LE METRO DE SANTIAGO VA ROULER AU SOLAIRE & À L’ÉOLIEN


L’AFFAIRE DE LA FAUSSE JEANNE D’ARC


Adorable poésie!


Il m’arrive de penser que la poésie n’est pas simplement des règles

Bien établies. Il va sans dire qu’une bonne écriture, l’élémentaire

Se doit d’être respecté mais l’élan vers une composition devrait

Apporter une émotion, une sensibilité pour que les mots

Deviennent poétiques. La poésie libre offre irrémédiablement

Cet aspect merveilleux où le plaisir est sans contredit un spectacle

Charmant au niveau de la lecture. Trop souvent, on offre à un texte

Une rigidité exemplaire et cela diminue l’intensité de nos propos poétiques.

Des bien-pensants nous suggèrent un diapason sévère méprisant à tort

La volupté des mots en regard d’une littérature stricte et sans avenue.

Je ne peux comprendre cette façon d’agir. Lorsqu’on compose, c’est pour

Le plaisir de s’exprimer tout simplement. Dire à un auteur que c’est mauvais

Pour la simple raison que l’on n’a pas respecté les normes d’un « professeur de

Français » insensible aux mots, j’en ressens une révolte.

Il faut jouer avec les mots et je le fais avec un immense plaisir. Se créer un

Style propre à soi, travailler à ce qu’il soit unique; un plaisir immense à

Se découvrir. Je peux vous assurer la satisfaction d’une telle initiative.

On m’a déjà mentionné que mon écriture était inclassable. J’ai remercié

Cette personne lui disant mon plaisir d’avoir réussi cette forme d’écriture.

Ne pas appartenir à aucune tendance littéraire fait que notre esprit peut

Planer dans une liberté continue et développer, par le fait même, des

Orientations concrètes vers un cheminement sérieux.

Comprendre la poésie, délaisser quelque peu la rigidité; voilà la facilité

À introduire pour qu’une satisfaction soit exemplaire à nos propos.

Une réflexion qui mérite son attention, qu’en pensez-vous?

André, épervier

Les fantasmes du curé


 

 

Par Planète Québec

 

Un curé, client régulier d’un bordel de luxe, à Vérone, en Italie, demandait aux filles de se déguiser en religieuses. La boîte qui était dirigée par Anna Maria Passarotto, une femme âgée de 59 ans, comptait une douzaines de professionnelles, incluant des étudiantes et des femmes mariées.

 

En plus des vêtements religieux, les policiers ont trouvé des vidéos pornos, des fouets, des masques, des menottes et toute une panoplie d’instruments de plaisirs dans différentes chambres de l’établissement.

 

Les policiers n’ont pas dévoilé le nom du curé, mais on sait qu’il habite Parme. L’établissement qui était fréquenté par la bourgeoisie demandait entre 250$ et 500$ pour les prestations des filles vedettes.

Des sacs étanches pour plonger votre téléphone/tablette dans l’eau!


L’HOMME PERCEVRAIT LES CHAMPS MAGNÉTIQUES AFFIRME UN SCIENTIFIQUE


Ah! Le premier apart’


Thomas invite sa mère à dîner dans son nouvel appartement. Son premier!

Remarquant que la colocataire de son fils, Caroline, est très jolie, elle tente d’en savoir plus…

Thomas lui affirme que Caroline et lui ne sont que des amis.

Une semaine plus tard, Caroline dit à Thomas :
– Depuis que ta mère est venue dîner, je ne trouve plus la louche. C’est bizarre…

– Je vais lui envoyer un courriel.

«Chère maman, Je ne dis pas que tu as pris la louche et je ne dis pas que tu ne l’as pas prise, mais elle a disparue depuis ta dernière visite. Je t’embrasse très fort. Thomas.»

Retour…
«Cher fils, Je ne dis pas que tu couches avec Caroline et je ne dis pas que tu ne couches pas avec Caroline, mais si Caroline couchait dans son lit, vous auriez retrouvé la louche depuis longtemps…
Je t’embrasse fort.
Maman»