demande au gars:
« Combien gagnes-tu par semaine ? »

Un peu surpris,
le jeune homme le regarda et dit :
« Je gagne 400$ par semaine. Pourquoi ? »

Le président dit :
« Bouge pas de là. »
Il est retourné dans les bureaux,
est revenu 2 minutes plus tard,
et il donna 1600$ comptant au gars en disant :

« Voici 4 semaines de salaire,
maintenant, fiche le camp et ne reviens plus. »

Se sentant bien d’avoir fait ce geste,
le président regarda autour de la pièce et demanda:

« Est-ce que quelqu’un peut me dire
ce que cet incompétent faisait ici ? »

À l’autre bout de la pièce, une voix dit:

C’est le gars

qui attendait

d’être payé…

pour la pizza qu’on avait commandée !


BONNE JOURNÉE !
 
Chez Maya