Pensée du 10/05/2010.


Pensée du 10/05/2010.

"L’homme est-il libre, ou bien est-il soumis au destin ? Cette
question est discutée depuis des millénaires. L’erreur, c’est de
croire que tous les individus ont à subir les mêmes lois. Ceux
qui, comme les animaux, n’obéissent qu’à leurs impulsions
purement instinctives, sont inévitablement soumis aux lois de la
fatalité ; c’est leur propre nature qui crée pour eux cette
fatalité. Tandis que ceux qui ont acquis la maîtrise de leurs
instincts, de leurs passions, échappent à la fatalité pour entrer
dans le monde de la Providence, de la grâce, où ils connaissent
la lumière et la liberté.
Il ne faut pas s’imaginer que tout le monde peut être libre ou
que tout le monde doit subir un destin inexorable. Non, la
liberté dépend du degré d’évolution de chacun. D’après sa façon
de penser, de sentir ou d’agir, l’être humain tombe sous le coup
de la fatalité, ou s’attire les bénédictions de la Providence.
Donc, dans certains domaines il est ligoté, il est soumis au
destin, et dans d’autres il y échappe, il est libre… Jusqu’au
jour où il disposera pleinement de sa liberté."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 
659

Ta beauté.


Ta beauté.

 

Les étoiles concentrées

Sous un sombre ciel d’été

Attendent, l’air impatient,

La Reine du firmament.

 

Pour retrouver leur éclat,

Elles ont à puiser leur joie

De la grâce de ton âme

Et des reflets de ta flamme.

 

Pour forger leur majesté,

Elles doivent t’adorer

Dans des élans de tendresse,

Par des bouffées de caresses.

 

Je ne contemple le ciel

Dans sa splendeur éternelle

Que pour te voir dominer

Les astres par ta beauté.

 

Sami Chaiban.

14/07/2003

Le 10 mai dans l’histoire


Le 10 mai dans l’histoire
 
1696 : mort de l’écrivain Jean de La Bruyère ;
1760 : naissance de Rouget de Lisle qui écrira en 1792 les paroles de La Marseillaise ;

1798 : mort du navigateur anglais Georges Vancouver ;
1923 : naissance du comédien Claude Piéplu (mort le 25 mai 2006) ;
1933 : naissance de la comédienne Françoise Fabian ;
1938 : naissance de l’actrice Marina Vlady ;
1977 : mort de l’actrice américaine Joan Crawford ;
1981 : élection de François Mitterrand à la présidence de la République française ;
1988 : Michel Rocard est nommé Premier ministre en France ;
1990 : profanation du cimetière juif de Carpentras dans le Vaucluse (France) ;
1994 : Nelson Mandela prête serment comme premier président noir d’Afrique du Sud.

Un perpétuel recommencement


10 Lundi
mai

Le Seigneur… est patient envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais que tous viennent à la repentance.
2 Pierre 3. 9

Un perpétuel recommencement

“L’histoire est un perpétuel recommencement”. On constate par là que les situations passées ont tendance à se reproduire. A un temps de crise succède en général une ère de prospérité, suivie elle-même d’une période de décadence. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. La Bible souligne déjà cette répétition : “Ce qui a été, c’est ce qui sera ; et ce qui a été fait, c’est ce qui se fera ; et il n’y a rien de nouveau sous le soleil” (Ecclésiaste 1. 9).

Mais Dieu, le juge de tous, apprécie de façon souveraine tout ce qui est fait. C’est lui qui “amènera toute œuvre en jugement, avec tout ce qui est caché, soit bien, soit mal” (Ecclésiaste 12. 13, 14). Dans la Genèse, nous voyons que la méchanceté des hommes avait amené sur eux un déluge d’eau qui les avait détruits. De même, la perversité des habitants de Sodome avait eu pour conséquence la destruction de cette ville coupable. La Bible ne dit pas que les cycles se reproduiront indéfiniment. Au contraire, Dieu mettra un jour un terme à l’histoire de l’homme sur la terre. Il a supporté toute la méchanceté accumulée par sa créature “sous le soleil”, mais sa patience aura un terme.

La Parole de Dieu annonce le jugement sur ceux qui vivent sans Dieu dans le monde. Mais comme pour Noé qui s’est réfugié dans l’arche, ou comme pour Lot qui a été retiré de Sodome avant sa destruction, elle montre aussi à chacun comment être délivré de ce jugement. Il faut mettre sa confiance en Jésus Christ, mort sur la croix et ressuscité.

labonnesemence

DE L’EN-DECA A L’AU-DELA….


DE L’EN-DECA A L’AU-DELA….

Ajouté le 05/04/2010 06:15:13 par NOEMIE
Par Guy Tarade et Christophe Villa-Mélé  

 

Si, dans la Nature, l’esprit paraît séparé de lui-même, et semble ne pouvoir parvenir à se poser à titre de totalité, ne peut-on en attribuer cet échec apparent à l’insuffisance de notre connaissance, à la limitation de notre point de vue. Certains voient en effet  dans l’ordre de l’Univers le signe de l’Esprit qui le gouvernerait entièrement, ils déclarent alors que l’existence du monde est issue d’une réalité suprême, unique, infinie que l’on nomme Dieu. Ce dernier cependant ne peut être prouvé…

Pour la plupart des hommes, Dieu est un être personnel, supérieur à l’humanité, qui donne des ordres et fait des promesses, auquel on adresse des prières et qui les exauce.  Il est alors hors du Monde créé et engendre l’idée d’un autre Monde. Il devient à ce titre sujet de foi, et non de connaissance.

  

Une nuit passée en pleine campagne, ou en pleine montagne, par un soir clair et pur, nous livre la perception d’un voute étoilée ; espace de beauté où se présente à notre conscience une multitude d’univers. Face à ce fascinant spectacle nous devons admettre que Dieu est objet de foi, et non de connaissance. En effet comment pourrait-on admettre qu’une "Entité" aussi omnipotente et omniprésente puisse une seule seconde prendre en considération, les poussières d’étoiles que nous représentons sur notre pauvre globe, isolé au milieu de nulle part dans l’immensité cosmique ?


Pour beaucoup, Dieu est souvent considéré comme l’être qui dirige les cours des événements et qui, par conséquent est susceptible de le modifier, à l’échelle cosmique ou microcosmique. De ce fait, l’homme se sent impuissant devant le cours des choses : aussi s’adresse-t-il à lui pour lui demander de l’aider en ses entreprises, de produire les événements qu’il désire, de le protéger contre les dangers qui le menacent. En ce sens, tout croyant a besoin de conjecturer qu’il existe un être qui l’aime et demeure avec lui, même dans la solitude. Cette conception qui a surtout été répandue par le christianisme, est celle du Dieu père, du Dieu aimant, voire du Dieu amant des mystiques. Etre Suprême au nom duquel jadis et maintenant,  mille crimes furent et sont encore commis ! 

  

On peut se poser « les grandes questions existentielles » concernant notre monde et l’apparition de l’homme dans celui-ci. Le débat restera longtemps ouvert sans que quiconque ne puisse apporter ses lumières, car la création et l’existence sont des sujets aussi vastes que l’univers. Nous ne pouvons que supposer ou idéaliser selon ce que nous espérons et voulons. Le problème pour concrétiser notre pensé est que nous n’avons qu’un raisonnement humain pour un apriori de thèse…

  

Qui à réellement écrit tous les Livres Saints que nous connaissons ? Ils sont les œuvres de multiples auteurs humains, inspiré ou inventifs ? Et cela ne nous empêche absolument pas de nous référer aux Saintes Ecritures, sans avoir la certitude que ce qui a été rédigé soit le reflet d’une vérité absolue. Certains textes constituent  des récits d’épisodes historiques réels.            

 

Le Dieu architecte

 

La Genèse nous apprend : " Au commencement, Dieu avait créé le ciel et la terre".

(BERECHIT) : traduction du texte original par le rabbinat français.

  

Nous découvrons ici une approche de l’existence d’un Dieu affirmée au nom d’exigences rationnelles. C’est ainsi que la pensée, constatant qu’il y a dans le monde un ordre analogue à celui de l’esprit, est conduite à affirmer que le monde, portant la marque de l’esprit, a été organisé par l’Esprit. L’ordre qui règne dans l’univers doit avoir un principe : ce principe est Dieu.

De récentes découvertes de l’astrophysique prouvent que l’argumentation par laquelle nous nous élevons à l’idée d’un Dieu organisateur est de forme rationnelle. Elle part de faits (les phénomènes sont soumis à un ordre, ils peuvent être exprimés par des lois mathématiques…souvent ces observations démontrent le contraire.)

Kant évoquait ces analyses sous le nom de PREUVE PHYSICO-THEOLOGIQUE.

  

Dieu est le plus souvent affirmé par la raison comme étant la cause première ou la fin dernière du réel. Donc il y aurait un Au-delà, nous affirment certaines religions, où nous nous retrouvions face à la cause initiale de notre propre création. 

  

Catholiques, bouddhistes ou musulmans, de nombreuses croyances se  référent à la même conception de cet AILLEURS, où  les âmes se dirigent après la mort.  

Nos idées sur le sujet sont assez douteuses.

Croire ou nier la cause première de la Création constitue une utopie. L’anthropomorphiste imagine Dieu à son image : un Dieu  presque humain ou Extraterrestre qui aurait les mêmes qualités que lui, et surtout parfois les mêmes défauts !  

  

 

L’univers et le temps

 

L’homme serait apparu sur Terre il y a plus de 15 milliards d’années bien que nous ne pensions pas que le fameux big-bang originel en soit la cause. D’après nombre de scientifiques, il serait le résultat de  la création de notre espace temps ; tel que nous le connaissons, l’Univers aurait commencé par une explosion massive en un seul point de l’espace…Si nous admettons  au contraire que l’Univers a toujours été et sera toujours « par ce qu’il n’a ni début ni fin"…Si nous voulons un jour expliquer   l’Univers il nous faudra également expliquer le temps : Passé, Présent et Futur – c’est-à-dire – définir où nos positions se situent exactement sur cette ligne temporelle. En effet, dans l’univers le temps n’existe pas mais des temps intrinsèquement liés au système sont en corrélation avec les coordonnées du lieu concerné…


Le temps n’a de valeur que pour l’être humain…

En vertu du déterminisme universel, l’intelligence qui connaîtrait avec une absolue précision la position et l’énergie de tout objet dans sa position initiale pourrait calculer l’évolution de l’univers à tout moment du temps. Déterminisme deviendrait en ce cas "prédictibilité".

  

  

Mort et naissance

  

Imaginons un instant que l’homme puisse prévoir le jour et l’heure de sa mort (la physique quantique nous affirme que ceci est impossible en raison du fameux principe d’incertitude d’Heisenberg), il serait sans doute apte à concevoir un "autre monde"… ciel ou enfer ou pourquoi pas sa future "réincarnation" !  


Mais là se pose un problème majeur, cette improbable possibilité de remonter à sa propre naissance et aux "facteurs" qui ont déterminé celle-ci. Ces derniers le conduiraient à lever le voile, qui à un instant précis,  a favorisé la rencontre entre un spermatozoïde et un ovule qui allaient le créer, donc à mettre en lumière non pas un arbre généalogique simplifié, mais un vaste réseau peuplé de rencontres et de carrefours s’étalant sur des millénaires dont la clé de compréhension se nommerait peut être AMOUR ! Cela expliquerait bien des choses…    
Selon Carl Gustav Jung,
« la synchronicité est l’occurrence simultanée d’au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l’association prend un sens pour la personne qui les perçoit ».

La supposée réalité d’un Au-delà post-mortem, conduisant face à Dieu, serait alors transcendée par un autre schéma remontant à un plan établi depuis toute éternité et dont nous ignorerons toujours l’ultime but final.

  

Dans un télégramme adressé au rabbin Goldstein de New York, en avril 1929, Albert Einstein écrivait :

  

"Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l’ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains."

  

Cette courte phrase résout en deux lignes une essentielle vérité… 

Mots-clés: De L’en-deça

Comment rebondir apres une rupture‏?


Comment rebondir apres une rupture‏ ?
David DeAngelo
 
*** QUESTION D’UN LECTEUR ***

J’arrive a la fin d’un très long règlement de divorce – (18
mois) j’ai commencé a sortir environ six mois après notre
séparation – en faisant des rencontres sur Internet pour la
plupart – Je me suis rendu compte que j’utilisais naturellement
l’humour arrogant mais davantage lorsque j’ai commencé a lire
vos newsletters.

Les rencontrer et planifier des rendez-vous ne m’a posé aucun
problème — mais une fois arrivé au stade de l’intimité – elles
veulent l’exclusivité — Je ne sais pas encore ce que je veux
(sauf pour le sexe) — mais je ne veux pas que les meilleures
s’en aillent — Je n’arrête pas d’entendre : « tu veux le beurre
et l’argent du beurre !! ».

Aussi — il y en a une avec qui je suis sorti récemment qui
voulait savoir avec qui et toutes celles que je fréquentais —
elle me disait que d’être franc est bon dans une relation.

Je ne suis pas d’accord ??

rb

>>> MES COMMENTAIRES :

Je suis content que vous m’ayez écrit car il s’agit d’un sujet
qui concerne de nombreux hommes célibataires.

Et même si je n’ai jamais été marié moi-même, je sais ce que
c’est que d’être dans une relation de deux ans et d’un coup être
célibataire de nouveau et je sais ce que c’est que de devoir
recommencer.

Vous avez abordé des points importants, donc voyons si je peux
apporter quelques idées.

Tout d’abord, je pense que c’est plutôt naturel pour un homme
qui vient juste de terminer une relation de longue durée de se
sentir plutôt « désarçonné » lorsqu’il s’agit de rencontrer des
femmes et de sortir.

Souvent, il y a des problèmes et des drames lorsque deux
personnes se séparent, et parfois il y a même de la jalousie et
d’autres problèmes auxquels il faille faire face.

Donc, une des choses les plus importantes a faire quand vous
vous « remettez dans le bain » c’est de se rappeler que les
choses vont s’améliorer avec le temps.

Cela peut vous prendre plusieurs semaines ou des mois avant de
recommencer a sortir et sentir que vous êtes « de retour ».

Vous allez peut-être ressentir un manque d’affection et vous
sentir seul ce qui me semble naturel après une rupture avec
quelqu’un dont vous étiez très proche.

Une erreur cruciale a éviter est de DEVENIR UNE MAUVIETTE
DEPENDANTE ET D’ESSAYER DE RECUPERER VOTRE EX… OU DE DEVENIR
UNE MAUVIETTE EN MANQUE D’AFFECTION ET D’ESSAYER DE CONQUERIR
N’IMPORTE QUELLE FEMME.

Alors, je n’ai pas l’impression que ce soit votre problème mais
je pense que quelque chose de ce genre soit peut-être une partie
d’un de vos problèmes.

Non ?

Peu importe… Je vais juste continuer a parler et vous
comprendrez ce que je suis en train de vous dire.

Vous étiez surement dans une relation qui a duré au moins
plusieurs ANNEES. Lorsque vous êtes dans une relation aussi
longue, je pense que les hommes commencent naturellement a se
comporter différemment de la façon dont ils se comporteraient
s’ils ne faisaient que sortir avec une femme.

C’est naturel et attendu que vous allez voir votre femme tous
les jours, dormir avec elle toutes les nuits (j’ai dit dormir et
pas coucher avec… je sais, je sais)… et en général être tout
le temps ensemble.

Alors, quand vous commencez a SORTIR AVEC une femme, le facteur
CLE auquel elle fait attention pour décider si vous êtes du type
« relation », c’est COMBIEN DE TEMPS VOUS PASSEZ ENSEMBLE.

Je vais parier que ces femmes avec lesquelles vous sortez, qui
veulent avoir « l’exclusivité » avec vous, réagissent comme ça
car vous passez BEAUCOUP de temps avec elles.

Si vous êtes uniquement intéressé pour sortir avec elles et non
pas par une relation, alors essayez ça :

NE LA VOYEZ QU’UNE FOIS PAR SEMAINE, DEUX AU MAXIMUM.

Et ne l’appelez qu’une ou deux fois par semaine également.

Cela devrait résoudre votre problème de « je veux être la seule
».

Les femmes ont tendance a se mettre en « mode relation » lorsque
vous vous COMPORTEZ comme si vous y étiez déja.

Et la raison principale est la fréquence a laquelle vous vous
voyez.

Si vous ne la voyez qu’une fois par semaine environ, une femme
se rendra compte, a un niveau profond, que vous n’êtes pas prêt
a vous « poser » avec elle, et que vous êtes occupé a faire
d’autres choses et PROBABLEMENT a sortir avec d’autres femmes.

Ensuite, vous évoquiez le fait que vous sortez avec une femme
qui veut savoir qui sont les autres femmes avec lesquelles vous
sortez et que « d’être franc est bon pour la relation ».

AHHH, LE MOT EN « R » ENCORE UNE FOIS !

Je n’étais pas la quand elle l’a dit, donc je ne peux pas en
être certain, mais je devine que ce qu’elle voulait dire était «
être franc est bon pour MOI car je veux savoir » et non PAS
parce que c’est bon pour votre « relation ».

C’est subtil, mais voyez si vous pouvez me suivre.

Vous avez dit que vous n’étiez pas d’accord (avec un point
d’interrogation, ce qui veut dire pour moi que vous aimeriez
savoir si je suis d’accord avec vous ou pas).

Je voudrais savoir COMMENT vous lui avez dit que vous n’étiez
pas d’accord, personnellement.

Beaucoup d’hommes ont l’air d’être faibles lorsqu’ils ne sont
pas d’accord parce qu’il sont soit argumentateurs, soit ils
manquent de confiance en eux – ou pire, ils essaient de cacher
quelque chose.

Si une femme me disait : « Parle-moi de toutes les autres femmes
que tu vois. Je pense que ça serait bon pour notre relation. »,
je lui dirais probablement :

« De quelle relation parles-tu ? »

…et puis je rigolerais.

Ou je dirais, « je ne dévoile pas mes secrets en public » et je
lui sourirais.

Dans tous les cas, je ne communiquerais PAS d’une manière qui
convie que je me sente « mal a l’aise » ou encore « je vais te
donner ce que tu veux pour que tu m’aimes bien ».

Vous devez vous rappeler qu’une femme testera vos limites TOUT
LE TEMPS. Et cela ne s’arrêtera jamais.

Si vous « léchez les bottes » d’une femme et que vous lui donnez
ce qu’elle demande sur le moment, elle ne vous respectera
probablement pas sur le LONG TERME parce qu’elle sait qu’elle
peut obtenir tout ce qu’elle veut de vous.

Donc, si vous répondez a une question comme celle-ci soit :

1) En lui disant ce qu’elle veut savoir même si vous ne VOULEZ
pas le lui dire…

…ou bien…

2) En lui disant que vous n’êtes pas d’accord d’une telle façon
qu’elle pense que vous essayez de lui cacher quelque chose…

… elle pensera qu’elle vous « tient » et qu’elle pourra
désormais faire ce qu’elle veut avec vous.

Ou alors elle se lèvera peut-être pour partir car elle pensera
que vous voyez d’autres femmes ET que vous voulez le lui cacher.

Je sais, c’est très compliqué, vous ne trouvez pas ?

Mon opinion personnelle sur ce sujet, c’est qu’un homme et une
femme devraient attendre en général AU MOINS quelques mois avant
de démarrer tout type de « relation ».

Et si je sors avec une femme et qu’elle me demande si je
voudrais commencer une relation, et si je sors avec d’autres
femmes a ce moment la, je lui dirai quelque chose comme cela :

« Tout d’abord, je ne pense pas que ce soit une bonne idée pour
un homme et une femme de se lancer dans une relation avant
d’être sorti ensemble AU MOINS 3 a 6 mois . La raison pour
laquelle de nombreuses relations se terminent si MAL, c’est que
les deux personnes n’ont pas pris le temps d’apprendre a se
connaître en premier. Je pense aussi que c’est une mauvaise idée
de parler des autres personnes avec lesquelles vous sortez
pendant ce temps car il n’y a rien de bon qui puisse en sortir »
– et j’en resterais la.

Comme vous pouvez sans doute vous en rendre compte, je le pense
vraiment.

Encore une fois, c’est crucial de ne pas répondre a ce type de
question sur la défensive ou d’une façon argumentative.

Si vous le faites, vous risquez de vous faire rejeter parce que
vous êtes sournois ou malhonnête.

Pour résumer, j’ai l’impression que vous avez pris l’habitude
d’être dans une relation et que vous vous COMPORTEZ comme si
vous y étiez déja avec ces femmes que vous venez de rencontrer.
Lorsque vous faites cela, une femme peut commencer a ressentir
les émotions d’une « relation » et vous posera des questions et
se comportera comme si elle était votre petite amie.

Si vous vous tenez plus en arrière, si vous ne voyez pas cette
femme plus d’une ou deux fois par semaine, et si vous arrêtez de
vous comporter d’une façon qui dise « nous sommes dans une
relation maintenant », alors les femmes le comprendront. Elles
remarqueront votre langage corporel et votre façon de
communiquer et elles arrêteront de se prendre pour votre petite
amie ou votre femme.

… et si vous sortez tout juste d’une relation et que vous avez
besoin de vous « remettre dans le bain », alors je vous
recommande FORTEMENT de jeter un oeil a mon eBook et mon
programme « La Communication Sexuelle » en ligne.

Il n’y a pas de meilleur moyen ou de manière plus rapide de vous
y remettre que de commencer par obtenir des rendez-vous avec le
genre de femmes avec lesquelles vous aimeriez sortir.

Souvent, la fin d’une relation est une « seconde chance » pour
sortir avec des femmes avec qui vous êtes plus compatible ou par
qui vous êtes plus attiré sur un plan physique.

J’ai remarqué que les hommes qui ont été dans des relations de
plusieurs années ont souvent des révélations INCROYABLES
lorsqu’ils regardent mes programmes car ils s’y RETROUVENT
complètement. C’est bien plus facile de voir la ou vous avez
commis des erreurs dans le passé, et c’est bien plus facile de
voir ce que vous avez besoin de faire avec une femme pour
réussir.

Mon programme « La Communication Sexuelle » comprend plus de 6
heures d’enseignement live. Ce programme est l’aboutissement de
plus de cinq années d’études sur la manière de devenir «
naturellement » doué pour communiquer avec les femmes et les
attirer. Vous ne trouverez cette information nulle part ailleurs
a aucun prix. Cet enseignement changera POUR TOUJOURS votre
interaction avec les femmes…

Vous pouvez aller regarder de super extraits vidéo et obtenir
tous les détails ici :

http://www.doublezvotredrague.com/communicationsexuelle/

D’autres super vidéos sont également disponibles sur mon blog,
n’oubliez pas d’y laisser vos commentaires :

http://avoirtouteslesfillesquetuveux.com/

Et si vous n’avez pas lu mon eBook « Doublez Votre Drague »,
alors vous devez le faire TOUT DE SUITE. C’est mon premier livre
pour avoir du succès avec les femmes et les rencontres, et c’est
la ou vous devez commencer si vous voulez que votre succès passe
au niveau supérieur. Vous pouvez le télécharger ici :

http://www.doublezvotredrague.com/ebook/

Nous nous reparlerons bientôt !

Votre ami,

David D. 

Piégé par son mobile, si c’était vrai ?


 Piégé par son mobile, si c’était vrai ?

L’espionnage par téléphone mobile, réel danger ou simple fantasme paranoïaque ? Une chose est sûre, on peut déjà prendre quelques précautions si on a peur d’être suivi à la trace.
Écoute des conversations et lecture des SMS de tous par tous seraient possible selon quatre questions sur un "mouchard", article publié en Mars dernier par Le Parisien. Les journalistes ont testé plusieurs logiciels de piratage. Ils ont contacté les services de hot line des éditeurs afin de savoir comment fonctionnaient ces logiciels, et comment s’y prendre. Les résultats sont assez troublants.

Seuls les smartphones sont en cause. Premier constat des journalistes du Parisien : les logiciels d’écoute ne fonctionnent qu’avec des téléphones compatibles. Mais c’est malheureusement le cas de la plupart des smartphones, comme le Blackberry et tous les mobiles utilisant le système d’exploitation Windows Mobile de Microsoft. L’iPhone d’Apple serait un cas à part puisqu’il nécessiterait d’être « jailbreaké », c’est-à-dire modifié pour fonctionner avec des applications non référencées par Apple. Pour pouvoir jouer à l’espion, il faut tout de même installer au préalable une application sur le mobile de sa victime. Ce qui implique d’en disposer au moins le temps du téléchargement. Et comme aux yeux de l’éditeur il s’agit d’un simple basculement de ligne, il faut également indiquer le numéro IMEI (International Mobile Equipment Identity) du mobile à piéger. Ensuite, c’est toujours un peu la même chose. Soit l’espion est directement prévenu par SMS chaque fois que le téléphone espionné reçoit ou envoi un appel, il peut alors écouter la conversation de sa victime simplement en décrochant son propre mobile. Soit la conversation espionnée est stockée sur un serveur accessible à tout moment par l’espion via un simple mot de passe… Conclusion : ne laissez jamais votre mobile dans les mains de n’importe qui.

Quelques mesures de prudence. Outre la surveillance rapprochée de son téléphone mobile, quelques précautions sont également à prendre pour éviter de se faire espionner. Parmi elles, désactiver la fonction de conversation à trois et surveiller sa facture de SMS. Si cette dernière augmente sans raison apparente, il est possible que cela soit dû à des envois aveugles… Toutefois, on peut se poser la question de la nature de ce type de logiciels. Ne seraient-ils pas de simples gadgets numériques ? Comme la montre caméra ou la cravate écouteur (voir l’article, les gadgets espions se banalisent, publié par MaNews en octobre 2009), ils ne présenteraient pas en définitive de réel danger. Et ne seraient qu’une manifestation de l’effet de transparence amené par les technologies numériques.

La notion de vie privée a-t-elle toujours un sens ?Des informations personnelles postées sur Twitter ou Face Book à la publication des photos ou vidéos de vacances sur Youtube ou Picasa, l’alliance du numérique et des réseaux ferait-elle voler en éclat la notion de vie privée ? Et ce, même si ces publications sont tout à fait volontaires. A ce sujet, un article très intéressant publié dans la revue électronique Internet actu.net évoque une fracture générationnelle. L’idée ? A la révolution sexuelle des années 70 qui opposait les jeunes générations aux anciennes succéderait aujourd’hui la révolution de la mise à nu des informations personnelles. Ce n’est plus son corps que l’on expose à la vue de tous, mais ses idées. Dans son article La vie privée, un problème de vieux cons ?, Jean-Marc Manach dresse en effet un parallèle entre la façon dont les jeunes internautes se dévoilent sur le web et la révolution sexuelle, en se demandant si ceux qui sont gênés par cette façon décomplexée de s’exprimer ne seraient pas un peu coincés : « Nombreux sont ceux qui pensent que les jeunes internautes ont perdu toute notion de vie privée. Impudiques, voire exhibitionnistes, ils ne feraient plus la différence entre vie publique et vie privée. Et si, a contrario, ils ne faisaient qu’appliquer à l’internet ce que leurs grands-parents ont conquis, en terme de libertés, dans la société ? »


Andrée Muller – Journaliste, écrivain – Auteure de La net économie, PUF 2007, collection Que sais-je ? 

Comment perdre son ventre efficacement?


 

Comment perdre son ventre efficacement ?

Par: Yves Auger

 

Si vous cherchez des façons de perdre votre ventre efficacement alors vous avez frappé à la bonne porte. La perte de ce renflement disgracieux dans la région du ventre est l’un des meilleurs objectifs que vous pouvez faire dans votre vie. Toutefois, ce ne sera pas chose facile. Vous aurez à faire quelques séances d’entraînement et des exercices planifiées à l’avance si vous voulez obtenir une zone abdominale attrayante en un rien de temps.

Pour commencer à apprendre comment perdre son ‘gros ventre’ de manière efficace, vous devez changer votre mode de vie. La plupart du temps, ce sont les petites choses que nous faisons tous les jours qui font qu’il est presque impossible de perdre du poids. Bien manger et faire de l’exercice régulièrement sont les méthodes pour perdre du poids efficacement. Ne laissez pas les écueils des crises de boulimie et de l’éligibilité de la paresse prendre place dans votre nouvelle façon de perdre votre ventre de manière efficace.

Relevez le défi et déterminez votre style de vie.

La stratégie pour apprendre les graisses de votre ‘estomac’ devrait inclure une révision complète de votre vie. Commencez par analyser vos habitudes alimentaires. Mangez-vous plus quand vous êtes stressé? Êtes-vous du type desserts sucrés lorsque vous avez un problème? Si cette voie que vous empruntez lors de problèmes ou de stress alors trouvez d’autres moyens pour faire face à ces problèmes. Si vous vous nourrissez mal et que vous n’avez pas suffisamment de sommeil et que vous délaissez l’exercice alors il sera beaucoup plus difficile pour vous de modeler votre corps et ainsi perdre du poids. De plus, si vous mettez votre corps à un entraînement rigoureux et que celui-ci n’est pas prêt alors ceci pourrait avoir des effets nocifs sur votre santé sans jamais donné les résultats escomptés.

Voici quelques façons de perdre du poids en modifiant votre style de vie.

Prenez l’habitude de manger de petits repas plus souvent. Si vous voulez créer une bonne technique pour apprendre à perdre votre ventre, vous devez manger de petits repas fréquents. Il s’agit d’un moyen sur de stimuler votre métabolisme. Idéalement, vous devriez manger de la nourriture saine au moins 6 fois par jour. Si vous le faites régulièrement, vous aurez préparé votre corps à un entraînement intense et dès lors vous commencerez à perdre votre ventre.

Exercice – Prenez l’habitude d’intégrer l’exercice dans vos activités quotidiennes. Marchez au lieu de prendre la voiture pour vous rendre à un magasin qui est à proximité. Stationnez votre voiture plus loin qu’à l’habitude et profiter de la marche pour terminer le trajet pour vous rendre au travail. Habituez votre corps à l’effort et vous allez commencer à perdre votre ventre en un rien de temps.

Dormez plus – Ayez un sommeil de 6 à 8 heures d’affilées. Dormir permettra de rajeunir votre corps et améliorer votre disposition. Quelqu’un qui est toujours ‘hors de lui’ n’a généralement pas suffisamment dormis. Plus grande sera votre disposition au quotidien, plus vous vous sentirez d’attaque à faire des efforts à faire de l’exercice. Vous ne pouvez que vous sentir mieux.

Prenez l’habitude.

Des petits changements dans vos habitudes de vie peuvent vous aider à atteindre votre objectif pour perdre votre ventre définitivement. Pratiquez l’auto-discipline et faites des séances d’entraînement régulièrement.

Voici quelques points importants que vous pouvez ajouter à votre routine quotidienne.

Préparez vos repas à la maison et mangez aux 2-3 heures. Ajoutez à votre emploi du temps une séance d’entraînement. Prenez le temps de vous détendre avec vos amis sans consommer d’aliments malsains ou de l’alcool.

Lorsque vous vous engagez sérieusement à perdre votre ventre et que vous faites les efforts nécessaires pour y parvenir, prévoyez une routine donc il sera beaucoup plus facile pour vous de cibler vos zones à problèmes.

Consultez un professionnel.

Vouloir perdre son excédent de poids et de prendre de bonne habitudes alimentaires, ce sera assez facile pour vous mais quand il s’agit de séances d’entraînement ciblées et l’adoption d’un régime nutritionnel strict, vous devriez consulter un professionnel afin de vous faire guider. Par exemple, si vous n’êtes pas certain de savoir si vous devriez ou non manger tel ou tel aliment alors les conseils d’un professionnel vous aidera grandement.

Si vous avez des problèmes de santé, vous devriez consulter un médecin et par le fait même demandez-lui la façon de perdre votre ventre. Certains exercice sont intenses et pourraient causer des dommages si vous avez des problèmes de santé sous-jacents. En cas de doute, demandez à un professionnel pour votre sécurité.

La combinaison de l’exercice, l’alimentation et le bon sens sont très importants pour apprendre à perdre son ventre une fois pour toute.

J’espère que cet article vous a donné un peu plus de connaissances pour vous aider à améliorer votre santé globale et votre bien-être. Il est extrêmement important de comprendre l’importance de maintenir un poids santé et d’avoir une bonne condition physique.

Notre santé a beaucoup de valeur après que l’avoir perdu. (Auteur inconnu),

Si vous avez apprécié cet article, vous allez apprécier les deux pages qui suivent. Prenez le temps de lire la page jusqu’à la fin et vous serez en mesure de perdre votre ventre, raffermir votre corps et avoir un corps beaucoup plus sexy. Visitez Comment Perdre 3 à 5 Kg par Semaine Naturellement et Yoga transformation: Abdominaux.

Source : http://Contenu-Gratuit.com

Comment je rentre chez moi ?


Comment je rentre chez moi ?
Bah tu dévies par le gazon, t’as pas le choix !
 
 
Le petit italien entre chez lui au début des vacances de Noël
et demande à son père (chef de la mafia) s’il va pouvoir avoir un cadeau pour Noël. Le père lui répond qu’il n’a qu’à demander au petit Jésus. Le garçon monte dans sa chambre, prend une feuille de papier et commence à y écrire: "Petit Jésus, tu sais que j’ai été gentil toute l’année et, comme cadeau pour Noël, je voudrais avoir…"(Il réfléchit et finit par se dire qu’il ne l’a pas été toute l’année). Il jette sa feuille et recommence. "Petit Jésus, tu sais que j’ai été gentil tout le mois…" (Même chose). Il recommence. "Petit Jésus, tu sais que j’ai été gentil toute la semaine…" (Même chose encore.) Il recommence. "Petit Jésus, tu sais que j’ai été gentil toute la journée…(Même chose.) Au même instant, il aperçoit une statue de la Sainte Vierge à la tête de son lit. Il la prend, l’env eloppe de papier, l’entoure avec de la ficelle, la place dans une boîte à chaussures. Il enveloppe alors la boîte, la ficelle et la cache au fond d’une armoire. Il prend une autre feuille et écrit le message suivant: "Petit Jésus, si tu veux revoir ta maman vivante…"