Pensée du 17/05/2010.


Pensée du 17/05/2010.

"Vous connaissez ce conte de Tolstoï ?
En se promenant sur ses terres, un roi ramassa un jour une
graine de la grosseur d’une noisette. Étonné, il fit appel à la
science de tous les sages de sa cour, mais aucun ne put lui en
dire le nom ni la provenance. Il apprit cependant que, dans son
royaume, vivait un homme très âgé qui pourrait peut-être le
renseigner, et il l’envoya chercher. L’homme, presque aveugle,
arriva appuyé sur deux béquilles. Après avoir longuement examiné
la graine, il dut avouer son ignorance. « Mais je vais appeler
mon père, dit-il, il se souviendra peut-être d’en avoir vu de
semblables. » Le père arriva, appuyé sur une seule béquille. Lui
non plus ne put identifier la graine, mais proposa à son tour de
faire venir son père…
Celui-ci arriva bientôt ; il avait l’air d’un jeune homme,
robuste et gai. Il saisit la graine et poussa une exclamation :
« Mais c’est un grain de blé qui poussait dans mon enfance !
dit-il. À cette époque-là les grains de blé étaient très gros,
mais au fur et à mesure que les humains sont devenus malhonnêtes
et méchants, leur taille n’a cessé de diminuer. Et si vous me
voyez si robuste et plus jeune que mon fils et mon petit-fils,
c’est que je continue à vivre d’après les règles de l’honnêteté
et de la bonté qui régnaient dans mon enfance. »"

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 
718

Quelques miettes d’amour


Quelques miettes d’amour

 

J’attends de te rencontrer

Pour t’enlacer et pleurer

D’avoir vécu très longtemps

Mes tourments les plus violents.

 

J’ai vécu un vrai enfer

Dans un monde sans lumière,

Un monde d’absurdité,

Monotone et sans beauté.

 

Loin de toi, ma vie est vide

Et le monde est insipide.

Il me suffit de te voir

Pour replonger dans l’espoir.

 

Reviens-moi sans plus tarder :

Ton absence prolongée

Est un  gouffre de douleurs,

De tristesses et de malheurs.

 

J’ai compris que je devais

T’aimer et me contenter

De quelques miettes d’amour,

Jetées à moi, chaque jour.

 

Sami Chaiban.

13/09/2003.

Le 17 mai dans l’histoire


Le 17 mai dans l’histoire
 
1866 : naissance du compositeur Erik Satie (mort le 1er juillet 1925).
1904 : naissance de Jean Alexis Moncorgé, dit Jean Gabin (mort le 15 novembre 1976).

1944 : le major Takata devient le premier kamikaze, en lançant son avion sur un destroyer américain près de la Nouvelle-Guinée.
1954 : la Cour suprême américaine interdit toute ségrégation dans les écoles.
1960 : mort du poète Jules Supervielle.
1997 : le Zaïre devient la République démocratique du Congo.
2005 : première Journée mondiale contre l’homophobie.

Deux hommes, deux histoires


17 Lundi
mai

Le premier homme est tiré de la terre – poussière€–, le second homme est venu du ciel.
1 Corinthiens 15. 47
Comme dans l’Adam tous meurent, de même aussi dans le Christ tous seront rendus vivants.
1 Corinthiens 15. 22
(Jésus dit : ) Il vous faut être nés de nouveau.
Jean 3. 7

Deux hommes, deux histoires

Schématiquement, la Bible raconte l’histoire de deux hommes et de leur descendance.

Le premier a une triste histoire. Alors qu’il était placé par Dieu dans des conditions idéales, Adam a désobéi et il est devenu pécheur. Ensuite ses descendants n’ont pas cessé de s’éloigner de Dieu, leur Créateur. Leur histoire est jalonnée de violence et d’immoralité. Tout individu qui vit sans Dieu porte la caractéristique du “premier homme”, sur lequel Dieu a prononcé une sentence de mort.

L’histoire du second homme se trouve dans les évangiles. Elle relate la vie parfaite de Jésus, le Fils de Dieu, devenu homme. Sur la terre où le premier homme a si lamentablement désobéi, Christ est venu obéir à Dieu. Son obéissance parfaite l’a conduit à la croix, car Dieu voulait faire grâce à l’homme pécheur par le moyen du sacrifice expiatoire de son Fils.

Par notre naissance, nous sommes de la même nature que le premier homme. Nous nous reconnaissons aisément dans son histoire. Mais le Dieu de grâce offre à tous d’acquérir la nature même de son Fils. Non pas par une amélioration de notre nature première – elle est incurable€–, mais par la nouvelle naissance. Pour être lié à Christ et posséder la même vie que lui, il faut naître de nouveau. Il s’agit de se reconnaître perdu et de mettre sa confiance dans le salut que Christ a obtenu par le don de sa vie sur la croix. Par cette nouvelle naissance, on reçoit la vie éternelle, et on devient un “enfant de Dieu” (Jean 1. 12).

labonnesemence

L’ambitieuse « Princesse de Montpensier » sur la Croisette


L’ambitieuse « Princesse de Montpensier » sur la Croisette
L’Orient-Le Jour du 17/05/2010
Le cinéaste français Bertrand Tavernier (deuxième à gauche) entouré de ses quatre jeunes comédiens : Grégoire Leprince-Ringuet (à gauche), Mélanie Thierry, Gaspard Ulliel (deuxième à droite) et Raphaël Personnaz.Vincent Kessler/Reuters
Le cinéaste français Bertrand Tavernier (deuxième à gauche) entouré
de ses quatre jeunes comédiens : Grégoire Leprince-Ringuet (à gauche),
Mélanie Thierry, Gaspard Ulliel (deuxième à droite) et Raphaël Personnaz.
Vincent Kessler/Reuters
 
Le cinéaste français Bertrand Tavernier a dévoilé hier au Festival de Cannes un ambitieux film d’époque, La princesse de Montpensier. Deuxième des trois tickets français pour la Palme d’or décernée à la fin de cette 63e édition, il succède à Tournée de Mathieu Amalric montré jeudi et précède Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois, à venir demain. Absent de la compétition depuis vingt ans – Daddy Nostalgie avait été sélectionné en 1990 -, Bertrand Tavernier, 69 ans, n’a été distingué qu’une seule fois sur la Croisette, où sa délicate chronique familiale Un dimanche à la campagne a reçu le prix de la Mise en scène en 1984. Après le splendide Dans la brume électrique, un âpre polar avec Tommy Lee Jones tourné dans le bayou de Louisiane et tiré d’un roman de James Lee Burke, ce cinéaste cultivé, aussi passionné qu’éclectique, a ressenti « l’envie viscérale » de tourner « un film profondément français ».
Puisant dans la littérature classique – une brève nouvelle éponyme de Madame de La Fayette, écrite en 1662 et évoquant le siècle précédent -, le cinéaste y a vu l’opportunité de tourner « une sorte de thriller amoureux au XVIe siècle ». Tourné en cinémascope, La princesse de Montpensier recrée une période peu évoquée au cinéma, celle des sanglantes guerres de religion entre catholiques et protestants, et débute en 1562, sous le règne de Charles IX. Élevée au couvent, la jeune et séduisante Marie de Mézières (Mélanie Thierry) n’en sort que pour épouser le prince de Montpensier, sur ordre de son père (Michel Vuillermoz), qui y voit l’occasion d’étendre ses terres de chasse. Laissée seule par son mari, parti sur ordre de Charles IX combattre les protestants aux côtés des autres princes, Marie de Montpensier est confiée au comte de Chabannes (Lambert Wilson) qui doit parfaire son éducation. Elle doit combattre son inclinaison pour son cousin Henri de Guise (Gaspard Ulliel) avec lequel elle a grandi et apprendre les manières de la cour. Après le comte de Chabannes, le duc d’Anjou (Raphaël Personnaz) succombe à ses charmes.
Tourné dans des décors naturels en France, avec un budget de 15 millions d’euros, La princesse de Montpensier alterne peinture de la guerre et intrigue amoureuse. Attentif à « capter l’esprit d’une époque » en évitant la reconstitution figée, Tavernier évoque la barbarie des combats avec une mise en scène au ton moderne, portée par une superbe musique signée Alain Sarde.
Le film a suscité des réactions tranchées lors de sa projection de presse, certains louant son élégance et la « photographie stupéfiante » de Bruno de Keyzer, d’autres le jugeant long, ennuyeux et trouvant ses jeunes acteurs pas toujours convaincants, notamment Mélanie Thierry qui peine à apporter une véritable densité à son personnage. La princesse de Montpensier est l’un des 19 titres en lice pour la Palme d’or au Festival de Cannes (12-23 mai).

Un chat tente de réanimer son petit camarade !


00038378Un chat tente de réanimer son petit camarade ! 

Scène d’émotion dans les rues d’Antalya en Turquie. Un chat vient d’être écrasé par une voiture…. 

Affolé, son petit camarade a tenté de le réanimer pendant près de deux heures. Et qu’importent les regards indiscrets… Il s’est efforcé de garder son copain en vie.  

Malheureusement, malgré les efforts de son compagnon, le chat renversé par l’auto est décédé….

 

Dé.L. 7s7

L’empire s’écroule


halliday9L’empire s’écroule

 

Quand un artiste qui, à lui seul est une entreprise prospère depuis une quarantaine d’années tombe malade, c’est toute son industrie qui en prend pour son rhume et risque de s’écrouler comme un château de cartes.

 

C’est le cas du dieu de la France, Johnny Halliday qui a eu le malheur d’être hospitalisé l’automne dernier pour subir une opération pour une hernie discale. Or, le chirurgien qui l’avait alors opéré, Stéphane Delajoux n’avait sans doute pas la meilleure feuille de route et l’opération s’est avéré un échec lamentable. Quelques jours après sa sortie d’hôpital, Halliday et sa femme prennent l’avion pour Los Angeles. Discrètement, il est hospitalisé en décembre 2009. Ce qui semblait d’abord être une petite hospitalisation a finalement duré assez longtemps. Il avait même été plongé dans un coma artificiel.

 

Dans "Johnny, Les 100 jours où tout a changé", un ouvrage qui sort dans quelques jours, Catherine Rambert et Renaud Revel reviennent sur cette histoire. Et selon les bonnes feuilles que le Parisien s’est procuré, l’Elysée préparait carrément les obsèques du chanteur le plus populaire de France. Rien d’anormal dans ça puisqu’il y avait des semaines que l’hospitalisation de Johnny faisait la une de tous les médias de France. Parmi les pistes retenues mais non validées par le chef de l’Etat on évoque alors un rapatriement du corps dans l’avion présidentiel, des obsèques nationales et même une descente du cercueil le long des Champs-Elysées.

 

Rien de moins !

 

Toute cette histoire a drôlement compromis la carrière du chanteur et ébranlé les colonnes de son empire. Les enjeux financiers sont énormes. La fin de "Tour 66" s’avérait comme la dernièe tournée de l’artiste et les 22 dates restantes, si elles ne sont pas honorées, se traduiront par une perte de 20 M$. Impliqués dans cette somme colossale, le chanteur, son gérant, son producteur, les assureurs.

 

Johnny peut-il reprendre le travail? On l’ignore. A 65 ans, il est un peu plus fragile, mais l’entourage entend être payée et le tout a été porté à l’attention des tribunaux qui rendront un verdict le 15 juillet. Les experts tentent de déterminer les responsabilités de l’infection qui a failli coûter la vie au chanteur. La prise en charge ou non de l’annulation de la tournée par les assureurs pourrait en dépendre.

 

Johnny Halliday est toujours en convalescence aux Antilles.

planete.qc.ca

Une escapade à Cannes


Une escapade à Cannes
 

Du 12 au 23 mai 2010 aura lieu le 63e Festival de Cannes. L’occasion pour la ville d’endosser son habit de lumière et d’accueillir les plus grandes stars… Pourquoi pas vous ?

Cannes est une station balnéaire mondialement connue, notamment grâce à son Festival du Film qui réunit chaque année les plus grandes stars internationales. Cette année, la 63e édition aura lieu du 12 au 23 mai au Palais des Festivals et des Congrès, présidée par le réalisateur Tim Burton. Mais trêve de bavardage, et que diriez-vous de profiter de l’euphorie ambiante pour passer quelques jours au bord de la Croisette ?

Et à part le Festival, il y a quoi ? Entre authenticité et modernité, Cannes bénéficie d’un cadre exceptionnel. En effet, vous pourriez commencer par découvrir la vieille ville et son quartier le plus ancien, celui du Suquet. Profitez-en également pour visiter le Musée de la Castre, et surtout admirer le magnifique point de vue panoramique qu’offre cet édifice. Ce dernier est accessible tous les jours sauf le lundi. L’entrée coûte 3,40 euros, 2,2 euros pour les moins de 25 ans, et elle est gratuite pour les moins de 18 ans ainsi que pour les étudiants (moins de 26 ans). Vous pourrez continuer votre chemin en empruntant les petites ruelles qui mènent au Marché Forville, pour un plongeon dans le commerce cannois traditionnel, une facette souvent oubliée. Enfin, vous pourriez terminer votre escapade par une balade le long du port et de la Croisette. Vous aurez l’occasion d’y découvrir des trésors comme les plus belles boutiques de grands noms, le Palais des Festivals et des Congrès, le prestigieux Hôtel Martinez ou encore le Casino Barrière Les Princes. Le luxe et le glamour de Cannes vous séduiront à coup sûr… De quoi faire un festival de folies !

Cannes, mais à quel prix ? Pour se rendre dans le Sud de la France depuis Paris, ne comptez pas moins de 200 euros pour un billet de train aller-retour. Une fois sur place, une nuit pour deux personnes dans un hôtel coutera une centaine d’euros. Prévoyez également de réserver le plus tôt possible. En effet, l’affluence provoquée par le Festival va s’en doute saturer plus d’un hôtel cannois ! Pour plus d’informations sur l’hébergement et les endroits à ne pas manquer, rendez-vous sur le site officiel de Cannes ou celui de l’Office de Tourisme de la ville. Vous pouvez également opter pour Mandelieu, qui se trouve à huit kilomètres et offre un grand choix d’hébergements.

Bon voyage !

 

Léa, rédaction de MaNews

Les cendriers de poche vont-ils enflammer le Grenelle 2 ?


Les cendriers de poche vont-ils enflammer le Grenelle 2 ?
Mardi 04 mai 2010

La vente de cendriers de poche biodégradables est prévue dans le cadre de la loi sur l’environnement, dite Grenelle 2, en discussion à partir d’aujourd’hui au Parlement. Ces cendriers ont pour objectif de diminuer l’impact écologique des mégots de cigarettes jetés sur la voie publique, dans la nature, etc. L’association Droit des Non Fumeurs souhaite cependant une modification de ce texte de loi, estimant qu’une part encore trop belle est faite aux industriels du tabac.

Tandis que les Verts, l’UMP et le PS s’écharpent actuellement à coups de petites phrases sur les nouvelles contraintes sur les éoliennes, l’abandon de la taxe carbone ou encore le report de la taxe sur les camions, une disposition du texte Grenelle 2 concernant les fumeurs, jusqu’ici peu médiatisée, est contestée par l’association Droit des Non Fumeurs (DNF).

Sur le papier, l’idée est pourtant séduisante, permettant de faire prendre conscience aux fumeurs de l’impact écologique de leur consommation tabagique et surtout de diminuer cet impact, qui a augmenté en France depuis qu’il est interdit de fumer dans les espaces clos publics. L’association rappelle d’ailleurs que "depuis plus de 30 ans, DNF déplore le silence qui est fait autour des 4 500 milliards de mégots de cigarettes qui polluent annuellement la planète".

Mais le texte de loi, présenté en novembre dernier par le député Jacques Remiller et adopté en mars dernier par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire est décevant pour DNF, qui rappelle que "la publicité sur les cendriers serait interdite pour les marques de tabac mais tolérée pour les distributeurs de tabac, en complète contradiction avec les objectifs de santé publique, notamment le Plan Cancer 2". Et effectivement, sur la photo ci-dessous provenant du site de Jacques Remiller, il y a l’adresse du site web de British American Tobacco (BAT)…

DNF regrette cette possibilité, qui permettra aux industriels du tabac de "se présenter comme une industrie citoyenne" (BAT a en effet déjà distribué des milliers de cendriers l’hiver dernier dans les stations de ski, et sur les plages durant l’été 2008, opérations fortement médiatisées). DNF s’étonne donc que les industriels du tabac aient été écoutés par les pouvoirs publics et qu’à l’inverse, "les associations anti-tabac n’ont été ni consultées ni entendues".

DNF a donc adressé le lundi 3 mai une lettre ouverte aux 577 députés afin de les sensibiliser sur cette question au moment du vote du Grenelle 2. Dans le prolongement de l’autorisation des images choc sur les paquets de cigarettes, disposition adoptée par le ministère de la santé le 20 avril, DNF souhaite que les cendriers jetables soient également un support de communication non pas pour les firmes du tabac, mais pour des avertissements sanitaires ou des images choc, couvrant plus de 40 % de la surface du cendrier. L’association souhaite également que les députés fasse supporter exclusivement le coût de ces cendriers aux industriels du tabac, alors que le texte actuel prévoit un coût pour le fumeur "d’une valeur inférieure à 7 % du prix de vente net".

Absence de publicité incitatrice, financement exclusif par l’industrie : DNF sera-telle entendue au Parlement ? Réponse dans quelques jours…

Jean-Philippe Rivière

Sources :
– "Cendriers biodégradables : l’industrie du tabac pollue les bancs de l’Assemblée Nationale !", DNF, 3 mai 2010

– "Un cendrier de poche biodégradable pour respecter l’environnement", site de Jacques Remiller, 23 novembre 2009, accessible en ligne

Photos :

– Cendrier "bac à sable", installé fréquemment à l’entrée des établissements dans lesquels le tabagisme est proscrit depuis 3 ans, © DURAND FLORENCE/SIPA

– Cendrier biodégradable distribué par BAT, sur le site du député Remiller

LES BLONDES ET LE BOWLING…


 - Dropping the pencil in 3...2...
 
 
LES BLONDES ET LE BOWLING…
Deux équipes de bowling, l’équipe des Brunes et l’équipe des Blondes, se rendent en Autocar à leur tournoi annuel à Atlantic City.

Les Brunes s’installent en bas, et les Blondes occupent l’étage. Le bus démarre, et les Brunes se mettent à faire la fête : Elles dansent, chantent… s’amusent comme des folles.

Au bout d’une demi-heure, l’une des Brunes réalise qu’elle n’entend pas un bruit venant des Blondes de l’étage.

Inquiète, elle décide de monter pour faire son enquête. Quand elle atteint le niveau supérieur, elle découvre avec stupeur toutes les Blondes tétanisées, pâles et tremblantes, les yeux rivés sur la route et les ongles incrustés dans les accoudoirs.

La Brune leur demande alors : "Mais qu’est-ce qui vous arrive ? On est déchaînées en bas."

Une Blonde lui répond : " Ouais, mais vous, vous avez un chauffeur !

(merci à JIMMY PERRON pour cette farce)