Pensée du 24/05/2010.


Pensée du 24/05/2010.

"En tant qu’individu, chacun de nous est indépendant, autonome,
c’est entendu. Mais chacun de nous est aussi lié à la
collectivité humaine et, au-delà encore, à tous les règnes de la
nature et à la collectivité cosmique. Nous vivons donc
simultanément deux vies : personnelle et collective. Pour la
majorité des humains, cela se passe à leur insu, mais il est
souhaitable que cela devienne conscient.
Celui qui est poussé à se fondre dans la vie collective,
universelle, ne doit pas perdre conscience de son moi, afin de
pouvoir toujours penser et agir comme un être responsable. Et
celui qui se sent un individu bien distinct des autres, tout en
gardant le sentiment de son individualité, doit prendre
conscience qu’il appartient à un ensemble, qu’il est une cellule
de l’organisme social et, au-delà encore, une cellule de
l’organisme cosmique."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 
787

Ta beauté.


Ta beauté.

 

Les étoiles concentrées

Sous un sombre ciel d’été

Attendent, l’air impatient,

La Reine du firmament.

 

Pour retrouver leur éclat,

Elles ont à puiser leur joie

De la grâce de ton âme

Et des reflets de ta flamme.

 

Pour forger leur majesté,

Elles doivent t’adorer

Dans des élans de tendresse,

Par des bouffées de caresses.

 

Je ne contemple le ciel

Dans sa splendeur éternelle

Que pour te voir dominer

Les astres par ta beauté.

 

Sami Chaiban.

14/07/2003

Le 24 mai dans l’histoire


Le 24 mai dans l’histoire
 
1941 : naissance du chanteur Bob Dylan.
1960 : naissance de l’actrice britannique Kristin Scott Thomas.

1964 : au Pérou, 320 spectateurs tués et 800 blessés dans une bousculade à la fin d’un match de football Pérou-Argentine.
1974 : mort du musicien de jazz Duke Ellington.
1979 : À Cannes, la Palme d’or est décernée à Francis Ford Coppola pour Apocalypse now et Volker Schlönorff pour Le Tambour.

Délivré en prison


24 Lundi
mai


Tu as délivré mon âme de la mort, mes yeux de larmes, mes pieds de chute.
Psaume 116. 8
Tu es mon rocher et mon lieu fort ; à cause de ton nom, mène-moi et conduis-moi.
Psaume 31. 3

Délivré en prison

“Je m’appelle Emmanuel. Je suis Guadeloupéen. En effectuant mon service militaire en France, j’ai consommé de la drogue. Par ce biais, j’ai rencontré le milieu de la prostitution et du trafic de stupéfiants. De fil en aiguille, j’ai consommé tous les types de drogues. Je menais de front ma vie sociale et celle de toxicomane et de dealer. En 1982, j’ai pris la décision de retourner en Guadeloupe avec la pensée de sortir de cette affreuse condition.

Mais comme j’avais là aussi des amis qui trafiquaient avec l’héroïne et la cocaïne, je suis retombé dans la drogue, le trafic, la consommation, la débauche.

Mes parents m’appelaient et me disaient : “Mais arrête avec la drogue !” Je voulais arrêter, mais je ne pouvais pas. Je suis devenu très violent.

Un jour, deux voitures de gendarmes sont arrivées et j’ai été arrêté. Un peu plus tard, au moment d’être introduit devant le juge d’instruction, j’ai aperçu mes parents et mes enfants. En voyant leurs larmes, je leur ai dit : “Ne pleurez plus sur moi. Je veux m’appuyer sur un arbre que personne ne pourra jamais déraciner”. A ce moment-là, je pensais à Jésus Christ.

Le juge m’a fait incarcérer. En prison j’ai accepté Jésus pour Sauveur et Seigneur et je me suis fait baptiser. A ma sortie, deux ans plus tard, j’ai commencé à fréquenter des gens qui confessent Jésus Christ. Depuis douze ans, je suis toujours sur le ferme Rocher qui m’a fait sortir de la boue : Jésus Christ.”

labonnesemence

La Thaïlande triomphe à Cannes


La Thaïlande triomphe à Cannes
L’Orient-Le Jour du 24/05/2010
« C’est un moment très important pour l’histoire de la Thaïlande »,
a lancé le réalisateur en recevant le prestigieux prix des mains
 de Charlotte Gainsbourg, hier à Cannes. François Guillot/AFP
 
Cinéma Déjouant les pronostics, le Thaïlandais Apichatpong Weerasethakul a remporté la Palme d’or avec le surnaturel Oncle Boonmee Who Can Recall His Past Lives au Festival de Cannes.
 
La Palme d’or du 63e Festival de Cannes a été attribuée hier à l’inattendu réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul pour le film Oncle Boonmee. « C’est un moment très important pour l’histoire de la Thaïlande, du cinéma thaïlandais, c’est une grande première », a lancé le cinéaste thaï en recevant la suprême récompense du festival. « Je voudrais aussi envoyer un message à mes compatriotes qui suivent la cérémonie, l’équipe (…) les esprits et les fantômes en Thaïlande qui nous ont entourés, nous ont permis d’être ici », a-t-il dit.
« Dans la jungle, les collines et les vallées, nos vies antérieures, sous la forme d’un animal ou d’un autre, ressurgissent devant moi », raconte à l’orée du film le héros, oncle Boonmee, un vieil homme arrivé au terme de sa vie. Souffrant d’une insuffisance rénale aiguë, il se prépare à la mort en conversant avec sa belle-sœur, qui va reprendre sa ferme apicole, mais aussi, avec le même naturel, avec sa femme et son fils, morts des années auparavant. Leurs fantômes lui apparaissent, l’un sous forme humaine, l’autre sous celle d’un singe, et l’oncle Boonmee se prépare lui-même au dernier voyage, synonyme pour Apichatpong Weerasethakul de réincarnation. Apitchatpong Weerasethakul avait déjà obtenu le Prix du jury en 2004 pour Tropical Malady.
Le Grand Prix du jury, présidé par le cinéaste américain Tim Burton, est revenu au Français Xavier Beauvois pour Des hommes et des dieux, puissant film sur l’assassinat des moines cisterciens de Tibéhirine en 1996. « Merci à mes frères, Luc, Christophe, Amédée, Célestin, Michel, Jean-Pierre, Paul, Bruno », a déclaré le cinéaste en recevant son prix et en égrenant à chaque fois le nom de l’acteur interprétant le moine concerné.
Le prix d’Interprétation féminine a été décerné à l’actrice française Juliette Binoche, 46 ans, pour Copie conforme du réalisateur iranien Abbas Kiarostami. Après de longs remerciements, l’actrice a montré un panneau portant le nom du réalisateur iranien Jafar Panahi, emprisonné à Téhéran et qui devait rejoindre le jury.
Celui-ci, présidé par Tim Burton, a décerné son prix d’Interprétation masculine ex-aequo à l’acteur espagnol Javier Bardem pour Biutiful et à l’Italien Elio Germano pour La Nostra Vita. « Ce prix est une reconnaissance pour mon travail, qui n’aurait jamais existé sans le film extraordinaire réalisé par Alejandro Gonzalez Inarritu », a déclaré Javier Bardem, 41 ans, en recevant sa récompense. « Je dédie ce film à l’Italie et aux Italiens qui font tout ce qui est en leur pouvoir pour faire de l’Italie un pays meilleur, malgré la classe dirigeante », a lancé de son côté Elio Germano, 29 ans.
Le prix de la Mise en scène est revenu au Français Mathieu Amalric pour Tournée, son 4e long-métrage, qui suit une troupe de strip-teaseuses. Le jury a remis le Prix du jury au cinéaste Mahamat-Saleh Haroun pour Un homme qui crie n’est pas un ours qui danse. Le réalisateur tchadien avait expliqué pendant le festival qu’avec ce film, il avait voulu « ramener l’Afrique dans l’humanité ».
Enfin, le prix du Scénario est revenu au film Poetry du Sud-Coréen Lee Chang-dong. Le cinéaste, de retour à Cannes trois ans après Secret Sunshine, a réalisé avec ce film le touchant portrait d’une grand-mère meurtrie qui s’évade dans la poésie.

Hypnose et Rhétorique Intégrative™


Hypnose et Rhétorique Intégrative™

Par: Gérôme Ettzevoglov
 
La rhétorique de la conversation intégrative© est à la fois digitale et analogique ; elle utilise le verbal et le non verbal simultanément (espace, gestuelle, intensité dans les mots, lapsus, ambiguïtés, re-formulation erronées …) pour créer un état de confusion qui autorise une redéfinition du message par le sujet et / ou un repositionnement du sujet par rapport à son symptôme (blocage, peur, doute, douleur…). Va s’en suivre une ré-interprétation plus utile du message limitant et un autre possible.

Au niveau du cerveau de nouvelles cognitions se créent entre les neurones et donnent naissance à une nouvelle imagerie interne une nouvelle symbolique. Nous agissons ainsi au niveau du préconscient.

Digital :

Une communication digitale (numérique) est l’utilisation d’un langage qui répond à des conventions.

Nous y retrouvons le langage purement verbal ou écrit les combinaisons de chiffres ou de nombres.

Afin de pouvoir dialoguer ou comprendre ce langage digital il faut en connaître les conventions :

Exemple : la langue française, pour être comprise, doit avoir du sens pour celui qui l’entend ; il en va de même pour toutes les formes de langages.

Une formule mathématique est digitale, en ce sens, qu’il faut en connaître les règles pour la comprendre et l’utiliser.

Analogique :

Un des raccourcis qui peut nous permettre de saisir rapidement le concept d’analogie est l’universalité.

Un voyageur, découvrant une autre culture, un autre pays, pourra être à même de communiquer sommairement par un langage primaire composé de signes et d’onomatopées.

Nous pouvons, relativement facilement, en observant un animal dans son milieu naturel ou en interaction avec les membres de son règne, comprendre globalement au travers de l’ensemble de son comportement, ce qu’il exprime, ce qu’il fait, ce qu’il communique. Il est dans une communication analogique.

Pour être plus global encore, nous pouvons dire que sont analogiques toutes les formes de communication qui ne répondent à aucune convention fixement prédéfinie.

On ne peut pas ne pas communiquer.

« Le comportement possède une propriété on ne peut plus fondamentale, et qui, de ce fait, échappe souvent à l’attention : le comportement n’a pas de contraire. Autrement dit, il n’y a pas de non comportement ou pour dire les choses encore plus simplement : on ne peut pas ne pas avoir de comportement. Or,si l’on admet que, dans une interaction, tout comportement a la valeur d’un message, c’est à dire qu’il est une communication, il suit qu’on ne peut pas ne pas communiquer, qu’on le veuille ou non.

Activité ou non activité, parole ou silence, tout a valeur de message. De tels comportements influencent les autres, et les autres, en retour, ne peuvent pas ne pas réagir à ces communications et de ce fait, eux – mêmes communiquer… » (dans « Une logique de la communication » P. Watzlawick, J. Helmick Beavin, Don D. Jackson.

PROCESSUS :

En d’autres termes, tout est communication et la plus grande part de communication, la plus riche, la plus fluide, la plus insaisissable, la plus puissante est analogique.

Ces concepts clés alimentent la rhétorique intégrative© puisqu’en les utilisant, simultanément, nous allons créer un espace de jeu, un espace de travail, hors cadre de référence habituel, nourri d’une variété de messages agissants. Dans cet espace, le sujet va être libre de vérifier d’autres phénomènes qui lui seront plus utiles que ceux dont il était prisonnier.
Extrait du manuel de l’étudiant en hypnose intégrative® Ettzevoglov

G. Ettzevoglov est formateur, hypnothérapeute et psychothérapeute.
Plus de 15 années d’étude, d’analyse et décodage des processus psychologiques lui ont permis d’expérimenter et développer des outils et stratégies d’accompagnement au changement qu’il utilise au quotidien en son cabinet de Nice.
En savoir plus

Source : http://Contenu-Gratuit.com

La nation


La nation la plus râleuse serait la France !

 

Si on en croit le dernier sondage Opinion Way réalisé pour la Maaf, ce seraient bien les Français qui râleraient le plus, loin devant les Italiens ou encore les Américains.

 

Le sondage réalisé pour Metro et la Maaf montrerait ainsi que d’après les personnes interrogées selon un échantillon représentatif, les Français seraient davantage râleurs que les autres nationalités. Ainsi, à la question "Les Français râlent-ils souvent ?", nos compatriotes sont 48% à déclarer que oui, très souvent, 45% à dire que oui, souvent. Finalement, ils ne sont que 6% à dire que les Français ne râlent que de temps en temps, et 1% rarement. Pourtant, lorsque l’on pose la question à des Français cette fois-ci, ils ne sont que 37% des répondants à dire que oui, ils râlent souvent. Le Français serait-il aussi de mauvaise foi ? Quoi qu’il en soit, d’un point de vu extérieur, il s’agirait des personnes âgées et des hommes qui râleraient le plus souvent, la femme française donnant alors l’image d’une personne plus patiente. Et pourquoi les Français râleraient-ils le plus souvent ? Ce serait, toujours d’après le sondage, contre les soucis administratifs, les transports, le coût de la vie ou encore les bugs informatiques. Finalement, être râleur pourrait avoir du bon, puisque Maaf Assurances lance à partir du dimanche 8 mai un Championnat de France des râleurs, pouvant permettre de gagner jusqu’à 5.000 euros.

 

Classement du sondage à la question : Quelles nationalités râlent le plus ?

 

1.    Les Français – 72% des suffrages

 

2.    Les Italiens –  50%

 

3.    Les Américains – 19%

 

4.    Les Anglais – 12%

 

5.    Les Espagnols – 11%

 

6.    Les Belges – 8%

 

7.    Les Allemands – 6%

 

8.    Les Australiens – 1%

 

Zigonet

Barack Obama l’écrivain gagne 14 fois plus que le président


Barack Obama l’écrivain gagne 14 fois plus que le président

Un sacré challenge !

Rédigé par Clement Solym,

le mercredi 19 mai 2010 à 11h28

Barack Obama. Président, Prix Nobel de la Paix (on se demande encore un peu pourquoi…) et auteur. Auteur au point de fasciner son peuple étatsunien, parce que, lui, il sait lire et écrire. Et qu’en plus il est un peu noir…

Et en tant qu’auteur, le président Obama a perçu un chèque pour ses deux derniers livres, au cours de l’année 2009, qui représente, accrochez-vous bien, plus de 14 fois son salaire de président.

Alors bien sûr, certains ont moins de succès – en l’occurrence, le livre de Laura Bush aura fait bien plus de ventes que celui de son mari n’en fera jamais. Mais l’effet Barack Obama dans les librairies, on le connaît plutôt bien.

Alors, voilà : pour Audacity of Hope et Dreams from My Father, le président s’est fait 5,5 millions $ de bénéfices, et comme les deux ouvrages continuent de rester populaires, aucune raison que cela s’arrête.

En comparaison, son salaire annuel de président est de 400.000 $. Ce qui laisse encore espérer que l’on puisse mieux réussir dans les livres qu’en politique, mais qu’après tout, combiner les deux ne soit pas un mauvais choix…

Entre autres chiffres intéressants, notons le petit chèque récupéré à Oslo pour le Prix Nobel, enregistré dans son bilan financier comme « valeur n’étant pas clairement vérifiable », ainsi que d’autres petites choses. Récompensé « pour ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie et de la coopération internationale entre les peuples », cela vaut bien les quelque 980.000 € de chèque…

Les Rêves De Mon Père
ISBN: 9782258075979, Retrouvez tous les livres de barack oba …
19.95 €PriceMinister

Les Rêves De Mon Père - L'histoire …
ISBN: 9782757810897, Retrouvez tous les livres de barack oba …
7.60 €PriceMinister

Plus d’offres »

Polygamie et infidélité : un paradoxe au masculin !


Polygamie et infidélité : un paradoxe au masculin !

Une récente affaire relance le débat autour de la polygamie et des rapports pluriels. Zoom sur une relation homme/femme toute particulière, mise en perspective avec l’infidélité, avec Florence Escaravage, fondatrice du site Love Intelligence.

La demande de la déchéance de la nationalité française à l’encontre d’un individu présumé en situation de polygamie a suscité un incroyable tohu-bohu socio-médiatique. Au-delà des considérations politiques, cette actualité permet de soulever la question de l’identité masculine autour de relations plurielles. La polygamie concerne aujourd’hui 16 000 à 20 000 familles, selon les évaluations datant de la commission nationale consultative des droits de l’homme (CNDH). Qui sont ces hommes dont la satisfaction intime repose non plus sur une mais plusieurs femmes ? Ont-ils des ressorts psychologiques en commun avec l’infidélité chronique ?

La polygamie ou l’idéal du harem

Polygamie et infidélitéLa polygamie peut en faire rêver plus d’un, autour du fantasme du harem sans doute. Dans la réalité, le polygame vit en effet avec plusieurs femmes en même temps. Ce qui lui donne évidemment plusieurs possibilités de sexualité. Toutefois, plus qu’un harem, c’est bien de la gestion de plusieurs foyers simultanément dont il s’agit. "On peut dire que le polygame est plutôt honnête dans le sens où il ne cache pas ses rapports avec d’autres femmes" signale Florence Escaravage, fondatrice du site Love Intelligence spécialisé en coaching amoureux. En effet mesdames se connaissent toutes, et parfois même cohabitent ensemble, quand la situation économique le réclame, ou bien par accord tacite.

Dans les faits, cet homme vit plusieurs relations en même temps, et au grand jour. Comme si ces nombreuses compagnes répondaient à différentes facettes de sa personnalité, chacune agissant comme un facteur de son épanouissement. De quoi en interpeller plus d’un, pour qui "gérer" une femme est déjà bien compliqué. Ce qui en dit long aussi sur l’aura de "surhomme" véhiculé par le polygame.

L’infidélité : une pluralité secrète ?

L’infidélité s’inscrit aussi dans une pluralité, à la différence qu’elle reste secrète. De la confidentialité de l’affaire dépend cet équilibre. Ainsi, tout homme infidèle prend-il les précautions nécessaires pour ne pas se faire pincer, ni mettre en péril sa relation officielle. Là où le polygame rassemble, lui compartimente les rapports qu’il entretient avec les différentes femmes. Il édifie ainsi des univers parallèles où les besoins sont singuliers en fonction de chacune. "Dans ce cas, chaque nouveau couple formé avec la maîtresse forme une entité parallèle qui répond à la diversité des rapports homme/femme" explique la coach. L’origine n’est plus alors sous couvert de culture mais plutôt révélatrice d’une forme d’instabilité sur le plan amoureux ou sexuel. Une tendance qui peut l’amener à ne refuser que rarement les occasions éventuelles qui s’offrent à lui.

Polygame et infidèle cachent une même fragilité

Les polygames comme les hommes infidèles de façon chronique ont une chose en commun que pointe Florence Escaravage : "Celle de ne pas se contenter d’une seule femme, mais de deux ou de trois. Même si la manière d’aborder cette relation et les intérêts qu’ils y trouvent sont différents". Ces hommes confrontés à cet éclatement intérieur, sont en réalité d’une grande fragilité, qu’ils cherchent à combler.

Derrière l’idée de posséder plusieurs femmes se profile une affirmation de toute puissance même si elle n’est pas consciente. En "avoir" plusieurs est en ce sens un signe de succès, une marque de virilité et de plénitude…

A ce titre, infidélité comme polygamie sont alors des palliatifs censés cacher une faille, à commencer par la capacité à aimer avec un grand A. Leur besoin d’être constamment rassurés sur leur aptitude à rendre heureux une femme est plus fort que tout.

Les femmes : une estime de soi en berne

Il semblerait que chaque homme dans ces deux situations cherche en premier lieu à flatter son ego. Dans les deux cas, c’est la philosophie du "moi d’abord" qui prédomine.

Quand pour s’épanouir un homme a besoin de différentes femmes, qu’en est-il de ces dernières ? Réponses : "Il est indéniable que ces configurations mettent à mal leur estime comme leur confiance en elle". La femme peut se sentir dévalorisée, et de plus culpabilisée, parce que son partenaire lui donne l’impression de ne pas pouvoir répondre à ses attentes. Avouons que c’est plus difficile de se considérer à part entière quand tout porte à croire que vous êtes remplaçable, et insuffisante…

Ce n’est pas tant un jugement que porte la coach, mais plus une invitation à chacun dans le cadre d’une relation de couple. Quand l’épanouissement de l’un se fait au détriment de l’autre, on est en droit de se demander si l’amour est là, respectueux de l’unicité de chacun, valorisante, dans une libre expression des attentes de chacun.

Catherine Maillard, le 11 mai 2010

Des perles journalistiques


100_1853
 

Elyse Forbes Le 23 mai à 16:46

« Je lui parle et il s’assied pour m’écouter…comme dans le Petit Prince…veux- tu être mon ami… ?

 

Des perles journalistiques

Voici une petite collection de perles trouvées par Gérard St-Denis en fouillant sur le site Langue au chat.

Après l’autopsie du cadavre de Jean M… on reste un peu sur sa faim.(France-Soir)

Le rapport de la gendarmerie révèle que Alain P… se serait suicidé lui-même. (Nord Éclair)

Le grand inventeur Louis Lumière s’est éteint. (L’Aurore)

Le mystère de la femme coupée en morceaux reste entier. (Est-Éclair)

Quand Honoré Gall s’est-il suicidé? S’est-il donné la mort avant de se jeter à l’eau? (Le Progrès)

Très gravement brûlée, elle s’est éteinte pendant son transport à l’hôpital. (Dauphiné Actualité)

Les suivantes sont du journaliste Philippe Mignaval:

Il lui bottait le derrière à tour de bras.

Il abusait de la puissance de son sexe pour frapper son ex-épouse.

C’est avant votre crime qu’il fallait éprouver des remords.

À la lumière du doute qui obscurcit cette affaire, nous trancherons.

C’est l’immobilisme qui conduit notre région au gouffre.

Un tas de briques avait amorti sa chute.

Des trous dans sa culotte laissaient entrevoir une famille pauvre.

En raison de la chaleur, les musiciens ne porteront que la casquette de l’uniforme.

L’individu n’était pas à prendre avec du pain sec.

Les pieds de Damoclès.

Breluche. »??