Reconstruction du visage de toutankhamon


Ajouté le 07/16/2012 10:19:10 par rejir

Probablement que plusieurs d`entre vous l`ont déjà vu mais c`est vraiment intéressant ce domaine de la reconstruction d`un visage à partir du crâne.

 

Egyptologie

Le visage révélé de Toutankhamon

La reconstitution ou l'approximation, en silicone, du visage du pharaon Toutankhamon?(Photo: conseil supérieur des Antiquités égyptiennes)

La reconstitution ou l’approximation, en silicone, du visage du pharaon Toutankhamon?

(Photo: conseil supérieur des Antiquités égyptiennes)

La première image numérique de synthèse du visage du jeune roi, qui régna sur l’Egypte il y a 3 300 ans, a permis l’élaboration d’un visage en silicone du jeune éphèbe. En 2002 déjà, des chercheurs de Nouvelle-Zélande avaient fait appel à des techniques numériques utilisées par la police pour tenter de reconstituer les traits du jeune pharaon décédé à l’âge de 19 ans et une empreinte faciale du roi avait été réalisée en fibre de verre. Après un examen sophistiqué au scanner, réalisé à l’aide d’un tomodensitomètre, une représentation plus précise donne à voir le visage de Toutankhamon, mais les scientifiques sont encore départagés entre ceux qui parlent de «reconstruction» et ceux qui parlent d’ «approximation» faciale.

Le crâne rasé allongé, teint chaud et translucide, lèvres charnues : les spécialistes qui ont reconstitué son visage s’entendent sur sa forme et la plupart des traits du visage de Toutankhamon, mais divergent sur la forme des oreilles et du nez. Sous le masque mortuaire, la tête momifiée du jeune pharaon étant trop creusée et desséchée, les chercheurs ne pouvaient pas effectuer jusqu’à présent des mesures fiables : le recours à de nouvelles techniques numériques et à 1 700 images de scanner en trois dimensions réalisées sur l’ensemble de la momie en janvier dernier, sur les lieux mêmes de la sépulture dans la Vallée des Rois, ont apporté de nouvelles données scientifiques.

Trois équipes de scientifiques -égyptienne, française et américaine- sont aujourd’hui à même de pouvoir présenter une reconstruction archéologique et d’évaluer l’emplacement et la grandeur approximative du nez, de la bouche et des yeux. Ces trois équipes scientifiques ont travaillé indépendamment et sont parvenues à des images relativement similaires : «les formes du visage et du crâne sont remarquablement similaires à la fameuse image de Toutankhamon enfant, représenté en dieu du soleil, émergeant d’une feuille de lotus à l’aube», a déclaré Zahid Hawass, secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités en Egypte.

«La partie artistique n’intervient qu’à la fin»

Les divergences tiennent au fait, selon Franck Rühl, médecin suisse spécialisé en paléopathologie et qui a procédé à l’analyse anatomique de la momie, que «les images ne révèlent que la structure osseuse». Tout ce qui constitue l’apparence d’un visage est tributaire de la qualité de la peau : «c’est le tissu mou qui fait la différence dans l’apparence du visage, les rides d’expression, la texture de la peau, l’implantation des cheveux, autant de choses qui ne sont pas visibles sur un scanner». Prudent, Franck Rühl conclut donc que le visage est «tel qu’il a pu être mais non tel qu’il était». Il trouve par exemple que «le type nubien est marqué» alors que, selon lui «il s’agit d’un type plus proche-oriental».

Le directeur du département d’anthropologie légiste à la gendarmerie nationale de Paris, Jean-Noël Vignal soutient quant à lui que les données scientifiques sont suffisamment fiables pour qu’on puisse identifier un sujet, même s’il ne s’agit pas d’une copie totalement conforme : «c’est l’approximation la plus probable et cela fonctionne. Cette méthode nous a permis de débloquer certaines affaires. La forme de la bouche et son épaisseur nous sont données par les dents, la forme des yeux par la profondeur et par l’inclinaison des parois et des orbites». C’est une femme sculpteur, Elizabeth Daynes qui, à partir des données scientifiques révélées par l’analyse des clichés, a reconstitué un écorché avant de mettre en place les volumes de la musculature : «c’est extrêmement précis, et la partie artistique n’intervient qu’à la fin, lorsqu’il s’agit de donner vie au modèle, par le regard notamment», lorsque les yeux ont été ourlés d’un trait de khôl.

Un peu d’histoire

Toutankhamon n’avait que huit ans lorsqu’il est monté sur le trône d’Égypte. Il a régné de 1333 à 1323 avant Jésus-Christ, année de son décès. La tombe du pharaon, mort à 19 ans, fut découverte dans la vallée des Rois en 1922 par l’archéologue anglais Howard Carter. Le corps du pharaon était enseveli dans trois cercueils gigognes, dont un en or massif, la tête recouverte d’un masque d’or. En 1968, une radiographie a permis de détecter des fragments osseux à l’intérieur du crâne, ce qui a longtemps laissé croire qu’il avait pu être assassiné, thèse démentie depuis les dernières expertises effectuées en janvier 2005.

par Dominique Raizon

Mots-clés: Rejir Reconstruction Visage Toutankhamon

About these ads
Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com. Thème Adventure Journal.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 197 followers

%d bloggers like this: