Pensée du 19/05/2010.


Pensée du 19/05/2010.

"Faites que le soleil demeure toujours pour vous comme le plus
authentique représentant de la Divinité.
Pourquoi des personnes qui trouvent normal d’aller dans les
églises ou les temples s’incliner, s’agenouiller et prier devant
des icônes, des croix ou des statues, trouvent-elles anormal de
contempler le soleil ? Comment s’imaginer que l’on recevra
davantage de lumière ou de réconfort en s’enfermant dans des murs
au milieu d’objets de métal ou de bois, qu’en allant le matin
dans la nature s’adresser au soleil qui est sorti des mains de
Dieu, éclatant et vivant ? Allez prier dans les églises, pourquoi
pas ? Mais sachez que c’est le soleil qui, grâce à sa lumière et
à sa chaleur, vous apprendra à vivre la vie divine."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 
741

La fierté du village natal de la nouvelle Miss USA


La fierté du village natal de la nouvelle Miss USA
L’Orient-Le Jour du 19/05/2010
La tante paternelle de Rima, Afifa Fakih Saïd, distribue des baklavas aux voisins. Photo AFP
 
Reportage
 Les proches de Rima Fakih balayent les rumeurs sur un lien entre sa famille et le Hezbollah.
 
« Elle fait honneur au Liban » : le nom de Rima Fakih, la nouvelle Miss USA, était hier sur toutes lèvres dans son village natal de Srifa (Sud).
Dans sa maison de deux étages, la tante paternelle de Rima, Afifa Fakih Saïd, distribue des baklavas et du café aux voisins venus la féliciter pour la victoire de l’enfant du pays. Une grande photo de celle qui, il y a quelques jours, était encore Miss Michigan (Nord des États-Unis) trône dans le salon. Afifa montre fièrement aux visiteurs la une des journaux locaux avec la photo de Rima, 24 ans, le sourire éclatant. « Une Miss États-Unis made in Lebanon », « la plus belle des Américaines (…) une Libanaise », peut-on y lire. « Elle nous fait honneur », clame Afifa.
Pour cette sexagénaire voilée, le fait que sa nièce, issue d’une famille chiite et d’une région du Liban, le Sud, connue pour son antiaméricanisme, soit apparue en bikini dans un pays critiqué par le Hezbollah n’a rien d’anormal. « Les Occidentaux nous décrivent, nous les chiites, comme des terroristes et des assassins. Ce n’est pas vrai : nous aimons la vie, l’amour, la beauté et surtout la beauté de l’âme », assure-t-elle. Sur Internet, certains blogs américains ont dressé un portrait au vitriol de cette belle brune diplômée en économie qui a émigré à l’âge de sept ans avec ses parents, sa sœur Rana et ses deux frères. « Miss USA, Rima Fakih : une terroriste en bikini ? », titre le journal en ligne Politics Daily. « Beaucoup de proches de Mlle Fakih sont des terroristes importants du Hezbollah et certains sont même tombés en martyrs face à Israël », écrit Debbie Schlussel, sur son blog connu pour sa tendance conservatrice. Ou encore « C’est confirmé : le terrorisme islamique a financé la participante au concours de Miss USA ». Notre famille « n’a aucune tendance politique, aucun lien avec des partis politiques », indique Afifa. « Son père leur a appris à ne pas faire de différence entre chrétiens et musulmans. Nous sommes une famille très ouverte », explique cette femme qui parle couramment français et anglais.
Rima, qui veut devenir avocate et adore voyager, courir et danser, a été scolarisée dans une école catholique de New York et a expliqué aux organisateurs du concours que sa famille célébrait aussi bien les fêtes musulmanes que chrétiennes. Elle crée toutefois une première : son père, qui a refusé au départ qu’elle participe à un concours de beauté, s’est écrié à sa victoire : « C’est la première chiite qui porte ce titre dans la nation la plus puissante au
monde ! », raconte sa sœur Rana. « Nous sommes libanais et américains. Aux États-Unis, personne ne vous demande si vous êtes chiite ou sunnite, nous vivons tous sous la loi américaine », dit-elle.
Peu importe donc les rumeurs, le président de la République Michel Sleiman a déjà félicité la belle et les proches et les habitants du village sont ravis. « La région de Srifa a connu plusieurs secousses ces dernières années, mais l’élection de Rima est un tremblement de terre à l’échelle mondiale ! », s’exclame Ibrahim Saïd, mécanicien.
Un commentaire du Hezbollah ? Un journaliste qui interviewait hier matin un député du parti n’a pas pu s’empêcher de poser la question. « Les critères selon lesquels nous jugeons la valeur de la femme sont différents de ceux de l’Occident », a affirmé Hassan Fadlallah, sans plus de commentaires.

Jihad SIQLAWI (AFP)

 

Le 19 mai dans l’histoire


Le 19 mai dans l’histoire
 
1802 : Le premier consul français, Bonaparte, crée l’ordre de la Légion d’honneur.
1921 : naissance du comédien français Daniel Gélin (mort le 29 novembre 2002).

1935 : mort du colonel Lawrence, dit Lawrence d’Arabie, agent de l’Intelligence Service et auteur de Les sept piliers de la sagesse.
1974 : élection de Valéry Giscard d’Estaing à la présidence de la République française.
1976 : lancement du Loto national en France.
1988 : ouverture à la circulation du pont reliant l’île de Ré au continent.
 
 
 
 
 
 
pinter19

Cantiques dans la maison du persécuteur


19 Mercredi
mai

Persécutés, mais non pas abandonnés ; terrassés, mais ne périssant pas ; portant toujours, partout, dans le corps, la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus, aussi, soit manifestée dans notre corps.
2 Corinthiens 4. 9, 10

Cantiques dans la maison du persécuteur

Ahmed s’est tourné vers le Christ en 1983. Trois ans après, il s’est marié et un fils est né. Mais sa famille ne pouvait supporter son engagement chrétien.

“J’ai vécu à l’écart, explique-t-il, et tant mes parents que les autorités n’ont cessé de nous assaillir de questions pour nous pousser à revenir. Je devais choisir entre Christ et eux. Mon choix était fait, mais la décision prise a rendu mon père furieux. Saisissant son fusil, il a pointé l’arme sur moi, résolu à me tuer ainsi que notre bébé. Mais il n’a pas réussi à tirer, son bras était comme retenu ! Ce sont mes beaux-parents qui nous ont accueillis, bien que les gens du voisinage aient voulu nous chasser. Nous étions les premiers chrétiens du village !

Bien plus tard, après avoir observé notre comportement, mes parents ont été touchés, puis ils ont donné leur vie à Christ et ils ont commencé à fréquenter des réunions chrétiennes. La maison devenait trop petite, aussi mon père nous a proposé de tenir les réunions chez lui. Dans la pièce où il nous avait tellement pressés de questions et menacés, on entend maintenant des prières et des chants de louange au Dieu Sauveur !”

Ne crains donc pas, petit troupeau,
Toi que chérit le Père.
Que toujours la croix de l’Agneau
Soit ta seule bannière !

Et si le monde est contre toi,
Ses mépris sont ta gloire ;
L’amour, l’espérance et la foi
Te donnent la victoire.

labonnesemence

Un spectacle de singes boxeurs suscite l’indignation des associations (vidéo)


003003Un spectacle de singes boxeurs suscite l’indignation des associations (vidéo) 

Des spectacles de combats de boxe animés par des orangs-outangs dans un parc à thème de Thaïlande suscitent depuis deux semaines la colère des associations de défense des droits des animaux. Le dernier spectacle en date du parc à thème Safari World, situé en dehors de Bangkok, met en scène des orangs-outangs qui se livrent à un combat simulé et humoristique de kick-boxing, avec des pom-pom girls et des médecins orangs-outangs habillés en circonstance. "C’est triste que les gens trouvent cela amusant.  

Quand vous voyez ces animaux faire des trucs totalement dénaturés… Ils ne le font pas parce qu’ils le veulent, ils le font parce qu’ils sont effrayés de ne pas le faire", a réagi Debbie Leahy, directeur du Département des animaux captifs à l’association de défense des animaux PETA, dans un communiqué publié sur Internet. "Cela brise le cœur de voir que de telles pratiques continuent", a quant à elle commenté dimanche dans le Daily Mail Grainne McEntee, de la fondation Borneo Orangutan Survival. Le gouvernement thaïlandais avait pourtant fait fermer en 2004 ces matchs de boxe d’un genre bien particulier, et avait saisi 48 orang-outans qui avaient été introduits illégalement depuis l’Indonésie.

 

lepetitjournal.com

Comment protéger ses arbres fruitiers ?


Comment protéger ses arbres fruitiers ?

Pommiers, cerisiers, pêchers ou encore framboisiers sont des arbres dont il faut bien s’occuper pour espérer de beaux fruits de saison. Voici quelques conseils…

Produire ses propres fruits n’est pas bien difficile en soi. Seuls quelques petits efforts sont nécessaires pour les protéger des attaques extérieures. L’idéal, pour planter des arbres fruitiers, est de le faire à la fin de l’automne ou au début de l’hiver. En effet, durant cette période, la végétation est en sommeil et le sol n’est pas encore trop froid. Cependant, afin qu’ils fleurissent dans les meilleures conditions durant les mois de printemps, voici quelques astuces à appliquer sans plus attendre.

Pour les arbres à fruits à noyau comme le pêcher. Ce type d’arbre est souvent sujet à une maladie qui provoque l’écoulement de gomme sur le tronc et les branches. Pour le soigner, rien de plus facile. Commencez par gratter la gomme, supprimez les parties malades puis rebouchez la plaie avec un mastic cicatrisant. Nettoyez le pied si celui-ci est envahi d’herbe pour laisser respirer l’arbre. La cloque du pêcher peut également endommager les arbres producteurs de pêches et de nectarines. Cette maladie s’attaque aux feuilles, qui se tordent et deviennent rouge ou vert pâle. Dans ces cas-là, elle doit être soignée avant l’ouverture des bourgeons en pulvérisant de la bouillie bordelaise, que vous pourrez acheter dans de nombreuses grandes surfaces.

Pour les arbres à fruits à pépins comme le poirier. La tavelure est une maladie très répandue qui attaque le fruit de ce type d’arbres. Elle le déforme et le recouvre d’un feutrage brun. Il faut la traiter préventivement avec de la bouillie bordelaise ou un produit à base de souffre. Les vers font également de sacrés ravages sur les poiriers et pommiers, notamment à cause d’un papillon appelé carpocapse. En effet, ce dernier dépose ses larves sur le fruit et celles-ci ne tardent pas à pénétrer sa chair. Le plus important donc est d’intervenir avant la ponte, à l’aide d’un piège à phéromones. Ce morceau de carton gluant sur lequel est accrochée une capsule d’hormones sexuelles éliminera tous les mâles en période de reproduction.

En général… Un tuteur peut aider un jeune arbre fragile à résister au vent. Pour cela, veillez à planter le piquet de façon inclinée afin d’éviter d’abîmer les racines de l’arbre fruitier. Vous pouvez utiliser des bandes de glu sur leur tronc pour les protéger des insectes. Pour les pucerons, Alain notre jardinier conseil, pulvérise de l’eau mélangée à du savon noir : «C’est bio et ça fonctionne très bien », dit-il.  Tout le nécessaire pour protéger les arbres fruitiers se trouvent dans à peu près dans toutes les grandes surfaces, mais pour davantage de choix mieux vaut aller dans des magasins spécialisés comme Botanic ou Jardiland. Autre site conseillé par Alain : « J’achète notamment les phéromones et les larves de coccinelles sur jardins-animes. C’est un peu plus bio ! ». Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter les fiches pratiques du site Internet Gerbeaud.com, qui prodiguent de très bons conseils. Bon jardinage !

 

Léa, rédaction de MaNews


Lien promotionnel :

Retrouvez tous le nécessaire sur jardindupicvert.com .

Un yogi dit vivre sans eau ni nourriture


Un yogi dit vivre sans eau ni nourriture

 

Des scientifiques indiens ont exprimé leur stupéfaction à l’issue de tests pratiqués durant deux semaines sur un ascète hindou de 83 ans qui affirme avoir passé plus de 70 ans sans eau ni nourriture.

 

Le yogi à la longue barbe, Prahlad Jani, a tenu sans boire ni manger mais surtout sans uriner ni déféquer, pendant cette période d’observation qui s’est achevée jeudi, selon les scientifiques.

 

«Nous ne comprenons toujours pas comment il survit sans uriner ni déféquer. Ce phénomène reste un mystère», a déclaré à des journalistes Sudhir Shah, un neurologue de l’équipe de trente médecins qui ont observé le yogi dans un hôpital à Ahmedabad (ouest).

Prahlad Jani était surveillé 24 heures sur 24 par des caméras pendant cette expérimentation lancée par l’Organisme de recherche et de développement du ministère de la Défense (DRDO).

 

Le yogi a ensuite regagné son village natal près de Ambaji dans le Gujarat (nord) où il a repris ses activités méditatives. L’octogénaire affirme qu’une déesse l’a béni à l’âge de 8 ans, lui permettant de vivre sans nourriture.

 

Pendant les deux semaines d’expérimentation, «le seul contact de Jani avec des liquides était lors de ses gargarismes ou lorsqu’il se lavait», a indiqué dans un communiqué le Dr G. Ilavazahagan, directeur de l’Institut national de défense spécialisé en physiologie. Cet institut fait partie du DRDO qui a déjà mis au point l’an dernier des grenades bourrées de piment rouge pour étourdir des émeutiers.

 

«Si Jani ne tire pas son énergie des aliments et de l’eau, il doit le faire d’autres sources l’entourant, le soleil étant l’une d’elles», a indiqué le Dr Sudhir Shah. «En tant que praticiens du champ médical, nous ne pouvons exclure les hypothèses comme celle d’une source d’énergie autre que les calories», a-t-il dit.

 

Les médecins ont fait passer au yogi un scanner utilisant l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Son cerveau et son activité cardiaque ont été mesurés par des électrodes et il a subi des examens sanguins. Le résultat détaillé des tests doit être publié dans les prochains mois et le DRDO espère pouvoir les mettre à profit notamment pour accroître la résistance des militaires ou aider les victimes de catastrophes naturelles.

AFP

L’armée suisse, c’est le pied


armee_suisseL’armée suisse, c’est le pied

 

Le pire ennemi du soldat est à ses pieds: les ampoules. Le ministère suisse de la Défense a donc demandé au Laboratoire fédéral d’essai des matériaux (Empa) de développer des chaussettes anti-ampoules pour améliorer le bien-être des troupes lors des longues marches.

 

Des prototypes ont déjà été essayés sur le terrain et en laboratoire, a annoncé vendredi le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS).

 

Pour faire mieux que les traditionnels chaussettes en laine, chaussettes de randonnées et bas fins, les laboratoires textiles de l’Empa ont été chargés de concevoir des chaussettes qui devaient être aussi confortables que possible, éviter les frottements sur la peau, et évacuer la sueur le plus rapidement possible pour éviter le contact avec la peau.

 

Les chaussettes ainsi mises au point sont faites de fibres spéciales aux "points névralgiques" de la formation d’ampoules, alors que le reste est un mélange de laine particulièrement apte à stocker l’humidité.

 

Au début du mois, 60 recrues ont reçu à la caserne d’Aarau une paire de bottes et dix chaussettes qu’ils ont portées pendant cinq jours. Chaque jour, après une marche de 6 kilomètres, les physiologues ont mesuré l’humidité du pied, vérifié son irritation et constaté la formation ou non d’ampoules, tandis que les jeunes soldats faisaient part de leur ressenti. Les résultats de ces essais seront déterminants pour le choix du système de chaussettes et bottes dont sera équipée l’armée suisse à l’avenir.

(AP)

20 questions essentielles sur la pilule


20 questions essentielles sur la pilule

La contraception hormonale est la méthode contraceptive la plus utilisée en France. Depuis l’apparition de la première "pilule" ostro-progestative en 1955, de nombreuses évolutions se sont succédées pour aboutir aux dernières mini pilules. Vingt questions pour tout savoir sur ces petits comprimés que vous avalez quotidiennement.

1 – Qu’est-ce que la pilule ?

Pilule en questionsIl s’agit d’un produit empêchant toute grossesse non désirée, même en cas de rapports sexuels : c’est un contraceptif. Son action est réversible à l’arrêt de la prise.

Son utilisation est facile, efficace et sans danger pour la femme si les contre-indications sont respectées.

C’est une association de deux hormones très proches des hormones naturelles de la femme : l’ostrogène et la progestérone.

2 – A quoi ressemble la pilule ?

Ce sont des boîtes de 21 ou 22 comprimés (plaquette). On utilise une plaquette par cycle (et donc par mois).

3 – Pourquoi existe-t-il autant de pilule ?

Il existe différents dosages et différents mélanges d’hormones. De plus, le progestatif utilisé est plus ou moins "moderne".

Une grande variété de pilules permet d’adapter la prescription à chaque femme.

4 – Quels sont les différents types de pilule ?

Les pilules séquentielles : au début, seul l’ostrogène est contenu dans les comprimés. Puis la progestérone est rajoutée en deuxième partie de cycle. Ces pilules miment le cycle naturel et ne sont prescrites que dans certains cas (après un curetage par exemple).

Les pilules combinées : l’ostrogène et la progestérone sont associés d’emblée. C’est l’ostrogène qui fait la "force" de la pilule (50, 35, 30, 20 ou 15 gamma d’ethynil-oestradiol). Ce sont les pilules les plus utilisées.

Les pilules micro-progestatives : ces pilules ne contiennent que de la progestérone et doivent être prises en continu. On les utilise après un accouchement chez les mamans qui allaitent par exemple.

5 – La pilule est-elle dangereuse ?

Non. Contrairement à certaines idées reçues la pilule n’est pas dangereuse. Elle ne rend pas stérile et ne donne pas de cancer ou de maladie. Rappelons également que les enfants issus de femmes ayant pris la pilule pendant des années sont normaux.

Des millions de femmes utilisent la pilule dans le monde et c’est le premier mode de contraception en France.

6 – Peut-on fumer et prendre la pilule ?

L’association tabac/pilule est très mauvaise. Elle accentue gravement le risque cardiovasculaire (infarctus du myocarde, thrombose). Pratiquement tous les accidents graves sont liés à un tabagisme, même peu important.

Il faut diminuer la consommation de tabac le plus possible et si possible arrêter. Si vous êtes une grosse fumeuse, on ne vous prescrira pas la pilule.

7- La pilule fait-elle grossir ?

La pilule ne fait pas toujours grossir. Il y a des femmes qui maigrissent sous pilule mais c’est plutôt la prise de poids qui entraîne des plaintes des utilisatrices. Quant aux kilos "pris", quand elle est liée à la pilule, elle ne dépasse pas 1 kg.

La pilule est apéritive et peut amener à manger plus. Il faut alors surveiller son alimentation et ne pas se laisser aller à des excès alimentaires inconsidérés. Il n’y a pas de prise de poids sans excès de nourriture.

Les femmes ayant tendance à prendre du poids devront redoubler d’attention.

8 – La pilule : comment ça marche ?

La pilule agit sur les 3 "verrous" de la contraception.

  • Elle bloque l’ovulation : les ovaires sont "mis au repos" et il n’y a pas d’ovulation ;
  • Elle empêche la nidation : l’endomètre est plus mince et est impropre à recevoir un éventuel embryon ;
  • Elle rend la glaire cervicale hostile aux spermatozoïdes : la glaire du col de l’utérus est épaisse et empêche les spermatozoïdes de passer.

9- La pilule est-elle réellement efficace ?

Aucun moyen de contraception n’est sûr à 100 % mais la pilule est le moyen le plus fiable si elle est prise correctement.

Tous les échecs sont dus à une mauvaise utilisation.

10 – L’action de la pilule est-elle parfaitement réversible ?

On prend la pilule quand on a besoin d’une contraception de longue durée (au moins quelques mois).

L’effet est réversible. Il suffit d’arrêter la prise de comprimé pour retrouver sa fertilité antérieure.

90 % des femmes qui arrêtent la pilule pour avoir un enfant sont enceintes dans l’année.

11 – Qui prescrit la pilule ?

Tous les médecins peuvent prescrire la pilule, mais ce rôle est plutôt celui des généralistes et des gynécologues.

On peut consulter un médecin à l’hôpital, en cabinet ou dans un centre de planning familial (pilule et consultation gratuites).

12 – Comment se passe une consultation pour une prescription de pilule ?

Le médecin va d’abord vérifier par un interrogatoire médical que vous n’avez pas de contre-indications à la prise de pilule.

Votre poids et votre tension artérielle seront vérifiés. Vous aurez un examen médical général succinct, un examen gynécologique avec réalisation d’un frottis cervical et un examen de la poitrine. L’examen gynécologique n’est pas du tout systématique chez les très jeunes femmes.

Le médecin vous prescrira un bilan biologique avec dosage de la glycémie, du cholestérol et des triglycérides.

13 – Quelle est la surveillance d’une femme sous pilule ?

Vous devez voir votre médecin une à deux fois par an pour un examen clinique général (poids, tension, état général) et gynécologique (frottis de surveillance, seins).

Une prise de sang tous les deux ans environ permettra à votre médecin d’effectuer un bilan biologique. Le médecin vérifiera votre bonne tolérance à la pilule.

14 – Comment prend-on la pilule la première fois ?

Vous devez prendre le premier comprimé le premier jour de vos règles puis un comprimé par jour jusqu’à la fin de la plaquette (21 jours). Si vous commencez le comprimé le matin, vous devez continuer le matin (idem si vous préférez le soir) à peu près à la même heure de la journée. L’important est de prendre la pilule à un moment ou vous y pensez. La pilule est efficace dès le premier jour si vous la prenez correctement.

Une fois la plaquette terminée, vous devez faire une interruption de 7 jours. C’est pendant cette période que vos règles arriveront.

15 – Comment prend-on la pilule par la suite ?

Il faut commencer la deuxième plaquette au huitième jour d’interruption même si les règles ne sont pas terminées. Vous reprenez donc 1 comprimé par jour pendant 21 jours pour arrêter encore 7 jours. Vous commencez la troisième plaquette au huitième jour et ainsi de suite.

Il est inutile de faire des périodes d’interruption "pour faire une pause ou pour mettre ses ovaires au repos". De telles idées constituent des aberrations, c’est même le meilleur moyen pour tomber enceinte

16 – Que faire en cas d’oubli ?

Si vous oubliez un comprimé, il faut le prendre au moment ou l’on s’en rend compte et prendre le comprimé du jour normal. Par exemple, je me rends compte à 8 heures que j’ai oublié mon comprimé de 20 heures de la veille. Je le prends donc à 8 heures et je prends mon comprimé normal à 20 heures. Le délai maximum de sécurité est de 12 heures pour la plupart des pilules. Attention! Pour les pilules microdosées, ce délai n’est que de 3 heures! Au delà, vous devez considérer que vous n’êtes plus protégée et donc utiliser un autre moyen de contraception jusqu’aux prochaines règles.

Si vous oubliez deux comprimés de suite, vous devez continuer votre plaquette jusqu’au bout et utiliser un autre moyen de contraception jusqu’à l’arrivée des règles. Si vous avez un rapport sur les deux jours d’oubli, vous pouvez utiliser la pilule du lendemain.

17- Que faire si vous saignez en dehors de la période d’interruption ?

Si le saignement survient au cours des premiers mois d’utilisation et qu’il est peu important, il faut patienter un peu afin que l’utérus s’habitue à la prise hormonale. Il ne faut pas interrompre la prise de pilule. Si les saignements persistent, il faut consulter votre médecin afin de changer de pilule.

Si le saignement survient après plusieurs mois ou années d’utilisation, il est préférable de consulter votre médecin. Il peut s’agir d’un effet secondaire du progestatif.

18 – La pilule diminue-t-elle les douleurs de règles ?

Oui, car sous pilule la quantité de sang menstruel est moins importante, ce qui diminue d’autant les douleurs de règles. De plus, la pilule permet d’avoir un cycle régulier et de prévoir le moment des règles. La pilule ne modifie pas la taille des seins.

19 – Y a-t-il des médicaments à ne pas prendre avec la pilule ?

Oui, certains médicaments diminuent l’effet contraceptif de la pilule :

  • Les antituberculeux ;
  • Les barbituriques ;
  • Les antiasthmatiques.

N’hésitez pas à en parler à votre médecin.

20 – La pilule après un accouchement ?

Si vous n’allaitez pas, vous pouvez commencer la pilule à l’arrêt du traitement stoppant la montée de lait (soit 3 semaines après l’accouchement) sans attendre le retour de couches.

Si vous allaitez, vous pouvez utiliser des microprogestatifs trois semaines après l’accouchement, à prendre en continu sans interruption. Vous ne pouvez pas prendre une pilule classique car les oestro-progestatifs passent dans le lait maternel.

Dr Joël Agénor

LA CRÉATION DE ÈVE…


Une image de Rigolus - Manger avec des baguettes

 

LA CRÉATION DE ÈVE…
Ève vient d’être créée par Dieu et se dirige vers Adam pour faire sa connaissance.

Soudain, une envie la fait frémir et …Ève:

" Oh! Adam! Prends-moi là, tout de suite! "=

Adam: ??!?

Ève: " Vas-y Adam! Viens! "

Adam: " Fiche-moi la paix, tu vois bien que je suis occupé ! "

Ève: " Allez Adam! Prends-moi vite et fort !!

Adam: " Bon, si tu ne me fous pas la paix, je te mets une beigne! "

Sur cette réponse plutôt sèche, Ève lui rétorque:

"Eh bien, Adam, puisque tu ne veux pas de moi, je vais me farcir le premier venu! (Na !)"

Alors Ève se met en route. Elle se promène quelques minutes et rencontre un dinosaure.

Ève: " Oh! Dino! Prends-moi tout de suite, là par terre! "

Dino: " ???!? "

Ève: " Vas-y Dino! Viens! "

Dino: " Mais que t’arrive-t-il? Ne vois-tu pas que je suis un dinosaure? Les dinosaures ne font point cela avec une femelle de votre espèce!! "

Ève: " Allez Dino! On s’en fout ! Prends-moi vite et fort !! "

Dino: " Il n’en est pas question! "

Cette réponse met Ève en colère. Elle saute sur le dinosaure, le griffe, le mord et finalement lui arrache les couilles! Le pauvre dinosaure souffre et s’enfuit pour échapper à Ève

Celle-ci continue alors sa petite balade et finit par tomber sur un superbe gorille. Son envie la reprend de plus belle et:

Ève: " Oh! gorille! Prends-moi tout de suite, là dans les fourrés! "

Gorille: " ???!? "

Ève: " Vas-y gorille! Viens! "

Gorille: " Mais, qu’est-ce qui te prend ? Je suis un gorille et les gorilles ne font pas cela avec une femelle de ta tribu!! "

Ève: " Allez gorille! On s’en fout ! Prends-moi vite et fort !!

Gorille: " Il n’en est pas question! "

A nouveau, la colère surpasse sa déception et Ève saute sur le gorille, le griffe, le mord et lui arrache les poils du cul !

Le gorille prend ses jambes a son cou pour échapper à Ève.

Elle continue alors son mini-trip.

Après quelques instants, elle découvre un lac magnifique entouré d’herbe et de fleurs.

Les oiseaux chantent et les poissons sautent hors de l’eau pour attraper les moustiques.

?! IDÉE !? tout à coup, Ève saute à l’eau, attrape un poisson et assouvit le besoin qui l’avait menée jusque-la.

MORALITÉ de l’histoire:

Maintenant on sait pourquoi les dinosaures ont disparu et pourquoi les gorilles n’ont pas de poil au cul! Mais on ne saura jamais, mais alors jamais, quelle était l’odeur du poisson avant….

(merci à GUILLAUME TREMBLAY pour cette farce)