Archives quotidiennes : 9 mai 2012

Pensée du mercredi 9 mai 2012.


"Vous vous sentez faible, sans désir de quoi que ce soit… Ne restez pas sans rien faire. Pensez qu’à tout moment vous pouvez aller puiser des énergies dans le réservoir cosmique. Mais évidemment, le moment le plus favorable est le matin, au lever du soleil. En regardant le soleil, concentrez-vous sur toutes les cellules de votre corps, jusqu’à ce qu’elles vibrent à l’unisson avec l’esprit solaire. Peu à peu vous sentirez que, là, non seulement l’énergie mais aussi le vrai savoir vous est donné, un savoir qui vous gardera toujours vivant. Une fois que vous aurez commencé à communiquer cette vibration puissante à vos cellules, ne vous laissez plus aller à la stagnation, efforcez-vous de maintenir le mouvement."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Catégories : CONSEIL | Poster un commentaire

Valérie Trierweiler, Première dame non mariée, intrigue à l’étranger – La Parisienne


 

François Hollande et Valérie Trierweiler ( AFP )

Delphine Perez | 08.05.2012, 15h24 | Mise à jour : 19h25

Le président «normal» ne s’est jamais marié. Après 30 ans de vie commune avec Ségolène Royal, François Hollande, qui accède à la présidence au bras de sa nouvelle compagne Valérie Trierweiler, forme avec elle un couple atypique au regard de la majorité des autres chefs d’Etats, puisque non uni par les liens du mariage.

Ce statut n’a pas l’air de perturber les Français, mais intrigue les médias étrangers. «A 47 ans, la compagne de M. Hollande sera la première First Lady non mariée» de l’Elysée, commente ainsi le Daily Mail.

Un protocole adapté au concubinage ?

La nouvelle première dame, sur laquelle les projecteurs se tournent depuis le 6 mai, a balayé la question de savoir si son statut pouvait créer un problème sur un plan diplomatique. «Je ne suis pas sûre que cela en pose tant que ça. Peut-être pour une visite chez le pape ? Cette question du mariage est avant tout un aspect de notre vie privée », a souligné la journaliste à l’AFP. «C’est une décision qui ne concerne que Valérie et moi», a déjà estimé à plusieurs reprises le tout nouveau président.

La question protocolaire concernant la première dame pourrait se poser dans des pays très religieux et attachés aux principes comme l’Arabie Saoudite, l’Indonésie, voire l’Inde. Mais selon les experts, le protocole repose surtout sur des règles non écrites, qui ne sont ni texte de loi ni texte constitutionnel.

La tolérance est parfois plus grande envers les membres d’un gouvernement qu’envers les chefs d’Etat. Ainsi, tel ministre des Affaires étrangères homosexuel peut se déplacer à l’étranger avec son conjoint dans le cadre de ses fonctions. En revanche, au début de son quinquennat, Nicolas Sarkozy, encore non marié avec Carla Bruni, avait dû se rendre seul en Inde et dans les monarchies du Golfe.

Le regard des médias anglo-saxons

Autres pays, autres moeurs. Dans un monde moderne, les médias anglo-saxons auscultent cette configuration inédite à l’Elysée. La chaine américaine CBS estime qu’une telle situation conjugale pour un président serait «impensable» en Amérique, mais qu’en France, il s’agit «d’un standard parfaitement acceptable».

De même, le positionnement professionnel de la première dame surprend les Américains. Là où Michelle Obama joue les housewives exemplaires, la journaliste de Paris-Match opte pour une prolongation de son activité journalistique. Le Guardian estime que conserver son emploi et un salaire pourrait «révolutionner» le rôle de première dame.

leparisien.fr

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Le combat d’un collectionneur pour sa "Belle princesse"


belle-princesse.jpgLe combat d’un collectionneur pour sa "Belle princesse"

Le portrait "La Belle princesse" représentant une jeune fille de profil est-il de la main de Léonard de Vinci? Son propriétaire, le collectionneur Peter Silverman, raconte dans un livre son combat pour le démontrer, en dépit du scepticisme persistant d’une partie des experts.

"La princesse perdue de Léonard de Vinci", publié chez Arte Editions et les éditions Télémaque, raconte en 286 pages l’histoire de cette oeuvre, également héroïne d’un documentaire américain (2011) de David Murdock diffusé samedi soir sur Arte.

Tout démarre par un coup de foudre. Celui de M. Silverman, collectionneur d’origine canadienne, pour un dessin à la craie et à l’encre, repéré en 1998 dans une vente aux enchères chez Christie’s à New York. L’oeuvre sur vélin de 33 cm sur 24 cm est alors cataloguée comme un dessin allemand du début du XIXème siècle.

M. Silverman, qui vit entre Paris et New York et collectionne depuis quarante ans, a l’intuition que l’oeuvre date du XVème siècle. Mais il manque d’audace lors de la vente et laisse partir le dessin, adjugé pour 19.000 dollars (22.850 dollars avec les frais) à un acheteur anonyme.

Neuf ans plus tard, en janvier 2007, il retrouve par hasard "sa belle dame" à New York chez la galeriste Kate Ganz et achète le dessin 19.000 dollars.

A Paris, une historienne de l’art, Mina Gregori, lui fait remarquer que l’artiste est gaucher, que le visage est "florentin par sa beauté délicate et lombard par le costume et la natte". Elle pense au Toscan Léonard de Vinci (1452-1519), qui a travaillé à Milan.

Le collectionneur recueille les avis. Nicholas Turner, ancien responsable du département des dessins du British Museum, estime lui aussi que le portrait pourrait être de la main de Léonard.

La datation du vélin au carbone 14, réalisée en Suisse, permet de dire que le dessin a été exécuté "dans le périmètre du XVème siècle".

Plus de 100 millions de dollars

Le collectionneur confie l’oeuvre au laboratoire parisien Lumiere Technology, qui possède une caméra très sophistiquée. La société de Jean Pénicaut et Pascal Cotte repère un faisceau d’indices (dont une empreinte digitale) en faveur d’une attribution à Léonard de Vinci.

M. Silverman présente alors le dessin à Martin Kemp, professeur émérite d’histoire de l’art à l’université d’Oxford, spécialiste du maître toscan. En octobre 2009, M. Kemp attribue l’oeuvre à Léonard et la baptise "La Belle princesse". Il pense que le portrait est celui de Bianca Sforza, fille naturelle de Ludivico Sforza, duc de Milan, mariée à treize ans au commandant Galeazzo Sanseverino.

La valeur potentielle de l’oeuvre fait un bond: "elle est estimée 107 millions de dollars, en valeur d’assurance", indique à l’AFP M. Silverman.

L’enquête se poursuit. Et là, nouvelle trouvaille en 2011: le dessin, qui porte des petits trous de reliure, viendrait d’un "Sforziade", un livre sur vélin racontant l’histoire des Sforza, dont un exemplaire, portant les armes de Sanseverino, est conservé à la Bibliothèque de Varsovie.

"Les trous du dessin correspondent aux trous du livre. Un miracle. C’est la preuve ultime qu’il s’agit bien d’un Léonard de Vinci", considère M. Silverman.

La "Belle princesse" est désormais en résidence au Port Franc de Genève. Lumiere Technoloy a installé des bureaux là-bas pour montrer l’héroïne.

"Seuls les gens de mauvaise foi peuvent encore dire que ce n’est pas de Léonard de Vinci", affirme M. Silverman qui n’hésite pas à fustiger le "négationnisme" de certains.

Il s’offusque que certains musées new-yorkais et londoniens aient refusé de voir l’oeuvre. "Le monde de l’art, qui est passé à côté de cette découverte, se venge", assure-t-il.

paris-normandie.fr

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Éros et civilisation | À La Une | L’Orient-Le Jour


À La Une

L’Ecclésia de Beyrouth

Éros et civilisation

Par Michel HAJJI GEORGIOU | mardi, mai 8, 2012

Les femmes sont-elles déjà le parent pauvre du printemps arabe ? Celles qui ont été les initiatrices ou les fers de lance des révolutions un peu partout, comme Asmaa Mahfouz en Égypte ou Tawakkol Karman au Yémen – sans oublier toutes les héroïnes de la révolution syrienne –, ressortiront-elles affaiblies de ce qui devait être pour elles l’instant de la libération par excellence ?

À première vue, avec l’accession de majorités islamistes en Tunisie et en Égypte, l’on serait plus que tentés de répondre par la positive, avec une marge d’erreur malheureusement minimale. En Libye, le président du Conseil national de transition avait déjà fait miroiter un retour à la polygamie une fois le tyran tombé. En Syrie, la « démocratie la moins pire de la région », le régime respecte scrupuleusement l’égalité des sexes jusque dans la violence, en torturant, violant et humiliant sans distinction aucune hommes et femmes – ce qui aura ultimement pour effet, tant que le Baas continue d’opérer en toute impunité, un renforcement aussi de l’islamisme radical. Et ce ne sont pas les fatwas risibles de l’inénarrable cheikh marocain Zamzami autorisant la nécrophilie dans les six heures suivant le décès comme « moyen de dire adieu à son épouse » ou « l’usage de la carotte » pour « échapper au péché » qui viennent améliorer le tableau.

Mais il n’y a là rien de bien nouveau. Les femmes avaient déjà mené la révolution en Algérie en 1962 et en Iran en 1979… avec les tristes résultats que l’on sait. Il suffit de voir quelques films récents de réalisateurs iraniens, comme l’excellent et émouvant Circumstance de Maryam Keshavarz, pour avoir une idée du rôle de la femme. Et ce n’est pas au Liban, où le débat actuel sur la violence domestique est parfaitement rétrograde – le viol conjugal n’est même pas reconnu ! – et où le rôle de la femme selon la vision de Naïm Kassem se réduit à celui d’une « mère pondeuse de martyrs », que l’on pourra se cacher derrière les métaphores rutilantes du « Liban-message » et du « havre des libertés » pour masquer l’ignominie faite aux femmes libanaises, notamment par le biais du statut personnel.

Il n’est pas vraiment besoin de remonter à Herbert Marcuse et sa théorie sur l’importance des valeurs féminines – en l’occurrence la tendresse, la grâce, la compassion et la non-violence – comme valeurs supérieures pour l’établissement d’une société plus juste pour dire combien la question des droits de la femme constitue aujourd’hui la norme qui permettra d’évaluer le degré d’avancée de la démocratie dans le monde arabe. L’heure de la libération sexuelle des femmes du Moyen-Orient, annoncée par l’acte délibérément provocateur de la jeune artiste égyptienne Alia’ el-Mahdi, – qui avait posé nue pour défier les islamistes et revendiquer son droit à la souveraineté sur son corps, loin de tous les holismes imbéciles – a-t-elle sonné ? Le temps serait-il venu pour vous, mesdames et mesdemoiselles, de briser le tabou de la société patriarcale et de la politique du mâle pour humaniser un peu plus une société de plus en plus violente ? On peut l’espérer, comme l’espère ci-dessous Hanin Ghaddar, rédactrice en chef du site électronique NowLebanon et extraordinaire militante qui se bat courageusement sur tous les fronts réformistes de la région.

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

9 mai : Journée de l’Europe


 

9 mai : Journée de l’Europe

9 mai : Journée de l'EuropeCette date a été choisie en souvenir de la déclaration du Ministre des Affaires étrangères français Robert Schuman qui, à l’instigation de Jean Monnet alors Commissaire général au Plan, proposa le 9 mai 1950 aux pays européens qui s’étaient combattus en 1914-18 et en 1939-45 de gérer en commun leurs ressources de charbon et d’acier dans une organisation ouverte aux autres pays d’Europe qui le souhaiteraient.

Cette proposition, connue sous le nom de "déclaration Schuman", est considérée comme l’acte de naissance de l’Union européenne.

Vers une Europe unie

Six pays répondent à l’appel et créent par le traité de Paris, le 18 avril 1951, la Communauté économique du charbon et de l’acier (CECA) : l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. Au cours du même Conseil européen, les pays de l’Union européenne se sont dotés d’autres symboles de leur unité : un drapeau à douze étoiles et un hymne européen. Depuis lors ont également vu le jour une monnaie unique européenne, l’euro, et une devise : "Unie dans la diversité".

But de cette journée

La Journée de l’Europe est l’occasion d’activités et de festivités qui rapprochent l’Europe de ses citoyens et ses peuples entre eux. Les associations, les écoles et les citoyens se mobilisent pour célébrer la Journée de l’Europe. de très nombreuses manifestations de plus ou moins grande envergure, sont organisées dans les villes et dans les écoles, sur l’initiative des associations, des enseignants, des collectivités locales…

9 mai : Journée de l’Europe

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Contes Courts…L’OREILLE DU LOUP GRIS


 

(J. Darwiche et H. Musa. ED : Lirabelle)

Un jour, le lion, roi des animaux, tomba malade. Son vizir, le dernier Loup gris d’une peuplade disparue, annonça la nouvelle à tous les animaux :

Ceux de la plaine, ceux de la montagne, ceux de la forêt.

Tous défilèrent dans la caverne du lion pendant trois jour pour prendre des nouvelles de sa santé et lui souhaiter un bon rétablissement.

Tous, sauf le renard !

Le loup gris, qui était toujours assis à la droite du roi, et qui n’aimait pas le renard, fit remarquer au lion : " Tous vos sujets sont passés s’incliner devant vous et vous souhaiter proche guérison et longue vie, excepté le renard. On dirait que votre santé ne l’intéresse pas. "

Le lion en fut irrité. Il fronça les sourcils et montra les dents, ce qui était signe de mécontentement et annonçait une décision grave.

Le lièvre qui avait tout vu et entendu, courus chez son ami le renard :

" Ami, fais attention à toi ! Le loup gris a fait remarquer ton absence et le lion est furieux contre toi. "

Le renard remercia le lièvre, traîna encore un jour, attrapa un poulet et se présenta le lendemain, en fin de journée, devant le lion.

Les moustaches du lion tremblèrent de colère devant l’insolence du renard :

" Voilà 4 jours que je suis au lit. Tous les animaux sont venus s’enquérir de mes nouvelles, sauf toi ! ? Ma santé ne t’intéresse-t-elle point ? Vas-tu prétendre que tu n’étais pas au courant de ma maladie ? "

" Ni l’un, ni l’autre, majesté. J’ai appris la nouvelle de votre maladie en même temps que les autres ; mais je me suis demandé s’il valait mieux venir tout de suite m’incliner devant vous ou courir chercher un remède. La sagesse et mon inquiétude pour votre santé m’ont poussé à courir le royaume pour demander aux médecins leur avis. "

" Et alors ? "

" Eh bien, tous les grands médecins sont d’accord sur le même remède. "

" Pourrai-je savoir lequel ? "

" Bien sûr ! Pour guérir, vous devez manger une soupe de poulet à laquelle il faut ajouter l’oreille droite d’un loup gris. Et je crois que notre grand vizir sera heureux de vous offrir la sienne. "

Le lion jeta un coup d’œil interrogatif vers le loup gris qui ne put qu’accepter de sacrifier son oreille.

Le lion mangea la soupe et s’endormit d’un profond sommeil.

Le renard se leva pour partir. Mais avant de quitter la caverne, il s’approcha de l’oreille gauche du loup et lui dit :

" Si tu veux sauver l’oreille qui te reste, surveille ta langue et ne dis plus du mal des autres ! "

Catégories : CONTE | Poster un commentaire

Insolite: Un hôtel sous-marin à Dubaï !


 

un hôtel sous-marin à Dubaï1.jpg

Un hôtel sous-marin à Dubaï !

 

Un hôtel avec des chambres à 10 mètres de profondeur sous le niveau de l’eau sera construit à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Le Water Discus Hôtel, conçu par Deep Oceau Technology (DOT), serait submergé à moitié.

 

L’hôtel sera fait de deux disques principaux, un au-dessus de l’eau et l’autre en dessous, qui seront reliés par trois branches contenant des ascenseurs et des escaliers.

 

De plus, un éclairage spécial permettra aux visiteurs d’observer la faune et la flore marine qui les entourera. En tout, 21 chambres seront bâties.

 

un hôtel sous-marin à Dubaï 2.jpg

«Aujourd’hui, les avancées technologiques ont fait de l’océan un endroit non seulement pour la plongée, mais aussi pour les vacances luxueuses», dit un porte-parole de BIG InvestConsult, la compagnie derrière le développement du projet.

 

La compagnie DOT assure cependant que la structure est très sécuritaire. D’ailleurs, le disque du haut est à l’abri des fortes marées et des tsunamis, tandis que celui du bas peut automatiquement faire surface au moindre danger.

 

Toutefois, le Water Discus Hotel ne pourra se vanter d’être le premier hôtel sous-marin du monde, puisqu’il en existe un dans les Maldives. Le Rangali Islands Resort a aussi un dôme sous l’océan Indien.

 

un hôtel sous-marin à Dubaï 3 gr.jpg

paris-normandie

Catégories : ACTUALITES | Un commentaire

Quand Bonaparte se promène incognito… – Histoire de France. Le Blog La France pittoresque


Dans ses Mémoires, Louis Fauvelet de Bourrienne (1769-1834), qui fut un proche de Bonaparte avec lequel il avait été à l’École de Brienne en Champagne, s’exprime ainsi :

Dans les premiers temps seulement que nous habitions les Tuileries, quand je voyais Bonaparte entrer dans le cabinet à huit heures du soir, revêtu de la redingote grise, je savais qu’il allait médire : « Bourrienne, allons faire un tour ! » Quelquefois alors nous allions marchander des objets de peu de valeur dans les boutiques de la rue Saint-Honoré, sans que nos excursions s’étendissent plus loin que la rue de l’Arbre-Sec.

« Pendant que je faisais dérouler sous nos yeux les objets que moi je paraissais vouloir acheter, lui, il faisait son rôle de questionneur ; il n’y avait rien de plaisant comme de le voir alors s’efforcer de prendre le ton léger et goguenard des jeunes gens à la mode. Qu’il était gauche à se donner des grâces, quand, rehaussant les coins de sa cravate , il disait : « Eh bien ! madame, que se passe-t-il de nouveau ? Citoyens, que dit-on de Bonaparte ? Votre boutique me paraît bien achalandée. Il doit venir beaucoup de monde ici. Que dit-onde ce farceur de Bonaparte ?… »

Qu’il fut heureux un jour ! Il nous arriva d’être obligés de nous retirer précipitamment pour fuir les sottises que nous avait attirées le ton irrévérencieux avec lequel Bonaparte parlait du premier consul.

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Un premier "café à chats" ouvre ses portes à Vienne !


 

café à chats.jpg

Un premier "café à chats" ouvre ses portes à Vienne !

 

Un premier "café à chats", où les clients peuvent jouer avec les félins tout en sirotant leur boisson, a ouvert ses portes vendredi à Vienne, rapportaient les médias locaux.

 

Les initiateurs de ce projet, Alexander Thür et sa femme Takako Ishimitsu, originaire du Japon, se sont inspirés d’une tendance déjà établie au Japon pour créer le Café Neko – "neko" signifie "chat" en japonais -, dans le centre-ville de Vienne.

 

Cinq chats provenant d’un refuge de la capitale autrichienne ont trouvé un nouveau domicile dans cet établissement qui peut accueillir jusqu’à 50 personnes. Et s’ils ne sont pas d’humeur à jouer ou à se faire caresser, ils disposent d’une salle de repos hors d’atteinte des clients et de perchoirs en hauteur sur 20 mètres le long des murs.

 

Pour des raisons d’hygiène, les chats n’ont pas accès à la cuisine et à la réserve. Les plats servis – gâteaux maison ou boulettes de riz japonaises – le sont sous cloche, même si "il y a avant tout des plats que les chats n’aiment pas", assure le couple.

 

Le café est naturellement interdit aux chiens !

 

lavenir

Catégories : INSOLITE | Poster un commentaire

Appeler sur Skype avec un téléphone à cadran !


 

Appeler sur Skype avec un téléphone à cadran1.jpg

Appeler sur Skype avec un téléphone à cadran !

 

Un bricoleur français vient de fabriquer un téléphone à cadran avec lequel il est possible d’utiliser Skype. Une aubaine pour ceux qui ne sont pas rodés en informatique. L’inventeur de cet appareil unique se nomme Aurélien Stride. L’homme a avoué que cette création est conçue en partie pour son grand-père âgé de 90 ans et pour les personnes non-initiées à la technologie moderne. À la base, il a utilisé un téléphone à cadran Socotel S63 tout à fait ordinaire.

 

Cet as du bricolage a su modifier l’appareil pour l’équiper d’un mini système informatisé. Le téléphone embarque désormais une carte mère, une mémoire vive de 1Go, une carte mémoire de 8Go ainsi qu’un afficheur LCD 2×16 caractères. Ajouté à cela une connexion WiFi et le grand-père peut appeler son bricoleur de petit-fils partout dans le monde et gratuitement.

 

Appeler sur Skype avec un téléphone à cadran2.jpg

Aurélien Stride projette également d’équiper le téléphone d’un écran rétractable pour la visioconférence. Il se pourrait bien que cette création soit produite en série sachant que les « vrais » téléphones Skype sont encore assez coûteux.

 

tomsguide

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Mère fusionnelle – Doctissimo


 

Ne pas être comprise par sa mère, c’est difficile ; l’être trop bien, cela ne permet pas toujours de trouver son propre chemin. Car parfois mère et filles ne forment qu’un, dans une relation quasi-exclusive. Quand l’amour entre elles est trop fusionnel, attention, danger !

Il y a les mères qui critiquent et celles qui écoutent… Devenues la meilleure amie de leur fille, certaines vivent par procuration les aventures de l’adolescente et sont, malgré elles, destructrices, parce qu’il est difficile leur échapper.

La mère-confidente

Attention, mère fusionnelle !Certaines mères ont tellement peur que leur fille vive en dehors d’elles, qu’elles la "phagocytent" dès la petite enfance. Confidentes de tous ses chagrins et de tous ses bonheurs, elles lui confient aussi leurs insatisfactions et leurs attentes. Par la suite, il est bien difficile, pour la fille, de distinguer sa propre émotion de celle de sa mère, puisque les deux femmes ont toujours eu une relation fusionnelle. Ainsi, la jeune fille amoureuse se confiera sans hésiter à cette mère à laquelle on peut tout dire, et celle-ci “ qui connaît sa fille parce qu’elle l’a faite ” la conseillera ou l’orientera. Amie avec sa mère, la fille en devient aussi la prisonnière, sans le savoir. Car sa structure affective inclut ce lien fusionnel. Pas question d’écarter sa mère, même lorsqu’elle aura une vie de couple : elle connaît de l’intérieur la douleur qu’éprouverait sa mère, si on l’évinçait, et n’envisage pas d’être responsable de cette souffrance. Dans un lien fusionnel mère-fille, faire souffrir sa mère, c’est aussi se faire souffrir soi.

Echapper à la possessivité

Certaines mères et filles se téléphonent tous les jours, voire plusieurs fois par jour. Rien de ce qui est intime pour l’une n’est étranger à l’autre. Inversement, lorsque la fille souffre, la mère est toujours là pour la remettre d’aplomb. Ce lien, qui pourrait paraître idéal, rejette en fait les autres hors d’une sphère d’intimité inégalable. Ainsi le partenaire amoureux et sexuel n’occupe alors qu’une place secondaire auprès de la fille. Il peut même être amené à séduire la mère pour gagner la fille, comme si la mère et la fille ne faisaient qu’une, ou parce que le regard de l’une oriente celui de l’autre. Tant que mère et fille sont en accord, tout va bien pour elles. A partir du moment où la jeune fille prend conscience de ne pas avoir sa vie propre, et veut privilégier un autre amour que celui qu’elle a pour sa mère, les relations se dégradent violemment. Partagée entre la compassion  pour sa mère et la haine envers celle qui lui refuse une vie en dehors d’elle, elle risque de passer sa vie à s’arracher de cette mère omnipotente dans une crise d’adolescence sans fin.

De la mère fusionnelle à la mère abusive

Certaines mères ne renoncent jamais à garder une place dominante auprès de leur fille. Elles conseillent, jugent, critiquent, sans comprendre qu’elles doivent lâcher prise. Parfois, elles entretiennent chez leur fille un sentiment de faiblesse, pour que celle-ci continue à s’appuyer sur elles. La fille adulte, se sentant coupable de ne pas être à la hauteur de sa mère, ne se donne le droit, inconsciemment, ni de réussir sa vie amoureuse ni de se réaliser professionnellement. Lorsque les relations mère-fille sont à ce point endommagées, lorsque l’emprise affective de la mère sur la fille est insurmontable, celle-ci ne doit pas hésiter à avoir recours à un psychothérapeute qui l’aidera à se séparer symboliquement de cette mère trop dévorante.

Marianne Chouchan.

Mis à jour le 28 octobre 2010

Catégories : Santé et bien-être | Poster un commentaire

Un vieil homme de 80 ans


images drôles Les femmes sont toutes heuuu  belles!

C’est un vieil homme de 80 ans qui va chez le docteur pour un examen annuel.
Ce dernier lui demande comment vont les choses.
Je suis en pleine forme, je sors avec une jeune femme de 18 ans, et je l’ai mise enceinte. Qu’est-ce que vous pensez de ça, docteur ?
Laissez-moi vous raconter une histoire, dit le docteur. C’est une histoire vraie : J’ai un ami qui est un passionné de chasse, il n’a jamais manqué une saison. Un jour, alors qu’il s’en allait chasser et qu’il était pressé, il se trompa et au lieu de prendre son fusil, il prit son parapluie.
Au coeur de la forêt, il aperçoit un grizzly qui fonce sur lui. Il saisit son parapluie, l’épaule et appuie sur la poignée.
Savez-vous alors ce qu’il s’est passé ?
- Non.
- Eh bien, le grizzly tomba raide mort à ses pieds
- C’est impossible, s’insurgea le vieillard. Quelqu’un a dû tirer à sa place !!!
- C’est là où je voulais en venir …

Catégories : HUMOUR | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com. Thème Adventure Journal.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 208 autres abonnés

%d bloggers like this: