Pensée du 04/05/2010.


Pensée du 04/05/2010.

"Dans la société où nous vivons, il est impensable que l’on ne
sache pas lire et écrire. Même faire la cuisine suppose qu’on
sache ce qui est écrit sur les boîtes de conserve, par exemple,
et qu’on puisse aussi déchiffrer une recette dans un livre. Et
quelles complications si on ne sait pas lire le nom d’une rue ou
d’une station de métro !…
Mais cela ne signifie pas que l’humanité n’aurait pas pu
progresser sans l’écriture. Si lire et écrire représentent de
grands avantages, cette importance donnée au papier a aussi
beaucoup d’inconvénients : on ne se base que sur les papiers, il
n’y a que les papiers qui comptent, on est incapable de voir
au-delà. Si un papier dit que vous êtes coupable, même si vous
êtes innocent, on est incapable de lire sur vous cette innocence.
On lit le papier et on vous accuse, on vous montre du doigt, on
vous met en prison. À l’heure actuelle, l’homme n’est plus rien,
c’est les papiers qui sont tout-puissants !"

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 
584

LA MER MON AMIE


LA MER MON AMIE
LA MER
Ajouté le 04/29/2010 13:53:18 par COSMOS

TOI MON AMIE
VASTE ETENDUE D’EAU 
QUI ME FASCINE A CHAQUE REGARD
LORSQUE TU TE FAIS DOUCE TU DEVIENS AZUR
LORSQUE TU TE PARE DE TRISTESSE ,TU DEVIENS MORTE
LORSQUE TU TE SENS  ORIENTALE TU DEVIENS ROUGE

TU PEUT DEVENIR VIOLENCE PAR LA FAUTE DES HOMMES QUI MEURENT EN BAIGNANT DANS UNE MER DE SANG.

DECOUVRIR DES TRESORS ENGLOUTIS 
ET TES TRESORS DE CORAUX 
C’EST LA PLONGEE SOUS LA MER

RENTRER FOURBU D’AVOIR PASSE UNE JOURNE AVEC TOI
CE N’EST PAS LA MER A BOIRE

BASSE MER, HAUTE MER, PLEINE MER, GRANDE MER
PETITE MER, BRAS DE MER…….
L’EAU RIEN DE DE L’EAU
MON REGARD FIXE CETTE MAGIE QUI CHANGE DE FORMES 
CES FREMISSEMENTS ,CES FORMES ,CES COULEURS
CETTE ODEUR SALEE ET IODEE

JE T’AIME LA MER
J’AIME CES JOURS DE COLERES OU JE POURRAIT RESTER DES HEURES,MEME PEUR ETRE DES JOURNEES ,QUI SAIT ?? 
A T’ECOUTER CRIER TA COLERE.
JE VOUDRAI EMBRASSER TES VAGUES TANT JE T’AIME
ET JE SAIS QU’ENTRE TOI ET MOI IL EXISTE ,UN SECRET 
CELUI DE TE RESPECTER ET TOI LA MER,MA MER 
TU M’AIMES POUR CA ET JE SAIS QUE JAMAIS TU ME FERAS DU MAL
JAMAIS TU NE ME TRAHIRA.

TU HURLES TA COLERE ,TU TE DECHAINE ,TU AVANCES ET TU FAIS PEUR AUX HOMMES.TU LES INQUIETES.
MOI JE RESTE SERAIN  ,CAR TU N’A RIEN CONTRE MOI
TU AS EMPORTE AVEC TOI ,NOS MEILEURS MARINS
MAIS ,N’ETAIENT ILS PAS DESTINE A TE REJOINDRE : COLAS ;TABARLY  ET TANT D’AUTRES.

LES JOURS DE JOIE ,TU VIENS ROULER CALMEMENT SUR LE SABLE ET LES GALETS ET TU DEPOSES EN CRIANT TON MAL DE VIVRE
TOUS LES DECHETS QUE LES HUMAINS ,ON JETE PAR DESSUS BORD
CES ETRES STUPIDES AU COMPORTEMENTS IRRESPONSABLES 
LE MATIN SUR LE RIVAGE C’EST UN VERITABLE LIEU DE RENCONTRES.VIEILLES BOITES SOUILLES,ROUILLES RONGEES PAR TON EAU SALINE.DEPOT DE PAPIERS ,DETRITUS DE PLASTIQUES?POLYSTIRENE,SACS POUBELLES  ET BOIS D’ONT CERTAINS ,LES ARTISTES TES AUTRES AMIS,RECUPERENT POUR LES RECYCLER EN SCULPTURES 
J’AI HONTES DES HUMAINS…….

JE N’OUBLIE PAS ,TOUS CES POISSONS QUE TU AIDES A NOURIR,TANT TA FORCE ET TA PUISSANCE EST GRANDE ET GENEREUSE.PREND SOINS D’EUX,CAR LA ENCORE LES HOMMES SE SERVENT DE TA GENEROSITE

TU ES TROP BONNE LA MER MON AMIE ET EUX ILS EN PROFITENT,MAIS PEUT ETRE QU’UN JOUR ILS LE PAIERONT TRES CHER

POUR TERMINER ,MA DERNIERE GOUTTE A LA MER.

J’ECRIS SUR UN PETIT PARCHEMIN,LES MOTS AMOUR,TENDRESSE,ESPOIR ,CROIRE ,PAIX ,MONDE SANS FRONTIERES ET AUSSI UTOPIE (HELAS) ET JE GLISSE CE PETIT PAPIER DANS UNE BOUTEILLE ,DONT JE PREND SOINS  DE BIEN REFERMER ET JE LA POSE DOUCEMENT SUR TOI MON AMIE.QUELQUE PART AU BOUT DU MONDE PEUT ETRE CE MESSAGE ARRIVERA 
JE JETTE MA BOUTEILLE A LA MER ET POUR TE REMERCIER ;TOI LA MER TU ES UNE MERE POUR MOI.

Le 4 mai dans l’histoire


Le 4 mai dans l’histoire
 
1907 : congrès fondateur de l’Union nationale des étudiants de France (UNEF);
1927 : naissance de l’écrivain Jacques Lanzmann (mort le 21 juin 2006) ;

1929 : naissance de l’actrice Audrey Hepburn (morte le 20 janvier 1993) ;
1976 : mort de l’écrivain Henri Bosco ;
1979 : Margaret Thatcher est la première femme à devenir Premier ministre en Grande-Bretagne ;
1980 : mort du maréchal Tito, président de Yougoslavie ;
1988 : libération des 3 otages français enlevés au Liban : Marcel Carton, Marcel Fontaine et Jean-Paul Kauffmann ;
1989 : assassinat dans l’île d’Ouvéa (Nouvelle-Calédonie) de Jean-Marie Tjibaou, président du FLNKS ;
1994 : signature au Caire de l’accord israélo-palestinien sur l’autonomie commençant à Gaza et Jéricho.
pin0504

L’école de Dieu


4 Mardi
mai

Je t’instruirai, et je t’enseignerai le chemin où tu dois marcher ; je te conseillerai, ayant mon oeil sur toi.
Psaume 32. 8
… Pour marcher d’une manière digne du Seigneur afin de lui plaire à tous égards, portant du fruit en toute bonne oeuvre, et croissant par la connaissance de Dieu.
Colossiens 1. 10

L’école de Dieu

Le croyant est entré à l’école de Dieu lorsque le Seigneur Jésus est devenu son Sauveur. Il y reste jusqu’à la fin de sa scolarité, c’est-à-dire jusqu’à la fin de sa vie sur la terre.

Dans cette école, Jésus Christ lui-même est l’enseignant. Il l’est pour tous, mais il sait s’adapter au rythme de chacun. Une relation de confiance se développe entre le maître et l’élève, source de motivation pour progresser.

Le manuel scolaire, c’est la Bible. Par elle, on apprend ce que Dieu pense des hommes, l’intérêt qu’il leur porte, ce qu’il a déjà fait et veut faire encore en leur faveur. Il faut la lire, la mémoriser, de façon à pouvoir s’y référer dans n’importe quelle situation.

Il y a aussi des travaux pratiques. Ce sont toutes les situations de la vie courante dans lesquelles on met en application ce qu’on a appris. Dieu ne veut pas seulement des têtes pleines de doctrine, mais surtout des vies en accord avec ce qu’on a compris. C’est sa grâce qui nous instruit “pour que, reniant l’impiété et les convoitises mondaines, nous vivions dans le présent siècle sobrement, justement et pieusement” (Tite 2. 12).

Parfois il y a des tests, des épreuves particulières qui révèlent les progrès du chrétien. Le Seigneur veut que nous les traversions avec lui, pour nous en faire sortir plus forts. Enfin, il y aura un jour une distribution des prix dans le ciel. Personne ne sera oublié. Les mieux récompensés ne seront pas forcément ceux qui savaient tout, mais ceux qui auront fidèlement utilisé les capacités que Dieu leur avait données pour marcher d’une manière digne du Seigneur.

labonnesemence

Panique pour une statue à New York


Panique pour une statue à New York
 

https://i2.wp.com/blogsimages.skynet.be/images_v2/000/012/527/20100418/dyn003_original_435_290_pjpeg_12527_ac33088f0fb4f43256232102e1e2ac21.jpg

 

Une statue posée sur un rebord élevé de l’Empire State Building à New York a provoqué des appels paniqués à la police qui est accourue sur les lieux, croyant à une tentative de suicide, rapporte jeudi le New York Post.

 

La sculpture est l’une des 31 statues à taille humaine conçues par l’artiste britannique Antony Gormley. Elles ont été installées en haut des bâtiments les plus célèbres de la ville au début du mois de mars. Quatre d’entre elles ont été posées sur le sol, notamment sur la 5e avenue.

 

«Nous sommes furieux», a dit au tabloïd un policier sous couvert d’anonymat. «Nos effectifs ne sont déjà pas suffisants, et en plus nous devons perdre notre temps à cause de statues», a-t-il ajouté.

 

La police avait été informée de l’installation, un projet qui a le soutien du maire de New York Michael Bloomberg.

 

 

Les statues, mélanges de fer et fibre de verre et modelées d’après le corps de l’artiste, peuvent évoquer, dans leur position vacillante sur les rebords des toits, des personnes sur le point de se suicider.

 

Depuis 1931, 34 personnes se sont suicidées en se jetant du haut de la terrasse d’observation du 86e étage de l’Empire State, le gratte-ciel le plus haut de Manhattan. Le dernier en date était un étudiant de l’Université Yale, qui s’est tué le 30 mars dernier.

AFP

Publication des nouveaux programmes de la classe de seconde


Publication des nouveaux programmes de la classe de seconde

Une année partagée entre tronc commun et enseignements d’exploration.

Rédigé par Victor de Sepausy, le dimanche 02 mai 2010 à 07h57

Le ministère de l’Education nationale vient de publier les programmes pour la classe de seconde du lycée général et technologique. Pour les enseignants, il s’agit de se mettre rapidement au travail car le texte sera mis en application dès septembre 2010.

On y retrouve les attentes ministérielles concernant les programmes des enseignements du tronc commun. Et, parallèlement, tous les éléments entrant dans les enseignements dénommés « d’exploration » et ceux pouvant faire le jeu d’options facultatives.

En tête des textes, il est rappelé que « Les enseignements d’exploration suivis en seconde ne prédéterminent en rien la poursuite d’étude au cycle terminal : ils ne constituent pas des pré-requis pour s’engager dans telle ou telle série ou pour choisir tel enseignement spécifique en première. » C’est là une des mesures les plus importantes de cette réforme : le tronc commun se trouve en fait renforcer au détriment des enseignements de spécialité.

Ces programmes font le point pour les enseignements communs tels que l’histoire-géographie, les langues vivantes, physique-chimie, SVT et éducation physique. Pour les enseignements dits « d’exploration », on pourra choisir les sciences économiques et sociales, la santé, littérature et société, sciences de l’ingénieur, sciences et laboratoire, création et innovation technologiques, création et activités artistiques, arts du cirque, création et culture ou encore design et arts.

Le ministère de l’Education nationale a également dévoilé le contenu du programme 2010-2011 pour l’enseignement du français et de la philosophie au sein des classes préparatoires scientifiques.

Après le thème « l’argent », ce sera donc celui du « Mal »…Trois œuvres sont convoquées à l’appui de cette thématique : la Profession de foi du vicaire savoyard de Jean-Jacques Rousseau (tiré du quatrième livre d’Emile ou De l’éducation, Folio ou GF), Macbeth de Shakespeare (dans la traduction de Pierre Jean Jouve, GF) et Les Ames fortes de Jean Giono (Folio).

Rencontre à bord d’un avion: une histoire très hot!


Histoire d’amour : 4/4
 

Rencontre à bord d’un avion: une histoire très hot!

Dans l’avion Hanoï-Paris au retour d’un voyage avec son mari, Sophie nous raconte sa rencontre torride avec son voisin de rangée : frottements et jeux de jambes, plaisir et attrait de l’interdit, notre lectrice se laisse emporter dans ce jeu de séduction au bord de l’adultère. Séduction et turbulences de l’avion ne font qu’un dans cette promiscuité amoureuse…

 

Histoire d’amour : « On ne peut pas se quitter comme ça. »

Là, je me suis tournée vers la gauche. Nous avons commencé à parler un peu de choses et d’autres. Il m’a dit qu’il aimait les photos aériennes. Il m’a dit : « Là, nous sommes au-dessus de telle ville. » Il m’a engagée à regarder par le hublot par-dessus son épaule. Nous étions tout proches, j’avais mes cheveux très près de lui.

Nous descendons sur Roissy dans la grisaille. La tristesse. C’est surtout lui qui est triste. La fin du petit jeu, de plaisir et de torture mêlés. Quand tout est contenu. Il est malheureux parce que tout cela se termine et qu’il n’y aura jamais d’assouvissement. Pas d’explosion, pas de bouquet final. Ça s’appelle rester sur sa faim.

Il me jette un regard désespéré : « On ne peut pas se quitter comme ça. » Il a l’air d’un enfant que sa mère vient de laisser tout seul. Je me sens responsable de sa détresse. Ça a l’air tellement costaud, un homme. Mais malgré ses épaules carrées, c’est une petite chose fragile. Ça faisait partie du jeu, il ne fallait rien attendre de plus. C’était un rêve.

Quand on a vécu des sentiments aussi forts, la chute est brutale. La séparation est un déchirement, un cataclysme, qu’autour de nous, tout le monde ignore. Les gens se lèvent, prennent leurs bagages. Je lui serre la main. Il détourne les yeux et regarde par le hublot, où il n’y a rien à voir, puisque nous avons atterri depuis longtemps.

Malgré les crampes, une nuit sans dormir, à peine arrivée chez nous, j’ai lancé à mon mari : « Enlève ta veste, viens… » J’ai pris l’initiative des caresses. Il s’est laissé faire. Il était ravi. Il y avait urgence dans l’aboutissement des caresses trop longtemps contenues. Mon mari aurait pu dire merci à mon voisin. J’y repense le soir, la nuit. Mais je ne peux en parler à personne. C’est mon petit coin de fantasme à moi. Je nous imagine laissant libre cours à tout ce qui a été retenu et allant vers de vrais ébats, avec tout le corps. Bizarrement, là, je sors de l’avion et exit le mari. Tout va bien, tout se passe sans entraves.

Vous savez, parfois on revoit les gens, j’ai lu ça dans des romans, et la magie n’opère plus. L’excitation vient de l’interdit, de l’impossibilité. 

Les brûlures d’estomac en 10 questions


Les brûlures d’estomac en 10 questions

Aussi désagréables que fréquentes, les brûlures d’estomac peuvent parfois gâcher le quotidien. Quelles en sont les causes ? Comment les éviter ? Quels sont les traitements ?… Pour faire le point, Doctissimo répond aux 10 questions les plus fréquentes.

1. Qu’est-ce que les brûlures d’estomac ?

Les brûlures d’estomac, ou brûlures épigastriques, se définissent par une sensation d’aigreur ou d’acidité localisées au niveau de l’estomac. Ces douleurs se manifestent souvent après les repas ou en position allongée. Elles peuvent également survenir après l’ingestion de certains aliments acides ou trop gras.

2. Qu’est-ce que le pyrosis ?

Contrairement aux brûlures d’estomac qui se limitent au sac gastrique, le pyrosis se caractérise par une brûlure ascendante partant de l’estomac. Cette sensation s’accompagne de remontées acides vers l’oesophage, qui peuvent parfois atteindre la gorge voire la bouche, laissant alors une impression de brûlure acide.

3. Qu’est-ce que le reflux gastro-oesophagien ou RGO ?

45 % de la population française serait touchée par les reflux gastro-oesophagiens. Ils ont lieu lorsqu’une partie du contenu de l’estomac passe dans l’oesophage. Ils sont considérés comme pathologiques s’ils altèrent la vie du patient ou s’ils entraînent des lésions au niveau de l’oesophage. En effet, les sécrétions de l’estomac étant très acides, elles peuvent provoquer de véritables brûlures sur leur chemin.

4. Qu’est-ce qu’une hernie hiatale ?

En temps normal, l’estomac se situe en dessous du diaphragme, le muscle respiratoire séparant l’abdomen du thorax. Ce muscle est percé, pour permettre le passage de l’oesophage, qui relie la bouche à l’estomac. Mais il arrive que cet orifice s’élargisse, laissant remonter la partie supérieure de l’estomac au niveau du thorax : c’est une hernie hiatale.

5. Quelles sont les causes des brûlures d’estomac ?

Les brûlures d’estomac peuvent avoir de multiples origines. Certains médicaments tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’aspirine par exemple, ont pour conséquence d’inhiber la cyclooxygénase. Or cette enzyme contrôle les sécrétions de mucus et de bicarbonates, principaux facteurs de protection de l’estomac. Les brûlures peuvent également être la manifestation de troubles de la motricité du tube digestif, ou encore une conséquence d’un RGO. Lorsque de telles brûlures surviennent pour la première fois et persistent, il est conseillé de consulter un médecin. Lui seul pourra faire la part des choses et vous rassurer.

6. Quels sont les facteurs qui favorisent les brûlures d’estomac ?

Certains aliments peuvent favoriser les brûlures d’estomac, tels que les aliments gras, les agrumes, les sodas, les crudités, le café, les fruits et les plats épicés. Il est par ailleurs conseillé d’éviter les repas top copieux ou encore de se coucher juste après le repas. Enfin, le tabac et l’alcool, qui stimulent les sécrétions gastriques acides, sont à proscrire.

7. Quand faut-il consulter un médecin ?

Si les brûlures ne sont qu’épisodiques, il n’est pas nécessaire de consulter. En revanche, si elles altèrent la qualité de vie du patient ou si elles deviennent trop fréquentes (plus de deux fois par semaine), il faudra alors voir un médecin. D’autres signes peuvent aussi alerter le patient : des brûlures survenant après 50 ans, des saignements, un amaigrissement ou encore une perte d’appétit.

8. Comment traiter les brûlures d’estomac ?

Pour les brûlures épisodiques, de simples antiacides suffisent à soulager efficacement les douleurs. Si elles persistent, votre médecin pourra alors envisager un traitement à base d’anti-sécrétoires, comme les inhibiteurs de la pompe à protons, qui bloquent les sécrétions gastriques responsables des brûlures.

9. Quelle alimentation privilégier lorsqu’on souffre de brûlures d’estomac ?

Mis à part certaines catégories d’aliments qui peuvent aggraver les brûlures : alcool, aliments gras, acides, sodas, crudités ; il n’y a pas de règle générale à suivre, hormis fractionner ses repas. Chaque personne étant unique, le mieux est de privilégier les aliments qui ne provoquent pas ces brûlures et d’écarter de façon empirique les autres.

10. Les brûlures d’estomac sont-elles dangereuses ?

Bien que gênantes et désagréables, les brûlures d’estomac ne sont pas dangereuses pour la santé. Mais si elles deviennent trop fréquentes, il faut alors consulter un médecin afin d’écarter d’autres pathologies telles que le RGO ou bien l’ulcère.

Sarah Lainé – Le 25 août 2008

L’HISTOIRE DE 3 HOMMES…


Une image de Rigolus - Le plus beau jour

 

L’HISTOIRE DE 3 HOMMES…
Le premier homme épousa une femme de la Caroline du Nord. Il lui dit qu’elle devait faire la vaisselle et nettoyer la maison. Cela a pris une couple de jours mais, la troisième journée, lorsqu’il revint à la maison, il vit que tout était nettoyé et que la vaisselle était propre et rangée.
 
Le deuxième homme épousa une femme de la Caroline du Sud. Il ordonna à sa femme de nettoyer, faire la vaisselle et la cuisine. Le premier jour, il ne vit aucun résultat mais, le deuxième jour, il vit que c’est mieux. Au troisième jour, il vit que la maison a été nettoyée, la vaisselle a été faite et qu’un immense repas est sur la table.
 
Le troisième homme épousa une Québécoise. Il lui ordonna de garder la maison propre, de laver la vaisselle, de tondre le gazon, de laver le linge et de préparer un repas chaud à tous les jours.

Il dit que, le premier jour, il n’a rien vu. Le deuxième jour, il n’a toujours rien vu mais, au troisième jour, un peu d’enflure était disparue et il pouvait voir un peu par son œil gauche. Son bras était assez guéri pour qu’il puisse se faire un sandwich et mettre la vaisselle dans le lave-vaisselle. Il éprouve encore quelques difficultés quand il pisse…

(merci à TANTINETTE pour cette farce)