Archives quotidiennes : 28 avril 2011

Pensée du jeudi 28 avril 2011.


"L’Intelligence cosmique a donné à toutes les créatures vivantes,
et aux animaux surtout, un instinct qui les pousse à trouver des
solutions à leurs problèmes, des remèdes à leurs maux. Un animal
malade, par exemple, trouve instinctivement la plante qui le
guérira. Et dans de nombreuses circonstances, cet instinct que la
nature leur a donné vient aussi aider les humains. Mais
l’instinct ne suffit pas, c’est une impulsion aveugle qui
appartient au domaine du subconscient, et c’est à l’homme de
l’éclairer, de le rendre conscient. Cet instinct est déjà une
sorte d’intuition, mais manifestée dans les régions inférieures,
alors que l’intuition véritable appartient aux domaines de l’âme
et de l’esprit.
L’instinct et l’intuition présentent donc de grandes
similitudes, il s’agit presque de la même faculté mais manifestée
dans deux régions différentes. Pour trouver la plante qui le
guérira, l’animal possède un flair qui n’a aucun rapport avec
l’intelligence, la conscience. Tandis que chez l’être évolué tout
est conscient : son intuition est un savoir."

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Catégories : ACTUALITES | Un commentaire

Pense-malin.com – Retrouvez les trucs et astuces


Notre quotidien est souvent perturbé par de petits contretemps, des détails désagréables qui nous contrarient et pour lesquels nous n’avons pas de solution. Nous avons pensé à vous renseigner de façon hebdomadaire, sur diverses façons de vous faciliter la vie.

Faite découvrir vos trucs et astuces en nous écrivant à l’adresse suivante : trucsetastuces@pense-malin.com

INDIGESTE, L’AIL?

Vous aimez l’ail, mais vous avez de la difficulté à le digérer? Voici une astuce qui vous plaira. Il suffit d’extraire la partie centrale de la plante, de couleur verte, avant de l’utiliser, et le tour est joué! C’est cette tige qui rend l’ail indigeste chez certaines personnes. Elle est également responsable de la mauvaise haleine créée par sa consommation.

DU RIZ QUI NE COLLE PAS

Quoi de plus désagréable qu’un riz qui colle? Pour éviter un tel inconvénient, ajoutez quelques gouttes de jus de citron à l’eau de cuisson et votre riz ne collera plus jamais.

DU VINAIGRE DANS LE BAIN

Du tartre se forme sur les parois du bain et vous ne savez pas quoi faire pour l’en déloger? Que cela ne tienne! Imbibez une éponge d’une partie de vinaigre blanc et d’une partie d’eau, frottez vigoureusement et votre bain scintillera de nouveau.

DES ONGLES PROPRES, PROPRES, PROPRES

Pour éviter que vos ongles ne se souillent lorsque vous jardinez ou bricolez, griffez un pain de savon avant de commencer. Cela empêchera la terre ou toute saleté de s’y introduire, et il vous suffira de rincer à l’eau par la suite.

UNE BÉCHAMEL ONCTUEUSE

Pour que la texture de votre sauce béchamel soit lisse et onctueuse, piquez une pomme de terre à l’extrémité d’une fourchette et remuez.

ENTRE L’ARBRE ET L’ÉCORCE

Lorsqu’une partie de l’écorce d’un arbre est lacérée, y appliquer du goudron n’est pas toujours la solution idéale. Une autre avenue s’offre toutefois : l’application de cire fondue sur la lésion. Cette dernière devrait se reconstituer comme si l’arbre avait sécrété sa propre résine.

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Panneaux indicateurs (2)


28

Jeudi

avril


Vous êtes manifestés comme la lettre de Christ…, écrite non
avec de l’encre, mais par l’Esprit du Dieu vivant.

2 Corinthiens 3. 3

Nous sommes donc ambassadeurs pour Christ.

2 Corinthiens 5. 20

Panneaux indicateurs (2)

Dans le compartiment, la conversation se prolonge. Paul
rappelle que Jésus n’a jamais proposé de croire aux chrétiens pour être
sauvé, mais de croire en Christ. Les chrétiens, les vrais disciples,
c’est-à-dire ceux dont le christianisme ne se réduit pas à une simple pratique
religieuse extérieure, mais correspond à un engagement intérieur, sont comme des
panneaux indicateurs montrant Jésus. On peut bien regretter qu’un panneau soit
tordu, délavé, voire un peu de biais ; l’important est que l’on puisse encore y
lire ce qu’il indique et que la destination proposée soit bien Jésus Christ.

Ce dont l’homme a besoin, et ce que Jésus lui propose, ce n’est
pas un christianisme d’imitation qui consisterait à calquer sa conduite sur
celle d’un de ses disciples, si fidèle soit-il. Le christianisme authentique
résulte du changement intérieur que produit chez un homme la rencontre
personnelle avec le Christ.

La vie du croyant emprunte alors une nouvelle direction : elle
tourne le dos à certains objectifs pour en poursuivre d’autres. Elle prend dans
une certaine mesure le grand virage, comme ces chrétiens à qui s’adressait
l’apôtre Paul, il y a environ 2000 ans : “Vous vous êtes tournés vers Dieu, vous
détournant des idoles pour servir le Dieu vivant et vrai” (1
Thessaloniciens 1. 9)
.

Amis croyants, ne soyons pas des panneaux illisibles, cachés ou
mal orientés, mais au contraire, vivons de manière à indiquer clairement le nom
et la direction de notre Sauveur.

Catégories : CONSEIL | Poster un commentaire

Les petites culottes de l’abstinence: naïves ou efficaces?


culottes de l'abstinence.jpgLes petites culottes de l’abstinence: naïves ou efficaces?

Les parents inquiets de la sexualité trop précoce de leur enfant tentent de contrôler les choses comme ils peuvent. La marque What would your mother do? (comprenez, Que ferait ta mère?, voyez le site internet ici) les aide en ce sens en créant des sous-vêtements qui portent des messages destinés à initier la conversation avec leur partenaire.

"Cette ligne de sous-vêtements qui doit être utilisée pour démarrer la conversation peut aider à renforcer la moralité de la famille en ce qui concerne les relations et les fréquentations", affirment les créateurs de la marque.

Les boxers et T-shirts portent des inscriptions comme "Not tonight" (Pas ce soir), "What would your mother do?" (Que ferait ta mère?), ou encore "Dream On" (Tu rêves!). Pas sûr que cela suffira à freiner les ardeurs des jeunes et à les inciter à ouvrir la discussion au sujet de ce qu’ils désirent réellement, sexuellement parlant.

Dé.L.

7sur7

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Le Québec a son nouveau héros : Frank Perreault | INSOLITE.CA


Par la force de ses vidéos dans lesquels il dénonce une variété de sujets cruciaux tels l’obésité à l’école et l’adaptation cinéma 3D de la vie de Justin Bieber, Frank Perreault s’est forgé une place de taille parmi les argumentateurs du peuple québécois.

Honnête et surtout incisif, le jeune, même s’il n’a pas encore un poil de barbe, possède la sagesse d’un érudit. La plupart de ses vidéos sont visionnés des milliers de fois, de quoi en rendre plusieurs jaloux. Frank n’hésite pas à affronter la critique : ce sang-froid hors du commun est l’une de ses plus grandes qualités. Et ne pensez pas qu’il y va de main morte dans la production de son VLOG : chaque détail est passé au peigne fin, de sa tenue vestimentaire stylée au mur placardé d’affiches tout à fait significatives dont la création a nécessité trois heures de durs labeurs. On peut voir, entre autres, une image de Che Gueverra et le logo de Nirvana : comment penser à mieux?

Avec son humour affûté, Frank a su conquérir un auditoire varié qui salue ses efforts : « heey , sparceque tes mon idole hahahaha , tes drole :) », a dit l’un d’eux, et on ne pourrait écrire plus juste.
Il ne serait pas surprenant de retrouver cet animateur au sein d’une organisation prestigieuse qui saura étaler son talent au grand public. Car, il faut l’avouer, avec une voix aussi charmante et une capacité inouïe à dépecer l’actualité qui nous concerne, Perreault est passé maître de son art en un temps record. Il est devenu, en quelque sorte, le porte-étendard de la vérité pour la plèbe trop fragile et silencieuse pour contester.

Je te salue, ô roi de YouTube.

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Vendredi ou la vie sauvage, pour Thierry Crouzet ActuaLitté – Les univers du livre


Retrouver l’aventure, at home…

Rédigé par Aurelie Vasseur, le lundi 18 avril 2011 à 08h53

Thierry Crouzet était toujours derrière un écran : informaticien, blogueur, auteur de livres numériques, présent sur tous les réseaux sociaux… Il a décidé de se déconnecter à partir du premier avril, pendant neuf mois, et d’écrire un journal de bord sur cette nouvelle aventure de l’ère numérique.

Interrogé par Xavier de la Porte hier sur France Culture, Thierry Crouzet semblait plus troublé que rasséréné par sa nouvelle vie : « Est-ce possible de se déconnecter ? Que se passe-t-il dans ma tête ? » (voir Place de la Toile)

Devenu lui-même un Horla, comme celui de Maupassant, Thierry Crouzet perdait le sommeil, et se sentait devenir un « être nouveau ». Stressé en permanence, il envoyait des messages en état d’urgence, de jour comme de nuit. Tout changea lorsqu’il fit un malaise inexplicable. Il se réveilla dans son lit d’hôpital, et la première chose qu’il fit, fut d’aller sur son blog et ses forums favoris !

"J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… là-bas… les merveilleux nuages!"
Baudelaire: Petits poèmes en prose, I (1869)

Machinalement. « L’être humain est-il en train de devenir un cyborg ? », se demande-t-il. Une nouvelle structure de la pensée serait – elle en train d’éclore : après la logique d’opposition entre la culture et la nature, entre le cru et le cuit, viendrait le connecté et le déconnecté ?

Thierry Crouzet a désactivé son activité sur le blog. Depuis il s’observe et note sl’évolution de son comportement dans un carnet : il dort beaucoup, observe le gratin dauphinois de longues minutes, espère reprendre des activités de peinture… Est-ce mieux ou non ? Par cette « aventure », il espère se faire une opinion, et fera paraître un livre chez Fayard en 2012.

Mais Thierry Crouzet n’a pas encore la sagesse de Marc-Aurèle : « Bientôt tu auras tout oublié ; bientôt tous t’auront oublié ». Pour que son double numérique ne disparaisse pas, il a chargé un robot de faire fonctionner son personnage sur son blog et ses réseaux sociaux !

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Quel est le meilleur exercice pour le corps humain? | Slate


Quelle est la meilleure activité physique pour le corps humain? A première vue, la question semble plutôt simple. Le site américain Huffington Post dressait en décembre une liste des activités les plus «rentables» pour l’organisme, celles qui dans un temps donné font le plus fonctionner notre métabolisme. Mais la journaliste du New York Times Gretchen Reynolds, qui a enquêté sur la question auprès de nombreux experts, s’est vite rendue compte qu’il n’y avait pas une réponse claire et définitive:

«Demandez à une douzaine de physiologistes quel est le meilleur exercice, et vous obtiendrez une douzaine de réponses extrêmement divergentes.»

En fait, une des seules règles sur laquelle tous les spécialistes s’accordent est la suivante: il faut trouver une activité que vous pouvez pratiquer régulièrement. Une récente méta-analyse des études sur l’activité physique et la mortalité a en effet montré que le risque de mort prématurée chez une personne sédentaire chute d’en moyenne 20% si elle se met à la marche rapide (ou un équivalent) à raison de cinq sessions de 30 minutes hebdomadaires.

Les bénéfices de la marche à pied ne sont plus à démontrer. Gretchen Reynolds cite les travaux d’un chercheur japonais qui a mesuré les effets d’un programme de marche fractionnée (trois minutes de marche rapide suivies de trois minutes de marche lente, répété 10 fois) de cinq mois sur des milliers de séniors. La forme physique globale des personnes a augmenté de 20%, et les symptômes de maladies comme l’hypertension, l’hyperglycémie ou l’obésité ont diminué de 20%. La marche permet également de mieux contrôler son poids.

Chez les sportifs, pour qui la marche ne présente pas beaucoup de bénéfices, le professeur de kinésiologie Stuart Phillips recommande les flexions, un exercice «très puissant» qui «active les plus gros muscles du corps, ceux des fesses, du dos et des jambes». Mais un programme basé uniquement sur les flexions, ou plus généralement sur la musculation, peut vite devenir ennuyeux.

Il existe une activité qui est à la fois plus ardue que la marche et qui fait travailler la puissance comme les flexions: l’entraînement par intervalles à haute intensité (H.I.T.), qui consiste en des sessions qui alternent un exercice très intense (vélo d’intérieur à puissance maximale, sprint) sur des courtes durées (30-60 secondes) et des phases de récupération. Seul bémol: l’exercice doit «faire mal pour être efficace»

Photo: Des athlètes s’entraînent pour un marathon à Bombay en 2004, REUTERS/Arko Datta

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

"Un rythme cardiaque élevé permet aux étudiants d’obtenir de meilleurs résultats" – Insolite – 7s7


La réussite dans les études reposerait sur les battements du coeur. Des chercheurs de l’Assessments and Qualifications Alliance (AQA) de Manchester affirment en effet, dans The Sunday Times, que les étudiants présentant un pouls rapide pendant un examen obtiennent de meilleurs résultats.

Lors d’un examen et pendant le test mené par les chercheurs, il est apparu que les meilleurs étudiants présentaient un pouls augmentant de 79,8 pulsations par minute à 103,7 pulsations par minute. Chez les étudiants les plus faibles, on constatait une hausse de 78,5 vers 82,4 pulsations/minute.

En moyenne, le coeur des meilleurs étudiants bat donc 23,9 fois en plus par minute lors d’un examen. Le coeur de ceux obtenant les moins bons résultats ne bat que 3,9 fois en plus. Selon les chercheurs, un rythme cardiaque plus rapide apporterait une attention plus forte que la peur. Ils n’ont ainsi découvert aucune preuve qui démontrerait que les étudiants anxieux avant un examen ont un rythme cardiaque plus élevé.

Ils insistent par ailleurs sur le fait que le groupe de cobayes n’était pas assez élevé pour tirer des conclusions définitives, tout en relevant néanmoins des différences "significatives". Les chercheurs souhaitent désormais, dans le cadre d’une seconde étude, se pencher sur le bon et le mauvais stress lors d’un examen, afin de donner aux étudiants les moyens de réduire leur peur et d’augmenter leur vigilance.

Suzanne Chamberlain et Anthony Dale conseillent enfin aux étudiants, dans le "Journal of Educational Research", de ne pas prendre de médicaments augmentant le rythme cardiaque. (afp)

24/04/11 17h55

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Révélations sur le point G – Doctissimo


Longtemps controversé, le point G, relève le défi de la science. La gynécologue Odile Buisson tente d’éclaircir les mystères de l’anatomie du clitoris et du point G en l’échographiant. Zoom sur sa recherche et la sexualité des femmes, continent resté "noir" pour la médecine contemporaine.

//

Le point G reste controversé, depuis sa découverte, somme toute récente, en 1950. Son existence n’a jamais été démontrée, tout simplement parce qu’on en n’a pas trouvé trace ni par dissection anatomique, ni par RMN (imagerie par résonance magnétique). Cette absence de preuves flagrantes donne lieu à bien des polémiques alors que 50 à 70 % des femmes confirment avoir une zone de sensibilité particulière. La gynécologue Odile Buisson, lève le voile, et pointe les réticences des milieux scientifiques. Selon elle, la sexualité féminine ne semble pas intéresser la médecine, comme si le sujet n’était pas digne d’intérêt ou sous le coup de tabous. Récit d’une échographie de ladite zone et ses découvertes sur la sexualité féminine.

Doctissimo : Dans l’odyssée du point G, pouvez-vous nous rappeler les dates-clés ?

Nouvelles révélations point GOdile Buisson : Tout débute en 1950 par l’article de Ernst Grafenberg, rapportant les propos de ces patientes autour d’une zone particulièrement agréable située dans la partie antérieure vaginale basse le long du trajet de l’urètre. C’est une région qui lorsqu’elle est stimulée provoque des orgasmes jugés plus importants, profonds et lancinants. C’est seulement fin des années 80 que Beverley Whipple nomme cette région le point G, en l’honneur de son découvreur. En 1998, l’Australienne O’Connell décrit l’anatomie exacte du clitoris et en 2005 son équipe réalise la première image en Résonance Magnétique Nucléaire de l’organe clitoridien. Avec le Docteur Pierre Foldès, spécialiste de la réparation des mutilations génitales, nous avons décidé de pousser plus loin.

Doctissimo : Quel est le lien entre le point G et la fabuleuse anatomie du clitoris ?

Odile Buisson : Je me suis aperçue que le clitoris était un organe assez mobile, car sous l’influence de contractions périnéales ses différentes parties se mobilisent. J’ai alors eu l’idée de faire l’échographie d’un coït. On s’aperçoit que lors d’un rapport sexuel, le clitoris est étiré, comprimé, ascensionné, de façon répétitive par la verge en érection. Sous l’influence de ces simples va-et-vient, il augmente de volume. On peut aussi constater que c’est à travers la partie antérieure vaginale basse que la double arche du clitoris est stimulé. Ce qui met fin à la différenciation des femmes vaginales et clitoridiennes, puisque dans les deux cas, le clitoris est donc en jeu, mais de façon différente.

Doctissimo : Cette zone que vous avez découverte serait le fameux point G ?

Odile Buisson : Le point G n’existe sans doute pas en tant que structure. C’est donc le point de contact entre le vagin et la racine interne du clitoris, c’est la zone d’adossement en quelque sorte. La nouveauté réside, selon nous, dans le fait que nous pensons que cette zone est une fonction du CUV (complexe clitoro/urethro/vaginal). Le CUV dénommé ainsi par les Australiens désigne l’ensemble des organes impliqués dans l’activité sexuelle féminine. Pour vous donner une image, c’est un peu comme siffler : il y a une expulsion d’air par le diaphragme, les poumons, une contraction des muscles des joues et des lèvres. De l’ensemble de ces interactions d’organes est produit un son plus ou moins mélodieux. Cependant, vous aurez beau chercher dans la gorge des gens, vous ne trouverez pas de structure anatomique en forme de sifflet. Pour le plaisir que procure "le point G", c’est pareil ! En clair, c’est une des gâchettes fonctionnelles pour obtenir un orgasme, du moins ceci est notre hypothèse.

Doctissimo : Vous semblez insister sur l’information, pourquoi ?

Odile Buisson : La médecine sexuelle en est à ses balbutiements. La sexualité féminine reste un continent à explorer pour en découvrir les nombreux ressorts. Si l’aspect psychologique est indéniable, l’implication d’éléments biologiques l’est tout autant.

En France, aucune Faculté n’étudie scientifiquement la fonction du clitoris féminin car le clitoris ne sert qu’à l’orgasme et au plaisir. D’où un désintérêt pour la médecine sexuelle féminine, teinté également de tabou ou de peur… la première définition du clitoris remonte seulement à 1998 ! C’est donc une science très récente.

Toutefois pour les femmes qui ont des difficultés sexuelles et qui en souffrent, il est important de connaître les mécanismes du corps qui conduisent à l’orgasme afin de pouvoir les soulager de cette souffrance. La médecine du corps n’exclut en rien les médecines de la psyché et des rapports interpersonnels. Ces médecines sont complémentaires

Doctissimo : Que faut-il penser des injections, une solution miracle ou non ?

Odile Buisson : D’abord, il faut dissocier le point G de l’orgasme. Le point G n’est pas la panacée et on peut avoir une sexualité épanouie de mille manières différentes avec ou sans orgasme. Nous sommes trop rapidement passé de l’injonction "Trouvez votre point G" à "l’injection du point G". Trop souvent ces injections sont faites sans bilan gynécologique et sexologique préalables et de plus, elles n’ont jamais été évaluées scientifiquement. Par ailleurs, pratiquées le plus souvent à l’aveugle, elles peuvent comprimer l’urètre et ainsi donner des complications urinaires voire blesser les vaisseaux de la région. Il faudrait évaluer tout cela de façon beaucoup plus rigoureuse avant de dire ou de faire quoi que ce soit. Cela nécessite évidemment de poursuivre des études scientifiques avec une méthodologie correcte et bien codifiée.

Catherine Maillard, le 6 avril 2011

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

LES AMIES SE SAOÛLENT…


oups-ca-colle

Deux amies complètement soûles rentrent chez elles en marchant.

Comme elles ont beaucoup bu, elles ont très envie de pisser.

Elles passent devant le Cimetière de L’Est.

L’une suggère alors qu’elles pourraient se soulager derrière une pierre tombale.

La première, qui n’a rien pour s’essuyer, décide de quitter son slip, de l’utiliser à cet effet et de le jeter ensuite.

Son amie qui ne veut pas abîmer ses sous-vêtements de luxe, se trouve chanceuse de trouver un ruban sur une couronne, de la tombe à coté, et s’en sert pour s’essuyer.

Puis elles rentrent chacune dans leur maison respective.

Le lendemain, le mari de la première, téléphone au mari de la deuxième:

- "Il va falloir que nous surveillons nos femmes, la mienne est rentrée sans culotte la nuit dernière."

- "Oh ce n’est rien, répond l’autre. La mienne est revenue avec une carte coincée entre les fesses, où je pouvais lire : " De la part de tous les gars de la Police de Montréal , Nous ne t’oublierons jamais"

(merci à TANTINETTE pour cette farce)

Catégories : HUMOUR | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com. Thème Adventure Journal.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 199 followers

%d bloggers like this: