Archives d’Auteur: samichaiban

À propos de samichaiban

Licencié ès lettres modernes de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III, je donne des leçons particulières en langue et littérature françaises, je prépare au Bac français et je compose des notes de recherches ou des memoires pour les étudiants des Universités francophones. Contactez-moi au 9613150447 ou au 9614923322 Né le 26 octobre 1947 , à Beyrouth ( Liban ) , j’ai passé ma jeunesse au Sénégal où j’ai vécu de 1951 à 1962.J’y ai fait mes études primaires et complémentaires chez les Pères Maristes à Hann ( Dakar ).Doté de mon BEPC en 1962, je suis retourné au Liban avec mes parents.J’ai fait mes études secondaires chez les Frères Maristes à Jounieh puis à Champville et ma Terminale A au Lycée Franco-Libanais à Beyrouth.J’ai eu ma « Licence ès lettres modernes » de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III.J’ai enseigné la langue et la littérature françaises de 1962 à 2006,dans différents établissements scolaires tout en ayant comme point d’attache « Saint Joseph School »,Cornet Chahwan. J’ai pris ma retraite en 2006 pour des raisons personnelles. Je suis marié et père de famille.Je suis poète à mes moments perdus,romantique et fidèle à mes amitiés.Je suis AMOUREUX FOU DU LIBAN .

Pensée du mercredi 03 septembre 2014.


"Le processus de sublimation de la force sexuelle peut être représenté sous plusieurs formes symboliques.
Prenons l’Arbre séphirotique, par exemple. Sur le pilier central, que l’on peut assimiler à la colonne vertébrale, sont placées de bas en haut les trois séphiroth Iésod, Tiphéreth et Kéther. En nous, les organes génitaux sont liés à Iésod, le cœur et le plexus solaire à Tiphéreth, et la tête à Kéther. De Iésod à Kéther en passant par Tiphéreth, tel doit être symboliquement le chemin de l’énergie sexuelle. À l’extrémité supérieure du pilier central, la sainteté de Kéther, qui est la tête couronnée, a son origine dans la pureté de Iésod, les organes sexuels.
La sainteté de Kéther est donc la manifestation de l’énergie sexuelle sublimée grâce aux puissances de Tiphéreth, le Soleil. Ce courant d’énergies brutes qui tend toujours à entraîner la conscience des humains vers le bas, l’Initié parvient à le faire changer de direction. Il travaille sur cette quintessence jusqu’à la transformer en lumière, et quand elle arrive en haut, elle brille au-dessus de sa tête comme une couronne d’or."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Catégories : CONSEIL | Poster un commentaire

Moselle : la maison d’un couple de retraités victime de phénomènes paranormaux ?


Publié par Deborah Koslowski le Vendredi 29 Août 2014 à 16h08

Moselle : la maison d'un couple de retraités victime de phénomènes paranormaux ?

Un couple de sexagénaires retraités a fait les frais d’évènements très particuliers dans leur pavillon d’Amnéville (Moselle), ce mercredi. Sous leurs yeux, un grand nombre de leurs biens ont fini en miettes, projetés au sol par une force invisible.

Si ce couple de sexagénaires ne croyait pas en l’existence des phénomènes paranormaux, le voilà aujourd’hui dubitatif sur le sujet. En effet, des phénomènes pour le moins mystérieux ce sont produits, ce mercredi, dans leur pavillon d’Amnéville en Moselle, a révélé France 3 Lorraine. Bruits étranges, bris de vaisselles et même, projections de leurs biens ont eu lieu juste sous leurs yeux.

"Les objets se cassaient à l’étage, au rez-de-chaussée, on ne savait plus où donner de la tête. Quand je les remettais en place, ça repartait, ça retombait", a confié le retraité àFrance 3 Lorraine. Leur pavillon a été le théâtre d’une scène, aussi peu croyable que rationnelle, à laquelle de nombreux témoins semblent avoir assisté. Le beau-frère du propriétaire de la demeure ainsi que des voisins et même un élu local ont effectivement été dépêchés sur les lieux.

Les experts enquêtent

Aux alentours de 21 heures, ces étranges phénomènes n’étaient toujours pas terminés. Armindo Dos Santos, adjoint à l’urbanisme de la ville d’Amnéville, a vu, de ses propres yeux, un énorme pot de fleurs tomber à quelques pas de lui. "Il n’y avait personne à côté de ce fameux pot, et il était si lourd qu’il aurait fallu deux personnes pour le transporter. En plus, il était scellé dans le sol avec une dalle de béton. Quant à un mini-séisme ou quelque chose de ce genre, je l’aurais senti s’il avait eu lieu", a rapporté Le Point, d’après les déclarations de ce dernier.

Ondes électromagnétiques et tremblement de terre sont les hypothèses les plus rationnelles avancées pour le moment. Mais celles-ci n’expliquent cependant pas pourquoi, au cours de cet étrange épisode, les animaux de la maison, eux, n’ont pas bougé d’une patte. Si pour l’heure, le mystère demeure, une plainte a tout de même été déposée. L’enquête est désormais en cours et les retraités aspirent à retrouver un foyer calme et serein.

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

L’horreur dans plusieurs villes des Etats-Unis: voici l’amibe dévoreuse de cerveau !


 

L'horreur dans plusieurs villes des Etats-Unis.jpgL’horreur dans plusieurs villes des Etats-Unis: voici l’amibe dévoreuse de cerveau !

 

Ce jeudi 28 août, trois communes de Louisiane ont annoncé avoir détecté dans leur système de distribution d’eau potable la présence d’une amibe appelée Naegleria fowleri. Grave, car celle-ci peut être mortelle de la pire des façons…

 

Naegleria fowleri est une espèce d’amibe responsable de la méningo-encéphalite amibienne primitive, peut-on lire sur  Sciences et avenir, qui relaie l’information. Si cette pathologie est rare, elle n’en est pas moins redoutable. Sur les 310 cas recensés dans le monde ces cinquante dernières années, seulement 11 personnes ont survécu.

 

L’amibe pénètre par le nez des baigneurs et commence par s’installer dans les muqueuses nasales. Celle-ci remonte le nerf olfactif, qui relie la cavité nasale au cerveau, et se fraye un chemin en dévorant tout sur son passage jusqu’au cerveau où elle occasionne des dégâts considérables et irréversibles. 3 à 7 jours après l’exposition, de terribles migraines, une hyperthermie, des vomissements et des vertiges apparaissent.

 

En moins d’une semaine, le coma et la mort sont assurés.

 

l-horreur-dans-plusieurs-villes-des-etats-unis

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Sololia la pintade


Ajouté le 05/11/2014 21:56:20 par willow84

Sololia la pintade

(Conte Galla – Ethnie d’Ethiopie tout près de la frontière de Djibouti)

Aux temps fabuleux où les bêtes parlaient, c’est-à-dire quand les hommes pouvaient entendre leur langage, en ce temps-là les pintades étaient des oiseaux blancs.

Elles vivaient libres, fières de leur plumage immaculé, car les humbles créatures de Dieu rendent hommage à leur créateur en conservant pure et sans tache la robe dont il les a vêtues. Sur l’élytre de l’insecte, sur l’aile du papillon, sur le plumage, le poil ou les écailles des bêtes qui vivent dans les airs, sur la terre ou au fond des eaux, partout se révèlent l’art sublime et l’harmonieux génie de l’Univers.

L’homme portait peut-être, lui aussi, sur son corps, le reflet de cette divine lumière, mais aujourd’hui il doit se vêtir de la dépouille de ses victimes et, en vain toujours, il change son artificiel pelage qui jamais ne le satisfait et dont il se lasse éternellement. Sans doute fut-il puni de la coupable vanité d’avoir méconnu en prétendant mieux faire ce que la nature lui avait donné.

Les pintades s’étaient réjouies à la splendeur du printemps, au milieu de cette fête où, dans le chatoiement et le parfum des fleurs, dans les parfums et les chants, tous les êtres oublient un instant la lutte, pour aimer, et cette minute d’amour qui les unit suffit à les rendre immortels. La saison des pluies, qui avait fait croître toutes les plantes, était terminée et plus aucun nuage ne venait obscurcir le bleu profond du ciel. L’herbe des steppes avait perdu sa couleur verte, robe de fête où la multitude des fleurs avaient brodé le printemps et son ivresse.

C’est maintenant le temps où les graines mûries s’en vont au souffle du vent chaud porter au loin sur la terre aride la Vie d’où renaîtra tout ce qui semble mort. L’herbe peut alors s’abandonner à la torpeur de l’été torride, se dessécher et jaunir, elle ne mourra pas.

Les steppes se couvrent d’un tapis d’or, lumineux comme un ciel du soir, et des mirages bleus palpitent et flottent au loin, comme le rêve des solitudes ivres de soleil. Les gazelles au fauve pelage et toutes les autres bêtes familières de ces plaines sans borne se confondent dans la symphonie dorée.

C’est le temps où les pintades conduisent leurs couvées déjà alertes parmi l’herbe jaunie où sur la terre abonde le grain répandu.

En ce temps-là, je l’ai déjà dit, leur plumage était blanc, sans tache aucune, et le reflet du chaume éblouissant sous le soleil y mettait des rayons d’or pâle. Leurs têtes rouge et bleu se dressaient comme des fleurs charnues et pouvaient se confondre avec les bleuets et les coquelicots. L’œil vigilant brillait attentif et mobile, pour déceler le lointain danger.

Les jeunes, affairés sous l’ombre des herbes sèches –vaste forêt pour eux-, poursuivaient les insectes, surprenaient les papillons endormis dans l’attente du soir, ou piquaient les fourmis agressives, agrippées à leurs pattes.

Les femelles avançaient lentement, la tête toujours dressée, et ralliaient la bande étourdie, joyeuse et insouciante de leur discret rappel : Krrri… Krrri…

La douceur de ces voix maternelles contrastait étrangement avec le cri guerrier et métallique dont elles déchiraient l’air à l’approche du danger. De toute part, alors, le vacarme s’élevait et la troupe filait, volant au ras des herbes.

Une seule d’entre elles ne suivait pas ces brusques échappées qui avaient plutôt l’air d’un jeu que d’une fuite apeurée. Elle se nommait Sololia, était d’une humeur douce et paisible et ne vivait que pour ses petits. Elle avait eu sa couvée bien après le temps ordinaire, de sorte qu’elle était la seule à conduire des poussins aussi jeunes. Ils n’avaient que trois jours !… Un duvet blanc comme une soie légère les faisait paraître assez gros, mais en réalité ils n’étaient encore que de toutes petites choses délicates et fragiles, incapables de suivre leurs frères aînés des couvées précédentes. Ceux-là, même les plus tardifs, filaient déjà aussi rapides que les adultes en s’aidant de leurs petites ailes dont ils étaient très fiers, à cause des plumes blanches poussées enfin sur ce duvet humiliant…-car chez les pintades aussi la jeunesse a honte d’elle-même !

La pauvre mère pintade se trouvait ainsi loin de toutes les autres car nulle de ses compagnes ne se souciait plus d’elle, cette entêtée qui avait sacrifié le plus beau temps du grain tendre et savoureux à couver des œufs trop tardifs ! On l’avait bien attendue, le premier jour où elle avait sorti ses poussins, mais, peu à peu chacune avait compté sur la voisine pour ce devoir de solidarité, si bien que le second jour elle était restée toute seule, le mâle lui-même étant parti avec le reste de la troupe. Mais peu importait maintenant. Ses poussins éclos, dans la joie de les sentir frémir et vivre sous son ventre, elle avait tout oublié. Elle ne vivait maintenant que pour eux. Le monde lui semblait créé pour ses petits et sans doute la solitude en laquelle la laissait l’abandon de ses compagnes ne fit-elle que lui rendre plus chers ces petits êtres en qui se renouvelait sa vie.

Un jour, l’œil vigilant de Sololia aperçut à l’horizon un gros nuage blanc, tordu de lourds tourbillons grisâtre où, par moments, passaient des lueurs rouge menaçantes. Elle entendit au loin les cris métalliques des pintades qui s’élançaient pour fuir ce danger inconnu. Mais la troupe était si loin, si loin, que Sololia perdit tout espoir de ne la rejoindre à jamais… Ne pouvant fuir à cause de ses petits, elle attendit, courageuse, résolue à tenir tête à l’agresseur.

La nuit vint ; elle vit alors l’horizon, tout autour d’elle, briller comme un grand cercle de feu… Les hommes étaient venus, et, pour donner plus vite la verdure nouvelle à leurs troupeaux, ils brûlaient les steppes… Toutes ces belles herbes dorées, ce somptueux manteau d’or où la plaine dormait sous l’éclatant soleil, toute cette splendeur mourrait …

Le matin, le nuage était plus proche et ses épais flocons obscurcissaient le ciel. Quelquefois, entre les tourbillons, Sololia voyait l’immensité brûlée, toute noire, sans espoir, désert de mort où le vent soulevait de fantastiques sarabandes de cendres et de débris consumés. Pas une brèche où faire passer ses petits ! Si elle avait été seule, certes, elle eût traversé d’un élan rapide ce rideau infernal ; mais avec des poussins de quatre jours il n’u fallait pas songer !…

Les autres pintades avaient fait ainsi, mais la plupart –des jeunes surtout- étaient tombées, les ailes brûlées, au milieu du brasier. Celles qui avaient pu franchir les flammes s’abattirent au milieu de ce désert de cendre et de charbon, où elles souillèrent leur blanc plumage. Bientôt les chacals affamés leur donnèrent la chasse et les dévorèrent. La race des pintades semblait bien détruite… Mais la vaillante Sololia vivait encore avec sa couvée, prisonnière du feu et de son amour maternel.

La flamme, de plus en plus, envoyait son haleine menaçante vers la pauvre mère angoissée.

Les poussins, eux, protégés par l’épaisseur de l’herbe qui restait encore, ne voyaient rien. Ils continuaient à jouer avec les mouches et les insectes affolés : tout ce petit monde vivant à l’ombre des buissons, chassé par l’incendie, était venu se réfugier dans cet îlot d’herbe sèche que le fléau, hélas, allait bientôt dévorer aussi.

Les insouciants pintadeaux picoraient allègrement et piaillaient leur joie de vivre au milieu de cette abondance dont ils ne pouvaient comprendre le sinistre présage. La mère, en effet, ne voulait pas gâter leur joie, tant que l’illusion serait possible. Elle était là, elle, pour lutter et souffrir à leur place. Ses terreurs étaient pour elle seule, parce qu’elle était mère et qu’un cœur de mère peut seul se refuser d’alléger son angoisse en la faisant partager à ses petits.

Tout à coup, un gros nuage de fumée passa sur elle et obscurcit tellement le jour qu’on eût dit que la nuit allait venir. Sololia en profita pour réunir ses petits, sans les effrayer.

« Krri… Krri… » Ce qui voulait dire : « Vite, vite, venez sous mes ailes, voilà l’orage méchant !… »

Les poussins, trompés par l’obscurité subite, vinrent se blottir, isolés du monde, dans la tiédeur maternelle, heureux de se sentir si douillettement protégés. Sololia était décidé à mourir là, sur la couvée. Peut-être son cadavre la protégerait-il assez longtemps pour laisser passer l’incendie…

Méchamment, le feu lança vers elle une langue effilée comme un monstre, avant de la dévorer, lèche la proie certaine… Elle n’eut que le temps d’abaisser sa tête.

Les extrémités ténues des herbes desséchées se tordaient déjà sous l’haleine brûlante, avant de s’enflammer, puis tout crépita. C’était la fin !…

Alors, Sololia poussa un cri, un cri qui n’était plus celui qu’elle entendait même à l’heure des plus grands dangers : un cri qui était sans doute une prière de la créature vers son Créateur. C’est pourquoi Dieu l’entendit.

Le crépitement monta dans les airs en nuée d’étincelles et Sololia en fut entourée comme d’un essaim d’abeilles de feu… Un vent miraculeux sortit de terre, tourbillonna autour d’elle et dispersa l’incendie. Alors, la gerbe étincelante retomba lentement, comme une pluie d’étoiles, sur le plumage blanc de Sololia, la mère fidèle.

Et depuis ce jour les pintades, ses filles, demeurèrent mouchetées de noir et de bleu, comme le fut leur aïeule par les étincelles des steppes embrasées.

Catégories : CONTE | Poster un commentaire

Une imprimante 3D va reconstruire son crâne !


 

Une imprimante 3D va reconstruire son crâne.jpgUne imprimante 3D va reconstruire son crâne !

 

Victime d’une grave chute qui a sérieusement endommagé sa boîte crânienne, un paysan chinois retrouvera une forme de tête normale grâce à une technologie en vogue.

 

Hu est un paysan chinois établi à Xi’an, dans la province du Shaanxi. Agé de 46 ans, l’homme a été grièvement blessé après une chute du troisième étage de sa maison. Une partie de sa boîte crânienne a été sérieusement endommagée dans l’accident, explique le South China Morning Post. Aujourd’hui, la technologie s’apprête à voler au secours de Hu: une imprimante 3D va créer un maillage en titane, qui sera ensuite inséré sous la peau du Chinois et attaché à son crâne. Si tout fonctionne comme prévu, l’implant permettra à la tête de Hu de retrouver une forme normale, estiment ses docteurs.

Ce n’est pas la première fois qu’une imprimante 3D intervient dans le monde médical. La semaine passée, des médecins chinois ont créé une vertèbre artificielle destinée à un jeune patient de 12 ans atteint d’un cancer des os. L’opération a été un succès et a permis au garçon de marcher à nouveau. Si l’utilisation d’organes imprimés en 3D n’est pas encore courante en médecine, des patients ont déjà subi des greffes de mâchoires, de hanches ou même de bassin en 3D.

 

Une-imprimante-3D-va-reconstruire-son-crane

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Une rencontre s’est terminée en crêpage de chignon !


baston chez les files.jpg

Baston générale en lingerie fine !

 

Œil pour œil, dent pour dent. La loi du talion est-elle d’application au football américain chez les filles?

Une rencontre disputée aux États-Unis s’est terminée en crêpage de chignon.

 

Les filles ne rigolent pas avec le football américain en salle. Et ce n’est pas parce que les joueuses disputent les différentes rencontres en lingerie qu’elles se font la moindre politesse sur le terrain. Le 16 août, un match opposant Jacksonville à Atlanta a tourné au véritable pugilat. Les demoiselles en sous-vêtements se sont rendues coup pour coup, impliquant au passage l’ensemble des deux staffs dans la bataille.

 

Sachez aussi qu’il existe une petite vingtaine de formations qui pratiquent le football américain sous cette forme chez les dames. Aux États-Unis, 10 équipes font partie de la Legends Football League US. 4 collectifs sont recensés au Canda, 5 en Australie et 5 en Europe. La ligue nord-américaine n’hésite d’ailleurs pas à mettre le paquet sur son site Internet pour médiatiser la discipline.

Baston-generale-en-lingerie-fine

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Découvrez la plus grande omelette de pommes de terre du monde !


 

tortilla_patata.jpgDécouvrez la plus grande omelette de pommes de terre du monde !

 

Après des mois de tests et la fabrication d’une poêle de 5 mètres de diamètre, des chefs espagnols sont parvenus samedi à cuisiner la plus grande tortilla (omelette) de pommes de terre du monde. Mesurant exactement  5,2 mètres de diamètre pour 7 cm d’épaisseur, le record a été validé par un notaire.

 

Il aura fallu pas moins de 16.000 œufs, 1.600 kilos de pommes de terre, 150 litres d’huile d’olive, 26 kilos d’oignons et 15 kilos de sel pour que le chef espagnol Senén González, aidé d’une douzaine de ses confrères, puisse cuisiner la plus grande tortilla de patata (omelette de pommes de terre) au monde.

 

Réunis samedi à Vitoria (nord de l’Espagne), les chefs ont cuisiné pendant quatre heures et en plein air cette tortilla hors-norme sous les yeux ébahis de milliers de spectateurs.

 

L’étape la plus délicate a consisté à retourner l’omelette géante lors de la cuisson en raison de son poids d’une tonne et demie.

 

Reconnue comme la plus grande tortilla de pommes de terre du monde par un notaire, l’œuvre de Senén González devra cependant attendre plusieurs semaines avant d’être officiellement répertoriée dans le livre Guinness des records.

 

La tortilla de patata espagnole est différente de la tortilla mexicaine (pain plat sans levain). Elle constitue un plat incontournable en Espagne au même titre que la paella et le gaspacho.

 

decouvrez-la-plus-grande-omelette-de-pommes-de-terre-du-m…

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

En Australie, on imagine l’armure de combat connectée


 

gladiateurs-2-0-lorica-armure-combat-connectee 3.jpgEn Australie, on imagine l’armure de combat connectée

 

Alors que l’armée américaine veut transformer ses soldats en Iron Man, une start-up australienne développe une armure connectée pour la prochaine génération de gladiateurs.

Présentation de Lorica. 

Unified Weapons Master, son concepteur, a voulu raviver l’intérêt du public pour les arts martiaux à travers un coup de pouce technologique. Il en découle une armure de combat intelligente qui met son porteur dans la peau d’un gladiateur des temps modernes. Fabriquée en fibre de carbone, Lorica est truffée de capteurs qui mesurent la force et la précision des coups en temps réel pour le comptage des points. Grâce aux données récoltées, un algorithme se charge d’analyser les dommages encaissés si le combattant ne portait pas son armure. Afin de connaître l’état du pratiquant à tout moment, des lumières LEDs ont été ajoutées. Le casque, quant à lui, intègre une caméra permettant d’obtenir une vue à partir de son porteur. 

gladiateurs-2-0-lorica-armure-combat-connectee1.jpg

gladiateurs-2-0-lorica-armure-combat-connectee2.jpg

gladiateurs-2-0-lorica-armure-combat-connectee3_w_600.jpg

Bien que Lorica se destine en premier lieu aux arts martiaux et aux sports de combats, elle pourrait trouver une application militaire dans l’avenir. Néanmoins, la firme conceptrice envisage d’organiser une compétition où les adeptes de chaque discipline pourront s’affronter d’ici 2015.

armure-arts-martiaux

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Alerte à l’épidémie de poux avant la rentrée scolaire


mercredi 27 août 2014

 

Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas en période scolaire que les poux prolifèrent le plus sur la tête des enfants, mais pendant les vacances scolaires, avec un pic épidémique attendu quelque jours avant la rentrée, selon une étude réalisée par Celtipharm.

 

 

Alerte à l'épidémie de poux avant la rentrée scolaire

L’épidémie a commencé début juin comme chaque année.

Celtipharm est une entreprise spécialisée dans la collecte et l’analyse des données de santé.

"Cette année, comme les années précédentes, l’épidémie a débuté à la fin du mois de juin, elle s’est d’abord répandue dans l’ouest et le sud de la France, et est désormais en passe de s’étendre à tout le pays", explique Vincent Auvigne, un épidémiologiste qui réalise depuis 2009 un cartogramme montrant la progression quotidienne de l’épidémie de poux en collaboration avec Celtipharm. Il s’appuie sur les achats de produits anti-poux dans 4.600 des 22.000 pharmacies présentes sur le territoire français.

Les poux sont des parasites suceurs de sang, très difficiles à déloger. Les plus répandus sont les poux de tête qui se nourrissent de cuir chevelu et pondent dans les cheveux, avec une prédilection pour les enfants.

Ils ne se transmettent que par contact direct, en général "de tête à tête", ce qui explique pourquoi leur propagation est très rapide pendant les vacances d’été lorsqu’il y a "d’importants brassages de population", souligne M. Auvigne.

Les poux peuvent s’attraper un peu partout, dans les campings, les colonies de vacances, les centres aérés ou les parcs à thème.

Mais c’est surtout "la baisse de vigilance" des parents qui explique la prolifération des poux pendant les mois d’été, selon M. Auvigne.

AFP/Relaxnews

Photo : ©Tracy Whiteside/shutterstock.com

Catégories : Santé et bien-être | Poster un commentaire

Un chauffeur


ma permanente !!!!

Un chauffeur de car vient d´être chargé d’emmener un groupe de paraplégiques en excursion. Il prépare donc son car.Il enlève les sièges et prépare les fixations pour emmener les fauteuils roulants en toute sécurité.

 

Le jour dit, il fait monter les passagers et lesinstalle. Il démarre et roule doucement pour ne pas prendre de risques.

Mais très vite, ses passagers se mettent à chanter :

- Chauffeur, si t’es champion, appuie, appuie…Le chauffeur, appuie sur le champignon.

Quelques minutes plus tard, les paraplégiques se mettent à chanter :

> > > – Chauffeur, si t’es champion, appuie, appuie…

> > > Le chauffeur accélère encore un peu plus.

Quelques minutes plus tard, les passagers se remettent à chanter :

- Chauffeur, si t’es champion, appuie, appuie…

Cette fois, il accélère plus fort, et au virage suivant, se prend de plein fouet un platane.

Alors ses passagers se mettent à chanter :

- Il est des nôoootres…

Catégories : HUMOUR | Poster un commentaire

Pensée du mardi 02 septembre 2014.


"S’il est vrai que les humains ne manquent pas de ressources dans le plan physique, c’est encore dans le plan psychique que les plus grandes possibilités leur sont données. Mais comme ils en sont rarement conscients, ils ne cherchent pas à les exploiter ; et au moindre incident on les voit s’affoler, se lamenter, courir après des secours matériels, alors qu’ils ont en eux tant de moyens qui leur permettraient de faire face.
Le spiritualiste est celui qui a compris que, dans les circonstances difficiles, l’esprit est son seul véritable recours. Il commence donc par entrer en lui-même, il se lie au monde divin afin de recevoir une lumière qui lui inspirera la meilleure conduite à adopter, les meilleures méthodes à employer. C’est pourquoi on le voit bientôt paisible, confiant, maître de la situation. Il peut chercher ensuite une aide matérielle, mais qu’il cherche tout d’abord le secours en lui. Sinon, comment se redressera-t-il s’il a perdu tout contrôle de lui-même ?"

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Brésil : un village de femmes lance un appel aux hommes célibataires


Publié par Deborah Koslowski le Jeudi 28 Août 2014 à 15h20

Brésil : un village de femmes lance un appel aux hommes célibataires

Le village de Noiva do Cordeiro (Brésil) est presque exclusivement habité et dirigé par des femmes. Récemment, ces dernières ont lancé un appel aux célibataires recherchant une épouse.

Et si les valeureuses guerrières amazones étaient bien réelles et possédaient leur propre village ? Au sein de la bourgade de campagne Noiva do Cordeiro (Brésil), ce sont près de 600 femmes qui représentent la majorité de la population et font la loi, a rapporté le Daily Mail. Presque exclusivement féminine, la cité a récemment lancé un appel particulier : elle est à la recherche d’hommes célibataires.

A l’origine de cette matriarchie se cache une certaine Maria Senhorinha de Lima. Excommuniée et chassée de son village pour adultère, la jeune femme a fondé Noiva do Cordeiro en 1891. Le temps passant, des femmes célibataires ou qui, comme elle, ont été les tristes victimes de l’opprobre de voisins, sont venues agrandir la communauté. Plusieurs générations plus tard, les règles n’ont pas changé et ce sont les descendantes de ces dernières qui gèrent tout dans ce cocon matriarcal. De l’agriculture au commerce, de la religion à l’éducation, les femmes de tout âge touchent à tout sans jamais être dirigées par le "sexe fort".

Des règles strictes

Bien sûr, quelques hommes "habitent" ce village particulier ; ils sont même les maris et fils des villageoises de Noiva do Cordeiro. Mais cette gent masculine reste toutefois très contrôlée. En effet, les époux de ces Amazones des temps modernes ne sont autorisés à rentrer chez eux que le weekend. Passé 18 ans, les jeunes hommes, eux, sont priés de voler de leurs propres ailes. Cependant, il y a un hic à cette politique. "Les seuls hommes qu’on rencontre sont soit mariés, soit ils ont un lien de parenté avec nous", s’est désolée Nelma Fernandes dans les colonnes du Daily Mail. Et vu que très peu de femmes refusent de quitter leur communauté, elles ont accepté de faire une entorse à leur règlement. Un appel aux hommes célibataires et prêts à vivre selon les lois de ces femmes a effectivement été lancé.

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

VIDEO: la Cité interdite comme vous ne l’avez jamais vue !


 

1. la Cité interdite comme vous ne l'avez jamais vue.jpgLa Cité interdite comme vous ne l’avez jamais vue !

 

Trey Ratcliff, un photographe néo-zélandais, a pris de vrais risques pour filmer ces quelques plans. Avec son drone équipé d’une mini-caméra, il s’est mis en tête de capturer différentes curiosités culturelles chinoises. Parmi celles-ci, la célèbre Cité interdite, ce qui est en principe illégal. Arguant que ses "intentions étaient pures et artistiques,comme il le raconte sur son blog, M. Ratcliff a tenté le coup avec succès.

 

Les choses se sont gâtées dans le parc Beihai, un jardin de Pékin. Le problème: "Je n’avais absolument aucune idée que j’étais sur le point de survoler l’équivalent chinois de la NSA et du FBI", assure l’artiste. Aussitôt, des policiers chinois apparaissent et l’emmènent au poste! 

Après avoir montré ses images aux force de l’ordre, il est libéré… mais on lui  confisque son matériel en lui promettant de le rendre le jour de son départ. Surprise: les autorités ont tenu parole! À l’aéroport, Trey Ratcliff récupère son drone… et ses images à admirer dans la vidéo ci-dessous.

video-la-cite-interdite-comme-vous-ne-l-avez-jamais-vue

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Schizophrénie : une vaste étude génétique offre un nouvel éclairage sur la maladie


22 juillet 2014 at 11:00

Une vaste étude a permis d’identifier plus d’une centaine de variations génétiques associées au risque de développer une schizophrénie, apportant de nouvelles pistes décisives pour la compréhension des causes de cette maladie complexe et peut-être pour mieux la traiter, selon des chercheurs.

Réalisée par un consortium international de généticiens, l’étude est publiée mardi dans la revue scientifique Nature.

Cette étude génétique, la plus importante conduite jusque-là dans le domaine psychiatrique, a porté sur plus de 150.000 individus, dont près de 37.000 patients.

Les chercheurs ont ainsi identifié, à partir de plus de 80.000 prélèvements, 128 variations génétiques indépendantes, dans 108 régions précises du génome, dont 83 nouvelles, pouvant contribuer à la prédisposition à la maladie.

La plupart de ces variations concernent des gènes impliqués dans la transmission de l’information entre les neurones ("neurotransmission") et dans des fonctions essentielles à la mémoire et l’apprentissage.

La schizophrénie, qui survient généralement à l’adolescence ou chez le jeune adulte, touche plus 24 millions de personnes dans le monde. Elle se manifeste par des épisodes aigus de psychose, pouvant inclure hallucinations et délires, et divers symptômes chroniques se traduisant par des troubles affectifs et intellectuels.

Des traitements sont disponibles mais leur efficacité mérite d’être améliorée, soulignent les chercheurs. Les médicaments actuels traitent en effet les symptômes de la psychose mais ont peu de portée sur l’affaiblissement des capacités cognitives, note le Broad Institute américain dans un communiqué.

Des associations supplémentaires entre des gènes de l’immunité et le risque de schizophrénie, confortent en outre l’hypothèse d’un lien entre une dysfonction du système immunitaire et la maladie.

La plupart des mutations (ou variations) sont courantes.

"Ces nouveaux résultats pourrait stimuler le développement de nouveaux traitements pour la schizophrénie", estime Michael O’Donovan (Université de Cardiff, Grande-Bretagne) auteur principal de cette recherche.

L’étude dite d'"association pangénomique" (GWAS en anglais, pour genome-wide association study) repose sur une vaste exploration du génome de nombreux individus, bien portants et atteints, afin de trouver et localiser sur le génome des variations génétiques associées à une maladie, en particulier avec des mutations génétiques courantes qui prises individuellement ont un effet mineur , mais dont l’accumulation peut jouer un rôle déterminant.

"Cette découverte confirme que la génétique est une cause majeure de la maladie" soulignent deux spécialistes Jonathan Flint et Marcus Munafo (Grande-Bretagne) dans un commentaire dans la revue, en rappelant que le déni des "racines biologiques" de la maladie a souvent prévalu et a même fait l’objet d’un rejet pur et simple par le mouvement anti-psychiatrique des années 1970.

L’étude a réuni plus de 300 scientifiques de 35 pays.

Catégories : PHILO / PSYCHO | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com. Thème Adventure Journal.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 205 autres abonnés

%d bloggers like this: