Archives quotidiennes : 26 avril 2011

Pensée du mardi 26 avril 2011.


« La simplicité… si peu de personnes connaissent le sens et
l’importance de ce mot ! Elles s’arrêtent à ses manifestations
extérieures : la simplicité dans les vêtements, dans les
manières, la simplicité dans la façon de vivre. En réalité, la
simplicité est une attitude philosophique qui consiste à
s’éloigner du monde physique, le monde des phénomènes, pour
s’élever jusqu’au monde spirituel, celui des principes. Voilà la
simplicité : aller vers le centre, vers le sommet. Tandis qu’avec
la complication on fait le chemin inverse : du centre vers la
périphérie, du sommet vers la base. Quand on sort de la
simplicité, de l’unité, on doit faire face à tellement de détails
qu’on ne voit plus comment les choses s’organisent entre elles
d’après les lois de l’affinité ; on est tiraillé, on tâtonne et
on s’affaiblit.
Le symbole le plus éloquent de la simplicité est le diamant, car
il est sans mélange : du pur carbone. Et nous aussi, quand nous
trouverons la simplicité véritable, nous posséderons la pureté du
diamant, mais aussi sa résistance. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Catégories : ACTUALITES | Un commentaire

Il pèse 150 kg à 9 ans – Insolite – 7s7


Son état de santé s’est aggravé à 1 an où il a atteint 13 kg.

//

Pas question de régime pour "Jambik".
Pas question de régime pour « Jambik ».
Il chausse du 40 à 13 ans.
Il chausse du 40 à 13 ans.

Dzhambik Khatokhov détient un triste record: il est l’enfant le plus gros du monde. A seulement 9 ans, celui que l’on surnomme « Jambik » pèse déjà 150 kg et il chausse du 40, relaie le site tuxboard d’après une information du Sun. A titre de comparaison, un bébé éléphant fait le même poids.

Une médaille aux JO
La maman de Dzhambik Khatokhov refuse de lui infliger un régime. Selon elle, son enfant « se sent bien dans sa peau. Il fait du sport (lutte) et il est en pleine croissance. » Il rêve de décrocher une médaille d’or aux Jeux Olympiques. A Nalchik, sa ville de naissance, il s’entraîne pour parvenir à ses fins.

13 kg à 1 an
Son état de santé s’est aggravé à 1 an où il a atteint 13 kg. Dzhambik Khatokhov n’en pesait que 3 à sa naissance. A l’heure actuelle, aucun médecin n’a trouvé la cause de son obésité. (chds)

21/04/11 19h04

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

La croix de Jésus, cœur de l’évangile


26

Mardi

avril


Il faut que le Fils de l’homme(Jésus)souffre beaucoup, qu’il soit rejeté…, qu’il soit mis à mort et qu’il ressuscite après trois jours.

Marc 8. 31

En ceci est l’amour : non en ce que nous, nous ayons aimé Dieu, mais en ce que lui nous aima et qu’il envoya son Fils pour être la propitiation pour nos péchés.

1 Jean 4. 10

La croix de Jésus, cœur de l’évangile

Les auteurs du Nouveau Testament avaient compris que la croix de Christ était le cœur de l’évangile. Leur conviction reposait sur les déclarations de Jésus lui-même. Ils savaient pourtant que la crucifixion de Jésus l’avait exposé à la disgrâce publique. Ils savaient aussi qu’elle était un scandale pour les Juifs et une folie pour les autres, comme elle l’est encore aujourd’hui pour le non-croyant (1 Corinthiens 1. 18, 23).

Pourquoi alors les chrétiens ont-ils toujours maintenu, contre vents et marées, que la mort de Christ était au centre des pensées du Dieu Sauveur ? Pourquoi Jésus a-t-il délibérément emprunté le chemin qui aboutissait à la croix ?

Chacun convient que sa mort est un crime odieux, une injustice choquante, qu’elle révèle la cruauté dont l’être humain est capable. À l’amour de Jésus, les hommes ont opposé une haine meurtrière. Mais en même temps, sa mort est la preuve la plus éclatante de l’amour divin. Amour du Père qui donne son Fils unique, amour du Fils qui donne sa vie.

Pourquoi Jésus devait-il mourir ? Par cette mort, Dieu peut pardonner sans renier sa justice. Christ, saint et pur, a enduré la croix à la place de ceux qui se reconnaissent coupables et se confient en lui.

Et sa mort sur la croix est unique parce que Jésus, sans péché, est entré dans la mort pour en sortir, ressuscité, et pour faire sortir de la mort ceux qui étaient “morts dans leurs péchés”.

Venez à lui, le Vivant, pour être sauvé.

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

1er mai 2011 : béatification de Jean-Paul II


 

Le 1er mai 2011, sur la place Saint-Pierre de Rome, doit se dérouler la messe de béatification de Karol Wojtyla, pape sous le nom de Jean-Paul II, de 1978 à 2005.

Le nouveau «Bienheureux» sera peut-être, un jour prochain, également canonisé et inscrit au catalogue des Saints. Ce sera l’aboutissement d’un processus complexe dont l’Église catholique a le secret, même si elle n’a pas le monopole de la sainteté.

Presque tous les papes du dernier siècle ont un dossier de canonisation en cours mais deux seulement sont susceptibles d’aboutir, outre celui de Jean-Paul II.

Il y a Jean XXIII, d’ores et déjà, béatifié, faillit être sanctifié par acclamation des évêques lors du concile Vatican II qu’il initia, et, plus délicat, Pie XII, aujourd’hui «simple vénérable» (le stade précédant la béatification) : le pape de la Seconde Guerre mondiale a autant de promoteurs et de détracteurs au sein du clergé que chez les laïcs.

C’est que l’Église y regarde à deux fois avant de décerner l’auréole.

Honneur aux martyrs

Sur les 265 papes officiellement recensés depuis l’apôtre Pierre, 78 ont été canonisés et 11 en sont restés au stade de la béatification. L’immense majorité l’ont été au cours du premier millénaire, avant que se mette en place une procédure rigoureuse, avec enquête et procès.

Il faut dire que les premiers papes, comme l’ensemble des évêques, ne manquaient pas de courage, sinon de mérites. Jusqu’à l’édit de tolérance de l’empereur Constantin, en 312, les persécutions alternent avec des périodes plus clémentes. Et le martyre est souvent le lot commun de la plupart des premiers papes, dans le sillage de l’apôtre Simon Pierre, crucifié sous Néron la tête en bas selon la tradition, déclinant l’honneur de mourir comme son maître.

Clément Ier est noyé, Alexandre Ier a le corps percé par une multitude de coups de poinçons avant d’être décapité, Calixte Ier est massacré lors d’une émeute, Sixte II est décapité en pleine cérémonie clandestine.

C’est sans compter les exils et les multiples emprisonnements qui conduisent au trépas les papes Anthère, Corneille, Jean Ier ou Silvère, qui meurt de faim, abandonné sur une île. Marcel Ier, lui, est condamné à devenir esclave et chargé d’entretenir des écuries installées dans sa propre église !

Le dernier martyr est Martin Ier (649-656). Il a le tort de contester l’empereur byzantin sur un point de doctrine. L’empereur le fait enlever et dépouiller de ses vêtements sacerdotaux devant la cour, avant de le faire promener dans les rues de Constantinople, une lourde chaîne autour du cou, alors que le vieil homme ne peut à peine marcher. Martin finit ses jours au fond d’un cachot.

D’autres papes des premiers siècles ont été canonisés en vertu non de leur martyr mais de leur œuvre pastorale, tout simplement. C’est le cas de Grégoire le Grand (590-604), premier pape évangélisateur, ou encore de Léon le Grand (440-461), connu pour avoir détourné Attila de Rome.

À l’époque carolingienne, le pape n’est plus seulement l’évêque de Rome mais le chef de l’Église universelle (catholique), du moins aux yeux des Occidentaux. C’est également le souverain temporel des États pontificaux, une principauté italienne parmi d’autres.

Un brevet chichement accordé

Au tournant de l’An Mil apparaît pour la première fois le terme «canoniser» qui désigne la procédure de reconnaissance de la sainteté avec des débats contradictoires, des témoignages, une préparation rigoureuse du dossier et de l’argent pour payer les enquêtes et les greffiers.

L’institution est désormais beaucoup plus prudente sur l’attribution du précieux brevet. C’est au point que seuls cinq papes sur plus de 130 ont été déclarés saints au cours du deuxième millénaire.

En canonisant Léon IX et Grégoire VII (XIe siècle), l’Église a voulu reconnaître en eux les grands promoteurs de la réforme grégorienne qui a revitalisé la chrétienté, renforcé le clergé et redressé l’institution. Victor III, dont le règne fut bref et plutôt chaotique (1085 à 1087) fait figure d’exception car il sera déclaré saint à la fin du XIXe siècle, sans aucun procès en canonisation, uniquement par décision de Léon XIII !

La procédure est beaucoup plus sérieuse avec Célestin V, qui fut pape seulement cinq mois en 1294 avant d’oser démissionner – cas unique et vrai scandale à l’époque -, mais dont la vie ascétique et les nombreux miracles avaient contribué à sa légende.

Simple ermite avant d’être élu successeur de Saint Pierre, il marchait pied nu et ne mangeait que les fruits de la forêt et les légumes apportés par les fidèles ou visiteurs, qu’il guérissait à l’occasion : 14 sur 19 miracles reconnus furent acceptés par l’Église pour le canoniser.

Avec Pie V (1566-1572), c’est un guerrier de la foi que l’Église a voulu honorer : ancien Grand Inquisiteur (il s’était d’ailleurs permis de critiquer son prédécesseur Pie IV pour son népotisme), champion de la lutte contre l’hérésie (le protestantisme est en plein essor), il remet de l’ordre dans le clergé et dans les rites des célébrations, tout en organisant contre les Turcs une croisade qui se solde par la victoire navale de Lépante. Plus de 69 miracles sont répertoriés dans son procès visant sa canonisation.

Pie X (1903-1914) est le dernier pontife à avoir été sanctifié, non sans mal. Personne ne remit en cause les vertus cardinales et morales de l’ancien fils de facteur devenu chef des catholiques. En revanche, si sa lutte contre le modernisme était vue comme l’œuvre d’un bon pape, le promoteur de la foi (l’avocat du diable) pointa un certain «acharnement» dans ce combat, «en dépassant les frontières de la prudence et de la justice». Pie X a été finalement béatifié en 1951 et canonisé en 1954.

Bibliographie

Pour en savoir plus, je recommande la lecture du dernier ouvrage d’Yves Chinon, Enquête sur les béatifications et les canonisations (Perrin).

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Pourquoi la France aime tant le mariage de Kate et William | Slate


La monarchie revient à la mode, comme un symbole de continuité rassurante.

Le futur mariage princier du 29 avril provoque un intérêt étonnant de la part des Français. Pour des républicains guéris du royalisme, nos compatriotes semblent frénétiques à l’idée que Catherine Elizabeth «Kate» Middleton épouse en grande pompe le Prince William de Galles le 29 avril prochain.

Trois chaînes de télévision nationales, TF1, France 2 et M6 diffuseront la cérémonie nuptiale en direct, permettant aux Français de s’ajouter aux deux milliards de spectateurs de l’heureux événement. On imagine sans peine que le mariage de «Kate et William» aura ses détracteurs, mais il est plus utile de comprendre la nature de l’événement, et ce qu’il signifie pour nos sociétés dites modernes.

On a déjà beaucoup discuté des avantages de l’union d’un membre de la famille royale avec une roturière, et de l’heureux symbole social de ce mariage. Au-delà de la couleur de la robe de Kate ou du choix de costume de William, la cérémonie a sa place dans le fonctionnement de l’Angleterre d’aujourd’hui.

Plus rentable que les Jeux olympiques mais moins que la Coupe du monde de football, l’opération«mariage princier» rapportera toutefois de l’argent, redorera l’image de la famille royale d’Angleterre et surtout permettra d’attirer l’attention de la planète sur l’ex-plus grand empire de la planète.

Croire en l’amour

La famille royale d’Angleterre continue de représenter un symbole fort, celui de la tradition d’un pays conquérant, ayant régné sur les 2/5e de la planète du temps de l’empire et se contentant aujourd’hui du Commonwealth. Même si le Royaume n’a d’uni que le nom, que la Bretagne n’est plus si grande, célébrer les noces d’un membre de la famille royale avec une jeune femme issue du peuple contribue à rappeler que l’Angleterre est avant tout un symbole, comme a pu efficacement le marteler la propagande de Humphrey Jennings durant la Seconde Guerre mondiale.

Un mariage princier, après le précédent unissant Diana Spencer à Charles de Galles, permet d’effacer plusieurs divorces au sein de la famille régnante, mais également de contrôler la teneur des informations en provenance de la Grande-Bretagne. A l’heure où le gouvernement Cameron prend des mesures impopulaires, où l’Irlande du Nord reprend la lutte armée contre l’envahisseur et alors que l’armée britannique en est réduite à s’associer avec le vieil ennemi français, un heureux événement commémoré par des milliers de services à thé du meilleur goût permet de voir le bon côté des choses et de croire à nouveau à l’amour, à la famille et à toutes ces valeurs que campe les Windsor.

Le succès phénoménal du film Le discours d’un roi montre que la royauté revient à la mode comme une sorte de garantie contre la rudesse des temps modernes. Un symbole fort qui se transmet le pouvoir génération après génération apparaît maintenant comme une institution à laquelle on peut se raccrocher après avoir épuisé les idéologies du XXe siècle. Même si le raisonnement paraît superficiel, nombreux sont ceux qui se font secrètement la réflexion, y compris dans la France républicaine.

Les Français sont-ils jaloux ou secrètement enamourés de la monarchie britannique? Il semble que comme toutes les autres nations, la France a besoin de mythes, résultats de la façon dont on retient l’Histoire et des traditions qui en découlent. La Ve République présente des aspects nettement monarchiques, en particulier avec la position dominante du Président, capable de contrôler le gouvernement comme l’Assemblée nationale, le Sénat étant de plus en plus décrédibilisé malgré ses capacités de contre-pouvoir. Si la posture monarchique a été assumée sans complexe par Charles de Gaulle, Georges Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, Jacques Chirac a entamé une rupture achevée par Nicolas Sarkozy.

Le président actuel n’est pas un héros, mais une célébrité. Selon la définition de Joseph Campbell, le héros est celui qui comprend qu’il doit donner sa vie pour les autres, alors que la célébrité, profondément égoïste, ne vit que par l’adoration des autres. La puissante et irrationnelle sarkophobie est provoquée en grande partie par le fait que le président de la République française veut donner une vision moderne de sa fonction, dépourvu des atours et de la pompe traditionnelle, mais remplacée par le bling scintillant qui lui est reproché dans un pays qui se sent en crise.

Nulle surprise alors de constater que les Français continuent de considérer le président américain comme un modèle. Barack Obama a réussi de par sa seule personne à redonner aux Français le goût de l’Amérique. En habitant avec calme la Maison blanche, il fait à nouveau rêver à l’American Way of Life. Mais les Français acceptent le président américain parce qu’il incarne la présidence américaine. Son attitude«cool» et ses hobbies, comme le basket, seraient déplacés à l’Elysée. Au final, ce que les Français veulent, c’est un président, un vrai, qui agirait avec grandeur et dignité. En d’autres termes, un roi.

Etienne Augé

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

L’extraterrestre trouvé en Russie était un fake !


 

alien.jpgL’extraterrestre trouvé en Russie était un fake !

Le corps de l’alien trouvé en Russie cette semaine était en réalité un canular. Le corps a été fabriqué à partir de peau de poulet et de mie de pain.

Timur Hilall et Kirill Vlasov ont menti. Alors que les deux randonneurs russes avaient affirmé avoir filmé le corps d’un extraterrestre dans une forêt sibérienne, ils ont finalement avoué que tout ceci n’était qu’un canular. Selon l’édition britannique du quotidien Metro, le corps de l’alien était simplement fait de peau de poulet et de mie de pain.

Interrogés par la police russe sur leur découverte, les deux jeunes (18 et 19 ans) ont rapidement avoué avoir inventé toute l’histoire. « Nous avons découvert le ‘corps’ dans la maison de l’un des étudiants », a expliqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur russe. « Il était couché sous un lit.Un examen a révélé qu’il avait été fait avec de la mie de pain recouverte d’une peau de poulet. »

La vidéo du corps postée sur YouTube par les deux randonneurs avait défrayé la chronique et suscité l’intérêt de nombreux internaute. Elle faisait écho à plusieurs témoignages recueillis il y a un mois de cela, lorsque les habitants d’Irkoutsk, ville proche du lieu de la découverte du corps, affirmaient avoir vu exploser un engin non-identifié dans le ciel.

Cependant, les experts avaient rapidement douté de la véracité de la découverte, à l’instar d’Alex Komanov, chercheur au centre russe de recherches sur les Ovnis, relayé par Metro : « La créature n’a pas de vêtements, et je suis sûr que des êtres intelligents seraient vêtus de quelque chose comme une combinaison spatiale ».

afp

Catégories : ACTUALITES | Un commentaire

Carla Bruni-Sarkozy enceinte : Elle est dans son troisième mois de grossesse…


On en sait désormais un peu plus sur la grossesse de notre Première Dame, Carla Bruni-Sarkozy ! On apprend aujourd’hui, sur le compte <a href="http://twitter.com/#!/closerfr&quot;

rel= »nofollow » target= »_blank »>Twitter du magazine Closer, que notre Carlita serait dans son troisième mois de grossesse !

Alors que le magazine Closer annonçait dans son édition d’hier que l’épouse du président Nicolas Sarkozy attendait un enfant, Laurence Pieau, directrice de la rédaction, confirmait ce matin au journal Le Parisien, son information. « Nous ne l’aurions pas divulguée sans en avoir la certitude totale. (…) Nous n’avons pas appelé l’Elysée pour vérifier parce que, de toute façon, on ne nous aurait pas répondu. Nous étions certains de nos informations. Elles étaient recoupées par différentes sources », dit-elle.

Nous avons joint Laurence Pieau qui s’insurge sur la phrase d’ouverture du quotidien « Coup de com ou vrai scoop » ?.  » Ce n est pas un coup de com, nous maintenons nos informations. Carla Bruni Sarkozy est dans son 3ème mois de grossesse.

Une superbe nouvelle pour l’ancienne vedette des podiums, déjà maman d’Aurélien, 10 ans en juin, qu’elle a eu avec Raphaël Enthoven et qui désirait plus que tout donner un enfant à son président de mari, qu’elle a épousé en février 2008.

Après trois ans et demi d’amour, le couple réalise enfin son rêve.

Le magazine confirme et affirme donc une nouvelle fois son information exclusive. Il nous tarde de voir Carlita l’annoncer officiellement, chose qu’elle devrait faire prochainement à Deauville – ou juste avant de s’y rendre ? -, lors du sommet du G8 qui se déroulera à la fin du mois de mai.

Si Carlita, lors de sa visite officielle en Inde avec son mari, avait prié pour « avoir un autre fils« , il est beaucoup trop tôt, vous l’imaginez bien, pour connaître le sexe de ce bébé.

La première dame doit maintenant se ménager, s’épargner toute fatigue et ne penser qu’au bébé qui va naître. Avant d’annoncer cette grossesse officiellement, comme l’expliquait le professeur Tournaire dans Closer, elle doit surtout être préoccupée par deux risques essentiels, majorés par son âge. Le premier est celui d’une fausse couche et le second est le résultat de l’amniosynthèse. Mais ce test fiable à 100% (qui dépiste une anomalie chromosomique, celui de la trisomie 21) peut être évité (il est aussi un risque de fausse couche) car il y a aujourd’hui d’autres moyens de dépistage.

Rassurons-nous tout de même, de nos jours, une grossesse à 43 ans est devenue une chose normale. Laurence Ferrari avait 43 ans quand elle est tombée enceinte de son petit Elliott qui est magnifique, Madonna avait 42 ans quand elle attendait son fils Rocco, Estelle Lefébure avait 44 ans quand elle attendait son fils Giuliano, Adeline Blondieau est enceinte à 40 ans… Et pour ne pas oublier les femmes en politique Rachida Dati avait 43 ans quand la petite Zohra est née !

On a hâte de voir Carlita s’arrondir ! Ce serait une grande première en France puisque qu’aucun président de la République n’a, jusqu’ici, eu d’enfant pendant son mandat.

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Révélations de Wikileaks sur Guantanamo | Slate


Wikileaks a rendu public dimanche 24 avril une nouvelle série de documents secrets de l’armée américaine, donnant cette fois des détails accablants sur les raisons pour lesquelles cette prison a été installée dans une zone de non droit sur la base de Guantanamo à Cuba, sur les dysfonctionnements de la justice militaire américaine et sur les mauvais traitements subis par les prisonniers.

Ainsi, par exemple, comme le révèle le New York Times, Mohammed Qahtani, un Saoudien considéré comme ayant pu être le 20ème terroriste manquant lors des attaques du 11 septembre contre New York et Washington, a été attaché comme un chien, humilié sexuellement et contraint de s’uriner dessus. Un cameraman soudanais d’Al Jazeera a été détenu six ans pour être interrogé sur le programme de formation de la chaîne de télévision qatarie et ses soi-disant liens avec des organisations terroristes.

Autre exemple de dysfonctionnement manifeste, en mai 2003, les forces afghanes ont capturé le prisonnier 1051, un Afghan nommé Sharbat, non loin d’un endroit où s’est produit une attaque à l’explosif. Niant toute implication, il n’a cessé d’affirmer qu’il était un berger et se trouvait là par hasard. Les interrogateurs de Guantanamo soulignant sa connaissance des animaux et son ignorance «des concepts politiques et militaires les plus basiques» ont confirmé sa version des faits. Pourtant, un tribunal militaire l’a considéré comme étant un «ennemi combattant» et il n’a pas été libéré avant 2006…

Les documents de Wikileaks apportent des informations inédites sur les 172 hommes toujours emprisonnés à Guantanamo et considérés pour la plupart à «hauts risques». Les documents montrent qu’en fait un tiers seulement des 600 détenus passés par Guantanamo ont été classés dans cette catégorie à «hauts risques», les autres étant pour la plupart des hommes tombés par hasard entre les mains des forces afghanes ou victimes de réglements de compte et ensuite broyés par la machine antiterroriste américaine devenue folle.

Hajji Jalil, capturé en 2003, était accusé par le chef des services de renseignement afghan de la province de Helmand d’avoir pris part à une attaque meurtrière contre des soldats américains. Il a en fait servi de couverture à ce même chef des services de renseignement. C’est lui qui avait organisé avec d’autres l’attaque contre les soldats américains… Hajji Jalil a été libéré en mars 2005.

Guantanamo semble aujourdhui totalement figé dans le passé. Aucun nouveau prisonnier n’y est arrivé depuis 2007. La plupart de ceux qui se trouvent dans la prison sont là depuis le début des années 2000 et sont parfois toujours interrogés sur les même sujets de plus en plus lointains dans leurs mémoires. Un détenu capturé en 2002 était encore questionné six ans plus tard sur les endroits où pouvait se cacher le Mollah Omar.

En 2009, l’administration Obama avait fait procéder à une entière évaluation des 240 détenues qui restaient alors à Guantanamo.

Photo: Le camp 6 de Guantanamo Reuters

Photo: Le camp 6 de Guantanamo Reuters

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Tuberculose : le nombre de cas diminue enfin en France ! – Les news Santé de Doctissimo


 

Pour la première fois depuis plusieurs années, le nombre de cas de tuberculose en France a baissé entre 2008 et 2009, selon les données de l’Institut de veille sanitaire (InVS) publiées le 24 mars 2011 à l’occasion de la Journée mondiale de la tuberculose. Nora Berra appelle à amplifier la lutte contre cette maladie.

 

Près de 130 ans après la découverte du bacille de Koch, baptisé du nom de celui qui en fut à l’origine, la tuberculose fait toujours l’objet d’une étroite surveillance en France où 5 276 cas ont été recensés en 2009, contre 5 758 l’année précédente.

Deux régions françaises davantage touchées
Sans surprise, les régions les plus touchées restent l’Ile-de-France (15,8 cas pour 100 000 habitants), et plus particulièrement Paris (23,4/100 000) et la Seine-Saint-Denis (30,3/100 000), et surtout la Guyane (23,9/100 000). Ces taux de déclaration sont toutefois les plus bas jamais enregistrés depuis de nombreuses années dans ces départements, observe l’InVS.

Les personnes sans domicile fixe et celles nées dans des pays de forte incidence de tuberculose comme ceux d’Afrique subsaharienne constituent la majorité des cas.

Une conséquence des efforts nationaux de lutte contre la tuberculose ?
Avec prudence, l’InVS avance que « la baisse observée pourrait être liée au renforcement des mesures de contrôle de la tuberculose, notamment la recentralisation des activités de lutte antituberculeuse en 2006 et la mise en place du programme national de lutte contre la tuberculose en 2007« . Dans un premier temps, ces mesures auraient permis de dépister un nombre important de cas, se traduisant par une élévation de l’incidence entre 2006 et 2008 ; la prise en charge de ces cas a, dans un second temps, permis de réduire la circulation du bacille de Koch et, par conséquent, participé à la baisse du nombre de cas, suggère l’InVS.

L’institut estime par ailleurs que la suspension du caractère obligatoire de la vaccination par le BCG en 2007 n’a pas eu d’impact significatif. Si ce n’est, peut-être, de n’être pas suffisamment incitative à l’égard des populations à risque pour lesquels le BCG reste fortement recommandé. Résultat : la couverture vaccinale est encore insuffisante chez les enfants à risque, comme ceux d’Ile-de-France et de Guyane.

Poursuivre la lutte
Nora Berra, Secrétaire d’État chargée de la Santé, a donc appelé à poursuivre la lutte contre la tuberculose, soulignant que les populations les plus à risque sont également les plus fragiles. « La tuberculose est particulièrement élevée chez certaines populations fragiles : les migrants, les personnes sans domicile fixe, les détenus en milieu pénitentiaire et les personnes âgées de plus de 75 ans. C’est un enjeu sanitaire mais aussi un enjeu de démocratie sanitaire« .

Pour Nora Berra, il convient donc de poursuivre la stratégie de lutte contre la tuberculose et de l’améliorer en :
– actualisant les recommandations nationales et en les faisant davantage connaître ;
– valorisant les Centres de lutte contre la tuberculose pour harmoniser les pratiques ;
– incitant la mise en œuvre des actions visant à optimiser la vaccination des enfants à risque ;
– promouvant auprès des professionnels de santé le rôle de conseil du Centre national de référence (CNR) des mycobactéries qui assure une expertise incontournable ;
– soutenant les mesure visant à agir au plus près des personnes à risques (équipes mobiles, actions dans les prisons).

Amélie Pelletier

Sources :
– Communiqué de l’InVS, 23 mars 2011
– Communiqué de presse du Secrétariat à la Santé, 24 mars 2011

Photo : Nora Berra, février 2011, © DURAND FLORENCE/SIPA

Catégories : ACTUALITES | Poster un commentaire

Les trois devis‏


SHUT-UP

Un maire décide de faire repeindre la
façade de la mairie. Il lance un appel d’offres.  On lui présente 3 devis : un
Anglais, un Allemand et un Libanais. Le devis de l’Anglais s’élève à 3 millions
de dollars, celui de l’Allemand à 6 millions, et celui du Libanais à 9
millions.

Devant de telles différences, il convoque
les trois entrepreneurs séparément, pour qu’ils détaillent leurs estimations
!

- L’Anglais dit qu’il
utilise de la peinture acrylique pour extérieurs en deux couches pour 1 million,
pour les échafaudages, les brosses, équipements divers et assurances : 1
million, et le million restant c’est la main d’œuvre.

- L’Allemand justifie son devis en
disant qu’il est meilleur peintre, qu’il utilise des peintures de polyuréthane
en trois couches, dont le coût s’élève à 3 millions. Les échafaudages et autres
matériels, équipements et assurances coûtent 2 millions, et le million restant
c’est la main d’œuvre.

- Le dernier Le
Libanais
est celui qui gagne finalement l’appel d’offres. Le Maire
estime qu’il présente le devis le mieux justifié.

Le Libanais
lui a présenté
comme suit :
Monsieur le Maire : 3 millions pour
vous, 3 autres pour moi, et les 3 restants, nous les donnons à l’Anglais pour
qu’il nous peigne la façade!


Catégories : HUMOUR | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com. Thème Adventure Journal.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 211 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :